Portrait de stemju

Bonjour !

Je viens demander de l'aide pour l'identification de mes douleurs aux mains et aux bras, vraiment handicapantes au quotidien. Je suis allé voir de "nombreux" spécialistes et rien n'a abouti malgré leurs diagnostics. Je compte donc faire ça bien en essayant de retracer mes douleurs depuis le début et de les expliquer le mieux possible pour peut-être avoir des propositions de diagnostic, des idées, histoire de mettre un nom sur mes douleurs et d'être fixé.

Je présente d'abord les douleurs principales que j'ai, ainsi que toutes les autres douleurs secondaires (peut être importantes). Ensuite plus bas, pour les plus courageux, il y a le détail chronologique depuis le début.

À noter (c'est dit dans le détail), que les douleurs ont commencé à cause (j'en suis 99% sûr) d'une sur-utilisation du piano (4-5 heures par jour) avec une mauvaise posture.

Les douleurs sont symétriques.

Sur la main, plusieurs types de douleurs (2 principales) :

• Douleur initiale : entre les métacarpes 2 et 3/sur la métacarpe 2, que j'ai eue tout au début.

- Déclenchement : douleur uniquement pendant le mouvement. Elle apparait quand par exemple je lève l'index avec tous les autres doigts immobiles (la douleur survenait quasiment à chaque fois au début et maintenant environ 40% du temps). Par exemple, quand je m'étire le bras et l'epaule en levant et tirant mon coude derrière ma tête et qu'à ce moment là, immobile, je bouge les doigts (surtout l'index) de la main étirée, la douleur survient tout le temps, et de manière beaucoup plus brutale, douloureuse, comme si ma main était paralysée, engourdie pendant l'étirement, avec une grosse perte de mobilité des doigts.

- Description douleur : c'est comme si une articulation (celle de l'index sur la main) passait par dessus une autre pendant le mouvement et se remettait en place immédiatement après. C'est même visible parfois.

• Douleur plus "douloureuse" : la grande majorité du temps située exactement entre les métacarpes 2 et 3 (même endroit que la précédente) mais sinon souvent situé un peu ailleurs (entre toutes les métacarpes, sur la métacarpe 2 et se prolonge sur l'index, parfois en dessous du pouce et le long du petit doigt).

- Déclenchement : douleur présente uniquement au repos ! Quand je marche, bouge mes bras, fais du sport, aucune douleur de ce type. Par contre du moment où je m’assois devant mon ordinateur par exemple, elle arrive en moins d'une minute pour les 2 mains.

- Description : douleur lourde, très handicapante. Je la qualifierai de chaude, ou brûlante. C'est comme si elle me paralysait légèrement le bras, limitait les amplitudes de mes mouvement. Diminution de l'agilité des doigts. Aussi très souvent douleur en même temps dans les muscles des doigts dans l'avant bras. Quand j'appuie sur les muscles, à certains endroits (points triggers ?), je ressens une vive douleur, et ça me tire très fort les articulations au niveau des doigts, c'est très douloureux, brulant également.

Signes généraux :

- manque de force dans les bras : ils sont vite fatigués
- douleurs aux cervicales depuis plus longtemps que celle des mains (dues au début à une déchirure musculaire entre le cou le dos et l'épaule)
- les cervicales craquent très souvent (du côté droit surtout ou au milieu du cou)
- craquements non volontaires des bras : surtout quand je fais un grand cercle avec mes bras, ça craque de partout vers l'épaule et le bras.
- craquements du poignet
- articulation poignet qui ressort (voir photo)

Signes autres :

- je suis stressé, anxieux, manque de confiance en moi
- douleur tempe gauche, oeil gauche, front (à priori une névralgie faciale)
- douleurs aux 2 genoux (surtout au repos) (syndrome rotulien d'après mon médecin)
- "pics" au niveau du coeur ou des côtes parfois (peu fréquent, 1 fois tous les mois environ) qui m’empêche d'inspirer à fond pendant environ 10 secondes.
- maladie de Gibert

Diagnostics précédents :

- canal carpien : écarté après examen
- syndrome du défilé : très très faible
- syndrome des loges : écarté
- tendinites : à priori écarté (vu le temps passé depuis que j'ai mal) et écarté par une échographie des mains normale.
- névralgie cervico-brachiale : j'en ai eu une à droite (3 ans après le début des douleurs), qui est partie en quelques jours avec des anti-inflammatoires.
- syndrome de surmenage : ?
- polyarthrite rhumatoïde : ?
- fibromyalgie : ?
- arthrose : ?

Évènements chronologiques et détails :

En 2012, j'ai obtenu un piano. J'avais déjà joué d'autres instruments avant : j'ai commencé la guitare électrique vers la 4ème et je n'ai pas eu de problème sauf une toute petite "tendinite" à un moment mais qui a duré 2 ou 3 jours pas plus. J'ai reçu une guitare acoustique l'année avant celle où j'ai reçu mon piano, pas de problème non plus malgré le fait que je jouais beaucoup. J'ai arrêté les cours de guitare en 2nde.

J'ai donc reçu mon piano et je me suis dit que, vu le prix, j'allais attendre l'année prochaine pour prendre des cours et pour l'instant commencer tout seul (mauvaise idée !). J'ai donc joué pendant un an et demi sans prof sans aucun problème, progressant assez vite. J'ai ensuite découvert la Fantaisie Impromptue de Chopin, et j'ai voulu absolument savoir la jouer. J'ai donc commencé, procédé méthodiquement : je commençais à bas tempo et montait de 5 en 5, main séparées au début puis plus tard ensemble etc... Pas de problème jusque là. Je jouais en moyenne 4 à 5 heures par jour, souvent ce même morceau. J'arrivais à jouer à tempo original le début du morceau et j'ai voulu attaquer la partie en majeur. C'est là que mes douleurs ont commencé : j'ai commencé à ressentir une "douleur" entre les métacarpes 2 et 3 de la main gauche pendant le mouvement, comme si une veine se pliait et se débloquait instantanément (la douleur était vraiment très localisée). Au début, je n'y ai pas beaucoup prêté attention, je pensais que c'était qu'une douleur passagère donc j'ai continué à jouer, jusqu'au moment, bien après (1 mois ?), où je me suis rendu compte que ça n'était pas passager.

À noter que j'avais une très mauvaise posture au piano (dos recourbé) et le fait que je n'aie jamais pris de cours y était pour beaucoup je pense.
La douleur a ensuite commencé du côté droit, en un peu plus atténuée. La douleur intervenait quand par exemple je posais la paume de ma main sur une table et que je levais l'index en laissant les autres doigts normaux. Je sentais alors la douleur décrite plus haut à chaque fois que je le relevait. J'essayais alors par exemple de scotcher mon index et mon annulaire ensemble pendant la journée pour qu'ils soient solidarisés et que la douleur ne se manifeste plus. mais quand je les décollais, c'était reparti..

Je suis donc allé voir un médecin qui m'a bien sûr diagnostiqué une tendinite. J'ai donc fait quelques séances chez le kiné avec des ultrasons sur les mains et je mettais de l'ibuprofène chez moi.
Ça ne s'est pas amélioré. J'ai même fait des applications d'argile censés soulager mais rien n'y faisait.

Au bout d'un certain temps (5 mois ?), j'ai commencé à porter des attelles (moulées) à chaque poignet. Les porter me soulageait fortement. J'ai fait encore une erreur : du moment où je les ai eu, je n'ai pas cessé de les porter. Je ne faisais donc presque aucun mouvement avec mes mains de toute la journée. Au bout d'un certain temps, plusieurs mois, j'ai commencé à les porter un peu moins, parce que j'ai eu l'impression de perdre tous mes muscles des mains. J'ai l'impression, aujourd'hui que ce port constant d'atèles n'a pas été bénéfique mais qu'au contraire il n'a fait qu'empirer la douleur : de nouvelles formes de douleur sont apparues après ça, et ma force a diminué.
Mes poignets se sont mis progressivement à craquer et j'ai commencé à faire craquer mes doigts car ça me soulageait légèrement sur le moment.

Je suis ensuite allé voir un medecin à Lyon qui m'a redirigé vers un spécialiste des mains du musicien dans cette même ville. Il m'a immédiatement diagnostiqué un "overuse syndrome", syndrome de surmenage, même un "misuse syndrome" car il m'a mis au piano et a vu que je ne me tenais pas droit et que j'avais une mauvaise posture (des mains et du dos). Il m'a dit que ça serait fini dans moins d'un an si j'arrêtais de jouer aussi longtemps qu'avant et si je prenais des cours pour acquérir une bonne posture. Il m'a aussi dirigé vers un spécialiste de "l'eutonie", technique de relaxation. J'ai, comme il me l'a conseillé, repris souvent ses exercices chez moi. Ça me relaxai effectivement mais globalement, ça n'a pas réellement amélioré la chose.

J'ai continué à jouer un peu de piano et de guitare après, beaucoup moins qu'avant, et en faisant attention à ma posture (ce qui était difficile).

Ensuite, je suis retourné un an et demi après chez le spécialiste. Il a été assez surpris que ça ne ce soit pas amélioré avec le temps, que ça ait plutôt empiré. Il a donc cherché d'autres pistes et après quelques expériences, en a conclu que j'avais probablement le syndrome du canal carpien. J'ai donc passé un examen chez un spécialiste qui montré que je n'avais rien. Dans ce temps là, j'ai aussi fait une échographie des mains, pour mettre en évidence une tendinite ou autres, mais tout allait bien.

Je suis donc allé chez un rhumatologue qui a diagnostiqué un probable syndrome du défilé. Au "toucher", mon pouls diminuait nettement quand je levais le bras bien haut, cela sur les 2 bras (plus sur le droit). J'ai donc passé une radio pour voir si je n'avais pas une côte en plus et une échographie pour savoir si j'avais le syndrome du défilé. Pas de cote en plus, et très faible syndrome du défilé au bras droit, trop faible pour être retenu. J'ai passé au même moment un test pour le syndrome des loges, négatif aussi.

J'ai surtout mal quand je suis immobile, quand je bouge ça va. Le moment où la douleur est la pire est par exemple quand je m’assois devant l'ordinateur. La douleur vient très très rapidement avec l'utilisation de la souris (aussi du trackpad) et du clavier. Les voyages en voiture (ou avion ou train, c'est pareil) sont aussi affreux. Je ne sais pas dans quelle position mettre ma main pour que la douleur s'arrête.
La douleur s'atténue un peu quand je m’assois sur mes mains (ou quand je les mets sous mes cuisses ou quand je les laisse pendre).

Si vous avez lu jusqu'ici, je vous remercie, et vous invite à me faire part de toutes vos idées sur ces douleurs, quelles qu'elles soient. J'ai juste envie d'être fixé sur ce que j'ai, peu importe ce que ça peut être.

Merci beaucoup.

Portrait de Patrick Stutel
J'aime 0

Bonjour
Peut être un peu tard pour vous répondre, venant de lire votre courrier de 2015...
Si la situation n'a pas changé , nous allons pouvoir en discuter un peu.
Vous avez une grande vitalité et de la suite dans les idées.
Très bien, mais comme tout, il faut savoir mesurer ( ou bien répartir ) son énergie.
Tout d'abord l'appui. Essentiel. A première vue, vous le prenez par la ceinture scapulaire, et du coup, vous mettez toutes vos tensions dans les avant bras, les mains et les doigts . Il faut une bonne assise, avec légère flexion du tronc en avant de part les hanches et non en pliant le tronc.
Et une prise d'appui par le pied gauche le droit jouant plus souvent de la pédale, et pouvoir jouer aussi en se levant, en appui sur ce pied gauche.
Voilà déjà pour la base.
Il y a plein de choses à corriger, dans un esprit de globalité, pour libérer la main et les doigts, en harmonisant les mouvements et positions du tronc, des épaules et des membres supérieurs.
C'est passionnant et amène plein de fruits, par un jeu libéré et apportant du coup un son et des notes fluides , encore plus belles.
Un corps libéré pour un jeu libre.
Je vous propose de voir mon site "SOS douleurs du musicien"
J'habite dans le Nord, prés de Lille, et je vous enverrai des adresses de confrères près de chez vous.
Cordialement.

Participez au sujet "Douleurs mains (posture piano)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.