Portrait de moumy

bonjour j'ai passer le 25mai une irm voila le resultat si ont pouvait un peu m'eclairé merçiconclusions spondylodiscarthrose lombaire etagee avec discophatie degenerativeetagee aux 4 dernierssegmentsavec déshydratation des disques etalement secondaires discal en L2-L-3L-3L-4 entraînant une légère deformation du fourreau dural aggravée par une arthrose des masses articulaires postérieures prédominant du côté gauche possible compression de la racine L5 au niveau de sont émergence extradurale protrusion discale foraminale gauche L4-L5 semblant comprimer la racine L4 penser vous qu'il est necessaire ce voir un neurochi je ne peux prendre aucun medicament car hepathite c chronique et maladie van willebrand la collone cervicale est tout aussi mauvaise j'ai eu il y a 34ans un grave accident de voiture voila je vous remerçie

Participez au sujet "douleurs lombaires et cervicale"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "douleurs lombaires et cervicale"

  • Le besoin énergétique est la quantité d'énergie nécessaire à un individu pour assurer ses dépenses énergétiques. L'alimentation assure les besoins en énergie de l'organisme. Les besoins énergétiques sont particulièrement importants. Voir valeur énergétique.

     

  • De nos jours, il est facile de prendre des compléments alimentaires pour telles ou telles raisons, mais ces derniers peuvent s'avérer mortels lorsqu'ils sont consommés en excès. 
    Découvrez dans cet article de quoi notre organisme a réellement besoin pour être en bonne santé. 

  • La grossesse est une grande consommatrice d'iode. Il s'agit une notion peu connue du grand public et quelquefois du corps médical. Il est donc conseillé aux futures mamans de préférer un sel contenant de l'iode (chlorure de sodium iodé) à n'importe quel autre sel. Voir l'utilisation thérapeutique et l'intoxication par l'iode.

    La précaution d'absorber du sel iodé durant la grossesse va permettre de compenser la légère carence en iode dont souffre un grand nombre de femmes enceintes.

    La carence en iode est le résultat de l'augmentation des besoins durant la grossesse. En effet, l'accentuation du fonctionnement ou l'intensification du fonctionnement de la glande thyroïde sous l'influence d'une hormone du nom de bétas HCG nécessite donc un apport supplémentaire d'iode durant la grossesse. Cet apport indispensable se fait vers le foetus par l'intermédiaire du placenta.

    Le sel de table iodé est quelquefois insuffisant pour apporter la quantité d'iode nécessaire au déroulement normal d'une grossesse. Il est donc généralement souhaitable d'associer un complément nutritionnel enrichi en iode après avis médical.

  • Fumer, et ne pas pouvoir s'arrêter.
    Avoir besoin de griller une cigarette pour se détendre, se concentrer, apprécier un café, ...

    Comment en arrive-t-on là ?
    Cette dépendance est-elle liée aux gènes ? À l'environnement ?

  • La vitamine B9 qui porte également le nom d'acide folique ou folate joue un rôle particulièrement important quant à la prévention de l'anémie mais cette substance est également très importante et indispensable pour la synthèse (fabrication) des protéines et surtout la multiplication des cellules comme en a besoin l'embryon qui se transformera progressivement en foetus. Toutes les femmes enceintes ont besoin de deux fois plus d'acide folique qu'une femme qui n'est pas enceinte. Ceci s'explique par le fait que le foetus grandit et que l'utérus aussi. D'autre part il faut penser à la formation du placenta et, de manière générale, à la croissance de l'ensemble des tissus de la mère de l'enfant.

    L'acide folique est rare dans notre alimentation et d'autre part elle résiste mal à la cuisson des aliments. On la trouve néanmoins dans (liste non exhaustive) :

    • Le foie.
    • Les croûtes de fromage.
    • Les épinards.
    • Les légumes.
    • Les oeufs
    • Les légumes à condition qu'ils ne soient pas consommés cuits. Il faut d'autre part en absorber de grande quantité. Il en est de même pour le melon, la salade verte, l'avocat, l'orange et la banane.

    Il faut savoir qu'il faut environ 800 mg par jour soit l'équivalent d'un peu près 100 g de salade de melon ou 200 g de fromage à pâte molle ou d'avocat ou encore 300 g de riz ou de bananes.

    L'acide folique fixe le fer et participe à la fabrication des globules rouges et blancs par la moelle osseuse. On attribue à l'acide folique également un rôle dans la prévention de certaines anomalies comme le spina bifida ou le bec-de-lièvre.