Portrait de obelix1502

Bonjour,

Avant toutes choses, je salur tous les membres de ce forum.

Je vous narre mon histoire et j'essaierai de faire le plus court possible.

En 2012 et 2013, suite à des nécroses des fémurs, on m'a posé des prothèses totales de hanche.

Depuis deux ans déjà, j'ai des douleurs ou plutôt des sensations de brûlures qui ne sont pas consécutives aux opérations.

Mais depuis un an, c'est devenu insupportable. tellement insupportable que j'en suis au patchs de 50 µg/h de morphine plus 10 à 30 mg d'OxyNorm par jour augmenté de Valtran 150/12 (1 fois par jour). On m'a aussi prescrit 2 x 300 mg de Lyrica par jour et 100 mg de Baclofène. Bref, on m'alimente en médicaments.

J'ai déjà fait 3 IRM des lombaires et on a vu que des arthroses mais pas à un stade très avancé. On a montré également des signes d'atteinte neurogène chronique non évolutifs dans les territoires L5 et dans celui S1 droit.

Un CT-Scan de la colonne lombaire a montré un canal lombaire limite en L4-L5 en regard d'une protustusion discale médiane ainsi qu'un rétrécissement foraminal L5-S1 prédominant à gauche.

Maintenant, on veut me faire une autre IRM des cervicales. Mon Neurologue me dit "qu'il faut aller voir plus haut et non plus se contenter d'analyser le dos".

Mais personnellement, je persiste à penser que j'ai une SEP.

Je suis allé voir sur leur site et réalisé leur test avec leur symptômes et j'ai 90 % d'entre eux : sensation de brûlures épidermiques au dos et aus jambes, plus de sensation intermittante aux jambes, incontinance intermittante, vue brouillée etc.

Je ne sais plus quoi faire, ni penser. Je suis obligé de me déplacer avec une canne. La plupart de mes douleurs s'intensifient en position couchée.

Si l'un ou l'une de vous a déjà eu ce type de symptômes, j'aimerais partager avec vous vos histoires aussi et vos expériences.

Merci à toutes et tous.

Participez au sujet "Douleurs diverses"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.