Portrait de emmanuelle1984

Bonsoir,

Si j'écris ici ce soir c'est que je suis complètement désespérée, je n'en peux plus... je pleure de douleur et j'ai juste envie de m'arracher le bras...
J'écris dans cette rubrique car je ne sais tout simplement pas où écrire... voici un peu mon histoire...

- j'aurais 32 ans cette année
- je fais un travail de bureau 8h/jour environ
- bcp de stress depuis maintenant 2 ans (mars/avril 2014), mon compagnon est persuadé que par moment je suis à la limite du burn-out et de la dépression
- depuis septembre 2014 je pratique le roller

Mes douleurs:
- été 2014 je commence à avoir des douleurs au dos, à peu près à la même période des douleurs dans la bras gauche commence à arriver
- Novembre 2014, petite chute en roller sur mon bras gauche, mais j'avais déjà mal avant... je ne pense pas avoir de sequelles
- janvier 2015, c'est là que ça a commencé a empirer, mon cou m'a fait souffrir toute une nuit, où je n'ai absolument pas dormi, impossible peu importe la position... même sur le dos c'était tout simplement une torture. je suis allée chez une ostéopathe sur conseil d'une collègue. celle-ci a confirmé que j'étais bien tendu du côté gauche. j'ai fait 6 séances
- depuis ça n'a fait qu'empirer, les douleurs vont par moment du crâne aux doigts de la main gauche, avec des picotement main et avant bras
- douleurs cervicales, cou (principalement à gauche) et parfois picotements dans la mâchoire, omoplate, épaule, coude, bras en général et le dos...
- J'ai fait une irm qui a confirmé que j'ai 3 vertèbres cervicales soudées mais visiblement c'est congénital, donc ça n'explique pas les douleurs
- mon généraliste m'a envoyé chez un neurologue, qui n'a rien vu de plus au niveau nerveux, veineux etc.
- Suite à ça j'ai ensuite fait scanner thoracique, radio de l'épaule, écho de l'épaule, scintigraphie osseuse complète etc. et il n'y avait rien, à part une légère tendinite au niveau de l'épaule, mais qui selon le corps médical n'explique pas mes douleurs.
- A ce moment là le neuroloque a pensé que c'était un syndrôme de défilé cervico brachial, j'ai commencé des séances de kiné (15) dans ce sens tout en attendant une nouvelle irm et les résultats, résultat NEGATIF ce n'est pas le syndrôme du défilé...
- conclusion du neurologue --> je vous invite à faire des séances auprès d'un kiné postural, c'était en octobre/novembre, je n'ai jamais pris rdv avec ce kiné...

Voilà un peu mon histoire. Je précise qu'entre temps j'ai aussi aménagé mon poste de travail pour amélioré mes conditions de travail.
ça s'est un peu calmé un moment mais pour mieux revenir
j'ai l'impression d'être folle et de grossir mes douleurs, je ne sais plus quoi faire
un problème de posture?? notamment au travail
plusieurs jours avant la reprise je commençais déjà à souffrir...
je ne sais plus quoi faire... impression que le kiné postural n'est pas la solution, rien n'a été trouvé, je souffre terriblement, j'en arrive parfois à avoir envie de me flinguer tellement je souffre, je prends parfois des demi valium par peur de ne pas dormir (encore une fois)

Je voudrais ajouter que j'ai été opérée (laser) en 2013 à la jambe gauche pour un problème vasculaire, après j'ai souffert pendant près d'un an, l'inflammation a mis longtemps à se résorber... puis ça s'est calmé, et les douleurs dos et tout le reste ont pris le relai... mais depuis bientôt 2 mois les douleurs à la jambe reviennent... pourrait-il y avoir un lien? est-ce que ça pourrait être la raison de tout le reste??? un nerf touché qui aurait tout déglingué??

je vais le répéter mais je ne sais plus quoi faire...
si qqn a une solution, une idée... je ne peux pas continuer à vivre comme ça... à pleurer de douleur au cinéma, mal dormir depuis presque 2 ans...

merci...

Portrait de emmanuelle1984
J'aime 0

Répondre

Participez au sujet "Douleurs cou, bras gauche, épaule, omoplate etc."

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.