Portrait de levergero

je souffre depuis des années d'une importance arthrose lombaire aux L4/L5 - L5/S1.

J'ai vu des tas de médecins, fais de la kiné, des infiltrations. Je prends des tas de médocs anti-inflammatoires et antalgiques avec tous leurs effets secondaires.

Une opération chirurgicale serait inutile,m'a-t-on dit.

Je viens d'entendre parler de "thermocoagulation par sonde thermique" qui permettrait de scléroser une zone de tissus limitée et donc de couper les fibres nerveuses sensibles : la douleur chronique vertébrale ou d'arthrose ne serait plus ainsi transmise.

Quelqu'un de ce forum aurait-il bénéficier d'un tel traitement dans un hopital ou une clinique ? Si oui, a-t-il été bénéfique et, dans ce cas, dans quel établissement ?

Merci beaucoup de votre réponse

--------------------------------------------------------------------------------

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Vous abordez-la le délicat problème de la neurochirurgie de la douleur, parfaitement bien traité par Claude Thurel, Guillaume Lot, Alexandre Carpentier et Alain Serrie.

Les résultats semblent bons pour environ 50 % des patients subissant une rhizolyse lombaire.
En pratique ce geste ne doit être proposé que chez les sujets qui ont épuisé toutes les ressources thérapeutiques classiques. D'autre part le taux d'échec s'accroît considérablement chez les patients qui ont subi des interventions rachidiennes antérieures. Autrement dit les patients qui ont eu des interventions sur la colonne vertébrale avant d'envisager la section ou la thermocoagulation des nerfs articulaires, ces patients verront un résultat moins bon.
C'est la raison pour laquelle ce geste doit être précédé d'un test de type injection d'un anesthésique au niveau des zones où l'on va pratiquer la thermocoagulation. Certains spécialistes injectent également de la cortisone qui permet parfois d'obtenir un soulagement durable n'est pas toujours.
Il est également nécessaire d'insister sur le fait que même si l'on obtient de bons résultats à la thermocoagulation des nerfs articulaires lombaires ne peut être durable parce qu'il existe une repousse progressive des rameaux nerveux au contact de l'arthrose qui s'aggrave avec le temps. C'est la raison pour laquelle il faut être prudent avant d'envisager une telle intervention. Pour les grands spécialistes de la question que j'ai cité au début de ma réponse il est nécessaire de limiter les indications de cette technique.
il existe maintenant la possibilité de procéder à une thermocoagulation percutanée qui est une technique moins traumatisante et parfois très efficace mais qui n'entraîne que des résultats transitoires avec quelques risques de coagulation d'une artère de la moelle épinière. Néanmoins pour les sciatiques traînantes en l'absence de lésion compressive évidente cette technique est peut-être valable.
On pourrait peut-être également essayer de tenter les méthodes d'électrostimulation analgésique, Neurostimulation, stimulation transcutanée, stimulation médullaire et Neurostimulation cérébrale.
Si vous désirez d'autres renseignements au sujet de ces différentestes chniques veuillez me le faire savoir.

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de levergero
J'aime 0

Je vous remercie beaucoup, Docteur MARTZOLFF, de votre longue et très intéressante réponse sur la thermocoagulation.

j'aimerais tellement essayer ce traitement médico-chirurgical. Mais, je ne connais aucun nom de neurochirurgien à qui m'adresser dans ma région. J'habite à MARLY LE ROI (78) entre Versailles et St Germain en Laye.

Peut être pourriez-vous m'indiquer une clinique ou un hopital dans la région parisienne à qui m'adresser pour consulter un spécialiste et faire pratiquer ce type d'intervention ?

Je vous en remercie par avance. Bien cordialement.

Participez au sujet "douleurs chroniques lombaires et thermocoagulation"