Portrait de simbad

avez vous une réponse, un diagnostic sur des douleurs qui commencent en bas du sternum, genre creux à l'estomac et dans les 5 minutes qui suivent violentes douleurs dans le dos au niveau lombaires hautes et dorsales. Merci pour vos réponses

Portrait de minouche01
J'aime 0

bonjour voilà l'indication d'une seance d'osteopathie .un derangement vertebral niveau dorsal est certainement a l'origine ..mais le probleme peut etre ds les deux sens :l'estomac qui provoque le dos ou le dos qui provoque l'estomac

avant d'avaler les medicaments ou de passer des tas d'examen la seance d'osteo donnera dejà une indication

a savoir que les gastrites sont souvent en relation avec un derangement vertebral qui peut etre LUI totalement indolore

un BON osteo vous demandera de faire un bilan gastrique s'il a le moindre doute .et selon les reponses a l'interroguatoire clinique ..

cordialement

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Alors non excusez-moi minouche mais je ne suis pas d'accord du tout.

Avant de faire une manipulation quelle qu'elle soit chez un ostéopathe il est important que le diagnostic soit posé.
Cela évite bien des catastrophes.

Un bon et vrai ostéopathe ne fera jamais d'ailleurs aucune manip sans diagnostic.
Donc les examens et le bilan doivent être effectués avant toutes choses.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de minouche01
J'aime 0

Christiane59 wrote:
Bonjour,

Alors non excusez-moi minouche mais je ne suis pas d'accord du tout.

Avant de faire une manipulation quelle qu'elle soit chez un ostéopathe il est important que le diagnostic soit posé.
Cela évite bien des catastrophes.

Un bon et vrai ostéopathe ne fera jamais d'ailleurs aucune manip sans diagnostic.
Donc les examens et le bilan doivent être effectués avant toutes choses.

alors selon vous on va voir son toubib ..il fait son diagnostic :..et vous croyez que vous allez vous retrouver avec une ordonnance pour voir un osteopathe ??? ..on reve là!

faut vraiment alors tomber sur la perle rare aussi question toubib .

.un toubib connaissant les signes descriptifs des derangements vertebraux et acceptant d'envoyer son patient se faire manipuler ..!..

je reconnais qu'ils y viennent de plus en plus et font du craking dans leur cabinet avec certainement moins de formation pratique que les osteo

j'ai eu a mon cabinet un nombre incalculable de patients presentants des derangements vertebraux ..ehh oui j'avais appris les signes de reconnaissance ,c'est pas sorcier ..ET JE FAISAIS LE DIAGNOSTIC ..bien obligée puisque la recherche n'avait pas été faite

mon devoir etait d'avertir le medecin prescipteur .;l'indication de kiné n'avait pas lieu ,(au moins dans un premier temps )question d'honneteté .(.de plus je ne connaissais pas les manoeuvres de reharmonisation des tensions )
rares tres rares sont les toubibs qui envoyaient vers un osteo ..les autres me faisait comprendre que je n'etais qu'une petite kiné !!!

un BON ET VRAI osteo saura cequ'il a à faire ..il touche ou il touche pas .,besoin de radio ou non,.et s'il devait attendre une ordonnance medicale pour avoir un diagnostic et pouvoir agir ...he bé nous serions encore avec nos douleurs

quant aux catastrophes ..elles incombent autant aux mauvais osteo qu'aux mauvais toubib et aux mauvais chirurgiens ..ormis que ces derniers ont le droit légal a l'erreur !

cordialement

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Je n'ai pas dit que le médecin ferait une ordonnance pour l'ostéopathe, mais c'est le médecin qui doit faire le diagnostic avant tout.

Si l'ostéopahte est lui-même médecin il fera le diagnostic lui-même.
Il existe des règles précises qui ont été mises en place, afin de protéger les patients de personnes qui ont professé pendant longtemps sans aucune compétence, et cela protège aussi les ostéopathes eux-mêmes en reconnaissant de ce fait leur travail qui est ainsi maintenant valorisé.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de minouche01
J'aime 0

bonjour
a savoir que depuis 1996 l'osteopathie s'est imposée comme une medecine a part entiere
jusqu'en 2002 seuls les medecins avaient l'autorisation d'exercer l'osteopathie les autres le faisaient dans l'illégalité

mais depuis mars 2002 des ecoles agrées forment des osteopathes non medecin..libres d'etablir leur diagnostic l'osteopathie etant reconnu comme medecine a part entiere (6 ou 7 ans d'etude)..maintenant reste a connaitre les ecoles agrées et quel diplome detient l'osteo ..afin de ne pas avoir de mauvaise surprise

des listes sont a disposition ..certaines dans l'edition 2008 des pages jaunes

ce post d'apres les propos du dc mondolini ..medecin osteopathe et attaché aux hopitaux de paris

cordialement

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Il y les écoles d'ostéo effectivement mais pour qu'ils puissent pratiquer.

Mais un ostéo qui pratique c'est comme pour un kiné, il faut qu'il ait eu un diagnostic avant et cela c'est un médecin qui peut le faire.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de minouche01
J'aime 0

bonsoir ..les osteo ont le droit de faire un DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL ..c'est de leur competence ..a eux de determiner s'ils peuvent intervenir ou envoyer chez le medecin

propos recolté auprés de mon gendre en 3 eme année d'osteopathie et kiné libéral !

cordialement

Portrait de M7R3
J'aime 0

Bonsoir,

Je pense que les ostéo ont tout autant le droit d'établir un diagnostic que d'autres, par exemple les infirmiers. Ca fait partie du rôle propre de cette profession. A partir de ce diagnostic, il est possible de réaliser certains actes, le plus souvent établis et notifiés par un décret de compétences (en tout cas pour les IDE). C'est une sorte d'équivalent aux différents protocoles paramédicaux, protocoles rédigés par des médecins pour des "non-médecins". Il s'agit de dire, en fonction de signes cliniques très précis ce qu'il est possible de faire sans avoir besoin d'un aval médical préalable.

Maintenant peut-être que ça n'a rien à voir...

Portrait de minouche01
J'aime 0

bonsoir M7R3 ..tout a fait d'accord avec vous c'est ce que l'on appelle le diagnostic differentiel accordé aussi aux kiné ..
cordialement

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Des ostéopathes non formés à la médecine ne peuvent faire un bon diagnostic et tous les ostéopathes ne sont pas médecins.

Les infirmières ne peuvent faire certains actes médicaux qui sont de leurs compétences que sous réserve qu'un médecin ait validé la faisabilité de l'acte.
Donc de quel type d'acte parlez vous au sujet des infirmières ? Un précis ?
Elles ont effectivement des compétences pour certains actes, mais comme vous le dites en fonction de protocole sbien définis qui définissent d'ailleurs aussi le rôle propre de l'IDE.

Une infirmière n'est pas médecin et elle ne va donc pas d'elle-même injecter un produit chez un patient parce qu'elle soupçonnerait quelque chose. Pour cela, il lui faut l'aval d'un médecin.

Pour faire un diagnostic différentiel, il faut qu'il ait déjà un autre diagnostic de fait. Mais il me semble que le kiné ne peut pas être prescripteur d'examen.
Il peut donc discuter avec un médecin de ce qu'il a constaté mais cela s'arrête là.

Voir :

Quote:
En France, la profession d'ostéopathe n'est pas reconnue, même si elle s'est largement développée depuis une vingtaine d'années. Elle est pratiquée par des médecins, par des kinésithérapeutes et par les ostéopathes D.O. Hormis les médecins, tous ceux qui pratiquent l'ostéopathie peuvent être poursuivis pour exercice illégal de la médecine (article L372 du code de la santé), même si leur compétence n'a jamais été mise en cause et n'a entraîné le moindre accident dommageable à leurs patients, ni le moindre trouble à l'ordre public.

http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/ArticleInteret.aspx?doc=osteopathie_boutin_j_th
Et ce même si depuis quelques temps, les choses évoluent cette loi fait toujours référence.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de M7R3
J'aime 0

Christiane59 wrote:
Les infirmières ne peuvent faire certains actes médicaux qui sont de leurs compétences que sous réserve qu'un médecin ait validé la faisabilité de l'acte.
Donc de quel type d'acte parlez vous au sujet des infirmières ? Un précis ?
Elles ont effectivement des compétences pour certains actes, mais comme vous le dites en fonction de protocole sbien définis qui définissent d'ailleurs aussi le rôle propre de l'IDE.

Une infirmière n'est pas médecin et elle ne va donc pas d'elle-même injecter un produit chez un patient parce qu'elle soupçonnerait quelque chose. Pour cela, il lui faut l'aval d'un médecin.

Je parle des articles 4311-7 et 4311-8 (voire suivants) du Code de Santé Publique,qui viennent compléter le 4311-5 définissant les actes qui relèvent de l'unique initiative de l'infirmier(e). Donc j'évoquais plus particulièrement les protocoles établis (souvent propres au service dans lequel l'IDE (ça évite de dire le ou la ;) ) agit.
Il est à noter que la protocolisation des IDE est un fait intéressant que ne va faire que se développer de plus en plus au fur et à mesure des délégations de compétences. Un cas intéressant reste celui des ISP par exemple, qui agissent en grande partie en suivant des protocoles, leur permettant d'être, sur le terrain, plus qu'un simple exécutant ; ils peuvent ainsi gérer, d'eux-même (mais toujours en suivant les protocoles) une antalgie ou une réanimation plus poussée que la RCP de base (qui, je le rappelle encore et toujours, est complètement fausse sur ce site - rubrique urgences peut-être qu'à force de le dire ça changera un jour...).
Le diagnostic infirmier (les IDE posent donc des diagnostics, je comprends que ça puisse être difficile à comprendre, c'est un peu comme d'expliquer qu'il existe une police judiciaire au sein de la gendarmerie, enfin bref !) n'a pas pour but d'identifier une pathologie, mais plus un symptôme, et d'adapter la prise en charge en fonction de ce diagnostic. Il s'agira alors plus de soulager un symptôme que d'en traiter la cause, sans forcément avoir un médecin à son côté, pour surveiller les moindres faits et gestes. La question de départ étant celle de poser un diagnostic, en repérant certains symptômes bien précis, et d'y répondre, autant que possible, et autant que la législation l'autorise. On ne parle pas forcément d'un diagnostic à visée médicale. Par contre, pour ce système fonctionne, il faut que chacun accepte de reconnaître les limites de ses connaissances, et n'hésite pas à renvoyer le patient vers quelqu'un de plus compétant pour traiter le problème rencontré. (et ce, dans un sens comme dans l'autre, un ostéo ne doit pas hésiter à renvoyer vers un médecin, et inversement si le médecin pense que l'ostéopathie peut être bénéfique, il n'est pas obligé de tout médicaliser...)
Pour pousser le vice plus loin, on peut prendre un exemple très simple, prenons le cas d'une obstruction totale des voies aériennes (ça fait quand même mieux que "fausse route" - le hasard a voulu que là aussi la conduite à tenir soit fausse dans la rubrique urgences...) : on commence par observer la victime, si elle se tient la gorge, les yeux grands ouverts, on peut soupçonner une obstruction partielle ou totale des voies aériennes. On poursuit par demander à la victime si elle s'étouffe, si elle répond, c'est que l'obstruction n'est que partielle (tient ! on dirait une sorte de diagnostic différentiel...). Si elle ne répond pas et qu'aucun son n'est audible, on en conclut qu'il s'agit d'une obstruction totale des voies aériennes (le diagnostic est posé). On va même aller plus loin ensuite puisqu'on va débuter un traitement, en faisant 5 claques dans le dos (chez l'adulte), en espérant désobstruer les voies aériennes... Et là, sans s'en rendre compte, et sans être médecin, on a mené un interrogatoire, fait un diagnostic différentiel et éliminé les différentes possibilités grâce à des signes cliniques, on a posé un diagnostic définitif, et entrepris un traitement... Tout ça sans aucune ordonnance.

Tout ça pour dire qu'il n'y a pas qu'un seul diagnostic, uniquement médical, mais qu'il existe d'autres diagnostics paramédicaux. Il suffit de taper "diagnostic" dans un moteur de recherche pour s'en rendre compte.

Participez au sujet "douleur bas du sternum et en meme temps douleur dorsale"