Portrait de marjo3414

bonjour à tous et à toutes.
Ma belle-soeur est à la recherche d'une donneuse. L'hôpital qui s'occupe des fiv lui a dit que si elle en trouvait une elle bénéfierait plus rapidement d'un don anonyme.
Je me suis donc mise en quête d'une donneuse potentielle.
Une dame m'a contacté, elle est d'accord pour faire un don mais voilà petit problème:
Elle est atteinte de coagulopathie.
Apparemment son sang est épais et c'est une maladie héréditaire.
Ma question est : malgré cette maladie, l'hopital acceptera-t-il de la prendre comme donneuse?
Si quelqu'un a une réponse ou un avis, merci de me répondre.
C'est déjà dur de trouver quelqu'un, si en plus il faut que la personne soit parfaite, on y arrivera jamais!

bonne journée à tous

Portrait de marigo
J'aime 0

Salut, Marjo
Le désir d'enfant n'est pas quelque chose de simple et diffère d'une personne à l'autre,car nous sommes (heureusement) tous différents. La médecine a fait d'énormes progrès dans la procréation assistée quand la nature ne répond pas à nos désirs... Mais quels sont-ils ?
Nous voulons un enfant dans un premier temps... OK. Nous sommes prêts à faire des sacrifices, à subir des examens interminables, à nous engager dans ce qui pourrait ressembler parfois à un parcours du combattant. Et voilà que le seul moyen d'y arriver, c'est de faire appel à une femme qui veut bien nous donner une partie d'elle pour nous permettre d'avoir cet enfant... Mais cet enfant, QUI sera-t-il? Nous le voulons merveilleux, mais lui QUE sera-t-il? Nous sommes en plein dans l'imaginaire, mais n'oublions pas que celui que nous amènerons dans notre monde est un être à part entière et que nous lui devons le respect avant même qu'il ne soit là. Et malgré tout ce que vous pourrez dire, chacun d'entre nous rêve inconsciemment d'un enfant "parfait", même si ce terme aura une signification différente suivant la personne. La femme qui veut bien donner un ovocyte à votre soeur est apparemment porteuse d'une pathologie sanguine. Il faudrait en parler avec les médecins qui s'occupent de la PMA de votre soeur pour qu'ils puissent évaluer le risque de transmission s'il existe et surtout d'évaluer le degré de gravité de cette maladie.
Il faudrait vraiment réfléchir au désir d'enfant "à n'importe quel prix" dans ce cas précis.
Même si le prix à payer est de transmettre à cet enfant une maladie dont il sera porteur toute sa vie? Qu'en pense votre soeur ? Parce que dans ce message, c'est vous qui vous exprimez...

Portrait de marjo3414
J'aime 0

Il est difficile de parler au nom de quelqu'un. Effectivement il faut se poser la question de savoir à quel prix on veut un enfant.
Je pense effectivement que le mieux est que ma belle-soeur se renseigne auprès de son médecin afin de connaitre les risques de transmission de cette maladie.
je vous remercie en tout cas pour votre réponse.
Est-ce que par hasard vous savez si en france le don d'ovocytes est direct (la donneuse donne directement à la receveuse) ou pas? et est-ce que dans le cas présent les médecins pratique une "sélection d'embryon", je crois que c'est interdit mais sans en avor la certitude?
Merci

Portrait de marigo
J'aime 0

A mon avis, Marjo, le don de gamètes en "direct" n'est pas autorisé en France. Le mieux serait que votre soeur s'adresse au CECOS de sa région qui pourra la renseigner beaucoup mieux concernant la législation et la marche à suivre .CECOS = Centres d'Etudes et de Consevation des Oeufs et du Sperme...Quand elle aura mûri dans sa démarche...
Bon courage

Portrait de marjo3414
J'aime 0

Je crois malheureusement, que sa démarche a déjà eu le temps de mûrir. Je pense que j'aurais dû vous expliquer toute la situation depuis le début.
Cela fait environ dix ans qu'elle a entamé cette démarche. Or, à l'époque les médecins qui s'occupent des PMA n'ont pas voulu jouer aux "apprentis sorciers"; je m'explique.
Ma belle soeur est atteinte du syndrôme de Turner, une maladie qui ne touche apparemment que les femmes et qui a pour conséquences (je ne sais pas si c'est dans la totalité des cas) de provoquer une stérilité. Ma belle-soeur a une grave atrophie des ovaires et par conséquent elle suit en permanence un traitement hormonal afin d'avoir des "formes de femmes" ainsi qu'un semblant de cycle féminin. Nous savons que ces cycles sont 100% anovulatoires.
Une FIV a été envisagée. Je vous passe le calvaire pour obtenir un don. Bref, après 10 ans, la FIV a été pratiquée.
Mais ma belle soeur ne pouvant pas avoir d'enfants naturellement, il a fallu "préparer" son utérus à reçevoir les embryons ainsi que lui faire suivre un traitement progestatif pour aider à l'implantation et au développement des embryons.
La FIV a été un échec.
L'hôpital lui demande de trouver une donneuse pour retenter une nouvelle FIV.
Je pense que la donneuse donnera pour quelqu'un d'autre que ma belle-soeur, mais ce problème de coagulopathie.......
Se pourrait-il que l'hôpital refuse son don?
De plus cette dame habite à presque 1000 km de chez ma belle-soeur. Serait-il possible qu'elle fasse le don à Paris pour que ma belle-soeur recoive un don sur Montpellier?
Merci en tout cas pour vos réponses

Portrait de marigo
J'aime 0

Bonjour,Marjo
En effet, le syndrome de Turner ne touche que les femmes puisqu'il est en rapport avec le caryotype, en particulier avec le chromosome deuxième chromosome X. Et dans tous les cas, en dehors d'autres symptomes qui peuvent être variables, ces femmes n'ont pas d'ovaires et ne peuvent donc pas produire d'ovules, d'où leur stérilité. Effectivement, votre soeur n'a pas du avoir un parcours facile et il est vrai qu'il lui faudra toujours faire appel à un don d'ovocytes pour espérer démarrer une grossesse à partir d'une FIV. Je suis juste un peu surprise que l'hôpital demande à votre soeur de trouver elle-même une donneuse. Une fois encore, je crois qu'il est urgent de vous adresser au CECOS le plus proche du domicile de votre soeur et qu'elle demande à rencontrer quelqu'un qui prenne le temps de lui expliquer la marche à suivre si cela n'a pas été fait jusque là.
Allez, bon courage à vous!

Participez au sujet "Don d'ovule et maladie héréditaire"