Portrait de source tarie

Il y a plus d'1 an , j'ai constaté une légère diminution du débit lors de mes mictions : je fais de la course à pieds , le débit reprenait de l'ampleur juste après un entrainement.

Sur conseil de mon médecin , j'ai consulté un urologue qui a diagnostiqué un diverticule important à la vessie : diminution de 20% par rapport à un débit normal ( le stress a dû compter aussi...). Cela ne me posait pas plus de problème que ça , n'éprouvant ni douleur à la vessie lors de la miction , ni envie constante d'uriner , même la nuit.

L'urologue m'a conseillé l'opération , pour que l'urine ne s'accumule plus dans ce diverticule lors de la miction et ceci afin d'éviter des risques d'infection urinaire (que je n' ai jamais eu).

Depuis cette opération (11/2008), après le retrait de la sonde urinaire , je n'arrive plus à uriner sans médicaments ( d'abord mécir 4mg puis zoxan 8mg+avodart).Ma vessie se contracte et je ressens une douleur dans l'abdomen lorsque j'urine . Au début les médicaments suffisaient mais cela fait 7 mois que je suis obligé d'uriner en position assise et en m'appuyant sur l'abdomen. La miction la plus difficile est celle du matin (au début c'était la plus facile!!!) et j'ai l'impression que plus l'envie est forte (plus la vessie est pleine) plus c'est difficile .

L'urologue qui m'a opéré veut me faire un grattage du col de la vessie , j'ai consulté un autre urologue qui m'a fait passé une radio urètro rétrograde qui n'a pas pu mettre en évidence un problème de col ( le ballonnet n'arrivait pas à rester en place dans ma verge quand la pression augmentait, et on a pas pu voir comment était le col).En aval du sphincter tout est ok.

Mes questions sont les suivantes :

1- S'il s'agit d'un problème de col de la vessie , est-il possible qu'en l'espace d'une semaine il puisse y avoir une telle aggravation , ou est ce le fait d'avoir eu une sonde qui ait pu engendrer un tel problème?

2- Quels examens puis-je faire pratiquer pour qu'on soit sûr que c'est bien un problème de col de la vessie ?...parce que franchement , je n'aimerai pas qu'on me charcute de nouveau et devenir stérile à 40 ans (80% de risques) pour un problème qui au départ ne me gênait pas plus que ça...et pour s'apercevoir que le problème vient d'ailleurs...

Si quelqu'un a eu un problème similaire , ou si vous pouvez m'éclairer, je vous en remercie parce que j'ai peur qu'un jour ça se termine aux urgences et d'être mis devant le fait accompli...

Participez au sujet "disurie"