Portrait de Corinned1

J’aimerai avoir des témoignages de personnes qui ont eu ou qui connaissent des personnes qui ont subi une dissection/déchirure aortique (ascendante). J’aimerai surtout savoir si ces personnes s’en sont sorties indemnes ou si elles ont eu des séquelles ou si elles en sont décédées. Ma mère (70 ans), que j’adorais, est décédée au mois de juillet des suites d’une dissection aortique. J’ai tellement de mal à accepter qu’elle ne soit plus là. Et j’en veux à l’hôpital qui, pour moi, ne l’a pas opérée suffisamment tôt. Voyez-vous, la veille elle a fait un malaise chez ma sœur qui l’a découverte 5-10 mns après inanimée dans la chambre de ma sœur alors qu’elle regardait la télé. Nous avons appelé les pompiers qui l’ont réanimée. Ils l’ont ensuite emmenée à l’hôpital qui l’a gardée toute la soirée ainsi que la nuit pour des examens. Le lendemain, ils ont découvert qu’elle avait un hématome à l’aorte (dissection aortique) et l’ont donc transférée dans un autre hôpital, qui ne l’a opérée que tard dans la matinée pour lui mettre une prothèse à l’aorte. Au téléphone, les médecins nous ont dit qu’il y avait eu des complications avant l’opération car son hématome aurait explosé, ce qui aurait provoqué des arrêts cardiaques. Mais ils ont quant même pu faire repartir son cœur. Ils nous ont dit qu’il y aurait peut-être des séquelles neurologiques à cause de ces arrêts cardiaques (manque d’oxygénation des organes). Ma mère, mise sous comas artificiel d’abord, ne s’est finalement jamais vraiment réveillée car elle est restée en état végétatif pendant plus de quinze jours (avec absence de communication, uniquement des cycles d’ouverture et de fermeture des yeux, des grimaces dues à certaines douleurs, des bâillements). Le médecin du service de réanimation médicalisée s’est finalement entretenue avec nous pour nous expliquer que, après avis des neurologues, les cellules grises de son cerveau ne fonctionnaient plus (PS : je n’en ai jamais eu la preuve...) et qu’ils allaient arrêter l’acharnement thérapeutique. Ils l’ont finalement sédatée et ont arrêté les soins palliatifs et elle s’est éteinte deux heures après. Je ne sais plus quoi penser des hôpitaux car, pour moi : 1) déjà ils auraient dû l’opérer de suite et ne pas attendre le lendemain matin (ils ont perdu du temps) ; 2) ils auraient dû donner un peu plus de temps à ma mère pour essayer de récupérer, car 20 jours d’état végétatif ce n’est pas beaucoup pour décider d’arrêter les soins. Qu’en pensez-vous ?

Participez au sujet "Dissection déchirure aortique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.