Portrait de nath21

Bonsoir, je suis toute nouvelle et j'aimerais avoir votre avis et surtout quelques renseignements sur la discopathie étagée sur l'ensemble du rachis lombaire, avec une discopathie particulièrement évoluée en L4-L5 et L5-S1, avec un net pincement de l'interligne et une protrusion discale circonfèrencielle, il n'y a pas d'hernie discale mais en revanche sur l'étage L4-L5 il y a une importante protrusion discale sur les régions foraminales et extraforaminales du coté droit., je n'ai fait que vous recopier le compte rendu du scanner, et tout ce que je retiens de ce charabia médical c'est que je souffre continuellement depuis 1 an ( quoique je supporte assez bien la douleur car je refuse pour le moment de prendre des antalgiques et autres) mais ces douleurs sont épuisantes, mon médecin m'a simplement expliqué qu'il n'y a rien à faire à part apprendre à supporter la douleur, j'ai 40 ans bientôt, et j'ai toujours été super active et sportive, et maintenant plus rien, je suis arrêtée depuis 1 mois, je me repose beaucoup et je fais mes séances de kiné en piscine 3 à4 fois par semaines, je suis secrétaire et je ne peux même pas rester assise plus de 2 h et encore, apparemment il n'y a pas d'opérations dans ce cas là, je vous serais super reconnaissante de me donner votre avis si vous avez vous-même ou connaissez quelqu'un qui a ce même problème, à savoir l'évolution, comment supporte t'on la douleur sans prendre des anti-douleurs à longueur de temps pour se bousiller l'estomac, enfin j'attends votre message, mille mercis, et pardon pour ce super long message, à trés bientôt nat21

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonjour nath21,

L'hernie discale L4-L5 est la plus fréquente est occasionne des douleurs importantes de la région lombaire ( lombalgie ), celle-ci va bien souvent de paire avec une atteinte "moindre" de L5-S1 également.

Il est clair que votre profession + la pratique de sport intensif ( ceci est mal connu mais a une incidence ) ont favorisé les atteintes à cet endroit précis, lorsque l'on est assis(e), le haut du corps pèse de tout son poids sur le rachis lombo-sacré.

Non, cette hernie ( comme les autres ) n'est quasiment plus opérée au regard des séquelles post-op = > douleurs accrues, paralysie, infection, etc... Elle est opérée dans les cas de paralysie importante, mais le pronostic est le même = > pas très bon ( mais il demeure toujours des exceptions...).

Il faut donc, effectivement, mais je l'écrit avec plus de respect que votre médecin, apprendre à comprendre pour supporter et dominer sa douleur, surtout que vous ne voulez pas de médication. La kinésithérapie en piscine est une très bonne chose, vous soulage-t-elle ?
Car dans l'eau, il n'y a pas de mouvement de défense du corps, susceptible de céclencher des douleurs, il n'y a que la pression de l'eau, ce qui aide à remuscler doucement le dos.

Lors des douleurs, une douche chaude 37-38.5°C ( ou un bain ) peut atténuer la souffrance en laissant couler l'eau sur les endroits douloureux.

La douleur est très épuisante, et c'est un cercle vicieux, vous êtes fatiguée par la douleur et la fatigue accroît la sensation de douleur ( je ne sais pas si je suis bien clair ) je le comprends, mais si une crise plus forte que les autres survient, n'acceptez pas d'antalgiques trop fort, puisque vous n'en prenez pas pour l'instant, il vaut mieux commencer par les moins dosés, c'est un conseil en connaissance de cause...

Pensez bien à ménager votre dos, attention à ne pas porter de lourdes charges, plier les genoux écartés avec le dos droit pour vous baisser, asseyez vous avec le dos droit, suivant sa position anatomique naturelle ( même pour deux heures ), ne pas dormir sur le ventre, le creusement des reins s'accentue est la douleur survient,...

Voici quelques conseils pour vivre avec une hernie discale bien embêtante mais hélàs présente....

Bon courage. Bien cordialement.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de nath21
J'aime 0

Mille merci la fée clochette,
en effet je dors sur le dos, à plat sans rien sous la tête et j'ai les jambes surélevée au niveau des genoux, les douleurs sont plus intenses depuis 3/4 jours, mais je les endurent mais jusqu'à quand ?, j'aimerais avoir l'avis des personnes qui ont ce problème depuis plusieurs années, comment le vivent elles et qu'ont elles changés dans leurs habitudes, savoir si elles travaillent à temps complet, si un poste leur a été aménagé ?, mon patron aimerait savoir quel type de fauteuil ou chaise de bureau il doit m'acheter pour que je sois bien et donc plus productive que les derniers temps.
J'atends vos réponses avec impatience, et mille mercis à vous la Fée Clochette pour vos renseignements précieux, à trés bientôt.
Nath21

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Re-,

Je vous ai donné ces indications car j'ai une hernie discale L4-L5 ( depuis 2005 ) + Hémisacralisation L5-S1 ( congénitale )+ hypertrophie des apophyses transverses C7 ( congénitale ) + une chondropathie rotulienne droite ( congénitale ) avec syndrome fémoro-patellaire associé + une atteinte coxo-fémorale droite ( consécutive ) + atteinte des malléoles int et ext droite ( consécutive ) + un lèger déplacement du bassin ( symphyse pubienne ) = cela fait beaucoup de ratage congénitale ( !!! = humour ).

Mes chères lombo-sacrées déplacent les lombaires qui déplacent les dorsales qui déplacent les cervicales, joile cascade vertébrale très douloureuse ( !!! ).

J'ai donc le rachis complet atteint, ainsi que le membre inférieur droit, et cela fait 24 ans que je souffre le martyre, et il n'y a rien à faire puisque congénitale et consécutif... Je vis donc avec des douleurs quotidiennes et nuitamment à 8/9 voire 9, et là c'est une autre histoire neurologique qui se greffe...Mais je gère, et je souris ( en serrant les dents, bien entendu...). Je le vis bien car forcée puisque de toute façon, il n'y a rien à y faire ( et 24 ans de douleur...) ; mes enfants m'aident et pour jouer avec eux, eh bien on a changer les habitudes, avant on adorait jouer sur le tapis, et maintenant, on joue assis à une table...

Je ne peux plus garder mon poste dans le milieu médical, je dois passer par un reclassement ou un détachement donc changer de cadre d'emploi, en effet, je ne peux pas rester une heure debout ou assise...Couchée n'est pas mieux...Je ne sais pas ce que je vais faire, mais c'est pas grave, je trouverai bien, il n'y a pas de raison...

Pour votre fauteuil professionnel, parlez à votre patron d'un fauteuil avec renfort des lombaires, accoudoirs assez haut, c'est-à-dire un fauteuil qui épouse naturellement la courbure des reins avec dossier assez haut, qui protégerait tout le rachis. Il vous faut également un bureau assez vaste pour évitez le "confinement " des gestes, il sera moins douloureux de prendre votre stylo s'il est à 20 cm qu'à 3 cm, cela permet une micro-gymnastique ( expérience perso ), donc un bureau avec aisance des mouvements. Pour votre PC, le clavier ne doit pas être trop bas ( courbure des cervicales et des thoraciques ) ni trop haut ( tendinites des épaules ).

Il faut changer ses habitudes de vie, c'est à dire décomposer les étapes que l'on faisait avant d'une traite, ne pas porter de charges lourdes, s'économiser, se reposer 10 minutes entre chaque étape du sacro-saint ménage de la maison, puisque de toute façon il vous est devenu impossible de le faire entièrement comme avant, je pense ?

Dans la voiture, essayez d'adapter une housse avec maintien lombaire, relevez le dossier du siège également, lorsque vous sortez de la voiture, pivotez pour sortir les deux jambes et levez vous en prenant appui sur le volant et le montant de la portière. Evitez les chaussures à talons haut et les chaussures sans talons, également, choisissez des chaussures avec talons de deux cm environ, les vibrations de la marche seront moins violentes ( ce qui entraînent des douleurs à la longue).

Courage surtout nath21. Bien cordialement.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de nath21
J'aime 0

Bonsoir La fée Clochette,
Avec toute cette description, je vois que vous ne faites pas les choses à moitié, et en plus vous restez zen et souriante, bravo.
J'ai le moral, de ce côté pas de problème, mais je ne sais pas comment apprendre à vivre avec la douleur, j'ai supporté jusqu'à maintenant, mais là plus j'ai mal donc ça me fatigue encore plus, donc je me crispe encore plus et maintenant ça va faire 6 jours que je ne dors plus la nuit, j'en deviens irritable, je ne voulais rien prendre pour la douleur, j'ai comment il y a 2 jours, et rien, ça ne m'a même pas décontracté afin que je puisse dormir au moins 6 heures d'affilées.
Sinon pour la voiture, les chaussures, j'ai adopté depuis un bon moment toutes ces choses pour améliorer le quotidien.
J'ai même pris un bain (20 min) avec des huiles essentielles relaxantes et à température comme vous me l'aviez indiquée, ça ma fait du bien sur le moment, c'était déja ça.
En tous les cas encore mercis La Fée Clochette, et à très bientôt.
Bon courage à vous qui souffrez depuis un sacré nombre d'années.
Nath21

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonjour nath21,

Hélàs, on apprend pas à vivre avec la douleur, je veux dire qu'il n'y a pas d'apprentissage, moi, j'appelle cela " avoir dompté mes douleurs ", elles sont présentes, me font souffrir ( d'ailleurs, c'est pas 24 ans mais...26 ans ), mais je ne leur cèderai pas sur le plan moral, elles le savent !!!

Le secret, entre guillemets, c'est de détecter leur survenue, les douleurs latentes qui vont s'accroître, celles qui à bas bruit vont se déchaîner, alors là, je m'arrête, je me pose et j'attends, en général, elle ne se manifestent pas plus, c'est moi qui est eu la victoire ; c'est comme un combat éternel, à savoir qui l'emportera... Bon, il y a des fois où je suis obligée de rester 48 h alitée, donc, là, elle ont la victoire...Et ainsi de suite...

Je ne veux pas me remettre à une médication trop lourde alors je prends : - Chondrosulf *,
- Dextrpropoxyphène Paracétamol*, ( 2 à 4 / jour )
- Myorelaxant pour la nuit,
- Magné B6 le matin ( meilleur absorption donc action plus rapide ).
- Sertraline* ( antidépresseur qui n'assome pas du tout, c'est un recapturateur de sérotonine empêchant donc les anxiètés dues à la douleur constante ).

Je dors depuis bien longtemps deux heures par nuit et deux heures l'après-midi. Je mets le reste de ma nuit à contribution, je lis, j'écris ( mes deux passions ), je fais le ménage, le repassage, je bichonne mes plantes vertes ou même je fais un repas, c'est selon.

Très bien 20 min pour le bain, mais je sais que l'action n'est pas sur plusieurs heures, mais comme vous dites, c'est déjà cela de pris.

Surtout, nath, ne vous énervée pas, je sais que c'est difficile, mais essayez de rester calme, la crispation, l'énervement réveillent les douleurs, s.v.p.

Bon courage. Bien cordialement.

Bon courage. Bien cordialement.

Participez au sujet "DISCOPATHIE étagée avec importante protrusion"