Portrait de lucrece

Bonjour,

je suis une jeune femme de 22 ans. Ma première consultation psychiatrique (pédo-psychiatrique) remonte à 1999 pour crises d'hyperventilation. Ensuite, en 2001, suivi en pédo-psychiatrie pour dépression, prise de paxil 20mg, pendant 1 ans.
Depuis 2004, psychothérapie, une fois/semaine, au départ pour «phobie sociale» (aucun diagnostique d'un médecin), épisodes délirants à l'été 2006, sans doute dus à la consommation quotidienne de marijuana; je cesse de fumer de la drogue.
Depuis février 2007, prise de wellbutrin XL 150mg; mon psychologue dit que je vais bien, mon docteur veut m'envoyer en psychiatrie, mais je refuse, suivant l'avis du psy.
Depuis septembre, mon psy s'inquiète (je développe des idées suicidaires, ce qui est nouveau dans mon cas), me dit de consulter un psychiatre. Deux séances de psychothérapie par semaine. On potentialise le wellbutrin à 200mg.

La semaine dernière, je passe mon évaluation. Après 1 heure, le psychiatre me dit que je souffre d'un trouble anxieux et d'un trouble de la personnalité. Le trouble anxieux me dérange pas trop, mais je suis un peu fâchée du trouble de la personnalité (je ne sais pas encore lequel, je dois aller voir mon généraliste pour les résultats).

Est-ce que vraiment un psychiatre peut me dire tout bonnement, après une heure, que j'ai un trouble de la personnalité? Que j'aie un problème, je suis d'accord (je peux dire, par exemple, que pendant mon évaluation complète en 2001, j'ai été incapable de réponde au T.A.T. - ie, à partir de la deuxième image j'ai refusé de répondre et je me suis mise à pleurer), je peux dire que ma personnalité est peut-être troublée, voir dérangeante, mais de là à dire que j'ai un trouble de la personnalité, je trouve ça un peu fort.

Je pense demander un deuxième avis. Ai-je raison de douter du diagnostique du psychiatre?

Portrait de Jacques - jc1955fr
J'aime 0

Bonjour, lucrece.

Il est toujours possible de demander son diagnostic à un autre spécialiste, sans lui parler de ses propres démarches antérieures.

Sur Paris, il existe des spécialistes de bonne réputation. Le problème est qu'il faut y aller et que le prix des consultations est élevé…

Par exemple : le (clique ici) Centre des troubles anxieux et de l'humeur.

Tout à fait personnellement, je pense qu'il te faudrait plus faire appel à un psychiatre qu'à un psychologue… personnellement…

Bonne journée. Bises :D . Jacques :)

Je suis bipolaire (maniaco-dépressif) de type 1, en invalidité et ex "stabilisé", cowebmestre du site mentionné dans mon profil.

Portrait de Matthieu171
J'aime 0

Bonjour, avez-vous des nouvelles de votre situation? Je suis un étudiant en psychologie au doctorat. Je fais des évaluations de la personnalité certifiées et pour le prix de 60$ canadiens, je peux vous administrer un questionnaire validé (le plus utilisé: MCMI-III), en faire l'analyse et vous remettre un rapport d'évaluation.
Autrement, je suis disponible pour toutes questions.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

La discussion date de 2007 et un seul message d'écrit.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "diagnostique après évaluation psychiatrique"