Portrait de Invité

Bonjour,
J'ai des problèmes de démangeaison, ça m picote un peu partout sur le corps, et de plus en plus sur le cuir chevelu d'ailleurs. Et si je gratte, ma peau rougit et on voit aparaître reliefs blancs. Evidemment, plus on gratte, plus ça pique... J'ai entendu parler de démographisme, je ne sais pas si ça correspond à cela. Auriez-vous des conseils à me donner? Merci d'avance.

Portrait de anonymous
J'aime 0

Vous trouverez des informations sur cette pathologie dans notre rubrique Encyclopédie :

http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/dermographisme-1417.html
Dermographisme : causes, symptômes, traitements, dans l'encyclopédie Vulgaris-Médical

Portrait de lorkob
J'aime 0

bonjour
mo je suis atteinte de dermographisme depuis 8 ans déja.
C'est un médecin généraliste qui me l'a dit, et puis ensuite un allergologue., mais personne ne me dit d'où ça vient. Comment c'est arrivé....
Mon seul remede... l'atarax, depuis 8 ans ! mais je n'en prends pas tous les jours, juste en temps de "crise", parcontre maintenant, ce médicament me fait dormir, si j'en prends un dans la demi heure je dors ! alors qu'avant je pouvais en prendre deuxpar jour sans aucun problème...

Qui est dans monc cas ????

Portrait de xx-ladésespérée-xx
J'aime 0

bonjour, je ne suis pas majeure mais j'aimerais qu'on m'aide sur certains points: je vous explique la situation: j'ai un dermographisme qui a été detecté a la naissance dans les tests des premiers mois, je suis maintenant en âge de comprendre un minimum ce qui se passe: j'aimerais savoir si il est normal que j'ai du mal a supporter le soleil : je deviens toute rouge et j'ai du mal a rester au soleil sans avoir du mal a respirer, est-ce du a mon dermographisme ???

Portrait de thaly
J'aime 0

Bonjour !!!

Je croyais que je faisais partie d'une espèce rare ! Mais je vois que d'autre personnes sont aussi atteintes de dermographisme.
Ça me rassure quelque part de savoir que je ne suis pas seule. Ça fait 20 ans que je me suis fait une raison sur les origines de cette bizarrerie de ma peau.
Les Docs m'ont même convaincue que j'étais une grande stressée !
Soit ! Peut être ?

Vous aussi êtes vous de grandes stressées ? N'y a t-il que des femmes atteintes de ce particularisme ?

Portrait de Assane2
J'aime 0

Bonjour à tous

Grâce à vos récits, je me retrouve enfin dans une famille dans laquelle je me reconnais. J'ai aussi un dermographisme, qui a été diagnostiqué par un dermatologue, il y'a près de 14 ans mais cela ne fait que 10 ans à peu près que je prends de l'atarax de manière régulière. Au début c'était des traitements de quelques semaines puis je n'ai plus pu m'en passer à raison d'1/2 comprimé tous les deux jours (posologie personnelle pour limiter les doses et la somnolence), si non, je ne vis pas.

j'ai aussi beaucoup de mal à supporter le soleil et aussi les fortes émotions, qui produisent chez moi des démangeaisons insupportables. je me rappelle qu'au secondaire, lorsque j'arriverais en classe le matin de bonheur, je n'en ressortais que le soleil était couché à cause des rayons du soleil que je ne supportais du tout.

d'après les deux dermatologues que j'ai consulté au Sénégal et en France, il n'ay pas encore de médicaments, alors prenons notre mal en patience en attendant que des scientifiques veuillent bien se pencher sur notre cas.

Bon courage à tous et continuons de participer au forum, personnellement, ça me soulage beaucoup d'en parler

Portrait de thaly
J'aime 0

Je vois que beaucoup prennent de l'atarax qui fait dormir.
Essayez Claritine , Primalan, Zyrtec, Polaramine ... selon les susceptibilités, ces antihystaminiques ne font pas dormir et ont le même effet que l'atarax. C'est bizarre que vos médecins ne les prescrivent pas.

Je prend 1 Primalan par semaine et j'oublie pratiquement mon dermographisme le temps d'une semaine.
Courage à toutes.

Portrait de jullia
J'aime 0

Mon fils est atteint de dermographisme depuis l'âge d'un an environ et diagnostiqué vers deux ans. Aujourd'hui il a 4 ans.
Lorsqu'il se frotte les yeux, se gratte, se cogne, lui sort de grosses traces blanchâtres, qui deviennent rouges et gonflées. Et évidemment, plus il se gratte, plus il a de traces qui le démangent. Il a en plus une peau exémateuse, il se gratte parfois jusqu'au sang et j'ai du mal à trouver des produits efficaces pour adoucir sa peau.
Jusqu'il y a 3 semaines, aucun médecin ne m'avait dit qu'il lui fallait un traittement...Puis je suis allé voir un nouveau dermato qui lui a prescrit de la Claritine en sirop. Mais, non seulement c'est très difficile à lui donner car c'est très mauvais, et de plus, je ne vois pas du tout d'amélioration.
Par contre le soleil n'a pas l'air de lui poser des problèmes.
Si quelqu'un avait des conseils sur des produits hydratant et me dire s'il cette maladie s'effacerait dans le temps...
Merci.

Portrait de Assane2
J'aime 0

Bonjour Julia

je suis vraiment désolé pour votre fils qui a attrapé très tôt le dermographisme. C'est déjà très bien pour lui qu'il ne réagisse pas au soleil et que ce soit juste des stresses mécaniques qui le fatiguent. Je ne crois pas que cette maladie s'efface au bout du temps surtout après les traitement que l'on prend, il faut juste veiller à ne jamais en manquer et à faire des provisions lorsqu'on se déplace pour de longues durées. Pour les produits hydratants, il vaut mieux voir le médecin, du fait que chacun a son type de peau et que l'administration d'un produit conseillé pourrait créer plus de problèmes qu'il n'était censé en résoudre.

Bon courage et à toi et à ton fils

Portrait de mej31
J'aime 0

Bonjour a tous
Certe que ça fait plaisir de trouver des "specimens" comme moi, dermographe.
J'ai un dermographisme depuis la naissance (on attrape pas le dermographisme on l'est), ma mere m'a dit que les elastiques des couches marques sur ma peau!!!
Depuis je fait une collection de dermatologue (en France et en Espagne), sans solution reel, "sechez-vous en tamponnant, grattez pas...". Les antihistaminique soulage mais soignent pas, donc le prends tous les jours endorme dans tous les sens du mot, attention a conduire!!!!
La solution est apprendre a se connaitre, les choses que nous gratte (pour moi les vetements neufs, changement des vetements, l'eau tres chaud et avec pression, certains aliments...) et les evites, si ça gratte enormement je mets un peu de creme hydratante ou de l'eau froid et si ça soulage pas je prends un antihistaminique.
J'espere aider un peu au mamman que connais pas la maladie, si vous avez des questions je repondrais avec plaisir.
Et merci a tous pour m'aider a me sentir moins seule.

Portrait de pandadal
J'aime 0

bonjour, j'espère pourvoir aider certaine personne en expliquant mon cas, et comme le dise beaucoup cela fait plaisir de voir que nous ne sommes pas seul. n'hésiter pas à en parler avec ceux qui peuvent vous comprendre ça soulage.
donc mon cas:
je ne suis pas quelqu'un ayant eu le dermographisme depuis la naissance, ni quelqu'un censé l'avoir un jour.
A l'âge de 17 ans j'ai fait une allergie au coup de soleil, il était tard et aucune pharmacie n'était ouverte, j'ai passé 17 minutes assis sur une chaise à souhaiter que quelqu'un m'arrache la peau de mon dos, c'est vraimment quelque chose d'insupportable, cela aurait été sur mon torse ou mes bras je pense que je me serais arraché la peau avec un couteaux.
Après ce jour je suis aller voir un dermatologue qui m'annonça la triste nouvelle, j'avais désormais le dermographisme.

-j'explique mon cas un peu plus précisément, cela faisait presque deux ans que je ne pratiquais plus de sport a cause d'autre problème de santé, je suis passé de 20 heures de sport à 0 en un jour, dans mon cas, c'est la nervosité, l'accumulation qui la déclenché.
Juste après cette allergie, je ne pouvais plus mettre de ceinture, je ne supportais pas une main sur mon épaule qui déclenchait immédiatement la crise, si j'enlevais mon tee-shirt en le frottant un peu trop fort idem.
Quand au soleil, depuis je m'habille manche longue, pantalon long et large, empêchant le soleil de passer, et ne serrant pas ma peau.
l'hiver je marchais à l'ombre, parfois je rebroussait le chemin pour passer autre part, incapable de faire 50 mètres en plein soleil.
L'été, je marchais lentement pour que mon rythme cardiaque ne s'emballe pas, et regardais par terre sans pensé à rien pour ne pas avoir la moindre émotion qui déclenchait la crise à une vitesse inimaginable.
Les changement brusque de température m'était insupportable, impossible pour moi d'approcher d'une plaque de cuisson que se soit dans un restaurant ou chez moi.
Dès que quelque choses me suprenais la crise se déclenchais, dès qu'une émotion apparaissais la cirse se déclenchais, rien qu'une personne qui me félicitant déclenhais la crise.
J'ai passé 1 ans dans l'ombre, en chassant la plupart de mes émotions, en essayant de me maîtriser, sans jamais sortir de chez moi.
Et puis j'ai pu me remettre au sport tous doucement, et j'ai eu envie de me battre comme avant, alors je me suis battu chez moi ce qui me déclenchais les crises était des températures trop différentes, des émotions trop violentes, ou mon rythme cardiaque qui augmentait trop rapidement, j'ai donc essayé de maîtriser tous ça, je me suis battu.
En m'approchant doucement des plaques chaudes, et sortant en courant quand la crise venait pour revenir une fois calmé, m'approchant plus doucement, en essayant d'être le moins émotif possible, en essayant de contrôler mon rythme cardiaque, en faisant 30 minutes d'échauffement progressif avant un entraînement pour que mon coeur ne augmente son rythme tout doucement.
j'ai galèré, j'ai pleurer j'ai même voulu mourir, mais aujourd'hui je peut aller au restaurant, faire du sport, aller au soleil raisonnablement avec une tartine de créme plus le traitement aerius, soit mais je peux y aller, je peux sourir ou aller dire bonjour a une fille sans avoir peur de souffrir.
Mon cas est peut-être spéciale car j'ai eu le dermographisme à cause d'un arrêt brutal de sport, et d'un état presque végétatif, (rester chez soi à se morfondre, et attendre que le temps passe...)
mais peut-être que ceci aideras certaines personnes, j'ai mis 1 ans pour me rendre compte que mes effort donnais quelque chose, et 3 ans pour en arriver là aujourd'hui.
après avoir eu mes problèmes de santé qui m'avait plongé dans un gouffre à 15 ans, le fait d'avoir eu le dermographisme, m'a fait comprendre qu'il y avait bien pire, et aujourd'hui j'en envie de dire, même quand sa va pas, il y a toujours quelqu'un qui souffre plus que nous et qui à besoin d'aide.
A cause du dermographisme j'ai su ce que voulais dire avoir peur, souhaiter disparaître, vouloir que personne ne nous voit.
Car malgré ce que l'on dit quand on est plié en deux qu'on se sert les bras en serrant les dents, que nos muscles se contracte tous seul, que l'on sent des milliers d'aiguille s'enfoncer sans arrêt, on est seul au monde on est tous seul.
combien de fois j'ai voulu demander que l'on m'attache mais était incapable de déserrer ma machoire.
aujourd'hui je vis bien, j'arrête mon traitement et le reprend quand les crise devienne trop fréquentes, j'espère qu'un jour peut-être je n'en n'aurais plus aucune.
En cas de crise légère une douche froide me calmait quelque peu, ou le fait de tartiner la zone avec de la biafine, mais en cas de vrai crise ou si c'était 1ou deux mnutes après le début de la crise cela n'avait sur moi aucun effet.

pour les personnes qui assiste a de tel crise sachez que mis a part ce qui est cité plus haut vous ne pouvez rien faire, éviter de toucher la zone gonfler, cela nous soulage le moment ou l'on sens un contact mais bien souvent (et pour moi a chaque fois) cela augmente la crise, si quelqu'un arrive a vous demander de l'attacher n'hésiter pas veiller juste à garder la zone gonflé à l'air libre, sans rien contre.
si quelqu'un craque, devant vous et ce met a tous casser ou à ce couper vous ne pourrez rien faire, assomez le si vous êtes plus fort ou plusieurs, sinon appelez les urgences, c'est tout ce qui est en votre pouvoir.

j'espère que ce que j'ai écrit pourras aider quelque personnes, je ne dit pas que vous pouvez guérir ou être moins enclin au crise, je dit que pour moi ça à marché, alors qu'au départ j'étais victime de deux a cinq crise par jour, et ce n'était pas des crise de chaleur et de picotement, je restais à l'ombre en courant d'air et recroquevillé sur moi en attendant.

Au début quand je faisais des crises régulière incapablde de tenir un débat ou de parler, j'étais persuader que je finirais seul, sans connaître qui que se soit, sachez une chose vous n'êtes pas seul, que vous ayez ceci depuis votre naissance ou depuis peu, il y a des gens qui savent ce que vous vivez, et qui pense à vous.

j'espère que ce post aideras quelqu'un que ce soit pour lui remonter le morale ou pour lui avoir donné une solution.
Merci à vous qui venez voir pour un amis, merci a ceux qui arrive à en parler même sur un forum.

Participez au sujet "Dermographisme?"

Articles à lire concernant "Dermographisme?"

  • Dermographisme ... Le dermographisme désigne les caractéristiques que présente la peau de certains ... ligne d'écriture parfaitement visible, d'où le nom de dermographisme. La lésion apparaît quelques minutes seulement après le ...
  • ... une dermatose (maladie de peau), appelée également dermographisme douloureux, correspondant à un dermographisme obtenu en traçant une ligne avec une aiguille sur la peau d'un ...