Portrait de abricot

Bonjour,

Je souffre depuis la mi novembre de troubles urinaires très importants : envies quasi permanentes et très intenses.
Les médecins consultés ont pratiquement tous exclu une origine physique. Ils pensent pour la plupart qu'il s'agit de troubles psycho-somatiques.

J'ai donc demandé à voir un psychiatre qui m'a parlé de dépression masquée qui se serait manifestée par une vessie irritable.
Par ailleurs, ces trois derniers mois ont été très difficiles à vivre : troubles urinaires et parcours du combattant pour se soigner !!
Du coup, je me retrouve avec une "vraie" dépression en plus (perte d'appétit, fatigue extrême, agressivité, crises de nerfs et de larmes, goût à rien...).

Je suis donc sous EFFEXOR 37.5 puis 75 et LEXOMIL depuis début janvier. Les symptômes semblent s'atténuer un peu mais ce n'est pas très régulier. J'ai peur de devoir augmenter les doses même si je supporte très bien le traitement jusqu'à présent.

Je vois par ailleurs une psychologue-sophrologue et un acupuncteur : les résultats ne sont pas très visibles.

Avez-vous déjà rencontré la même chose (les manifestations urinaires étaient vraiment très intenses, insuportables) et comment s'en sortir ?

Portrait de lilikim
J'aime 0

abricot wrote:
Bonjour,

Je souffre depuis la mi novembre de troubles urinaires très importants : envies quasi permanentes et très intenses.
Les médecins consultés ont pratiquement tous exclu une origine physique. Ils pensent pour la plupart qu'il s'agit de troubles psycho-somatiques.

J'ai donc demandé à voir un psychiatre qui m'a parlé de dépression masquée qui se serait manifestée par une vessie irritable.
Par ailleurs, ces trois derniers mois ont été très difficiles à vivre : troubles urinaires et parcours du combattant pour se soigner !!
Du coup, je me retrouve avec une "vraie" dépression en plus (perte d'appétit, fatigue extrême, agressivité, crises de nerfs et de larmes, goût à rien...).

Je suis donc sous EFFEXOR 37.5 puis 75 et LEXOMIL depuis début janvier. Les symptômes semblent s'atténuer un peu mais ce n'est pas très régulier. J'ai peur de devoir augmenter les doses même si je supporte très bien le traitement jusqu'à présent.

Je vois par ailleurs une psychologue-sophrologue et un acupuncteur : les résultats ne sont pas très visibles.

Avez-vous déjà rencontré la même chose (les manifestations urinaires étaient vraiment très intenses, insuportables) et comment s'en sortir ?

bonjour

Surtout fait tres attention aux psychotropes, cela peut etre tres dangereux, en particullier les benzodiazépines...
Ces drogues peuvent te rendre plus malade que tu ne l'etait avant sur du long ou moyen terme !

Vois pour des infos :

http://nonauxbenzodiazepines.spaces.live.com

Bonne chance

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

La question que je me pose c'est depuis quand les troubles urinaires sont psychosomatiques ????

Quote:
Du coup, je me retrouve avec une "vraie" dépression en plus (perte d'appétit, fatigue extrême, agressivité, crises de nerfs et de larmes, goût à rien...).

Symptômes typiques des maladies thyroïdiennes ou des surrénales.
A-t-on fait des analyses : TSH, T4 et cortisol ?
Si pas à demander avant de prendre des AD et d''augmenter les doses qui ne feront qu'aggraver la situation.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de abricot
J'aime 0

Bonjour, merci de vos réponses

En fait, c'est moi qui ai demandé à mon généraliste de me donner quelque chose car l'intensité des troubles urinaires et la lenteur du parcours médical devenaient impossibles à supporter psychologiquement.
Par ailleurs, tous les urologues et autres que j'ai consultés (j'ai multiplié les avis) arrivaient à la même conclusion : rien de physique donc c'est psychosomatique.
Du coup, j'ai vu un psychiatre que m'a dit avoir déjà rencontré ce genre de cas : il s'agissait de dépression masquée qui se manifestait sur un organe, pour moi la vessie.

Même si à force je doute de tout ce que l'on me dit, je lui fait confiance car je dois reconnaitre que ça va un peu mieux depuis qu'il me suit.

Ce que je veux, c'est retrouver une vie normale alors je continue quand même à me renseigner et à chercher d'autres pistes pour être certaine.

A bientôt

Portrait de lysmi
J'aime 0

Christiane59 wrote:
Bonjour,

La question que je me pose c'est depuis quand les troubles urinaires sont psychosomatiques ????

Quote:
Du coup, je me retrouve avec une "vraie" dépression en plus (perte d'appétit, fatigue extrême, agressivité, crises de nerfs et de larmes, goût à rien...).

Symptômes typiques des maladies thyroïdiennes ou des surrénales.
A-t-on fait des analyses : TSH, T4 et cortisol ?
Si pas à demander avant de prendre des AD et d''augmenter les doses qui ne feront qu'aggraver la situation.

la preuve que si! j'ai eu la meme chose tout le tps envie d'uriner et auncune anomalie TSH T4 et cortisol
le cerveau est plus puissant que n'importe quel organe
on as vous apprendre sa en medecine

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Quote:
la preuve que si! j'ai eu la meme chose tout le tps envie d'uriner et auncune anomalie TSH T4 et cortisol
le cerveau est plus puissant que n'importe quel organe
on as vous apprendre sa en medecine

Dans la mesure où je ne suis pas médecin....

Mais il est fréquent aussi de voir que l'on met sur le psychisme des évênements que les médecins n'arrivent pas à expliquer.
Il y a une trentaine d'années on disait : "c'est viral !".
Maintenant on dit : "c'est psychosomatique !".

Ceci dit une dépression une vraie fait grimper le cortisol.

De plus les problèmes urinaires peuvent être nombreux et donc les causes également.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de abricot
J'aime 0

J'écris juste pour informer les personnes qui ont rencontré le même problème que moi.

Mes troubles urologiques étaient bien d'origine psycho-somatique : j'ai fait une dépression masquée. Je reprends petit à petit une vie "normale" mais c'est encore difficile tant cela a été éprouvant.

Si vous êtes dans la même situation, n'hésitez pas à consulter un psychiatre.

Bon courage à tous.

Portrait de bingo2015
J'aime 0

Bonjour abricot,
je souffre actuellement d'un problème similaire au votre.
Je souhaitais avoir plus d'informations sur le suivi thérapeutique que votre psychiatre vous a proposé ? Avez vous suivi une psychothérapie psychanalytique ? une thérapie cognitivo comportementale ? une hypnothérapie ? était il psychosomaticien?
Comment allez vous aujourd'hui ? vos symptômes ont ils disparus ?
Merci par avance de votre témoignage.
ps: je viens juste de m'inscrire sur ce site donc je découvre. Y'a t'il moyen d'écrire à un membre en MP. Merci

Portrait de Satxoo
J'aime 0

Bonjour,

J'ai aussi ce type de troubles urinaires depuis trois ans et je suis suivie par un psychiatre depuis quelques mois.
Pourrions-nous échanger ensemble ?

Portrait de Titi04
J'aime 0

Bonjour,
J'ai moi aussi des problèmes urinaires similaires aux vôtres, avec pour couronner le tout des vomissements réguliers là aussi complétement psycho-somatiques. Cela fait maintenant 1 an et demi que mes problèmes persistent. J'ai un premier rdv chez le psychiatre fixé...
De votre côté est-ce que vos symptômes s'atténuent depuis le suivie par un psychiatre ?
Merci

Portrait de bingo2015
J'aime 0

Idem pour Titi04, je viens aux nouvelles et suis disponible pour échanger avec vous.

Portrait de Titi04
J'aime 0

Bonjour,
C'est (un peu) mieux depuis le suivie par un psychiatre. Disons que ce n'est plus quotidien, il y a des jours où ça va vraiment bien, je "vis normalement" sans être obsédé par tout ça. Mais il y a encore beaucoup de jours très moyens... et c'est toujours imprévisible.
Je vois que sur votre mesg de 2015, vous disiez avoir également ce genre de problèmes. Ceux sont-ils atténués depuis ?

Portrait de bingo2015
J'aime 0

Bonjour, merci de donner de vos nouvelles!Mes troubles sont les suivants: j'ai une envie quasi permanente d'uriner. Cette envie est diurne ( je dors bien la nuit et ne me lève jamais pour uriner ce qui exclut le problème physique). Je n'ai pas encore trouvé de thérapie efficace face à ce trouble. J'ai essayé la psychothérapie psychanalytique, intéressante mais malheureusement trop couteuse et souvent non remboursée. J'ai également testé la TCC (thérapie comportemental et cognitive). Les séances étaient remboursées à 100% mais la prise en charge n'était pas top (rdv trop espacés). Dernièrement je cherchais à m'orienter vers un médecin hypnothérapeute mais peu de médecins pratiquent l'hypnose. Je poursuis mes recherches dans ce sens et je finirai bien par trouver.
Bon courage dans vos démarches et n'hésitez pas à me tenir informé!

Portrait de Titi04
J'aime 0

Pour ma part les rdv au psy sont bénéfiques. C'est loin d'être entièrement résolu, mais déjà bien mieux qu'il y a environ 7 mois, date du premier rdv. Pareil pour moi, pas de problème physique car absolument pas de souci durant la nuit. Je pense qu'il faut surtout faire un travail sur nous-même, en essayant de penser positivement et ne pas penser à ces problèmes (facile à dire, je sais).
Bon courage à vous également et ne baissez pas les bras !

Portrait de bingo2015
J'aime 0

C'est vraiment une bonne chose que vos séances aient été bénéfiques. Quelle genre de thérapie suivez vous ? TCC, psychanalytique, hypnose,autre ?? Le psy a t'il posé un diagnostic sur votre trouble (dépression masquée, surmenage, anxiété excessive ? )
Quels sont vos symptômes ??
Merci pour vos réponses et bon courage à vous aussi

Portrait de bingo2015
J'aime 0

J'ai également oublié de vous demander si le psychiatre vous avez donné un traitement de type antidépresseur et si oui pensez vous que cela ait été efficace ? Merci pour vos réponses.

Portrait de Titi04
J'aime 0

Le psy parle d'angoisse ou d'anxiété. Je n'ai pourtant pas du tout un caractère à être stressé mais bon. ..
Je suis sous traitement antidépresseurs. Le premier médicament prescrit n'avait eu aucun effet, un autre m'a donc était prescrit, avec plus d'effets : je suis mieux moralement, je ne me met plus dans tous mes etats en pensant à tout ça et les symptômes se sont un peu atténués, bien que toujours présents

Portrait de bingo2015
J'aime 0

Bonjour Satxoo,
Je viens de tomber sur votre message qui date d'un peu plus d'un an. Comment allez vous ? Votre trouble s'est-il atténué depuis que vous êtes suivi par un psychiatre ?
Je suis disponible pour échanger avec vous.

Portrait de corinnebacmoi
J'aime 0

je croie complêtement au fait que la dépression provoque ce genre de troubles. Je suis en difficulté psychologique et je somatise aussi. Le stress m'a provoqué un ulcère de l'estomac et du duodénum. Après une "grosse tuile" récente mon organisme a réagi rétention urinaire avec globe vesical je suis sure que notre organisme éponge notre moral. Il affirme et légitime sa souffrance par des maux visibles. Pour ce qui est des psychotropes que tu prends je suppose qu'ils t'ont été prescrit par ton médecin en connaissance de causes. Je sais qu'il est important de pouvoir avoir confiance en son médecin généraliste et spécialiste. Les symptomes tyroïdiens ressemblent tellement à de nombreuses maladies. Il est peut être interessant de faire le test mais je ne suis pas convaincue que c'est la réponse .

Portrait de salviac
J'aime 0

semble interessante la notion de dépression "MASQUANTE",proposée par le Docteur C.Rubinstein.L'organique fabriquerait une "pseudo-dépression" qui s'imposerait à l'enquète en "devant de scène" de la pathologie organique.Comme il en serait d'un masque vénitien peint en "triste" devant un visage réellement douloureux.A noter;On trouvera références sur www wassil.free.fr à "dépressions".En tant que médecin, je retiens la proposition.Bon forum à tous.SALVIAC.

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Dans le cadre de la thyroïde ce n'est pas une dépression masquante puisqu'ici il s'agit bien d'une dépression et plutôt même un état dépressif, qui s'installe à cause du manque ou du trop d'hormones.

Qui est ce Docteur R dont vous parlez ?
Celui que j'ai eu en recherche est un médecine spécialiste en médecine interne.

Le site que vous donnez n'est pas correct. Pouvez-vous donnez le lien direct ? On arrive sur le site d'une association : Santé volé, mais pas de rubrique "dépressions" ensuite.
Merci.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "dépression masquée provoque troubles urinaires"