Portrait de santi
J'aime 0

Je retrouve exactement les symptomes ressentis personnellement et tout cela confirme ce que je pensais et notamment le "rôle" du soleil dans notre problème
Je n'ai pas tout compris (La capsaicine a été essayée pour son action déplétive sur les neuropeptides sensoriels des fibres C ???) euhh, ça me cause pas vraiment, par contre ce que je comprends c'est que le traitement est "difficile"
Bref, on est encore loin de la solution :(

Portrait de claudinet
J'aime 0

Je viens de relire très attentivement les derniers articles ainsi que ceux de Nozmat, Sam & Joe.
Comme je l'ai écrit dans le tout premier article, je souffre de démangeaisons depuis plus de 20 ans.
Je vais vous résumer une journée: en général, peu de manifestations le jour, je décide d'aller dormir, je passe par la salle de bains où j'arrose mes avant-bras, les bras et le cou avec de l'eau très très froide, je pose sur la table de nuit un pack passé au congélateur; vers 2 h du matin d'intenses brûlures sur les avants-bras me réveillent, parfois sur le cou, j'applique le pack sur ces zones une dizaine de minutes, puis je retrouve le sommeil, sur le matin rebelote, réveillé par d'intenses brûlures, je passe par la salle de bains et eau très froide....
Je viens de consulter un 5° dermatologue qui est en plus professeur d'université, il ne comprend pas.....
Comme le suggère Sam & Joe, il serait bénéfique que nous comparions nos différents paramètres:
voici les miens:
- nervosité: oui
- exposition soleil: non
- problème de dos: oui (arthrose entre C2 et C3, C4 et C5, C5 et C6)
- psoriasis: oui, léger
- cholestérol: non
- démangeaisons, brûlures: toute l'année

deux pistes sont possibles
- suivant ma position dans le fauteuil , le soir en regardant la télé,
c'est plus un bras que l'autre qui "brûlera" est-ce un problème au
niveau des vertèbres???
- ou alors un psoriasis diffus qui ne se manifeste pas directement par
des squames de la peau!
mon taux de vitamine D est un peu faible.
Dans l'attente de vous lire, salutations

Portrait de Sam & Joe
J'aime 0

Le composé chimique capsaïcine (8-méthyle N-vanillyle 6-nonénamide) est un alcaloïde, composant actif du piment (Capsicum). C’est un irritant de l’épithélium La déplétion est la diminution de la quantité de liquide, et tout particulièrement de sang, dans l’organisme, Nous possédons des récepteurs sensoriels à haut seuil mis en jeu uniquement par des stimulations provoquant des lésions de l'organisme. Ces stimulations nocives mettent en jeu des "nocicepteurs", dont l'activité provoque une sensation consciente particulière : la douleur. Il faut, en effet, avant tout ne pas confondre douleur et nociception. La nociception est le processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque la douleur. Les nocicepteurs peuvent être très activés sans qu'il y ait douleur - à l'opposé, une douleur peut être très intense sans activation majeure des nocicepteurs. Nous savons tous qu'une forte émotion, un état de stress aigu ou même simplement une intense concentration peuvent supprimer une sensation douloureuse : qui ne s'est pas coupé sans s'en rendre compte, obnubilé par l'exécution d'une tâche prennante ? La douleur nous apprend à éviter les situations dangereuse. C'est avant tout un signal d'alarme qui met en jeu des réflexes de protection nous permettant de nous soustraire aux stimulus nocifs - de soulager les parties de notre corps soumises à de trop fortes tensions. Les rares patients naissant avec un déficit de la sensation douloureuse vivent avec le risque permanent de s'autodétruire puisqu'ils ne réalisent jamais quand ils se font mal - ils meurent en général assez jeunes.

Portrait de Sam & Joe
J'aime 0

Comparaisons de nos différents paramètres:

- nervosité: oui
- exposition soleil: oui ; du 15 avril au 15 octobre
- problème de dos: oui :
- Cervicalgie et névralgies cervico-brachiales : uncodiscarthrose centrée sur C5-C6 avec petite condensation arthrosique articulaire postérieure
- Lombalgie : discopathie dégénérative L4-L5 et surtout L5-S1 avec petite condensation arthrosique articulaire postérieure
- psoriasis: non
- cholestérol: non
- démangeaisons, brûlures : novembre-décembre
Remarque : '(soit 15 jours après l'arrêt des expositions au soleil !!!)

J'ai aussi remarqué que les premiers rayons solaires me provoquaient une lucite estivale benigne : La lucite estivale bénigne est une photodermatose extrêmement fréquente apparaissant vers les 2e ou 3e jours des vacances d’été après une exposition solaire prolongée, l’éruption peut également se déclencher lors des week-ends ensoleillés ou après une irradiation par des UVA artificiels. Très prurigineuse, elle est formée de petites papules érythémateuses non confluentes, quelques fois vésiculeuses ou purpuriques. Elle atteint avec prédilection le décolleté, les épaules et les membres mais, fait particulier, respecte habituellement le visage.
La photosensibilité s’atténue progressivement en 5 à 15 jours, mais la lucite estivale bénigne récidivera les années suivantes, souvent en s’aggravant : apparition de plus en plus tôt dans la saison, survenue pour des expositions modérées, allongement de la durée de photosensibilité et extension de la surface corporelle atteinte.

Les critères diagnostiques sont avant tout cliniques : circonstances déclenchantes et topographie. L’histologie des lésions n’est pas spécifique. L’exploration photobiologique n’est nécessaire que dans les formes sévères ou atypiques, faisant discuter une autre photodermatose (lucite polymorphe, urticaire solaire…).

Effet délétère des UVA sur les fibres nerveuses dermiques, la prescription des nouveaux produits antisolaires contenant du dibenzotriazole TINASORB M (filtre UVA ayant 2 pics d’absorption à 348 et 378 nm) est justifié

La lucite estivale bénigne est une « allergie solaire » banale, sa cause est mal connue, impliquant une réaction immuno-allergique locale à des altérations protéiques cutanées photo-induites. Les radiations responsables sont les ultraviolets A, essentiellement les UVA longs (340 à 400 nm).

PRODUITS DE PROTECTION SOLAIRE

Du fait du spectre d’action de la lucite estivale bénigne (essentiellement les UVA longs : 340 à 400 nm), les produits de protection solaire utilisés seront ceux de la catégorie « Très Haute Protection 50+ », comprenant des filtres anti-UVB, des agents minéraux anti-infrarouges (mica-titane) et surtout une forte concentration de filtres absorbant les UVA : mexoryl XL (absorption maximale à 344 nm), butyl méthoxydibenzoyl méthane (absorption maximale à 358 nm), dibenzotriazole tinosorb M (pics à 348 et 378 nm) et parfois associés à un complexe anti radicalaire (0,25 p. 100 d’alphaglucosyl rutine).

Conclusion : photodermatose + problèmes de dos + expositions solaires = réaction immuno-allergique locale avec effet délétère des UVA sur les fibres nerveuses dermiques,??????????

Bonne journée à tous

Portrait de santi
J'aime 0

me concernant :

nervosité : oui
exposition au soleil : oui
problème de dos : oui comme 99 % des personnes' j'ai parfois mal, mais je n'ai jamais été soigné pour ça

Je le répète : cette année , pas d'exposition au soleil et miracle, pas de démangeaison !

Portrait de nozmat
J'aime 0

bonsoir,
tout d'abord félicitations à Sam&joe pour les efforts de recherche et les apports récents, merci aux autres pour les échanges d'infos et les points communs;
voici mon pédigree en la matière
Comparaisons de nos différents paramètres:

- nervosité et stress: oui aussi bien professionnel que vie de famille
- exposition soleil: oui surtout du 15 juillet au 30 août, vacances bricolage jardinage
- problème de dos: oui : Cervicalgie et névralgies cervico-brachiales : probablement à la suite d'un accident de voiture survenu en 1997 Lombalgie : oui souvent et beaucoup de déplacement en voiture
- psoriasis: non
- cholestérol: oui
- démangeaisons, brûlures :début en septembre ,octobre- novembre-décembre
Remarque : à la rentrée, soit 15 jours après l'arrêt des expositions au soleil !!!)
Bon; je crois qu'à la lecture de vos messages, je vais prendre des résolutions pour la nouvelle année:

Portrait de nozmat
J'aime 0

suite ( bravo la mauvaise manip!)
- la 1ère résolution : suspendre les expositions trop longues en bord de mer ( sud bretagne) même si j'ai l'impression de recharger les batteries
- piscine et exercice physique: avez-vous essayer qqchose dans ce sens et quels résultats? moi, la natation a l'air de me faire du bien par rapport aux démangeaisons, mais aussi contre ces réveils avec les" bras morts" certaines nuits...
moins de stress = facile à dire, voir des gens sympas, faire des activités relaxantes , drôles....?
allez, bon courage à tous
on va finir par réussir à améliorer notre quotidien de gratouilleur ou de gratouilleuse
nozmat

Portrait de Sam & Joe
J'aime 0

Merci pour les félicitations !
Bravo pour les résolutions !

Tout l'été, je mets mes petits bras forts et musclés a l'air et au soleil puis vers le 15 octobre (Rappel : j'habite en Provence...) je recommence à porter des T-shirts à manches longues, sweats et pulls et, 15 jours plus tard : Bingo : la gratouille réapparaît !!!
Alors, je me demande aussi si ce n'est pas le fait de se réhabituer aux frottements du tissus sur la peau ???
Il me semble qu'en échangeant nos idées on va quand même bien finir par"mettre le doigt dessus" !!!
Je suggère de se focaliser sur un des facteurs qui nous semble le plus probable dans notre problème et échanger nos hypothèses
Nous avons :
- le soleil
- le stress
- les problèmes de cervicales
- le frottement irritant la peau "gorgées" de soleil ???
A vous d'en rajouter à ma liste puis prenons les un par un et discutons en : qu'est-ce-que vous en pensez ???
Par exemple, Santi a écrit : Je le répète : cette année , pas d'exposition au soleil et miracle, pas de démangeaison !
Donc, je pense que pour lui la piste la plus probable (comme pour moi) est celle des rayons solaires....
Mais peut-être aussi que c'est le tout réuni, à savoir : problèmes de cervicales + système nerveux + expositions au soleil + frottements du tissu sur la peau...

Et, pour finir pour répondre à Nozmat concernant l'exercice physique : je marche 3 heures tous les jours (des fois : plus) mais je pense que la natation, faisant travailler le haut du corps me semble plus bénéfique en ce qui nous concerne...Malheureusement, se baigner dans le lac de Ste Croix à cette époque me paraît suicidaire : je vais donc attendre le retour de la chaleur pour tester pour l'an prochain : bonne idée !! Merci

Bien à vous
Bonnes fêtes

Portrait de claudinet
J'aime 0

Etes vous de "gros mangeurs de chocolat"?
il me semble que lorsque je mange beaucoup de chocolat, mes "brûlures" sont plus intenses la nuit que les autres nuits suivant les jours "sans"
Dans mon cas: chocolat et café sont à proscrire lorsqu'on a du psoriasis! Qu'en pensez-vous??? car le psoriasis diffus existe bel et bien!!!

Portrait de Tortor0
J'aime 0

Bonjour à vous tous,
Depuis plusieurs années je souffre tout comme vous de démangeaisons insupportables sur les bras, actuellememt c'est le droit qui m'ennuie. Tout comme vous, sans gratter, je n'ai aucune marque sur la peau et j'ai des brûlures à donner des "hauts le coeur". Je me demande d'ailleurs si le coeur n'en prend pas un coup dans les moments de crises aïgues?
Ce n'est que depuis peu que je me renseigne sur le web et, alors que je pensais être la seule à souffrir de la sorte, je suis ravie (excusez mon égoïsme) de ne pas être la seule. Ce n'est donc pas psychosomatique.
Je vais présenter également mes particularités :
Age : 59 ans
Nervosité/stress: les années passées = énorme, actuellement, j'ai pris une retraite anticipée et je ne devrais pas trop souffir de stress.
Exposition au soleil: faisant du golf, les bras sont beaucoup exposés. Cette question m'interpelle : pourquoi n'avoir des démangeaisons que sur les bras, alors que la plupart d'entre-nous nous exposons à peu près tout le corps?
Problème de dos: pas spécialement
Lombalgie: pas spécialement
Psoriasis : non - Cholestérol :oui, traité avec Sortis20
Démangeaisons: depuis plusieurs années que j'attribuais au soleil, mais ça ne me semble pas si simple. Démangeaisons presque toute l'année, peut-être pas au Printemps (je vais m'observer).
Frottement des vêtements sur la peau: la laine m'est insupportable, mais actuellement même le coton ne me convient pas.
Chocolat : j'adore le chocolat et j'en mange tous les jours
Café: j'en bois également tous les jours 3 tasses d'expresso.

J'ai encore une particularité, en été, je peux avoir des sensations d'extrême extrême brûlure sur le haut des bras, alors que mes bras sont au soleil mais couverts par un pull léger (comme un chalumeau).

Portrait de santi
J'aime 0

J'aime bien ton expression, Sam, : "la peau gorgée de soleil"..
C'est vraiment le ressenti que j'en ai.
Et cette hypersensibilité rend le frottement du tissu sur la peau
insupportable et notamment la laine.
D'ailleurs j'ai remarqué que les demangeaisons , en journée, sont parfois déclenchées par une "montée en température" de mes bras
Par exemple : je porte un tee-shirt et un pull, je commence a avoir chaud
et là ça gratte...

Portrait de Sam & Joe
J'aime 0

Coucou, me revoilou....
Désolée de n'être pas revenue plus tôt à cette discussion...,
Mais, d'habitude je reçois un mail de la part du forum Vulgaris m'avertissant qu'il y a une réponse et là : rien !!!
Donc j'ai pensé (mal, en l'occurrence) que, étant en période de fêtes de fin d'année, personne n'avait répondu ...
Donc, voilà : je suis là et j'en profites pour vous souhaiter une merveilleuse année 2012 (sans gratouillis, Hi, Hi, Hi)

Bon, ça c'est fait !

Maintenant les news : je suis allée chez Doc 7, hier et lui ai parlé du médicament Lyrica (cf : message du 04/02 de la part de Helle) et du Prurit Brachioradial Solaire : il m'a honnêtement répondu : connais pas !
Je lui ai dit d'aller sur Internet ce qu'il a fait de suite en ma présence :

http://www.regifax.fr/journaux/pdf/1/D081200.pdf

et là, il m'a dit : Ah oui je comprends pourquoi !!!
Il m'a donc prescrit du Lyrica 25mg 3 fois par jour (75 mg/jour) en augmentant de 25mg tous les 3 jours pour arriver a 150 mg et retourner le voir ...Et 8 séances de kiné (rééducation du rachis cervical pour NEVRALGIES CERVICO-BRACHIALES )
Donc, il est prévu que j'y ailles le mercredi 1er février

Bon, ça, c'est fait, aussi !
Maintenant, pour répondre à Santi :
Merci et Oui, moi aussi !!!

Bien à vous tous
Merci
Et à bientôt

Portrait de nozmat
J'aime 0

bonsoir,
comme chaque année, début janvier,mes démangeaisons commencent à s'estomper petit à petit!
pourtant le stress est tjs à son maxi , mes cervicales tjs aussi sensibles et je ne fais pas bcp plus de sport un peu de piscine 2 fois depuis 2012!
ne serait-ce pas la coïncidence avec le rallongement de la durée du jour?
tenez-moi au courant de cette intensité des démangeaisons pour vous;pour moi le pic est indiscutablement en nov et décembre
merci

Portrait de Tortor0
J'aime 0

Bonjour à vous tous et bienvenue à nozmat,
Pour info, mes démangeaisons s'estompent également depuis environ 2 semaines, quelle délivrance pour le moment. Je dirais que cette année, les mois de novembre et décembre ont été très difficiles, mais je suis allée en vacances en octobre où il y avait un peu de soleil... Décidément, je désespère de trouver une solution. A bientôt.

Portrait de Sam & Joe
J'aime 0

Bonjour !
C'est également le cas pour moi...
Ce que je peux vous suggérer, en attendant novembre 2012, c'est de vous faire prescrire du Lyrica 25 mg et d'en prendre 3 par jour dés que les symptômes réapparaîtrons ou, si vous ne voulez pas vous "droguer" : voir un ostéopathe pour des séances de rééducation du rachis cervical pour névralgies cervico-brachiales
En tout cas, tenons-nous au parfum ?!
Bien à vous

Portrait de Helle
J'aime 0

Bonjour,
voilà longtemps que je ne suis plus venue sur ce forum qui m'a beaucoup apporté.
Et pour cause..! Je n'ai pas été atteinte cette année!!
J'avais témoigné en effet de l’énorme bienfait que m'avait apporté le LYRICA.
J'avais hésité à le prendre au début lorsque j'ai lu la notice et les indications, puis mon médecin m'a bien expliqué son action et ce que ça ciblait sur les nerfs. Pour ce qui me concernait c'etait le nerf C5 je crois.(?)
J'ai donc ressenti immédiatement l' effet du médicament des, les premières prises.
Ma posologie était à 3 par jour. Si j'oubliais les démangeaisons me rappelaient de le prendre....
Elles se déclenchaient l’après midi avec des pics vers 21H et bien sur la nuit
J'ai pris ça régulièrement pendant quelques mois puis le "sevrage" s'est fait naturellement.
L'oubli d'1 gélule n’était pas suivi de démangeaisons , la fréquence s'est espacée.
Jusqu'à l'arrêt.
Je vis dans le s bouches du Rhone et le var, donc SOLEIL!!
Durant l'été je me suis tartinée le bras d’écran total (seul le gauche atteint) surtout en voiture c'est le bras de la fenêtre!
Plage seulement le matin 1heure et apres 17H une heure aussi
Et cet hiver... RIEN :o)
J'ai toujours du LYRICA au cas où... mais je n'en ai pas pris.
Je ne sais pas comment expliquer cela mais je "sens" qu'elles ne sont pas loin, le soir essentiellement , si je suis trop couverte et mon bras serré mais elle ne s'intensifient pas.
Comme des frémissements;
Bref un hiver sans cet enfer, qui peut handicaper socialement. et professionnellement (J'avais mes packs de glaces au boulot, )

Mon médecin n'en sait pas plus. ça n'est manifestement pas un symptôme qui intéresse la recherche. Mais ce médicament à fonctionné sur moi. Et les bénéfices que j'en ai eus ont eu raison de mes craintes de me "droguer"
Je précise que je n'ai eu aucun effet secondaire ni trouble apparent.
Maintenant il est vrai que je n'ai pas fait vérifier l'état de mon foie..

Voilà j'espère que mon témoignage pourra aider et que cette solution marchera aussi pour vous.

Bon courage à vous toutes et tous

Portrait de Sam & Joe
J'aime 0

Merci Helle, pour votre témoignage : je pense qu'il va beaucoup apporter !!!
En tout cas, pour moi c'est le cas : c'est grâce à vous que j'ai demandé à mon médecin de me prescrire du Lyrica et je suis retournée le voir après être passée progressivement à 150mg par jour comme il me l'avait prescrit
Mais, je lui ai dit que déjà lorsque j'étais à 75mg/jour, les symptômes avaient disparu
Il m'a donc conseillé de "redescendre" (toujours progressivement) à 75mg soit trois gelules/jour
Et, effectivement, comme pour vous, lorsque j'en oublie une : je "sens" qu'il faut la prendre...
En tout cas je vais suivre aussi les autres conseils que vous avez donnés, en ce qui concerne les rayons U.V. car comme vous je vis à la limite des départements des Bouches du Rhône et du Var, en Provence, quoi : là où le soleil règne en maître !
Merci encore à vous, Helle !!!
Et espérons que ceux qui lirons votre message feront comme moi !?
Bonne journée

Portrait de Sam & Joe
J'aime 0

PS : Ah, j'oubliais, une petite question, toutefois, juste par curiosité :
Avez-vous des problèmes de cervicales ?

Portrait de Helle
J'aime 0

Bonjour,

Oui j’ai des problèmes du rachis cervical.
Qui viennent de me réveiller du reste ce qui explique que je sois sur le forum à 4H du mat! voilà pourquoi je peux vous répondre! :))
Plus musculaires qu'inflammatoires légèrement arthrosiques ;Liées à mon poste de travail et j'ai des séances de kiné une fois par an.
Le kiné ostéopathe m'avait soulagée l'an dernier.Immédiatement mais avec un effet peu durable sur 3 jours.
Mais peut être que les nombreuses séances que j'ai eues durant l'hiver dernier ont elles contribué à ce que la démangeaison ne se réveille pas cette année,en effet?
Voilà

Portrait de tamarina
J'aime 0

bonjour quelqu'un a essayé l'acupuncture pour ces démangeaisons qui selon le dernier dermato consulté seraient dues à un dérèglement de certaines terminaisons nerveuses? Il privilégie la piste neurologique avec correction des postures en fonction du travail effectué.

Portrait de Amulette05
J'aime 0

Bonjour les bloggeurs,
Bin pour ma part, cela fait bien une 15zaine d'années que je bataille avec ces démangeaisons sur les bras : ou un ou l'autre, ou les 2 à la fois.... Un besoin de grattage qui peux aller jusqu'à des griffures à sang...
Bon, je passe les consultations généralistes et spécialistes, dermatologues et pharmaciens.
Au fil des ans, je me suis concocté un petit mélange, qui, ma foi, est parvenu à calmer efficacement ces "douleurs" oui car je peux parler de véritables douleurs, profondes, vives, brulantes comme des brulures de cigarettes par moment !!!
- Mon 1er cocktail, après chaque douche ou lavage des bras : Je dépose une dose de Pommade ONCTOSE HYDROCORTISONE sur chaque bras + une dose de Crème DEXERYL : j'étale en mélangeant le tout. Pendant des années (3 à 4 ans) ce cocktail a été d'une redoutable efficacité !!!
- Et puis, l'été 2012, je le passe au bord de mer, ou je retape une petite maison et le jardin autour.... Beaucoup de soleil, et bien sur torse, jambes et bras nus... Et comble de catastrophe, j'oublie mes deux pommades, (mon cocktail) dans les Alpes ou j'habite !!! Bon les premiers jours je mets évidement des crèmes solaires durant mes expositions et le soir j'utilise une crème après soleil que mon épouse utilise depuis des années... Heu, je remarque que je n'ai pas de démangeaisons malgré l'oublie de mon cocktail... C'est pour moi un véritable miracle, aussi je continue après ces vacances à enduire chaque soir mes bras de cette crème après solaire et depuis : PLUS AUCUNES DÉMANGEAISONS !!! Alors c'est quoi l’objet du miracle me direz-vous ???
Bon, je pense que ça marche avec de nombreuses crèmes après soleil, quant à moi je suis tombé sur la crème : PROTECTYL VEGETAL après soleil de YVES ROCHER !!! Heu, je précise que je n'ai pas d'actions Yves Rocher....
Voualou, si ça peut aider les nombreuses personnes qui ont ce même problème, j'en serais le plus heureux !!!

Portrait de jmp2
J'aime 0

peut être une solution !!!
bonjour
je suis comme vous atteint par cette gène, quelques mois par an, je prends des anti histaminiques (atarax la nuit, aérius le jour), crème a la cortisone et puis sur les conseils du forum, le savon et la crème Lipikar ...
rien à faire, des brûlures insupportables sur l'avant bras droit, qui semblent venir de dessous la peau... donc je me gratte, je saigne, j'en fout partout dans les draps et manches de chemises
je me suis donc appliqué dessus différents produits plus ou moins agressifs dont je vous passe les noms puisque inefficaces
et puis j'ai essayé un truc, j'ai, comme beaucoup de gens, de temps en temps des boutons de fièvre (herpès labial) et les crises sont résorbés grâce à un antiviral nommé aciclovir(activir ou zovirax)
j'ai donc en désespoir de cause, appliqué cette crème localement sur les endroits qui grattent qui brûlent ... après lavage et application de crème lipikar, pas plus de la valeur d'un petit pois pour la moitié de l'avant bras..............
et pour moi ça marche!!!!!!!!
ça ne coûte rien d'essayer et puisque aucun médecin ne sait ce que c'est, pourquoi ce serait pas un virus qui se réveille de temps en temps comme le virus de l'herpès ???
voili voilou, courage à vous et merci pour le retour

Portrait de Goupilk
J'aime 0

Bonjour à tous !
Depuis 10 ans j'en souffre régulièrement et comme vous j'ai fait des rapprochements soleil/eau de mer etc…sans que cela ne se vérifie à chaque fois.
Ça s'en va puis ça revient année après année. Quelque fois sur un seul bras quelque fois les 2.
Grâce à vos commentaires j'ai essayé l'alcool et….Ô miracle, ça s'est arrêté après 2 mois de démangeaisons !
L'alcool à 90° a permis de calmer immédiatement puis stopper la démangeaison en 2 jours.
Ouf…c'est trop trop bon !
Le pack de glace soulage tout de suite mais ne guéri pas alors que l'alcool (grâce à vous) en a eu raison…..jusqu'à la prochaine fois….
Mes observations:
- J'ai remarqué en cuisinant que des éclaboussures d'huile bouillante déclenchaient les démangeaisons.
- En une séance d'acupuncture les démangeaison s'arrêtent.
- Plusieurs d'entre vous parlent de psoriasis. Je n'en ai pas, en revanche j'ai quelque fois du zona et les symptômes sont très similaires: brûlures, picotements et démangeaisons.
- Sauf pour les boutons, le zona présente plusieurs facteurs semblables à cette maudite "gratte" car également en rapport avec les nerfs…..Se pourrait'il que ce soit une autre forme de zona ?
Ce ne serait pas nécessairement un bonne nouvelle car on ne peut pas y faire grand-chose non plus.
Voilà d'autres pistes…..
Merci de vos commentaires.
Anny

Portrait de Bronchite
J'aime 0

Moi aussi j'ai eu des démangaisons comme ca. Mon médecin m'a dit que c'était dû au stress et c'est vrai que depuis que j'ai un nouveau boulot, ca me demange moins

Portrait de Vanillefraise
J'aime 0

Je suis bien contente de savoir que je ne suis pas seule à m'arracher à sang mon bras droit, j'ai même pensé à la tronçonneuse pour que cela s'arrête. J'ai tout essayé, rien ne fonctionne. Ces aiguilles atroces me réveillent dans une bonne nuit de sommeil. Que faire, cela s'accentue au fil des ans, tout comme vous "à certaines périodes" et puis...plus rien...et paf,
ça revient.." Il y en a qui deviennent fou pour moins que ça..
Avant, les anti-allergiques fonctionnaient bien, maintenant plus rien. Mon médecin préconise de l'eczéma, je crois avoir utilisé toutes les crèmes anti-eczéma, mais que dalle, ça ne marche plus. L'aloe vera, les crèmes grasses et tout le toutim ne fonctionnent plus...je suis au bout...je ne sais plus quoi faire...

Pages

Participez au sujet "démangeaisons uniquement sur les avant-bras"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.