Portrait de claudinet

Je souffre depiuis plus de 15 ans de fortes démangeaisons uniquement sur les avant-bras depuis les poignets jusqu'au pliant des coudes, cela a commencé par de petits points rouges provoquant des brûlures qui me réveillaient même en plein sommeil, j'aurais eu envie de prendre une pointe de ciseaux et de l'enfoncer à ces endroits, puis apparaissent des plaques rouges, ce qui est très étonnant c'est la parfaite symétrie sur les 2 bras, pas toujours simultanément.
J'ai investigué plusieurs pistes: laine, adoucisseur, cheveux de mon épouse, chien, chat....aucun résultat, j'ai consulté 4 dermatologues qui m'ont prescrit des pommades qui ont fait empirer la situation, formation de boutons avec tête purulente, j'ai arrêté tous ces traitements inutiles et onéreux et j'ai trouvé 2 moyens apaisants: soit l'alcool pur à 95° ou de l'eau très froide, maintenant j'utilise des poches physiopack à mettre au congélateur.
Des tests allergéniques sont revenus négatifs.

Bref, en 2005, j'ai écrit ce même article dans TOP SANTE, 17 réponses m'ont été envoyées: toutes ces personnes étaient heureuses de savoir qu'elles n'étaient plus les seules à connaître de tels désagréments, elles ont aussi consulté des médecins et même de grands spécialistes de Paris et de Bordeaux, toutes ces personnes utilisent comme moi l'eau froide pour calmer ces démangeaisons.

J'ai pensé au prurit, au psoriasis, au para-psoriasis, peut-être à un nerf coincé au niveau des cervicales, inflammation des terminaisons nerveuses, radiculite....Cette nuit, violentes brûlures, physiopacks sur les 2 avant-bras, attendre que cela se passe.
Ce qui m'exaspère , c'est l'attitude de certains médecins qui en "rigolent, c'est dans votre tête que cela se passe..." cette remarque m'est rapportée par plus de la moitié de mes correspondants.

Dans l'espoir de vous lire, meilleures salutations!

Portrait de claudinet
J'aime 1

connaissez-vous des personnes qui souffrent de démangeaisons uniquement sur les avant-bras, quels ont été les remèdes pour soulager ces brûlures?
J'attends vos réponses et vous remercie à l'avance. Amitiés

Portrait de Christiane59
J'aime 1

Bonjour,

Apparemment pas de réponse donc personne qui soit en mesure de vous répondre.

Un psoriasis est une plaque pas des boutons.
Le prurit reste probablement une piste.
Mais là la cause peut être difficile à trouver.

Pour exemple, j'avais des démangeaisons très importantes des mains et uniquement des mains depuis plusieurs mois, on a essayé plein de trucs pour calmer rien n'y a a fait.
Ensuite, ma maladie thyroidienne à complètement "explosé" et au fur et à mesure que je prenais le traitement, les démangeaisons se calmaient pour enfin disparaître.

Actuellement ces démangeaisons sont un peu ce qui me permet de savoir que mon traitement n'est plus suffisant.
Fin septembre début octobre, je les ais vues réapparaitre. Le contrôle sanguin montrait effectivement une insuffisance à nouveau des hormones thyroïdiennes.

Donc essayez de voir, dans vos antécédents personnels ou/et familiaux si il existe des cas de ce type de démangeaisons et voyez si possible si cela a pu être traité d'une façon ou d'une autre en découvrant un problème sous-jacent.
Cela peut être plein de choses, donc difficile de vous dire quoique ce soit de précis.

J'espère que vous trouverez votre solution car je sais que cela est très désagréable. J'ai passé des nuits entières à gratter, frotter, passer sous l'eau froide,.. pour tenter de calmer, d'appaiser ces démangeaisons, mais rien n'y faisait, si ce n'est que l'eau froide.

Portrait de pierre.schaup
J'aime 1

verifiez hemochromatose

plus de detail si necessaire

Portrait de vogue
J'aime 0

j avait le meme probleme et depuis huile essentiel de lavande melanger a huile de geranium plus rien alors que j avais essaye des tas de chose stick vendu a 6e a la pharmacie

Portrait de Almeria
J'aime 0

bonjour moi en ce moment je souffre de demangeaisons a l'avant bras droit apparement j'ai declanchée c'ette crise en epluchant des oignons c'est une erruption de petits boutons purulents et cela me gratte enormement et m'enerve !!! j'aimerais savoir si quelq'un a le même problème que moi ? oignons ,poirreau ,echalotte ,ail pour moi c'est une torture !! bonne journée Almeria

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Cela arrive avec ce type d'aliments mais peut même survenir dans certains cas, avec tous les aliments. Les tomates par exemple peuvent aussi être en cause.

Pensez à utiliser des gants spéciaux pour l'alimentation pour éplucher ces aliments.

Portrait de banhal
J'aime 1

bonjour La prédominance des lésions de grattage sur les avant bras fait penser à une irritation ou eczéma de contact( travail avec des solvants, des huiles de coupe, gants de protection allergisants, produit de nettoyage .,exposition solaire ....)
Vos habitudes et ou votre profession sont déterminants =continuez à mener l'enquête

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonjour Almeria,

Avez-vous un traitement pour la maladie de Ménière ?

Avez-vous une allergie alimentaire connue ?

Passer une pommade grasse en massant légèrement sur les boutons et SURTOUT vous n'utilisez pas de l'Eosine aqueuse* ROUGE, même si on vous la conseille pour sècher les boutons. s'il y a infection des boutons, vous ne la verrez pas avec la couleur.

Portrait de bibi_81
J'aime 1

bjr je viens de connaitre votre site a l''aide de mon mari mon probleme c'est que au lieu de l'avant bras moi sa me gratte presque partout la tête, et la ou y'a des poil aussi sa gratte surtout la nuit svp si vous avez des idées la dessus je vous remercie d'avance

Portrait de lavosgienne6
J'aime 1

pour claudient et peut entre pour les autres,

j'ai une amie qui a eu des crises de boutons horrible sur les bras, horrible par les démangeaisons et par leur aspect.

allergique a pas mal de trucs, elle a tester tout ce que l'allergologue lui a appris et prescrit. Et rien pas d'amélioration

elle a essayé plein de crèmes, vu des dermato eu plein d'hypothèses, et rien

finalement son medecin traitant s'est penché sur son problème, puis lui a posé une question : mangez vous parfois de la viande crue ? Mon amie est plutôt du genre cannibale, heurk elle est capable de gouter presque toutes les viandes crues, y'a que le porc qu'elle ne mange pas ainsi parce qu'elle sait qu'il vaut mieux éviter. Du coups, il lui a dit qu'il avait peut être une solution et lui a prescrit du vermifuge. Solution a priori étrange, mais qui eu raison de son état. Ses selles du lendemain de la prise de vermifuge contenaient une multitude de vers blancs (type vers à farine) et ce serait la volaille qui en serait à l'origine si j'ai bien tout compris. Ces bras ont repris forme humaine en moins de 15 jours après cela alors que ca trainait depuis des mois et des mois.

Donc on ne sait jamais, si personne n'a pensé à cette solution pour vous ca ne coute rien de poser la question à son medecin histoire de voir ce qu'il en pense. Un traitement vermifuge pris pour "rien" n'est pas une horreur donc ne peut être une erreur (heureusement d'ailleurs pour nos amis à 4 pattes que l'on vermifuge régulièrement volontiers).

Portrait de vogue
J'aime 0

j avait le meme probleme et depuis huile essentiel de lavande melanger a huile de geranium plus rien alors que j avais essaye des tas de chose stick vendu a 6e a la pharmacie

Portrait de Almeria
J'aime 0

Bonjour La Fée Clochette
oui j'ai un traitement pour les crises de Menieres je prend du vastarel deux fois par jour tout le temps c'est un traitement a vie et du tanganil et oropéridys en cas de crise , mais pour le moment j'en ai pas la derniere remonte a un an et demi je touche du bois !!!!! pour mon allergie c'est une recidive je suis allergique a la noramidopirine et je sais que les oignons et leur famille en contiennne ça etait une erreur de ma part croyant que j'etais guerrie le problème c'est que je ne peux pas les hinnaler ce nai pasune allergie de contact !!! a bientot Almeria

Portrait de kerespars julie
J'aime 0

heureuse de savoir que pour vous c'est efficace, je vais voir avec mon généraliste. avec mon ostéoporose importante, si je tombe ça va compliquée ma vie. et j'ai énormément de vertige. on m'a dit des collant de contentions mais j'ai des jambes fluettes ils ne tiennent pas. merci Almeria. julie

Portrait de claudinet
J'aime 1

un tout grand merci pour vos réponses.
Je ne souffre pas de la maladie de Ménière, je ne manipule pas de produits toxiques ni d'aliments, je ne mange pas de viande crue.
J'ai investigué de très nombreuses pistes, il semblerait que cela vienne du dos, peut-être un nerf coincé entre 2 vertèbres cervicales???
ce qui pourrait ressembler à la radiculite mais ce n'est qu'une hypothèse!!!
cette semaine, j'ai encore souffert terriblement des avant-bras, des plaques rouges = comme des brûlures de cigarettes, ce qui me soulageait le plus ce sont les packs mis au congélateur (- 19 °c)
Je soupçonne également le chocolat, si c'était le cas, il me semble que l'allergie ne se localiserait pas uniquement qu'aux avant-bras!
encore merci aux nombreux lecteurs, recevez mes meilleurs amitiés

Portrait de Diavidia
J'aime 1

Monsieur,

Je crains d'avoir fait une fausse manoeuvre, et d'avoir fait partir un courriel incomplet. Je ne sais s'il est parti ou s'il a été supprimé.
Je me permets donc de vous redire ce que je vous y écrivais.

Je "souffre" depuis quelque temps (et par intermittence) des symptômes que vous décrivez dans votre post : démangeaisons (ayant commencé par une sensation de piqûres qui m'ont réveillée la nuit), très localisées sur la face externe des avant-bras, soit l'un, soit l'autre, soit les deux.

Il est tout à fait clair pour moi qu'il ne s'agit pas d'un problème dermatologique puisque je n'ai aucune manifestation dermatologique d'aucune sorte. Par contre, étant donné le "trajet" de la démangeaison, j'ai aussitôt pensé au trajet d'un méridien d'acupuncture et je pense donc qu'il s'agit d'un problème que l'acupuncture pourrait traiter. Avez-vous déjà consulté un acupuncteur ?

Je viens de contacter un ami pharmacien qui me confirme ce que je pensais, à savoir : une manifestation d'un ou plusieurs points d'acupuncture situés dans cette zone.

Pour ma part je vais consulter un acupuncteur et, si vous le souhaitez, je vous tiendrai au courant de son diagnostic.

Cordialement
Diavidia

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Quote:
Je crains d'avoir fait une fausse manoeuvre, et d'avoir fait partir un courriel incomplet. Je ne sais s'il est parti ou s'il a été supprimé.
Je me permets donc de vous redire ce que je vous y écrivais.

Si votre message avait bien été envoyé il apparaitrait sur le forum et vous n'auriez eu alors qu'à le modifier.
Ce n'est pas le cas, donc il vallait mieux le refaire.

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonsoir,

Ou alors c'était en MP ?

Portrait de Serge13
J'aime 1

Bonjour, moi aussi j'ai lememe propleme depuis 4 ans, et quand ils ne trouvent pas (les medecins)c'est psychologique ou nerveux.
Au bout de 4 ans mon cousin qui est generaliste s'est penché sur mon cas et m'a fait passer une irm cevicale, effectivement il y a quelque chose, on m'a fait deux infiltrations d'Altim et 3 jours plus tard des demangeaisons sur les deux avant bras comme jamais je n'avais eu auparavant, mes deux bras etaient a sang.
J'ai pris donc atarax, aerius et zizzall pour arreter ca en traitement d'attaque et d'apres le rhumato qui m'a fait les infiltrations il faut attendre que ca fasse l'effet.
Je suis desesperé, c'est invivable, et comme j'ai dis aux medecins et a mon cousin , si c'est vraiment nerveux on a qu'a me soigner les nerfs, je trouve innadmissible qu'en 2009 on souffreencore autant pour des demangeaisons.
Si vous aussi vous avez ce probleme, merci de m'aider

claudinet wrote:
Je souffre depiuis plus de 15 ans de fortes démangeaisons uniquement sur les avant-bras depuis les poignets jusqu'au pliant des coudes, cela a commencé par de petits points rouges provoquant des brûlures qui me réveillaient même en plein sommeil, j'aurais eu envie de prendre une pointe de ciseaux et de l'enfoncer à ces endroits, puis apparaissent des plaques rouges, ce qui est très étonnant c'est la parfaite symétrie sur les 2 bras, pas toujours simultanément.
J'ai investigué plusieurs pistes: laine, adoucisseur, cheveux de mon épouse, chien, chat....aucun résultat, j'ai consulté 4 dermatologues qui m'ont prescrit des pommades qui ont fait empirer la situation, formation de boutons avec tête purulente, j'ai arrêté tous ces traitements inutiles et onéreux et j'ai trouvé 2 moyens apaisants: soit l'alcool pur à 95° ou de l'eau très froide, maintenant j'utilise des poches physiopack à mettre au congélateur.
Des tests allergéniques sont revenus négatifs.

Bref, en 2005, j'ai écrit ce même article dans TOP SANTE, 17 réponses m'ont été envoyées: toutes ces personnes étaient heureuses de savoir qu'elles n'étaient plus les seules à connaître de tels désagréments, elles ont aussi consulté des médecins et même de grands spécialistes de Paris et de Bordeaux, toutes ces personnes utilisent comme moi l'eau froide pour calmer ces démangeaisons.

J'ai pensé au prurit, au psoriasis, au para-psoriasis, peut-être à un nerf coincé au niveau des cervicales, inflammation des terminaisons nerveuses, radiculite....Cette nuit, violentes brûlures, physiopacks sur les 2 avant-bras, attendre que cela se passe.
Ce qui m'exaspère , c'est l'attitude de certains médecins qui en "rigolent, c'est dans votre tête que cela se passe..." cette remarque m'est rapportée par plus de la moitié de mes correspondants.

Dans l'espoir de vous lire, meilleures salutations!

Portrait de Jaya
J'aime 0

Regardez mes commentaires du 11/11/15 à ce sujet. Cordialement à vous.

Portrait de vogue
J'aime 0

j avait le meme probleme et depuis huile essentiel de lavande melanger a huile de geranium plus rien alors que j avais essaye des tas de chose stick vendu a 6e a la pharmacie

Portrait de claudinet
J'aime 0

voilà une année passée depuis mon premier article écrit le 29/11/2008.
Toujours aucun changement, des démangeaisons (comme de véritables brûlures de cigarette) sur les avant-bras et les bras, parfois autour du cou.
Avant de me coucher, je passe ces parties du corps à l'eau très froide, ce qui me permet de passer une nuit sans problème, parfois, je me réveille avec ces "terribles brûlures" et à nouveau j'emploie des paks mis au congélateur (- 19°C).
J'ai subi de très nombreux examens médicaux ( scanner du thorax et de l'abdomen, prises de sang : étude de la lignée complète des globules blancs, facteurs tumoraux tous négatifs, enfin un pet-scan avec glucose fluoré radioactif = tout est négatif)
Ne serait-ce pas une forme de psoriasis diffus, ou un nerf coincé entre 2 vertèbres???
Dans l'attente de vos réponses, avec tous mes remerciements, recevez l'expression de mes salutations distinguées

Portrait de bernardD
J'aime 1

bonjour,
Je suis exactement dans le même cas depuis 7 ans.. Constats identiques des médecins (c' est dans la tête). Je pensais à une maladie tropicale car j' ai vécu 20 ans en Martinique? Mêmes méthode de soulagements (packs, douches tres tres froides) je viens de tester le yahourt froid que j' étale et laisse sécher; ça soulage un peu. Je reteste le vermifuge ( je faisait régulièrement en Martinique)
Ce qui est tres bizarre , c' est que ça reste situer aux avants bras.

Portrait de ank
J'aime 0

Bonjour, beaucoup de temps a passé mais tombant sur ce forum et ayant les mêmes problemes, je me permets d'y intervenir.
J'ai les mêmes problemes que vous qui sont apparus après 3 ans passés au Ghana. Les démangeaisons débutent sur les amants-bras au mois de septembre et s'arrêtent a la fin de l'année. 20 ans que ça dure... La première année, une dermato a fait passer les symptômes en 3 jours, mais j'ai oublié avec quel médicament... Quand ils sont revenus un an plus tard, je ne savais pas que çe serait le début d'une longue aventure, mais j'ai attendu que ca passe tout seul, et depuis régulièrement tous les ans j'ai rdv avec ce phénomène inexpliqué ...
Il a débuté la semaine dernière, et je galère chaque soir, parfois la nuit aussi... Surtout ne pas gratter...ne pas gratter...

Portrait de vogue
J'aime 0

j avait le meme probleme et depuis huile essentiel de lavande melanger a huile de geranium plus rien alors que j avais essaye des tas de chose stick vendu a 6e a la pharmacie

Portrait de Tahiti
J'aime 0

Bonjour j'ai le même soucis mais que sur l'avant bras gauche et ce depuis que l'on m'a injecté de la morphine suite a une brûlure au second degrès profond et depuis j'ai cette démangeaison qui revient fréquemment et qui parfois m'empéche de dormir , s'il existe une pommade miracle pour faire disparaitre cette démangeaison je suis preneur

Pages

Participez au sujet "démangeaisons uniquement sur les avant-bras"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "démangeaisons uniquement sur les avant-bras"

  • La dégénérescence maculaire (DMLA) est une destruction progressive de la macula, appelée aussi tache jaune, une zone très sensible de la paroi interne postérieure de l’oeil.

     

     

     

     

     

     

     

    La macula est le point de la rétine le plus sensible à la lumière : il correspond à une zone dont la superficie ne dépasse pas à quelques mm de diamètre qui permet la vision très précise (appelée également vision centrale).

    A cet endroit où l'acuité visuelle est maximale, la macula correspond à une dépression de la rétine, contenant un nombre important de cônes. Dans la fovéa (située au centre de la macula), les cônes sont seuls présents. Ils sont sensibles aux rayons lumineux, et permettent la vision des couleurs.

    Les lésions de la dégénérescence maculaire seraient secondaires à une accumulation de déchets métaboliques (dus à la destruction des tissus et des cellules) entraînant la formation de dépôts hyalins ou " drusen ". Le terme hyalin traduit un aspect caractéristique qualifiant la transparence ("comme du verre") que peuvent prendre certains composants de l'organisme (artérioles, tissus, cellules). Une substance hyaline est une substance vitreuse, due à la destruction du collagène (variété de protéines de l'organisme) présent dans certaines cicatrices et dans la paroi de certaines artérioles (petites artères).

     

    FACTEURS FAVORISANT LA DÉGÉNÉRESCENCE MACULAIRE

    • La myopie
       
    • Le diabète : la dégénérescence maculaire faite partie des rétinopathies, c'est-à-dire des maladies de la rétine. Le diabète participe pour une large part à la survenue de cette atteinte oculaire. 
       
    • L'âge du patient 

     

     

    SYMPTÔMES DE LA DÉGÉNÉRESCENCE MACULAIRE

    Au début, les lésions se traduisent par la mise en évidence sur le fond d'oeil.
    Puis secondairement apparaissent des troubles caractéristiques tels que :

    • Une déformation des images
       
    • Une impression d'ondulation des lignes droites
       
    • À partir de 65 ans, la dégénérescence maculaire se traduit par une baisse de l'acuité visuelle surtout à la lecture. Il n'y a pas d'autres symptômes (pas de baisse de l'acuité de la vision dite périphérique).
       
    • Au dernier stade, les tissus du fond de l'oeil cicatrisent, ce qui entraîne la perte de la vision centrale, privant ainsi le patient de toute possibilité de lecture quand il désire effectuer une vision fine.

     

    DIAGNOSTIC DE LA DÉGÉNÉRESCENCE MACULAIRE

    Le diagnostic de DMLA est fait par l'ophtalmologiste grâce à l'examen du fond d'oeil.
    Généralement, cet examen est complété par une angiographie rétinienne permettant de définir la forme clinique (variété de dégénérescence maculaire). C'est un examen radiologique qui permet de visualiser certaines artères et certaines veines, ainsi que leurs branches de division, après utilisation d'un produit de contraste que l'on injecte dans le courant sanguin.

    L'ophtalmologiste est le plus souvent amené à voir un patient au moment où le deuxième oeil est touché. Ce retard dans le diagnostic pourrait être évité si les patients faisaient régulièrement l'exercice consistant à se cacher un oeil et tenter de percevoir une modification des images (voir ci-dessus) avec l'oeil qui n'est pas caché.
     

    DIFFÉRENTES FORMES DE DÉGÉNÉRÉSCENCE MACULAIRE ET TRAITEMENTS

    On distingue 2 formes évolutives :

    • La forme atrophique qui concerne 80 % environ des patients, et dont l'évolution se fait lentement sur 10 ans. Cette forme n'est accessible à aucun traitement
       
    • La forme dite aiguë concerne 20 % des patients, et évolue beaucoup plus rapidement. De minuscules vaisseaux se créent (néovaisseaux) en-dessous de la rétine et sont à l'origine d'hémorragies à ce niveau. Secondairement, on assiste à l'apparition de petites cicatrices, venant durcir les tissus concernés par la lésion (cicatrice fibreuse) et responsables des scotomes centraux : issu du grec skotos, signifiant obscurité, le scotome est une lacune immobile dans le champ visuel (étendue perçue par le regard quand celui-ci reste immobile), due à l'absence de perception dans une zone de la rétine. Cette forme relève d'un traitement par photothérapie dynamique et par laser.

    Le traitement par l'utilisation du laser permet parfois une photocoagulation (qui n'est pas toujours possible). Ce type de traitement est utilisé lorsque les vaisseaux atteints ne sont pas au centre de la rétine.

    Quand il s'agit d'un vaisseau central, l'ophtalmologiste utilise la photothérapie dynamique pour laquelle un tiers environ des patients semble répondre favorablement. La vue s'améliore dès les premières séances. Une petite partie, soit environ 15 à 20 % des patients, ne répond pas du tout à ce type de traitement, et nécessite alors un traitement par laser classique.

    Le laser doux (thermothérapie transpupillaire pour l'instant au stade expérimental), et l'administration en-dessous de la rétine d'un médicament contenant l'apoE4 qui semblerait faciliter l'épuration des corps gras et pourrait également faciliter le développement des nouveaux vaisseaux, sont des procédés en phase d'expérimentation.

     

    PRÉVENTION DE LA DÉGÉNÉRÉSCENCE MACULAIRE

    La prévention va jouer un très grand rôle car le traitement n'est pas toujours possible.
    L'équilibre du diabète par le contrôle strict de l'hyperglycémie diminue, dans une certaine mesure, les risques de rétinopathie.
     

     

    Crédits photo et images :
    Amd Screening - Image Point Fr - Shutterstock.com
    Vulgaris Médical

  • La réfractométrie automatique est un examen ayant pour but de mesurer la réfraction de la lumière par l'oeil.

    La réfraction oculaire est le changement de direction d'un rayon lumineux qui traverse, dans l'oeil, des milieux différents. Ce rayon finit par converger sur la rétine c'est-à-dire la couche de cellules qui tapissent le fond du globe oculaire et qui est destinée à transformer l'énergie lumineuse en influx nerveux décodé ensuite par le cerveau sous la forme d'images.

    La réfractométrie automatique permet entre autres de poser le diagnostic des troubles de la réfraction. Il peut s'agir de l'hypermétropie, de la myopie ou de l'astigmatisme.

    Cette technique utilise un appareil informatisé que l'on appelle réfractomètre automatique. Pour effectuer cet examen le patient doit poser son front et son menton.
    L'ophtalmologue effectue trois mesures successives de chaque oeil.

    Le réfractomètre est un appareil qui possède la capacité de mesurer la réfraction sphérique indépendamment de l'axe de l'oeil. Celle-ci est modifiée quand le patient présente une myopie, une hypermétropie et une réfraction cylindrique (orientation qui dépende de l'oeil). Celle-ci est également modifiée quand le patient est astigmate.

    Le réfractomètre automatique possède également la capacité de mesurer les rayons de courbure de la cornée afin de prescrire éventuellement des verres de contact le mieux adapté possible.

    Le plus souvent l'ophtalmologue instille un collyre cycloplégique c'est-à-dire qui supprime le phénomène d'accommodation afin d'obtenir une meilleure précision des mesures.

    Il s'agit d'une instillation, indispensable, pour ne pas perturber le diagnostic, essentiellement chez les petits enfants qui ont une accommodation très forte avec une certaine tendance à ne pas fixer longtemps leur vision au loin.

  • Le fond d'oeil est un examen simple permettant d’observer l’intérieur du globe oculaire directement en utilisant un appareil optique, l’ophtalmoscope.

    Cette technique d’observation est l’ophtalmoscopie. 

  • Le terme aphakie (du grec a : privatif et phakos : lentille) désigne l'absence de cristallin à la suite d'une intervention chirurgicale ou d'un traumatisme.

    On qualifie un oeil sans cristallin d'aphake (ou aphaque).

    Les causes d'aphakie sont avant tout les opérations de la cataracte, consistant à extraire le cristallin au cours d'une intervention pratiquée par un chirurgien ophtalmologue, ou plus rarement un traumatisme du globe oculaire.

    Le cristallin est une lentille qui permet de faire converger la lumière et les images vers la rétine, qui est la couche de cellules tapissant le fond du globe oculaire et permettant de transformer la lumière en excitation électrique qui va parvenir au cerveau qui à son tour transforme cette excitation électrique en image visible.

    Le cristallin possède d'autre part la capacité de faire converger la lumière et de l'accommoder, fournissant ainsi un tiers de la puissance réfractive de l'oeil. Si l'on retire le cristallin, c'est-à-dire si l'on procède à son ablation, un individu devient aphake et devient alors hypermétrope.
    S'il était myope, il peut soit retrouver une vision normale, soit constater une diminution de sa myopie, soit devenir légèrement hypermétrope.

    Quant un sujet était hypermétrope avant l'intervention chirurgicale, ses difficultés de vision vont s'amplifier.

    Le traitement de l'aphakie est le port de verres correcteurs très convergents ce qui aboutit à un agrandissement de l'image d'environ 30 %. D'autre part, le sujet constatera une aberration visuelle c'est-à-dire une image floue sur les bords des verres.

    Quand un seul globe oculaire est aphake, l'inégalité de réfraction entre les deux yeux est trop intense et ne peut alors être corrigée par un seul verre possédant des capacités convergentes.

    Le port de lentilles va permettre un agrandissement de l'image relativement minime, de l'ordre de 10 %, mais corrigera convenablement les aphakies d'un seul côté. Les lentilles permettent également à un individu de retrouver un champ visuel normal. En effet, la forme des lentilles épouse totalement la partie antérieure de l'oeil c'est-à-dire la convexité du globe oculaire.

    L'implant cristallinien correspond à une solution bien meilleure puisqu'elle corrige la correction convenablement. Il s'agit de cristallin artificiel qui n'entraînent pas d'agrandissement de l'image.
    À l'instar du port de lentille, le cristallin artificiel va permettre au patient de récupérer son champ visuel et une vue très rapidement et sans intolérance. Il existe en réalité peu de contre-indications à l'implant de cristallin artificiel qui est devenu une intervention chirurgicale relativement courante.

     

     

  • L'hypertension artérielle de l'enfant, appelée également hypertension artériel systémique de l'enfant, se définit par une tension artérielle anormalement élevée, dépassant 100 mm Hg pour la systolique de 70 millimètres de mercure pour la diastolique durant la période néonatale (10/7) et 130 minima de mercure pour la systoliques et 80 mm de mercure jusqu'à l'âge de 10 ans (13/8), puis ensuite 140 et 90 mm de mercure jusque-là de 14 ans (14/9) et au-delà 150 de mercuri 90 mm de mercure après 15 ans (15/ 9).

    Les enfants présentant une élévation anormale de leur tension artérielle ont les symptômes suivants :

    Un des examens complémentaires les plus importants à effectuer est le fond d'oeil ainsi que l'échographie cardiaque qui montre une hypertrophie ventriculaire gauche.

    Les causes de l'hypertension artérielle systémique de l'enfant sont :