Portrait de logane
J'aime 0

en tout cas le prélèvement est réalisé dans les mêmes conditions que lors d’un spermogramm pour celles qi ont vu leurs époux passer par là, alors le mari effectue son recueil de sperme par masturbation hahahaha, et comm l’autre disait une abstinence sexuel bien sur est recommandée pendant les trois jours précédant la ponction ovocytaire, et tous les gygys vous le diront longtemps à l’avance pour vous en prévenir , mais il est souhaitable de ne pas dépasser 4 jours d’abstinence, je sais pas trop pourquoi toutes ces restrictions mais voilà c’est ce qu’on demande

Portrait de missyreal
J'aime 0

Je comprends Logane et tout ce que vous dites les filles. Pour revenir au sujet, de quoi dépend la réussite de la fiv. En fait c’est du médecin traitant que ça dépend en premier ressort. Puisque toutes les conditions et consignes dont vous avez parlées, c’est le médecin qui doit les donner au patient. Et en second lieu ça dépend du patient. Il faudrait que ce dernier respecte à la lettre ces consignes sinon ça ne marchera pas. Je dirais en psaume que la réussite dépend principalement du corps médical.

Portrait de angeana
J'aime 0

Oui effectivement tout tourne autour du médecin. S’il faut parler de la qualité des gamètes, c’est au médecin de déterminer cela. S’il faut parler de la qualité de l’endomètre ou de l’utérus, c’est au médecin d’y veiller. Pareillement s’il faut parler de la qualité de la technique de fiv, c’est aussi du ressort du médecin. En fin de compte, le patient n’est qu’exécutant. Puisque c’est un profane, il n’est pas supposé savoir ce qu’il faut pour que ça réussisse. C’est donc très important de tomber sur un centre d’un professionnalisme sans faille.

Portrait de lorie67
J'aime 0

Salut les filles. Comme je vous le disais j'avais encore à faire le test AMH pour savoir se qu'il en ai. Heh bien il était très négatif, un taux à 0.71. J'ai eu rendez-vous avec ma gygy hier. Elle me confirmais donc qu'il me fallait avoir recours à un don d'ovocytes si je veux concevoir. Alors je suis plus que prête maintenant. J'attends vos suggestions à cet effet. Je sais déjà que la procédure ici est un véritable calvaire. C'est pour cela que j'ai commencer à chercher les centres à l'étranger qui pourraient me convenir. Certaines d'entre vous ont déjà réussis à l'étranger dans le cadre de la fiv do? Si oui besoin de conseils svp.

Portrait de lucie56
J'aime 0

Coucou Logane j'espère tu te porte bien. Surtout ne contacte pas ces agences car ils ne t'aiderons en rien. Bien au contraire ils ne chercheront qu'à te ruiner. Moi je suis suivie en Ukraine également, à la clinique biotexcom. Si tu lis mon dernier post, tu verras que je les ai contacté directement dans leur bureau en Belgique. Je suis bien ma stimulation chez moi à Montpellier. Je suis suivie par correspondance par un médecin depuis Kiev. J'ai fait ma première échographie il y'a une semaine et mon endomètre évolue plutôt bien. Maintenant je prend du Diphenéline. 1comp/jrs

Portrait de loveline75
J'aime 0

Je vous ai écouté sur la discussion hier, et je voudrais dire à logane que l’age de la receveuse n’influence le résultat en don d’ovocytes qu’à partir de 45 ans, parfois nous semblons l’oublier, car c’est souvent dans ces genres de cas où les taux de grossesse et d’implantation diminuent, sans oublier comme me disait le docteur au cours de mon premier voyage à kiev que dans ces cas il se trouve aussi qe le taux de fausse couche augmente de façon significativ, comme qoi auprès des patientes qui ont plus de 45 ans, la vérité est qe le taux de grossesse continue à être très élevé, mais bien inférieur à celui obtenu auprès des femmes qui ont moins de 45 ans

Portrait de abralise
J'aime 0

Si je comprends bien ce que tu dis Loveline. Si le taux d’implantation diminue et que le taux de fausse couche augmente chez la femme de plus de 45 ans. Ça doit sûrement être lié à la qualité de l’utérus n’est ce pas ! Mais ce qui est contradictoire c’est que ce sont justement ces femmes de plus de 45 qui suivent leur parcours PMA à l’étranger. Et quand on lit les témoignages, on voit qu’elles réussissent. J’ai même déjà lu le cas de femmes de plus de 50 ans qui réussissait. Comment ça s’explique, alors qu’à cette âge il y’a de forte chance qu’une grossesse ne tienne pas.

Portrait de nunoa
J'aime 0

Ça voudrait donc dire que si l’utérus de la patiente ne remplit pas ces conditions. Elle ne devrait pas être admise en PMA pour porter une grossesse ! Et si jamais une patiente suit une pma pour tomber enceinte alors que son utérus n’est pas favorable. Ce serait une erreur médicale. Ça me fait penser aux contre indications à la grossesse dont on parlait dans ce forum. Comme j’ai appris que dans cette clinique de Kiev, une des conditions pour être admise c’est de n’avoir pas de contre indication à la grossesse. Au risque non seulement d’un échec mais surtout de mettre sa vie en danger.

Portrait de lorie67
J'aime 0

Heureuse de te revoir Espoir. Tu ne le fais pas si bien dire, c'est l'espoir qui nous donne environ d'aller de l'avant. Il est hors de question que moi j'abandonne sans même avoir commencé. Concernant les deux termes infertilité et stérilité, heh bien les deux sont bien distinct. Comme je l'ai expliqué plus haut, la stérilité est synonyme de condamnation. Pourtant si nous sommes toutes ici c'est pour parler de nos problèmes d'infertilité. Les femmes stériles qui désirent un enfant ont une seule solution : l'adoption. Quand à moi j'attends le début du mois de Février pour enfin me lancer car j'ai quelques difficultés financières pour le moment.

Portrait de lucie56
J'aime 0

Merci beaucoup ma puce, fatalement on se suit. Je suis vraiment contente d'être sur ce forum car vous toutes sympa ici. C'est grâce à vous que j'ai eu assez de courage pour me lancer dans cette nouvelle aventure. J'espère au moins que cette fois sera la bonne. Je suis tout de même impatiente de commencer le programme. J'ai hâte d'y être et choisir la donneuse qui me conviendra. Passez toutes un bon week-end.

Portrait de espoirbb
J'aime 0

Maintenant je crois qe nou ne devons perdr de vue qu’il faut aussi vérifier les cas d’hyperstim par prise de sang comme on voit ailleurs, car si cela se présente, le transfert ne pourra pas se faire sur cycle à frais car notre endomètre aurait été endommagé comme m’expliquait l’embryologue à biotex il y a plsrs années , com koi meme avec ces conditions reunie, il arrive que l’implantation n’ait pa tjrs lieu, car en cas de résultat négatif, il faut alors faire des exam supplementair et vérifier certains aspects dont j ne me rappelle plus bien

Portrait de logane
J'aime 0

Pour mon mari j’ai souvenance que son identité complète à savoir le nom, prénom, date de naissance et numéro de dossier étaient porté sur la petite boite contenant son sperm, pour vous autres qui devez aller à l’étranger vous devez le faire absolument à la clinique , mais pour celles qui ont la possibilité de le faire malgré que c’est dur dur, ils devront etre à la clinique tout au moins al veille de la ponction, mais lle recueil à domicile est autorisé mais dans des conditions strict et votre gygy devra pour le dire jusqu’au dans les détails , mais perso je ne conseille pas trop ça, je sais de quoi je parle

Portrait de patpatrol
J'aime 0

C’est vraiment très délicat de recueillir le sperme. Beaucoup sont réfractaires à la méthode. Ça peut être à cause de la religion, d’autres par honte comme le cas de l’ex de Piwi. Je ne savais que c’était autorisé de le faire à domicile. Mais comme tu le dis, ça ne doit pas être très sur de procéder ainsi. De toute façon ça ne dure que quelques instants. Donc mieux vaut faire ce sacrifice qui en vaut la peine.

Portrait de lorie67
J'aime 0

Coucou à vous comment allez vous. Où en es tu Lucie? J'ai cru lire que tu devais débuter le programme ces jours. En ce qui concerne biotex, mon véritable problème est le fait qu'on mélange les patientes de différentes nationalité dans l'hôtel sans distinction. Si chaque département logeait de son coté, il n'y aurai pas eu ces altercations avec les asiatiques. Je ne sais même pas si vous êtes au courant de ces récents événements. J'ai même cru entendre qu'on devait fermer le dptm français. Je ne sais pas si cette nouvelle est vérifié pour le moment. La vérité reste qu'ils doivent faire quelques chose pour régler cette situation.

Portrait de lucie56
J'aime 0

Oui Lorie ils sont assez avancé de nos jours en se qui est de la pma. Mais je n’appellerais pas ça "damer le pion" aux autres pays. C'est juste qu'ils ont une législation plus ouvertes avec moins de restrictions sur la pma. Et c'est une bonne chose car beaucoup de femmes de différentes nationalités y vont car stoppé par les interdiction dans leur pays. Hors mis cela ils ont une multitude de donneuses. C'est le cas chez eux parce que ces dernières sont bien rémunérées se qui n'est pas le cas chez nous. En plus ils ont des prix abordables, à la porté d'une femme moyenne qui voudrait avoir recours au programme.

Portrait de missyreal
J'aime 0

C’est pourquoi je disais que la réussite en PMA dépend principalement du corps médicinal. J’ai aussi appris que, concernant l’hyperstimulation qui survient souvent. Le taux amh peut être un indicateur de la possibilité d’une hyperstimulation. C’est important que la patiente soit elle-même cultivée. Comme ça elle peut anticiper sur beaucoup de chose. Et savoir elle-même interpréter certains résultat. Et si jamais le médecin est sur le point de se tromper, elle peut le rattraper pourquoi pas. Il n’y a pas de mal à cela.

Portrait de angeana
J'aime 0

Biensûr qu’il n’y a pas de mal à reprendre poliment un médecin. Ce n’est pas parce qu’on est spécialiste qu’on est en marge de commettre des erreurs. Et que le patient n’a pas le droit de le reprendre si c’est nécessaire. La preuve, combien de fois on a vu des médecins qui commettaient des erreurs. Qui se sont avérées fatales pour les patients ! Je me souviens quand ma prière fille était hospitalisée, en jetant un coup d’œil sur les produits utilisés pour se soins, mon mari s’est rendu compte que c’était des produits périmés. Quelle n’a pas été la colère de mon mari vis-à-vis du médecin, et il la lui a fait bien savoir.

Portrait de pumpum
J'aime 0

Moi aussi je me souviens quand j’étais enfant. J’avais également été hospitalisée et ma maman avec moi comme garde malade. Peu de temps après que l’infirmière m’ait placé la perfusion, ma maman a remarqué que je ne respirais plus bien. Elle est directement allée alerter l’infirmière qui a reconnu avoir perfusé hors de la veine par erreur. Vous vous rendez-compte ! N’eût été l’éveil de ma maman, je ne serais plus de ce monde depuis longtemps. Quand j’y pense aujourd’hui, j’en ai encore la chair de poule.

Portrait de lucie56
J'aime 0

Salut Rorol, c'est toujours un plaisir de papoter avec toi et les autres ici. J'ai eu beaucoup de mal à me ressaisir après mes multiples échecs en fiv classiques. Maintenant qu'on m'a orienté vers la fiv do, je veux être sûre du pourcentage de réussite. J'ai d'ailleurs découvert sur les vidéos dont tu m'as parlé qu'ils ont un taux de 70% à la première tentative. Si c'est vérifié c'est que c'est vraiment flatteur. Je vais encore faire des recherches plus poussées sur le traitement des patientes et la crédibilité des donneuses. Si c'est alors je compte m'y lancer. Ton fils a déjà 3ans. Ne t'arrive t'il pas de penser au bébé2?

Portrait de rorol
J'aime 0

Ça alors, c’est terrible ce que vous racontez là. Moi qui n’osait pas ne serait ce que poser certaines question au médecin. De peur de l’exténuer, n’en parlons pas de lui faire une remarque sur a méthode de travail si je la trouvais bizarre. Après avoir lu ce que vous dites, je pense que je ne me retiendrais plus dorénavant. Nous sommes tous des humains imparfaits. Et donc si on remarque qu’un truc ne tourne pas rond, il est de notre devoir de réagir. En fin de compte nous sommes tous des partenaires, patients et médecins.

Portrait de lorie67
J'aime 0

Salut à toutes la communauté. Je viens par ici pour partager mes problèmes avec vous afin d'essayer de trouver des solutions. J'ai 34ans et je suis drépanocytaire de type ss. J'ai rencontré mon fiancé il y'a juste 6mois et on a décidé de faire notre vie ensemble. On a fait les test dernièrement et il s'avère lui aussi porte les gènes de la drépanocytose. Il est as. Le médecin nous a dit qu'il y'a de fortes chances que notre progéniture porte la maladie. Mais nous nous aimons tellement nous ne voulons pas nous séparer. Alors il nous a été suggéré d'avoir recours à un don d'ovocytes pour pallier au problèmes. Vu que vous parlez du sujet ici, j'aimerais profiter de vos conseils et si possible m'orienter vers cette procédure. Merci à toutes.

Portrait de anessa
J'aime 0

dis moi stp tu parlais de l’avantage de transférer au stade des blastocyste et que ça semblait etre l’une des recettes de la réussite de biotex, peux tu m’en dir plus à ce sujet, j’avoue que je ne comprends pas vraiment en quoi faire le transfert à joir 3 ou jour 5 comme tu le disait hier pourrait donner plus de chances de réussite lors d’un processus de fecondation in vitro, merci pour toutes vos eckairages et don debut de weenkend à toutes, merci aussi à celle qui nous a laissé le lien sur le don d’ovo à biotex, c’est super instructif, ça fait du bien de voir cette façon de bosser, ça doit nous amener à réfléchir

Portrait de mariboss
J'aime 0

Bonsoir anessa, si j’ai bien compris ce que voulait dire Logane. C’est que lorsque la culture est poussée à 5 jours, il y’a plus de chance que le brybry s’accroche. Par contre ce que je ne comprends pas c’est qu’elle dit que ce n’est qu’à Biotex qu’on procède ainsi. Et je me demande pourquoi ailleurs on ne le fait. Qu’est ce qui coûte aux autres centres de la faire eux aussi ? Moi aussi j’attends toujours l’explication. Je croyais que j’étais la seule à avoir un point d’ombre à propos.

Portrait de bambis
J'aime 0

bonjour comment tu vas, en réalit pour avoir une grossesse naturelle, tu sais bien que la fécondation se produit dans nos trompes et le brybry se développe et se déplace vers nos utérus, en fait au 5e jour de fécondation, le brybry, qui est devenu blastocyste donc comment tu le disais, arrive à la cavité uterine, ainsi donc au 6e jour, il s’implantera dans ton endomètre, car pour que le cycle de fiv soit le plus ressemblant possible à ce qu’il se passe naturellement, il est donc recommander le transfert embryonnaire à ce moment là. Quoi, je sais pas si tu comprends bien

Portrait de patpatrol
J'aime 0

C’est logique ce que tu dis Bambis. C’est évident qu’en Fiv, le brybry ne se développe pas fans son milieu naturel. Comme c’est le cas dans une conception naturelle. Alors il est nécessaire de rapprocher la technique le plus possible au naturel pour que ça fonctionne. Merci pour tes explications qui sont claires. J’espère qu’Anessa a compris cette fois pourquoi le fait de pousser à 5 jours est important. Merci Anessa de ton explication, bien que tu aies soulevé une autre question à la quelle je n’ai pas de réponse moi non plus.

Pages

Participez au sujet "De quoi dépend la réussite d’une FIV?"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.