Portrait de helene1201

Bonjour a tous,

Voici un peu mon histoire, j'ai deux enfants de 3 ans et 5 ans en santé intéligents et merveilleux ainsi qu'un conjoint des plus fantastique. En janvier dernier j'ai changé d'emploi pour améliorer notre situation financière plus de charge de travail, formation continue, tache a effectué en temps minime. J'ai toujours été une personne energique qui a travailler dure et fort toute sa vie. J'avais a une certaine periode deux job une a temps plein et l'autre les soirs de semaine(environ 2). Par contre je n'avais pas d'enfants pendant cette période.

En juin passé, j'ai commencé a faire des sinusites, antiobi prescrit 3 jours plus tard tout était ok. Deux semaines de vacances en juillet tout vas toujours bien. Retour au travail............trois semaines après mon retour j'ai commencé a ressentir les même symptome qu'en juin, mal de tête, étourdissement, fatigue, manque de concentration et j'en passe. Je retourne consulté............sinusites de retour...........depuis j'ai eu 3 autres antibio on m'a fait un scan des sinus pour découvrir que je souffre d'une hypoplasie des sinus maxilliaire(malformations) mais que le tout devrait guérir avec le temps. Mais j'avais toujours c'est étourdissement et cette sensation que j'étais pour m'évanouir. Il y a trois semaines tout a amplifier sauf que je n'étais plus capable de fonctionner. J'ai quitter le travail car je n'en pouvais plus et ai eu un rendez vous d'urgence avec mon ORL. Il m'a prescrit un autre antibio et de la cortisone arrêt de travail pour deux semaine il ne veut pas opérer mes sinus car il y a beaucoup de risque d'échec.

Suite a la prise de cortisone j'ai du me rendre une autre fois aux urgences car je ne dormait pas. On m'a donné du nova alprazol (anxiété et insomnie). Le premier comprimé m'a faite une drôle de sensation. Tout a coup tout était calme mais j'avais juste envie de pleurer. Mon acupuncteure m'a demandé d'en parler a mon pharmacien qui lui m'a conseillé de couper ma dose en deux.

Ca fait trois jours et maintenant je réalise qu'il n'y pas juste de la sinusite mais je me crois en burn out. Avec le médicament je n'ai plus du tout d'étourdissement. Je crois que je viens de découvrir que j'ai brulé ma vie par les deux bouts et que j'ai vécu des situations (mort de mon père) sans vraiment y réagir. J'ai toujours été stressé mais la j'en peux plus.

Je dois revoir mon médecin Lundi je serais supposé retourner Mardi au travail mais je n'en ai pas la force qu'est ce que je dois faire je suis au désespoir je n'arrête pas de prier pour trouver une solutions. Je pleure souvent. J'ai peur que toute cette situation nuisent a mes enfants. J'ai peur de passer pour une lâche. J'ai peur d'être malade plus que je le pense.

qu'en pensez vous suis-je en burn out ou je me claque des crises d'anxiété. J'ai besoin d'aide

Portrait de nanou2601
J'aime 0

Bonjour Hélène.
Je n'ai pas de solution miracle à t'offrir mais soit assurée qu'il n'y a rien de lâche à ne pas être bien. C'est la société qui veut nous le faire croire. Mais aucun humain n'est programmé pour être invulnérable.
S'il est une dénomination que je hais, c'est celle de "stress positif"! J'ai l'impression que ton nouvel employeur ne se gêne pas pour en rajouter une couche à ce niveau là pour que chacun soit le plus rentable possible.
Il arrive toujours à un moment ou un autre que ce "stress positif" devienne franchement négatif et, à te lire, tu surdose en ce moment.
Pour être passée par-là, je t'avoue qu'une chose qui (personnellement) fut bénéfique est de s'octroyer "des pauses". Terminer le train-train métro-boulot-dodo! Maintenant, si je me sens fatiguée, je me repose et tant pis s'il fallait balayer la maison, ou épousseter. Le corps ne pouvait plus tenir le rythme que je lui imposait et je n'ai pas compris les sonnettes d'alarme qu'il me donnait (migraines violentes et soudaines, eczéma, crises de spasmophilie etc). Maintenant, je vais en thérapie pour apprendre à gérer le stress (ça c'est pas encore gagné!)
Par contre, ce que je sais, c'est que les crises d'angoisse et l'eczéma ont disparu depuis que je suis passée au végétarisme et ce, depuis plusieurs années.
Je ne suis pas médecin il est vrai, mais je peux te faire partager mon expérience. Le Burn Out est un terme fort à la mode depuis quelques temps mais n'est pas justifié dans la plupart des cas (sic mon psy). Je pensais aussi être en plein dedans. Faux! surcroît de fatigue, tout simplement.
D'ici à lundi, pourquoi ne pas partir te promener en forêt, à la campagne ou pourquoi pas un week-end en amoureux. Cela te changera déjà les idées et te déstressera quelque peu.
Il ne faut pas voir le noir dans tout, ce n'est probablement qu'un gros coup de fatigue et c'est la manière que ton corps à trouvé pour te prévenir qu'il fallait "souffler" un peu.
Je suis persuadée qu'il n'y rien de grave et penserai très fort à toi positivement pour que tu ailles mieux.
Toutes mes amitiés.
Nanou

Portrait de nanou2601
J'aime 0

Petit post-scriptum. J'ai oublié un tout petit détail.
As-tu déjà entendu parlé de la réflexologie plantaire? Ca fait un bien fou! Chez nous, c'est une vingtaine d'euros la séance d'une heure (tu as même le droit de t'endormir si tu veux) mais pendant tout ce temps, tu te décontractes et tu ressorts de là franchement zen. Cela pourrait peut-être même aider à soulager tes sinusites (j'y vais pour les migraines et mon frère pour soulager certaines douleurs dues à la sclérose en plaques). Renseigne-toi, on ne sait jamais.
A bientôt.
Nanou

Portrait de helene1201
J'aime 0

Merci de tes conseils j'en prends note..............

Portrait de Charlotte58
J'aime 0

En lisant ces messages, il est vrai qu'on se sent plus rassurée de se dire que nous ne sommes pas seules à être dans cet état...
Moi, plus le temps passe moins j'ai confiance en moi et plus je cherche à me terrer, ne plus sortir et ne plus voir personne.
Je te comprends parfaitement bien, restes auprès de ceux qui t'aiment, moi ça marche un peu!;)

Portrait de cocot4
J'aime 0

j'ai bien tout lu, wouaw pas triste tout ça. Le problème du décès de ton papa est peut-être une part du problème. Je ne sais pas si tu connais la kinésiologie ?? J'y suis allée avec ma fille et on a retrouvé qu'elle avait mal vécu une " séparation " avec moi quand elle avait 3 ans . En fait j'étais allée à l'hôpital avec sa petite soeur! Mais c'est bluffant de voir qu'ils savent retrouver une date à laquelle s'est vraiment passé quelque chose et que le corps n'a pas encore accepté en fait. Et ne te prend pas pour une lâche et en-dessous de tout, je pense que tes enfants peuvent te voir mal on n'est pas des super woman !! Perso, j'ai 4 filles ( de 8 ans à 4 mois) et je prends anti-dépresseurs et calmants donc tout le monde est dans la même situation je crois....

Participez au sujet "crise d'anxiété ou burn out"