Portrait de sophieaurore

Bonjour à tous,

Apres avoir parcouru plusieurs Forum, je me décide à poster ici en espérant trouver quelques renseignements.
Je suis une JF de 23ans, jusqu’ici plutôt joyeuse et bonne vivante mais j'ai fait une crise d'angoisse au beau milieu de la nuit il y a 2mois de ca et depuis ca ne s arrange pas.
J ai été voir mon généraliste des le lendemain qui m a prescrit du Lexomil, j en ai pris durant 10jours environ sans ordonnance de dosage (1 a 2 comprimés entier des que je m angoissais) et ca n a rien changé.
Je ne supporte plus rien, ni aller au restaurant, ni boire un verre, ni voir des amis, ni aller dans une autre ville et j'en passe.
J ai été voir une hypnotiseuse et le soir même j'ai fait une crise énorme.
Je suis persuadée d être malade, de devenir folle,
Je n ose même plus aller me coucher et je dois dire que ma vie de couple n est pas épargnée puisque mon ami qui m a connu fêtarde et toujours motivée se retrouve avec une semi dépressive persuadée qu’elle va mourir!!!
j ai fait une prise de sang chez une autre généraliste il a 10jours et elle m a dit qu’il n y avait rien d anormal et m a prescrit du Xanax (0.25 sécable en 2) en ne me donnant pas de dosage non plus en ai pris un demi un soir chez des amis et j avais l impression d etre"defoncée"
Du coup je n en prend plus.
Je précise aussi que durant un an avant ma première crise j'ai pris de la cocaïne assez régulièrement (1-2g par semaines pr ceux à qui ca parle) ca a duré une petite année et j ai stoppé en aout dernier, trouvant que j étais pitoyable d être obliger d en arriver la pr m amuser.
J ai RDv avec un psychiatre le 24nov.
J ai déjà vu une psychologue mardi dernier mais le contact est passé moyen.

Pour resumer je suis angoissée 24/24 ,j’ai des grosses difficultés à dormir,je ne peux plus sortir ni recevoir de monde,je pense constament à des choses negatives,j ai le sentiment de devenir folle ou d avoir une grave maladie,j ai des fourmis partout,des migraines horribles,des sueurs ,l’appetit coupé et la moindre petite chose m enerve.Que du bonheur !!
Si quelqu un qui a vécu les mêmes choses pouvait me remonter le moral et me confirmer que je ne suis pas folle ca m aiderait un peu, pour être honnête j ai tjrs refusé de poster ds un forum pensant que ca ne servait à rien ms là je crois que j ai besoin de soutient !
S’il y a besoin je peux vous donner plus de détails par mails.

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonjour sophieaurore,

Tout d'abord, vous n'êtes pas folle, vous n'allez pas mourir... Ces crises peuvent être dues à l'arrêt brutale de la cocaïne ( 1 à 2 gr / semaine n'est pas négligeable ), c'est un phénomène de sevrage, votre cerveau n'ayant plus "sa" dose de substance déclenche ces troubles (migraines, sueurs, perte d'appétit et l'énervement ).

Le Lexomil* n'était pas indiqué dans votre cas et un voire deux pour un soir est vraiment trop pour vous.

Quant à la prise de Xanax 0,25, il faut le prendre au moment du coucher.

Dans les deux prescriptions, votre cerveau s'étant habitué à une autre molécule ( la cocaïne ), celles-ci n'étaient pas assez adaptée ni forte pour obtenir un résultat.

Avez-vous mentionné aux deux médecins généralistes cette prise de cocaïne et son arrêt brutal, parce que dans le cas contraire, il ont pu penser à une dépression au lieu du phénomène de sevrage d'où leur prescription d'anti dépresseur. Privilègiez votre médecin habituel pour un traitement adapté au sevrage.

Il faudra parler également au psychiatre de votre sevrage... Sinon, il risque de partir sur d'autres pistes et vos discussions-analyses seront faussées.

Bon courage. Bien cordialement.

Ps : vous avez bien fait de poster, vous avez besoin d'aide, nous sommes là...

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de sophieaurore
J'aime 0

Merci pour vos renseignements ,vous n avez peut etre pas tord mais ce que je ne comprend pas c est que je ne ressens pas aucun manque en ce qui concerne la coc,je n en n ai plus du tout envie,au contraire ca me degoute,donc si mc etait un etat de sevrage,je devrais ressentir le manque??

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Re-,

Pas forcèment, si le cerveau a appris à fonctionner avec une certaine dose, il lui faut le temps de comprendre qu'il doit fonctionner sans et donc génère ces troubles par dysfonctionnement et désaccoutumance post prise.

Si vous ne ressentez pas de manque, c'est que votre cerveau fonctionne sans mais il y a des dysfonctionnement dus à l'arrêt brutal d'où l'assimilation à la notion de sevrage.

Un sevrage n'est pas toujours associé à une sensation de manque.

Je ne sais pas si j'ai été clair, là...( ? )

Bon courage. Bien cordialement.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de sophieaurore
J'aime 0

assez clair pour moi en tout cas,merci!

Portrait de K.Barber
J'aime 0

Bonsoir,

Je suis passé par là il y a 3 ans environ. Une grande consommation à un moment de ma vie où j'étais déjà fragilisé, une psychose cocainique, des chocs émotionnels, un chaos...et le choix maladroit d'un sevrage brutal. Je coupais contact avec mes proches, m'isolait, perdait parfois contact avec la réalité, parfois revenait, je pensais que je ne m'en sortirais jamais...Bref un enfer. Cette épisode m'a marquée car ça a été dur, à la limite du supportable et j'ai attendu longtemps avant de demander de l'aide à une psy. Qq mois de travail, dès que j'ai senti que je pouvais à nouveau gérer seul, j'ai cessé de consulter. Cela s'est produit en 2006, nous sommes en 2009 et je dois encore en découdre avec mon esprit parfois quand stressé ou quand j'approche de la même période ou situations apparentées à ce que j'ai vécu.

Le plus important, même si c'est dur, c'est de te souvenir le plus fort possible de qui tu es au moment où les crises sont les plus intenses. Cela durera probablement qq temps encore avec des périodes de rémission et des petites rechutes...mais le temps et une bonne hygiène de vie arrangeront tout ça.

Je sais que ça ne doit pas être facile pour toi et je suis à ta dispo si tu veux en discuter, si mon expérience peut t'aider.

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonsoir K.Barber,

Vous savez que si vous " devez encore en découdre avec votre esprit " vous avez la possibilité de revoir pour une ou trois séances le psy que vous aviez consulté en 2006, si en 2009, certains phénomènes se "reproduisent" même atténués, c'est que le psychique bouge et qu'il peut essayer d'entraîner le corps avec lui.

Ne restez pas trop longtemps à essayer de gèrer seul, certaine(s) facette(s) peuvent vous échapper...

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de sophieaurore
J'aime 0

TOut d abord merci pour votre temoignage.depuis mon post j ai été voir un psychiatre mais le contact est mal passé,alors demain je dois prendre rdv avec un autre psy.
Celui que j ai vu jusqu aa maintenant ma prescrit du Lysanxia et Xanax (0.10 et 0.25)j en ai pris un de chaque tt les soirs et depuis 2semaines j avais tenté d arreter,mais il y a 2 jours en repas chez des amis j ai été pris d une crise soudaine alors que tt allait mieu depuis qlque temps(c est relatif,je devrais dire moins pire,je reussissais à controler)
Alors depuis 2jours je suis super paniquée,j ai l impression de revenir en arriere alors que j avais fait pas mal de progrés pour me controler.
J ai totalement arreter la coc,les exitants type redbull,café...mais j ai souvent les nerfs à fleur de peau.En plus pr le moment je ne tavail pas,donc mon corps n est pas occupé,mon energie pas depenser et ca ne m aide pas!
j ai peur de rechuter et pourtant j ai envie de m en sortir!ms je suis telement hypersensible,des fois je m enerve apres mon pauvre chien juste car l entendre marcher m angoisse!!et puis quand mon ami est enervé j ai le sentiment "d absorber son stress" et ca n arrange rien!
Je pense que la psychanalyse finira par m aider car j ai tjrs été une gde angoissée,mais je ne me sens pas tjrs assez forte pr lutter et les gens autour de moi ne comprennent pas toujours!!
bref je te raconte ma vie mais en meme temps ca me soulage un peu..alors si tu pouvais me raconter comment tu t en ai sorti....histoire que j y crois encore....

Portrait de K.Barber
J'aime 0

Bonsoir,

Fée clochette, j'essaye d'aller dans une direction où je saurais comment gérer par moi même.

Sophie Aurore, le Xanax peut soulager, mais ça crée une dépendance. Toutes les fois où j'en prenais quand j'avais besoin de respirer un peu, les jours suivants j'en payais le prix et je devais réapprendre à me calmer. Essayes de n'en prendre qu'avec parcimonie, uniquement quand tu en as vraiment besoin.

Le souci avec la coke, c'est qu'elle dilue ton identité comme un sucre dans une tasse de café noir, les limites disparaissent, et comme qq'1 l'indique au dessus, ta psyché s'en sert comme d'une béquille pour te sentir bien. Le sevrage est toujours pénible. L'imagination a tendance à amplifier les idées noires, ta sensibilité est à fleur de peau, des pensées parano t'affaiblissent et tu ne sais plus quoi penser ni quoi croire. Aujourd'hui, j'en suis à apprivoiser à nouveau mes sens, mon imagination...parce qu'on en a besoin pour travailler, vivre, planifier, c'est très précieux. Je ne travaillais pas non plus à l'époque...ca te demandera des efforts, ce sera pénible et tu seras crevé mais chaque jour, essayes de viser une direction et de t'y tenir, fais des activités, vois des gens, prends soin de ta tête et de toi. Je crois qq part que c'est le corps qui faconne l'esprit, de l'exercice, du sport t'aidera beaucoup, à ton rythme mais astreins toi à une discipline physique et mentale. Ca me semblait être une montagne quand j'allais pas fort, mais petit à petit, les choses changent, j'ai commencé par me dire une phrase tous les matins qui allaient à l'encontre de mon état d'esprit de l'époque, une phrase positive...l'auto suggestion...tu peux tester.

Ton environnement comptera beaucoup car c'est de lui que tu trouveras ta force. Mais n'oublie pas, dans ces moments là on est pressé, on veut bouger, on veut que ca cesse, on peut être pret à tout pour ça mais ca ne changera que petit à petit. Et le moindre pas que tu feras en direction de ce qui sera bien pour toi te rapprochera de cette sortie du tunnel. Quand je dis moindre pas, ça ne tient à rien, insignifiant...un sourire...un bon moment, une reconnaissance vis à vis des proches qui te soutiendront...les belles choses que la vie peut offrir.

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Re-,

Pour K.Barber,

Je comprends très bien votre cheminement, je ne doute pas de votre force et de votre choix que je respecte.

Si je vous ai heurté, je m'en excuse, ce n'étais absolument pas mon attention.

J'estime qu'il est bon de mettre quelquefois en garde, même si cela est inutile, cela a l'avantage d'avoir été lu et entendu par d'autres également.

Sachez que les réponses que nous apportons, par bénévolat, sont aussi à l'attention des autres internautes qui lisent les discussions.

Donc, excuses...

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de K.Barber
J'aime 0

Il n'y a pas de quoi Fée clochette...Ce qui peut causer des dégats est justement ce refus de demander de l'aide parce qu'on vit dans une société qui nous rend responsable de notre parcours...Je répondais ainsi parce que je peux me débrouiller seul maintenant, il n'y a aucun mal ne vous excusez pas.

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Re-,

Merci....Ravie pour vous et votre cheminement et les conseils que vous pouvez apporter.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de bienne
J'aime 0

bonjour jai 42 ans et je fe des crise d angoisse depui l age de 17 ans jai u 3 ans ou je nen ai pa faite une seul et le sa fe 8 moi ke ca recommence.jai un traitement de effexor et xanax depui 6 moi et en ce moment jen ai encor.pressentiment d un poid lour den la poitrine ainsi ke des douleur jai toujour peur d a voir une crise cardiaque et plus je panique plus la crise est forte des fois c des palpitation ou tremblement du mal a respirer chaud ou froid jai l impression de devenire folle ou d avoir une maladie.j ai ete hospitaliser une semaine et ils mon fait des examain pour le coeur mai il non rien trouver .psychique ils me dise mai meme avec un traitement les crise revienne je nen peu plus de tou ca jai l impression ke plus je vieilli plus les crise sont forte et de plus en plus de symptome aider moi a trouver une solution svp car moi je ne c plus du tou comment faire pour ne plus en avoir merci d avence.

Portrait de minouche01
J'aime 0

bonsoir ..je ne pense pas que seul les antidepresseur et les anxio peuvent venir a bout des troubles paniques
géneralement on preconise une therapie cognitive et comportementale

l"e therapeute aide la personne a reconnaitre les modes de pensée qui lui font mal interpreter les reactions de son corps et penser qu'elle va mourrir !"

apprendre a sentir la crise venir a vous relaxer a calmer "le jeu" et maitriser vos pensées voilà ce que vous devez apprendre !

la preuve en est que votre traitement est bien adapté medicament parlant avec des recapteurs de sérotonine et anxio mais vous restez enfermé dans un shema de fonctionnement

vous devez vite vous en echapper ..le risque etant l'agoraphobie ..la peur des lieux publics ..peur d'avoir une crise a l'exterieur de chez soi d'ou la tendance a rester enfermé et a ne plus oser sortir dans les cas les plus graves

il est malheureux de voir encore des medecins compter sur des comprimes pour sortir de ces crises

les troubles paniques venant d'une combinaison de facteurs génétiques ,biologiques et psychologiques ..les comprimés a eux seuls ne vont pas guerir a fond le probleme

de plus comme vous l'avez constaté il y a des accalmies ..mais pourquoi cà revient ..mystere ! le stress?? ce n'est pas systematique

un evenement ?? parfois oui et souvent non

alors devant ces risques incontrolés de rechutte l'apprentissage de la gestion des crises est indispensable

apprendre la relaxation
pratiquer des seances de sophro

cordialement ..minouche

Portrait de bienne
J'aime 0

merci pour ton conseille je v t eccouter en fai tu encor des crise ou pa?

Portrait de minouche01
J'aime 0

je n'ai plus de grosses crises ..que de mini sensation de malaises tres rares que je courcircuite en m'occupant vite fait et en detournant mon attention des symptomes ...car se concentrer sur les sensations ..augmente tout le cortege de symptomes avec la peur qui s'installe
autrement respiration ,relaxation et visualisation ...c'est un apprentissage et une maitrise qui vous vous amener bcp

cordialement ....

Portrait de Manon75
J'aime 0

Bonjour,

Je relance la discussion car je suis moi-même victime de crises d'angoisse depuis quelques mois. J'ai 23 ans et j'ai toujours été d'une nature joyeuse et ultra-positive. Mes crises ont commencé avec une douleur dans la poitrine et surtout cette peur incontrôlable de mourir! Je me suis retrouvée aux urgences car je croyais faire une crise cardiaque. Ils m'ont fait beaucoup d'examens et bien évidemment, la réponse a été: "Madame, votre cœur va très bien". A force d'insister, j'ai fini par entendre le mot "angoisse". Ils m'ont filé un p'tit cacheton qui m'a fait planer et puis, retour à la maison. Bref, je n'étais pas plus avancée donc j'ai fait mes recherches de mon côté et là, miracle, j'ai retrouvée une bonne partie de mes symptômes. Comme à ces symptômes se sont ajoutés des maux de tête, j'ai décidé de prendre les choses en main et j'ai pris rendez-vous chez une psy qui a été adorable. Elle va m'aider à trouver les techniques de sophrologie qui me conviennent pour apprendre à gérer mes crises.

Depuis vos commentaires, il s'est passé 5 ans. Qu'êtes-vous devenus? Comment ont évolué vos crises? Tous vos témoignages seront les bienvenus pour aider une jeune femme qui a envie de vivre pleinement sa vie sans que ses angoisses lui mettent des bâtons dans les roues!

Merci à tous.

Manon

Portrait de Etienne95
J'aime 0

Je me demandais ce que j'avais mais depuis que je regarde sur internet, je me rends compte que je suis pas seul. J'ai moi aussi toujours été heureux et positif sur la vie, et la tout d'un coup, je vais mal. Je découvre que je fais des crises d'angoisses en comparant les symptômes, comme ça, du jour au lendemain alors que tout allait bien. J'ai 18 ans, ça a commencé il y a une semaine.
Pour vaincre la crise d'angoisse, je me suis convaincu que tout allait bien et que j'angoissais pour rien et ça à marché.
Si j'ai réussi à canaliser les crises d'angoisses (impression de devenir fou) sans beaucoup de difficultés, des migraines persistent et je me sens plus stressé qu'à l'accoutumée.
Je vais donc comme vous essayer de faire un travail sur moi même afin de m'en sortir.

Portrait de Manon75
J'aime 0

Etienne, je ne peux que te conseiller d'aller voir un psy. Moi c'est ce qui m'a permis de surmonter mon problème de crise d'angoisse. Si tu n'y vas pas, ça va te pourrir la vie au point de penser à des choses vraiment regrettables, si tu vois ce que je veux dire... Je suis actuellement en stage en Ukraine et si je n'avais pas fait une séance par semaine avec ma psy pendant presqu'un an, je n'aurais jamais pu faire ce projet.

Courage et si tu as des questions, n'hésite pas à demander! :)

Portrait de pauline90876
J'aime 0

bonjour,
J'ai réussi m'en sortir de la dépression et soulager mes crises d'anxiété et d'angoisse avec xanax (alprazolam) 1 mg et j'en suis contente, je n'ai pas eu des effets secondaires. A mon avis il ne faut pas augmenter la dose et comme ça on évitera devenir dépendante. J'ai stoppé mon cours de traitement avec xanax il y a un mois et je suis bien , je pense que j'ai réussi m'en sortir complètement de la dépression c'est vrai que parfois je peux subir une crise d'angoisse dans une situation stressante, quand même ça se passe rarement. J'ai acheté xanax sur reductil-shop.com, c'est une pharmacie sans ordonnance que j'ai trouvé sur internet, c'est fiable et plus accessible pour moi.

Portrait de Minou54190
J'aime 0

Bonjour à toutes et tous,
Je me retrouve dans le sujet angoisses et dépression. Je n'ai jamais pris de drogues. J'ai toujours été aussi loin que je sache angoissée. Mais un beau jour, je me suis retrouvée au fond du gouffre. Hôpital psychiatrique. Et traitement. Aujourd'hui je suis suivi par un psychiatre, un très bon, cela fait deux ans. Mais je prends simultanément des fleurs de Bach. Vous n'y voyez pas, je suis là preuve vivante que cela fonctionne ainsi que les avis sur le site "conseiller en fleurs de Bach", avec comme prénom Tom. Il a son diplôme depuis 20 ans, visible sur le cité. Il est psychologue diplômé. Vous avez un suivi, vous pouvez lui parler en cours de traitement. Il vous suffit d'aller sur son site et de décrire sans retenu vos symptômes actuels et il vous guidera. Cela fait des années que je prends les fleurs de Bach. Mais il faut un minimum de trois mois pour voir apparaître les résultats et parfois plus. En aucun cas, les fleurs de Bach sont une substitution aux médicaments, et il n'y a pas d'interférences avec. Le premier qu'il faut toujours avoir sur soi c'est le RESCUE ou URGENCE ou ASSISTANCE, mais bien des fleurs de Bach. Je suis aussi passé par toutes les étapes de la dépression, qui ne sont pas simples ,(se croire folle, ne rien supporter, pleurer sans arrêt, douter de tout le monde, ne plus sortir, etc). Si j'ai posté ce message, c'est pour vous donner mon avis et mon expérience. Il paraît, aux yeux des autres, et même aux miens, que j'ai changé du tout au tout.
Tous mes encouragements, on peut y arriver ou au moins se reconnaître à 95 % et un peu plus.

Participez au sujet "crise d'angoisse,migraine,depression et autres bonheurs"