Portrait de Lyly Dream

Bonjour. Je suis une étudiante qui n'habite plus avec ses parents puisque j'ai un studio pour mes études. De ce fait, hier j'ai du utiliser les transports pour venir chez mes parents et donc j'ai pris le bus et le rer. Lorsque je suis montée dans le bus je me suis sentie oppressée physiquement mais aussi au niveau de ma respiration. Il faut savoir avant tout que j'ai l'habitude de faire des sortes de crises d'angoisse qui me prennent au niveau de la gorge.
Cependant, je n'ai pas remarqué un dérangement plus intense comme de la fièvre ou de la fatigue comme pourrait le spécifier les symptômes du virus Coronavirus.
Je suis donc rentrée chez moi sans aucune crainte, sans appeler le SAMU, ou sans prendre de précaution. Je suis actuellement chez mes parents et je repars le soir. Ce matin en me levant, j'ai senti, 3 bonnes heures après mon lever, cette même pression au niveau du sternum et cette fois-ci des sortes de courbatures au niveau des épaules et du cou.
Je ne sais pas quoi faire et j'ai peur d'en parler à ma mère. Est-ce que je devrais contacter le SAMU ? Ou ce ne peut etre qu'une crise d'angoisse par le fait que je pense l'avoir ?
Je tenais aussi à préciser qu'en rentrant dans le bus je n'ai pas touché les barres mais me suis assise.
Merci beaucoup de votre aide.

Portrait de La rédaction
J'aime 0

Bonjour Lyly Dream,
Il est fort possible que tous ces signes ne soient dus qu'à l'angoisse étant donné le climat anxiogène qui règne au sujet du coronavirus.
Mais bien évidemment, vous devez faire preuve de prudence et vous assurer de ne pas être malade.
Voici les recommandations du gouvernement en cas de suspicion :

EN CAS DE SIGNES D'INFECTION RESPIRATOIRE (FIÈVRE OU SENSATION DE FIÈVRE, TOUX, DIFFICULTÉS RESPIRATOIRES) DANS LES 14 JOURS SUIVANT LE RETOUR D'UNE ZONE OÙ CIRCULE LE VIRUS :

- contactez le SAMU centre 15 en faisant état des symptômes et du séjour récent

- évitez tout contact avec votre entourage

- conservez votre masque

- ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination

Je vous recommande donc de contacter le 15 : vous décrirez vos symptômes à un professionnel qui saura vous orienter.

Tenez-nous au courant, et surtout ne cédez pas à la panique : l'immense majorité des personnes atteintes par le coronavirus en guérissent sans problème :-)

https://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/coronavirus

Portrait de Cerises
J'aime 0

Bonjour
Je suis splénectomisée et souhaite savoir si je suis à risque au covid 19.
Merci

Participez au sujet "CORONAVIRUS"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "CORONAVIRUS"

  • Le terme uvéite correspond à une inflammation de l’uvée (ou tunique intermédiaire de l’œil). Cela concerne :

    • L’iris.
    • Les corps ciliaires.
    • La choroïde.

    ​                                                                    

  • L'uvée (en anglais uvea) est une membrane intermédiaire, située entre la sclérotique (enveloppe externe de l'oeil) et la rétine, vascularisée et permettant de nourrir l'oeil. Elle comprend :

    • L'iris.
    • Le corps ciliaire (élément anatomique auquel sont reliés les ligaments retenant le cristallin).
    • La choroïde.

    L'uvéite (en anglais uveitis) est ​une inflammation de l’intérieur de l’oeil, ou de l’uvée.

     

  • L'uvéite correspond à l’inflammation de l’uvée. Elle peut être associée, ou non, à une névrite optique (inflammation du nerf optique) et/ou à une rétinite (inflammation de la rétine). Cette affection peut atteindre un seul oeil ou les deux.

    L’uvée est une membrane constituée de l’iris, du corps ciliaire et du choroïdien. Elle est située entre la sclérotique et la rétine. Sa fonction principale est de nourrir l’oeil.

     

     

     

     

  • La maladie d'Harada, est une variété rare d'uvéite antérieure survenant en Extrême-Orient, et se caractérisant par :

    • Une uvéite bilatérale (touchant les deux yeux).
    • Une baisse importante de l'acuité visuelle.
    • Un glaucome dû à un excès de pression à l'intérieur du globe oculaire.
    • Quelquefois un décollement de la rétine.
    • Une surdité plus ou moins intense.

     

  • ... (en anglais ​iridocyclitis), est une inflammation aiguë ou chronique, de l'iris.                               ...