Portrait de praline48

Bonjour, est-ce que quelqu'un pourrait me dire comment me soulager avant l'opération ? Non seulement le passage des selles est très douloureux à cause de la fissure, mais les contractures du sphincter m'empêchent d'évacuer normalement et les douleurs durent longtemps après. Avez-vous des solutions pour se détendre un peu... merci !!

Participez au sujet "contractures suite fissure anale"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "contractures suite fissure anale"

  • Le rachis cervical, est la partie supérieure de la colonne vertébrale, qui s'étend de la base du crâne au bas du cou. Il est constitué de sept vertèbres cervicales, dont les deux premières, nommées l'atlas et l'axis, forment le rachis cervical supérieur. 

    Le rachis est tout simplement l'autre nom pour désigner la colonne vertébrale.

  • La pseudo-polyarthrite rhizomélique est une affection touchant le plus souvent les gens après 50 ans et se caractérisant par un enraidissement des articulations s'accompagnant de douleurs au niveau des ceintures scapulaires (épaules), et pelviennes (hanches), ainsi que du rachis surtout cervical (nuque).

     

  • Le syndrome l'angle cérébello-occipito-vertébral de Sicard, est un ensemble de symptômes entrant dans le cadre du syndrome cérébelleux, dû à une lésion d'une partie du système nerveux (le bulbe rachidien), et se caractérisant par une paralysie :

    • Du muscle sterno-cléido-mastoïdien.
    • Du trapèze.
    • D'une anesthésie des territoires anatomiques innervés par les deux premiers nerfs issus du rachis cervical (parti de la colonne vertébrale constituée par les vertèbres du cou).
    • D'un syndrome cérébelleux.
  • Certaines manipulations vertébrales sont susceptibles d'entraîner des complications. Il s'agit essentiellement des manipulations du rachis cervical, c'est-à-dire du cou. Les manipulations vertébrales de la colonne lombaire et dorsale sont moins souvent la source de complications.

  • L'arthrose cervicale, entraîne une gêne douloureuse aux mouvements du cou, et des douleurs susceptibles d'irradier vers la nuque (névralgie occipitale).