Portrait de romish72

Bonjour a tous,voila mon problème:depuis quelques années au début du printemps j'ai les yeux vraiments rouges,collés le matin,des écoulements purulents,des fortes demangeaisons et quand je me gratte les yeux j'ai la sensation d'un corps étranger quand je cligne des yeux.J'ai fait des tests chez un allergologue qui se trouvaient négatifs,il m'a ensuite conseiller de faire une prise de sang dans laquelle ils n'ont rien trouver,mais aussi des prélèvements des cils à la recherche de demodex:négatif et également un prélèvement de bactériologie de l'oeil:négatif.J'ai également essayé une grande quantité de collyre qui soulage mais les symptomes reviennent après le traitement.Mon nouveau ophtalmo m'a donné du flucon(corticcoide) puis du naaback.
Auriez vous une idée ou un avis de ce que cela pourrait etre merci bcp par avance.

Portrait de albert boueno
J'aime 0

La conjonctivite allergique est le résultat d'un contact de l'oeil avec les substances suivantes : pollens, Moisissures, Squames, Poils, Poussières, Ces éléments sont appelés des allergènes il s'agit des plus fréquents. L'allergie, La conjonctivite allergique est une réaction immunologique de type un que l'on appelle également immédiate et dans laquelle les anticorps et en particulier les anticorps de type immunoglobulines sont impliqués. La conjonctivite est susceptible de rester isolée ou être associé àd'autres affections de type allergique également et notamment l'asthme et surtout la rhinite allergique. Ceci permet d'orienter votre diagnostic. La conjonctivite aux acariens domestiques est la plus fréquente des conjonctivites allergiques non saisonnières en milieu de la ville.
La conjonctivite allergique a pour symptômes : un prurit c'est-à-dire des démangeaisons de l'oeil, Une hyperémie (excès de vascularisation au niveau de l'oeil) et plus précisément de la conjonctif et un larmoiement. Ceux-ci sont les symptômes les plus fréquents de la conjonctivite allergique. La photophobie c'est-à-dire la peur de la lumière est quelquefois associée àces symptômes. La conjonctivite allergique est bilatérale c'est-à-dire concernée des yeux et se manifeste par une sensation de brûlure de l'oeil, Brûlure très intense associée àun larmoiement parfois riche en éosinophile qui vous fait le dosage des armes vous trouvez une variété de globules blancs que l'on appelle des éosinophiles. La photophobie est associée àune tuméfaction plus ou moins marquée des paupières.

La rhinoconjonctivite allergique tend àrécidiver au printemps. C'est la raison pour laquelle si vous avez une recrudescence au moment du printemps vous devez vous méfier. Je vous conseille de lire le texte concerné par le rhume des foins dans l'encyclopédie médicale Vulgaris.
La kératoconjonctivite printanière présente une évolution préférentiellement chez le garçon âgé de quatre àvingt ans. Dans ce cas l'atteinte de l'oeil est bilatérale c'est-à-dire des deux côtés. Elle associe un larmoiement est une photophobie importante. On constate la présence de papille géante qui recouvre la face interne des paupières supérieures et une érosion de l'épithélium de la cornée qui peut aggraver les symptômes. Ceci est important également pour vous pour bien faire un diagnostic.
Les allergènes de contact sont àl'origine d'une Blépharoconjonctivite folliculaire. Il s'agit encore d'une autre variété de conjonctivite allergique. À Cela s'associe un eczéma des paupières. Les conservateurs c'est-à-dire les dérivés contenant du mercure, De chlorure de benzalkonium, De la chlorhexidine, Néomycine et les bêtabloquants c'est-à-dire certains médicaments que l'on retrouve dans les collyres peuvent être susceptible d'entraîner l'apparition de Blépharoconjonctivite folliculaire. Les cosmétiques et les produits ménagers sont également incriminés dans ce type de conjonctivite.
Le diagnostic de conjonctivite allergique se fait par la recherche des allergènes en utilisant l'anamnèse (voir ce test dans l'encyclopédie médicale Vulgaris). Les tests cutanés que l'on appelle les prick-tests peuvent éventuellement apporter une orientation diagnostique. Le test RAST, Les substances qui permettent un test de provocation conjonctivale sont limitées et relèvent du spécialiste en ophtalmologie. Il existe néanmoins un test de provocation conjonctivale de dermatofagoïdes qui est utile dans le diagnostic des conjonctivites allergiques aux acariens domestiques. La conjonctivite allergique doit être distinguée de la conjonctivite virale qui se caractérise par l'apparition de tuméfaction des paupières qui est minime voire absent est souvent associé avec un rhume de cerveau. La conjonctivite bactérienne quant à elle se caractérise par l'apparition de pus, De polynucléaires (nombre de globules blancs) dans l'exsudat (liquide) provenant des conjonctives et de l'inflammation conjonctivale.
Le traitement est bien entendu tout d'abord l'éviction de l'antigène c'est-à-dire que l'on doit supprimer celui-ci mais ceci n'est pas facile. Il faut en plus utiliser un antihistaminique par voie orale qui est associe un collyre . Collyre antiallergique dans les cas les plus graves comme c'est votre cas il faut un collyre qui contient des corticoïdes en étant surtout il n'y a pas de l'ulcère de la cornée. Seulement quelques jours sous contrôle de pression intraoculaire. Une faut pas prolonger ce type de traitement àcause du risque de cataracte liée àla cortisone. Évidemment le port de verres de contact est déconseillé durée des symptômes. Si possible il faut éliminer l'allergène ou pratiquer désensibilisation quand ceci est possible. En dehors de tout ce traitement il est très difficile de trouver une solution mais tout est possible avec beaucoup de patience. Je vous conseille de lire les différents textes concernant ce grand texte dans l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de romish72
J'aime 0

je vous remercie d'avoir pris le temps de me répondre,ceci m'a éclairer pour pouvoir enfin trouver ce que j'ai.Encore merci

Portrait de mokoko
J'aime 0

Salut Romish,

Je suis comme toi depuis Pâques et ils ne trouvent pas ce que c'est. Je suis sous antibiotique (gel ophtalmique) pour un mois maintenant. J'ai exactement les mêmes symtômes et dès que j'arrête le traitement une semaine après ca revient. JE me suis demandée si le fait de faire des sinusites pouvait être lié? Je vais aller voir un ORL pour voir si par hasard mes sinus ne seraient pas bouchés. Voilà on se tient au courant pour la suite.
A+
Mokoko

Portrait de romish72
J'aime 0

merci pour ton message,j'ai eu comme drnier traitement du flucon(cortisone) puis du naaback,la cortisone m'a soulagé normal vu la dureté du collyre mais maintenant avec le naaback ca recommence comme avant.Je vais demain pour une nouvelle fois voir un ophtalmo,mais si il n'y a toujours pas d'amélioration j'irais dans un centre spécialisé d'allergologie.pour ma part je n'ai pas de prob de sinusite.Tiens moi au courant stp.

Portrait de koï
J'aime 0

Moi aussi, je suis dans cette situation depuis un mois!!!! On m'a prescrit du collyre (cortisone) et du naabak, mais j'ai peur comme toi romish quand arrêtant la cortisone les symptômes reviennent...on verra!!

Portrait de jory-lou06
J'aime 0

Bonjour à tous,

J'ai pris le temps de lire vos témoignages et vos symptômes ressemblent beaucoup au Zona !!!!
Le meilleur moyen de le savoir est de voir un ophtalmo. il sera plus en mesure de vous dire ce qu'il en est réellement.
Mon conjoint fait ce type de crise depuis l'âge de 16 ans et il a été au moins 10 ans sans avoir ce genre de crise, sauf allergies au pollen et autres graminées qui sont aussi très invalidant, étant donné qu'il prends des antihistaminique à l'année.
Mais pour en revenir au Zona, il a recommencer depuis quelques années à en refaire sur des périodes plus où moins prolongées. Si la crise est soignée à temps, elle dure moins longtemps. Par contre si, il attends quelques jours, elle dure alors des semaines, voire des mois.

Ce qui fait que lorsqu'il a un doute, il se rend immédiatement chez l'ophtalmo. et reçoit immédiatement un traitement à base de cortisone ( Sandoz Prednisolone ) et autre goutte ( Viroptic ).
il doit en mettre quotidiennement et voit l'ophtalmo. chaque semaine pour voir l'évolution de la guérison.
Mais il sait que malheureusement que ces crises risques de survenir à tout moment. Car l'ophtalmo, lui a dit que quand tu a ça 1 fois dans la vie, il reste inactif jusqu'à la prochaine crise.

Je ne veux pas vous effrayer mais juste vous dire que la prévention et une visite chez l'ophyalmo. est souhaitable !!!

amitié
Jory-lou

Participez au sujet "conjonctivite allergique?"