Portrait de maman13

Je vis avec mon conjoint depuis presque 6 ans maintenant, nous nous aimons profondément, nous avons un bébé de 2 ans et demi. Je l'ai toujours connu à boire toujours un peu plus que moins, par périodes qui pouvaient durer des mois, le soir au sortir du travail jusqu'à pas d'heure, des fois à ne pas rentrer. Jusqu'à une espèce de raz le bol de sa part, et là, penaud et plus fort, les choses vont mieux même entre nous, jusqu'à la fois suivante... ce soir je n'en pouvais plus. cela fait des semaines que j'essaie de communiquer avec lui, il néglige son fils qui est difficile en ce moment, me néglige, se néglige... Je voudrais le réveiller, le sortir de cette torpeur, mais toujours pareil, "ça va passer", j"e sais que je dois trouver une solution", non ce soir je rentre de bonne heure", "je ne passerais pas au bar", 'c'est fini je bois plus"... mais une fois dehors, je me doute bien qu'une rencontre avec un pote, n'importe quelle occasion... ce soir, je n'ai pas eu de patience, j'ai laissé éclaté ma colère qui bouillonnait depuis longtemps... je l'ai mis dehors et je m'en veux tellement !!! ce n'est pas la première fois mais là je sens que c'est plus compliqué. j'ai essayé de comprendre, de relier ça à des moments précis, des événements... je ne sais plus quoi dire, j'ai besoin de soutien, c'est très très difficile de se protéger soi-même et ses enfants et de vouloir l'aider aussi. j'ai l'impression qu'à défaut que lui fasse un choix (et je sais que ça ne se passe pas comme ça), je devrais le faire moi-même.. je suis éducatrice spécialisée en addiction et ça ne m'empêche pas de souffrir tellement et d'être complètement perdue...

Portrait de ninette082
J'aime 0

bonjour
il parait que ce st les cordonniers les + mal chaussés
je n'ai qu'un seul conseil : quittez-le!!!!
j'ai vécu avec un homme qui faisait la même chose et 10 ans + tard c'est pire
je suis de tt coeur avec vs mais vs êtes seule face à ce problème
et vs savez bien ce qu'il faut faire pr sauver votre fils et votre santé mental
alors courage

Portrait de julose
J'aime 0

lisez les messages sur le sujet KORSAKOFF sur ce forum

http://www.vulgaris-medical.com/forum/s12908-syndrome-korsakoff.html
et n'ayez pas peur de ce qui vous arrive vous n'êtes pas la seule
sauvez-vous dans tous les sens du terme, protégé votre enfant

Portrait de xavier6362
J'aime 0

maman13 wrote:
Je vis avec mon conjoint depuis presque 6 ans maintenant, nous nous aimons profondément, nous avons un bébé de 2 ans et demi. Je l'ai toujours connu à boire toujours un peu plus que moins, par périodes qui pouvaient durer des mois, le soir au sortir du travail jusqu'à pas d'heure, des fois à ne pas rentrer. Jusqu'à une espèce de raz le bol de sa part, et là, penaud et plus fort, les choses vont mieux même entre nous, jusqu'à la fois suivante... ce soir je n'en pouvais plus. cela fait des semaines que j'essaie de communiquer avec lui, il néglige son fils qui est difficile en ce moment, me néglige, se néglige... Je voudrais le réveiller, le sortir de cette torpeur, mais toujours pareil, "ça va passer", j"e sais que je dois trouver une solution", non ce soir je rentre de bonne heure", "je ne passerais pas au bar", 'c'est fini je bois plus"... mais une fois dehors, je me doute bien qu'une rencontre avec un pote, n'importe quelle occasion... ce soir, je n'ai pas eu de patience, j'ai laissé éclaté ma colère qui bouillonnait depuis longtemps... je l'ai mis dehors et je m'en veux tellement !!! ce n'est pas la première fois mais là je sens que c'est plus compliqué. j'ai essayé de comprendre, de relier ça à des moments précis, des événements... je ne sais plus quoi dire, j'ai besoin de soutien, c'est très très difficile de se protéger soi-même et ses enfants et de vouloir l'aider aussi. j'ai l'impression qu'à défaut que lui fasse un choix (et je sais que ça ne se passe pas comme ça), je devrais le faire moi-même.. je suis éducatrice spécialisée en addiction et ça ne m'empêche pas de souffrir tellement et d'être complètement perdue...

Bonjour
Votre conjoint a peut-être un problème avec son boulot ! Je vous parle de ça car je suis passé par là. J'ai travaillé 26 ans dans un métier que je n'ai jamais vraiment apprécié (raisons personnelles). L'année passée, j'ai été pensionné. Depuis lors, je ne touche plus une goutte d'alcool.
Essayez d'en parler calmement à votre conjoint lorsqu'il est sobre (si cela lui arrive !!!)
Bien à vous

Portrait de ninette082
J'aime 0

à xavier6362: être pensionné au bout de 26 ans de travail ça revient à perdre quel pourcentage de salaire?

Portrait de mimosettedemer
J'aime 0

prenez les jambes à votre cou ,ils ne changent jamais ces types .ca fait 26 ans que je vis avec un soulard ,je sais de quoi je parle .j'ai élevé mes enfants toute seule comme une grande ,lui a passé son existence au bar avec les copains. c'est comme s'il n'avait jamais existé .j'ai compris une chose : les soulards ne changent pas . bon courage

Portrait de marmotte888
J'aime 0

Mon compagnon s'est mis à boire quand on s'est séparé et c'est devenu un enfer. Ce qui est sûr mais ça vous le savez c'est que vous ne pouvez pas être sa femme, la mère de ses enfants et la soignante.
Tant qu'il n'a pas décidé de se soigner en fait c'est difficile d'aider. Une fois la démarche entamé votre rôle de soutien est important.
Enfin je me doute bien que je vous dis des choses que vous savez déjà. personnellement j'ai des amis qui ont des enfants en bas âge avec un compagnon alcollique. La situation a dégénéré au point qu'elles sont (surtout une) dans une véritable impzsse relationnelle et psychique, l'alcool très neurotoxique finit toujours par altérer le comportement et la personnalité. Surtout prenez soin de vous!

Si vous vous concentrez sur vous en étant heureuse et développer un maximum d'efforts et de copmpensation pour être épanoui malgré tout ça cela aura immanquablement un impact bénéfique sur votre famille. Vivre avec quelqu'un qui se bat encourage tot ou tard l'autre à faire de même. Si la discussion n'aboutit pas, vous lancez vous un projet qui vous tient à coeur et mener le jusqu'au bout.

Ce n'est peut être pas la solution mais vous n'êtes pas seule. Courage!

Portrait de xavier6362
J'aime 0

ninette082 wrote:
à xavier6362: être pensionné au bout de 26 ans de travail ça revient à perdre quel pourcentage de salaire?

En fait ninette082, je n'en ai aucune idée ! je touche un salaire convenable par rapport à beaucoup de retraités mais le plus important, c'est que je buvais pour 500 euros par mois ! Le calcul pour moi, est donc très vite fait.

Portrait de xavier6362
J'aime 0

mimosettedemer wrote:
prenez les jambes à votre cou ,ils ne changent jamais ces types .ca fait 26 ans que je vis avec un soulard ,je sais de quoi je parle .j'ai élevé mes enfants toute seule comme une grande ,lui a passé son existence au bar avec les copains. c'est comme s'il n'avait jamais existé .j'ai compris une chose : les soulards ne changent pas . bon courage

Vous ne devriez pas faire une généralité de votre cas personnel ! Certains alcooliques (et non soulards comme vous dites) s'en sortent.
Bien à vous

Portrait de xavier6362
J'aime 0

marmotte888 wrote:
Mon compagnon s'est mis à boire quand on s'est séparé et c'est devenu un enfer. Ce qui est sûr mais ça vous le savez c'est que vous ne pouvez pas être sa femme, la mère de ses enfants et la soignante.
Tant qu'il n'a pas décidé de se soigner en fait c'est difficile d'aider. Une fois la démarche entamé votre rôle de soutien est important.
Enfin je me doute bien que je vous dis des choses que vous savez déjà. personnellement j'ai des amis qui ont des enfants en bas âge avec un compagnon alcollique. La situation a dégénéré au point qu'elles sont (surtout une) dans une véritable impzsse relationnelle et psychique, l'alcool très neurotoxique finit toujours par altérer le comportement et la personnalité. Surtout prenez soin de vous!

Si vous vous concentrez sur vous en étant heureuse et développer un maximum d'efforts et de copmpensation pour être épanoui malgré tout ça cela aura immanquablement un impact bénéfique sur votre famille. Vivre avec quelqu'un qui se bat encourage tot ou tard l'autre à faire de même. Si la discussion n'aboutit pas, vous lancez vous un projet qui vous tient à coeur et mener le jusqu'au bout.

Ce n'est peut être pas la solution mais vous n'êtes pas seule. Courage!

Je suis d'accord avec vous

Participez au sujet "conjoint alcoolique maman désespérée"