Portrait de kouchka

Bonjour,

Ma mère, 75 ans, soignée pour dépression depuis 2ans et paraplégique depuis une vingtaine d'années, devient difficile à vivre, car elle répète toujours les mêmes phrases obsessionnelles, commande sans arrêt son mari et nie les difficultés qu'elle rencontre dans sa vie quotidienne. Elle dit que tout va bien grâce à sa pillule du bonheur, mais nous, ses proches, ne savons pas comment faire devant son comportement qui se dégrade.

Alors qu'elle était très dynamique, discutait beaucoup et avait de nombreux centres d'intérêt, elle ne sort plus et ne participe plus à la cuisine, car elle s'impose d'aller aux toilettes toutes les deux heures. Toute la journée, elle regarde sa montre et tient un carnet de bord signalant essentiellement ses inquiétudes et les heures de ses mictions et selles (plusieurs selles par jour). Ses toilettes sont sales, le papier toilette usagé est jeté hors de la cuvette, la brosse garde les matières et le papier collé.

De plus, il lui devient difficile de faire certains gestes courants. Par exemple, elle ne sait plus :
- manger proprement,
- éplucher un fruit,
- fermer un pot de confiture ou le tube de dentifrice,
- nettoyer ses brosses à dents et le lavabo,
- lacer ses chaussures,
- soigner sa tenue, ...

Elle fait tout vite, sans regarder, avec une seule main, la plupart du temps. L'autre main étant sur la roue de son fauteuil roulant, comme si elle voulait déjà quitter le lieu présent. Fuite ? Par exemple, elle plonge son sachet de thé dans l'eau chaude et l'enlève aussitôt, ne laissant pas le temps à son thé de s'infuser. Son esprit semble souvent ailleurs. Elle déconnecte …
Hier matin, alors qu’elle se versait verre sur verre, elle m’a assuré que l’infirmière lui avait dit de boire 1,5 litre d’eau le matin.

Comment ses proches peuvent-ils l'aider ?

Participez au sujet "comment vivre avec un dépressif ?"