Portrait de milan22
J'aime 0

Coucou à toutes ici. Je m'interroge sur un aspect de l'infertilité que trouve assez délicat. Je compte sut votre expérience et votre vécu pour m'aider. Quand une femme est atteinte de la ménopause qu'est ce qui est défaillant? Est ce la qualité des ovaires qui n'est plus bonne où alors la réserve ovarienne est épuisée. Je pose la question parce que je voie certaines femmes opter pour une fiv icsi et d'autres pour un don d'ovocytes. J'aimerais qu'on m'éclaircisse avec cette nuance. Autres choses, jusqu'à quel âge une femme peut-elle porter une grossesse ? Je vois souvent des femmes de plus de 50ans en pma pour un do. Est-ce vraiment possible ? J'attends vos réponses svp

Portrait de olga80
J'aime 0

La loi Santé a autorisé les absences pour rendez-vous de procréation médicalement assistée. Mais cela ne règle pas tout. Celle-ci autorise les salariés en protocole de procréation médicalement assistée (PMA) à s'absenter pour leurs rendez-vous médicaux. De façon illimitée pour les femmes. Et à trois reprises par tentative pour les hommes. Encore faut-il, pour bénéficier de ce droit, jouer la transparence avec son employeur. Et accepter ainsi de lui présenter des "certificats" de passage en assistance médicale à la procréation (AMP). Seule la ponction donne automatiquement lieu à un arrêt de travail.

Portrait de nadinana
J'aime 0

nadina, je suis bien d'accord avec toi, pour répondre à louu sur mon cas, honnêtement je n'en pouvais plus, c'est ma maman et mon époux qui remontaient le moral et ma belle prenait sur elle de régler les factures question de me motiver à ne pas abandonner, pour ne pas trop stresser j'ai donc commerncer à visiter des sites et forums qui parlent d'infertilité, je reconnais que ça m'a fait beaucoup de bien de parler avec des femmes qui enduraient la meme situation que moi, je ne vais jamais oublier une forumeuse qui s'appellait Maelys et qui m'avait conseillé d'essayer à eugin en Espagne ou alors à biotex en Ukraine, mais bon j'étais entétée et continuait ici chez nous

Portrait de ericka24
J'aime 0

anounou, bah j’en sais pas grand-chose tu sais, mais il n’existe à ce jour pas de protection légale pour les femmes en parcours de pma et de nbreux pays comme la Belgique et l’ukraine commencent à élaborer des propositions de loi à ce sujet. Celles-ci viseraient à garantir une meilleure protection de la femme dans le cadre d’un processus de fécondation in vitr

Portrait de annah10
J'aime 0

Bonjour Ericka ça fait une éternité sur que t'as plus écris. J'espère que tu as passé un bon week-end. La dernière fois tu disais vouloir appeler le bureau de Bruxelles pour un rendez-vous. Je veux savoir où tu en es à présent. Je pense que Lucie et Grace t'ont donné l'information nécessaire pour débuter le programme. Mais si tu étais à Bruxelles, tu auras donc eu plus d'info en discutant avec la coordinatrice. Elle parle français et elle est très sympa. Tu as sûrement due remarquer qu'il y a également une conseillère là-bas. Stp revient nous vite!

Portrait de nadinana
J'aime 0

c'est bien alors que je me suis de nouveau lancée pour une quatrième et dernière FIV en novembre 2016 et patatras me voilà qui pour première fois de ma vie a eu un retard et des nausées quelques semaines plus tard, en plus des seins qui enflaient aaaaaaaaah quel bonheur!!! j'avais le sourire du matin au soir, bien sûr je ne suis pas médecin, je sais bien que chaque cas est un cas unique et qu'il ne faut pas généraliser, mais je pense aussi que si nous n'avions pas pris en compte ce problème lié à ces fameux anticorps, qui ont appriori un rôle dans le rejet des embryons, cette dernière FIV se serait certainement soldée par un échec.

Portrait de alicia6
J'aime 0

waouuuuuuuuuuuuh nadinana, 4e fiv en 2016 tu dis bien, et en plus j'ose croire que c'est la cérise sur le gateau ça, surtout que les symptomes que tu décris là laissent à penser à coup sur qu'il s'agit bien d'une grossesse, c'est pratiquement les memes symptomes que je ressentais moi aussi tout juste après ma 2e échographie, les seins qui prenaient du volume et des nausées à n'en point finir! dis moi tou s'est bien terminé je suppose ma puce?????

Portrait de ericka24
J'aime 0

les filles les traitements de pma sont, dans bien des cas, assez éprouvant psychologiquemen et vous le savez toutes, surtout ici en France, et vous devrez essayer de concilier cela avec votre vie professionnelle, je crois que en cas de besoin, le personnel de votre clinique sera là pour vous conseiller et vous aider dans cette épreuve comme on le voit principalement en ukraine u en espagne

Portrait de martineA
J'aime 0

La vérité les filles est que j’étais loin d’imaginer que ma joie était très éphémère hélas, j’avais tellement festoyé et pour dire vrai mon mari et moi aviosn recommencé à aller à l’eglise les dimanches afin de rendre grance au tout puissant pour les bienfaits qu’il a fait pour nous, eh oui le truc c’est que on vait résolu un problème sans savoir qu’un autre vin grave était toujours là, très présent ! à savoir des problèmes chromosomiques héréditaires ayant conduits quelques 2 mois plus tard à une fausse couche hélas ! c’était la vraie catastrophe à ce moment et on avait le sentiment d’être maudits quoi

Portrait de louu
J'aime 0

Je me permet de m'incruster dans votre conversation. Mon mari et moi avons fait notre première fiv il y a qlq années, qui s'est soldée par un echec. Travaillant dans une créche avec de jeunes enfants, j'en avais marre que mes collégues me disent tout le temps "et toi alors c'est quand que tu nous en fait un" donc trés vite à chaque fois que l'on me posait la question je leur expliquait ma situation donc comme ça j'ai pu m'arreter trés facilement surtout que je n'ai pas de centre de pma dans ma ville alors je suis obligé de faire 150km aller et 150km retour pour m'y rendre donc à chaques fois,

Portrait de louu
J'aime 0

J’étais obligée de prendre ma journée. Pour ma fiv en avril, j'ai cummulé 10 jours de congés et 15 jours d'arrêt de travail et tout mon entourage et au travail savait pourquoi. C'est trés important de bien se reposer. Surtout que moi, j'ai un travail ou je bouge beaucoup. C'est hyper speed et toujours obligés de porter les enfants qui sont souvent trés lourd et souvent aussi trés vilains donc je ne voulais surtout pas prendre de risque.

Portrait de martineA
J'aime 0

comme je l'ai déjà dit je tiens à repréciser que qien sûr je ne suis pas médecin, je sais bien que chaque cas est un cas unique et qu'il ne faut pas généraliser, mais je pense aussi que si nous n'avions pas pris en compte ce problème lié à ces fameux anticorps, qui ont appriori un rôle dans le rejet des embryons, cette dernière FIV se serait certainement soldée par un échec sans meme me miroiter l'espoir que j'ai eu avant de voir la fausse couche venir rompre tant d'années d'espoir et de sacrifice, mais la leçon que j'ai tiré qu'il faut tjrs tirer des leçons à la base et on était loin de me le dire ici en france.

Portrait de alicia6
J'aime 0

tout à fait martine, nous devons apprendre des nos échecs plus que de nos réussites, en fait c'est ça la loi de la vie mais nous nous en servons très peu, et c'est surtout à ce point que nos médecins français ne nous aident pas toujours, sinon comment comprendre qu'après 3 ou 4 essais infructueux ici en france, on continue de nous faire subir d'autres tentatives et pourtant le constat est clair, notre réserve ovarienne est faible et s'impose un don d'ovo! mais on nous fait continuer à perdre de l'argent et du temps inutilement,

Portrait de alicia6
J'aime 0

beh dis donc louu, tu travaille dans une crèche pour enfants? et le sort t'avait privé de ce bonheur t'avoir les tiens quelle cruauté ça! je te comprend très bien lorsque tu parles e tous les ressentiments que tu as pu avoir en voyant les autres femmes avec leur bambins, je salue ta combativité e tout cas, car faire 150 km à l'aller comme au retour pour se rendre dans un centre de pma ici il faut le faire, 10 jours de congés et 15 jours d'arret de travail c'est csqt et tu as bien fait de t'organiser de la sorte

Portrait de nothing
J'aime 0

Angessam et tout le monde, merci pour vos témoignages. A vrai dire, j'envisageais de faire comme toi rolande disais hier, car cela ne fait pas très longtemps que j'ai commencé ce travail en cdd. J'ai économisé mes rtt(2) en vue de la ponction et de la réimplantation éventuelle, pourquoi pas comme vous aller voir à biotex aussi. Je ne vois pas trop comment faire autrement pour l'instant.

Portrait de martineA
J'aime 0

c'est vrai que au delà de tout j'ai aussi été suivie en acupuncture, hahahaha des conseils par ci par là de certains proches à nous, et à la vérité j reconnais avec force que les séances m'ont fait beaucoup de bien, meme si sur ma fécndité il y a aucune effet la dessus, par ailleurs également et j'ai vu une psychologue pendant plusieurs mois, elle m'a permis de dénouer certaines choses et je pense que ça vaut le coup d'être souligné quoi, meme si le but principal poursuivi n'avait produit aucun effet jusque là et pas toujours d'enfant en vue, zuuuuuuut.

Portrait de alicia6
J'aime 0

huuum tu as tout subi hein, j'étais loin d'imaginer que tu as meme subi de l'acupuncture ma puce, oui oui j'avais entendu dire d'une amie tokyote que j'ai connue à kiev que l'acupuncture aidait beaucoup dans la fertilité, mais à savoir de bien la faire, stp tu peux un peux nous en dire plus sur cette histoire, ça se passe comment concrètement?

Portrait de nothing
J'aime 0

Mals déjà que cette expérience n'est pas très marrante à vivre, on ne peut pas non plus s'arrêter de travailler pour se donner le droit d'avoir un enfant!!! Pour ma part, ça fait 3 ans que l'on essaye un peu comme vous quoi; dans un premier temps, alors qu'on n'était pas encore certain que ça ne marcherait pas naturellement, j'ai arrêté de travailler pour me donner de meilleures chances.

Portrait de nothing
J'aime 0

Mais au bout d'un moment, je n'en pouvais plus de rester à la maison ; j'ai donc commencé à rechercher du travail en décidant d'être honnête à propos de ma situation (ce qui est une grosse connerie , je l'admets), et pourtant mon chéri me l’avait bien déconseillé, ah mais c’est sans regrets hein, . Pour ce travail ci, je n'ai rien dit et lorsqu'on me pose la question (car j'ai 31 ans ) , je réponds évasivement.

Portrait de martineA
J'aime 0

c'est donc à ce moment que j'ai repris mes conversation et discussions sur le site d'infertilité dont je vous parlait tantot, j'ai retrouvé bon nombre de filles et surtout celle qui parlait sans cesse de son expérience à biotex en pma et qui s'est très bien soldé, sans meme y croire vraiment j'en ai parlé à mon chéri et qui avec ma belle mère ont accepté l'aventure et plusieurs semaines plus tard on les a contacté! vu que nous ne sommes pas loin de la frontière avec la Belgique, on pris le train pour voir avec eux à leur bureau de bruxelles

Portrait de alicia6
J'aime 0

sur quel site d'infertilité tu étais martine, à part celui ci j'ai aussi été sur quelques sites pour essayer d'en savoir plus sur les questions d'infertilité et les solutions éventuelles pour s'en sortir, je vois d'où tu tiens tes bonnes connaissances sur la pma et l'infertilité, tu ne m'as tjrs pas dit en quelle année tu étais à biotex, quel programme avais tu choisi ? dis moi tu as donc signé ton contrat plutot à bruxelles alors? avant de partir pour kiev vu que tu dis que vs etes pas loin de la frontière belge

Portrait de nothing
J'aime 0

Cela ne fait que quelques mois seulement que je travaille dans cette boîte et je culpabilise un peu mais malheureusement dans notre cas , on n'a plus le choix; on ne peut pas se permettre d'attendre un an car plus on vieillit plus nos chances diminuent. Alors angessam tu comprends donc que tu n’es pas la seule dan cette situation, moi aussi je me demande bien comment faire? Loool nous smmes dans la meme nasse comme bien d’autres aussi !

Portrait de vanesset
J'aime 0

C'est vrai que j'ai la chance d'être en CDI donc je peux m'arreter plus facilement mais sans abuser non plus. Mais dis toi que faire un enfant dans notre cas, ce n'est pas rien non plus et qu'il faut mettre toute les chance de ton coté pour réussir ce bébé. Pour moi c'était la chose la plus importante dans ma vie avant meme le projet ukrainien. Moi je te conseille si tu t'entends bien avec tes collegues comme c'est le cas pour moi d'en parler angessam.

Portrait de alicia6
J'aime 0

vanesset c'est bien pour ça que j'aime à dire que les cas des un et des autres ne sont pas les meme, toi il faut reconnaitre que tu avais la chance d'etre sous un contrat à durée indéterminé, ça te donne à coup sur plus de sereineté et de marge de manoeuvre, je connais des cas de patientes qui étaient sous CDD et qui se sont vues tout simplement rabrouées par leur employeurs du fait des absences répétées pour les tentatives de fiv que tu sais, ou encore leur moiteur au boulot, c'est pas facile je t'assure

Portrait de alicia6
J'aime 0

slt slt nothing, lool dja que ton pseudo me fait trop rigoler, stp qu'est ce qui motive le choix de ça si ce n'est pas indiscrète quoi, et pour le reste c'est bien ce que je disais à martine, elle a eu la chance d'etre en contrat à durée indéterminé dans son travail et voilà un cas patent, toi tu es juste à quelques mois de travail et tu ne peux pas te permettre certaines absences, du coup ça devient très difficile pour certaines personnes de concilier les 2, et comme tu dis la temps lui il n'attend pas, plus il passe plus no chances d'avoir un bb deviennent nulles

Pages

Participez au sujet "Comment équilibrer le travail avec la FIV? Et quand envisager le don?"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "Comment équilibrer le travail avec la FIV? Et quand envisager le don?"

  • ... sont déçues substances spastiques (entraînant un spasme aboutissant à la diminution du calibre des bronches et donc à la ... et le sigmoïde (12 %). Le côlon (7 %). L'oesophage 2 %. L'estomac 2 %. Si l'on examine la tumeur carcinoïde de ...