Portrait de angesam88

Salut à tous et à ttes. Je voulais juste commencer une conversation sur la question d'équilibrage entre notre boulot et la FIV. Après ma deuxième partie ratée, je commence vraiment à me débattre avec l’équilibre, en gardant le secret et en préférant ne rien dire à mon patron, etc. Je suis distraite au travail maintenant. Et je me sens simplement dépassée. Quelles ont été vos expériences? Est-ce que quelqu'un a pris un congé pour faire face?

Portrait de angesam88
J'aime 0

Je le considère. Mais ce n'est certainement pas idéal et semble un peu comme un échec ... à la vie. De plus, lors de notre dernier rendez-vous, notre médecin a suggéré que nous fassions un autre cycle de FIV (fécondation in vitro) (notre troisième). Mais nous a également encouragés à nous pencher vers l’adoption ou bien vers le don d'ovocytes. Parmi ces deux, je pense que nous sommes plus intéressés par le don d’ovo en ce moment. Mais il est si difficile de faire face à un nouveau processus avec tous les nouveaux protocoles et plus encore. Sans compter que je suis confrontée au chagrin de ne pas être capable d'avoir un enfant biologique. S'il vous plaît partager vos pensées et expériences. Il est si utile dans ce processus de ne pas se sentir seule. Nous espérons pouvoir nous soutenir mutuellement. A vous de réagir.

Portrait de louu
J'aime 0

Oooooh enfin un sujet ki met en avant le casse tete chinois que nous avons au mment de nous lancer en pma angessam, merci braiment ma grande ! tu sais, peu de gens savent que se lancer dans un traitement de pma n’est pas une mince affaire, et cela a bien souven des répercucions parfois non seulement sur notre vie sentimental, mais aussi sociale et surtout professionnell comme tu dis, concilier les 2 hummm purée !

Portrait de martineA
J'aime 0

tu parles comme si tu lisais dans mes pensées toi, dire que les consultations ont souvent lieu le matin et ne se trouvent pas souvent près de notre lieu de travail, et bonjour les retards fréquents, ou encor les absenc difficil à justifier, mal etre et otres qui poussent bcoup de femmes à démissionner ou prendre un congé bizarre lors de leur suivi pma avec les csqc que tu imagines angessam

Portrait de milan22
J'aime 0

Salut les filles. C'est vrai que l'infertilité est difficilement prévisible. Mais parfois certaines femmes exagèrent. L'infertilité, oui on peut comprendre, à un âge raisonnable on peut chercher à procréer. J'ai lus dans un article une dame de 55ans ménopausée qui cherchait à avoir un enfant par do. Je sais que c'est bien possible mais je trouve ça dégueulasse. Dans son histoire elle raconte qu'elle n'a jamais été infertile, elle a juste été rattrapée par la ménopause sans enfant. J'aurais peut être compris si elle se battait contre l'infertilité avant d'atteindre cet âge mais là, c'est incroyable. Qu'est ce qu'elle faisait tout au long de sa jeunesse? Pensez-vous que son endomètre pourra supporter la grossesse à cet âge? J'attends vos commentaires sur ce sujet.

Portrait de alicia6
J'aime 0

Bonjour à toutes sur ce forum, et surtout à toi angessam, voici mon histoire qui s’est plus ou moins bien terminée bien graçe à un dosage des anticorps Antithyrogloguline et une fiv. Je suis nouvelle sur ce forum, en effet, jusqu'à présent je venais lire la plupart de vos témoignages, mais je n'avais pas l'impression que mon parcours pouvait intéresser les couples qui comme nous ont recours à la pma. Aujourd'hui, après la réussite de notre 1ère FIV je pense que notre expérience pourrait peut être vous aider pour vous qui voulez une fiv.

Portrait de louu
J'aime 0

Pour celles qui ont déjà été en pma et qui ont un job comme moi savent que entre prise de sang, piqûres, consultations et échog de contrle, bcoup d’entre nous ont eu du mal à concilier emploi et suivi médicale, n’en parlons pas si daventure vous etes appelées à partir à l’étranger comme pour la plupart comme vous qui étiez en Espagne ou en ukraine.

Portrait de annah10
J'aime 0

Je ne vois pas comment les ovo congelés seraient plus efficaces que les ovo frais. On prélève le frais et on les vitrifie pour qu'ils deviennent congelés. Quand le besoin s'impose on les décongèle juste pour les utiliser. En tout cas moi je suis plus confortable avec les frais. Après chacune peut avoir des avis diverses sur la question. Il y'a des femmes qui ont eu à vitrifier leurs ovo quand elles étaient jeunes, quand elles se font réimplanter ces même ovo par la suite il y'a échec. Il y'a plusieurs cas où ça ne marche pas. Comment donc expliquer cela ? La sagesse serait de faire ses enfants jeune tant qu'on est fertile.

Portrait de alicia6
J'aime 0

alors donc j'ai fait les premiers examens du bilan de fertilité en mai 2015. Rien de particulier à signaler. Puis nous avons du déménager et changer de région. En aôut, nous avons complété ce bilan et on conclu alors en une insuffisance ovarienne idiopathique avec une AMH dans les chaussettes koi , que c'était renversant. Le gygy nous a alors rapidement orienté vers la PMA étant lui meme peu rassuré. Nous avons fait 3 tentatives d'insémination toutes soldées par des échecs dans le Sud. Je vous épargne bien sûr la tristesse, les interrogations et les déceptions qui jalonnent ce parcours et que vous connaissez par cœur j'imagine.

Portrait de martineA
J'aime 0

c'est fou que je parviens à en parler aujourd'hui aussi détendu , j'étais tellement au bord de la rupture que je vivais renfermée sur moi même et dire qu'à un moment j'ai pensé à mettre fin à mes jours tellement ça chuchotait de partout dans mon entourage, aaaah qu'est ce que les gens peuvent être sans cœur mon dieu!!! Nous passons alors en FIV. La première a lieu en novembre 2013, 2 embryons sont transferés : échec. Deuxième FIV en janvier 2014, je réponds mal aux traitements, nous obtenons un seul follicule et l'équipe de PMA nous propose alors une nouvelle insémination : échec.

Portrait de anoelle
J'aime 0

Louu ah oui hen, si ton employeur est compréhensif, il pourra accepter la situation délicate dans laquelle tu te trouves, mais un peu comme dans mon cas tu devras rattraper les heures dès que possibl, mais d’autres employeurs le seront peut-être moins, mais il vaut tjours mieux en parler que de devoir trouver des excuses à chaque retard ou absence,

Portrait de milan22
J'aime 0

L'Espagne est vraiment réputé dans le domaine du don d'ovocytes mais je les trouve trop cher. Et puis depuis lors ils ne font plus l'unanimité. Beaucoup d'autres cliniques se sont mis dans le bon wagon et ont plus grand choses à les envier. Depuis que ma copine à réussis en Ukraine, j'ai arrêté d'être figé. Au départ j'étais très septique concernant leur plateau technique. Mais avec se que ma copine m'a rapporté j'étais plutôt bleffé. Leur suivi médical est de taille et ils ont des professionnels à la hauteur. À voir la manière donc ils traitent les patientes et encadrent les donneuses. Rien à dire se sont de vrai pro. C'est vrai qu'ils doivent améliorer le coté ménager car les patientes se plaignent de cet aspect.

Portrait de annah10
J'aime 0

Je suis impressionné par la rapidité du processus de do dans certains pays. J'ai découvert le i n'a pas de délai d'attente. La patiente envoi les certificats médicaux nécessaires pour qu'on les traduise et un médecin les consulte. Ça peut prendre 1 à 2semaines. Puis si tout est OK, la direction propose une date selon la disponibilité de la patiente et du médecin en charge du dossier. Ça peut prendre 1semaine après la consultation du dossier. Dès qu'elle s'y rend, elle peut faire juste une semaine pour faire les différents examens, choisir sa donneuse et autres. La stimulation suit directement et peut durer 1mois au maximum. La ponction a lieu à la fin de la stim et le transfert, 5jours après. Le test béta-HCG a lieu 14jours après pour vérifier si la patiente est enceinte.

Portrait de martineA
J'aime 0

puis donc deuxième FIV bis en avril 2016 avec transfert d'un "top embryon" : échec à nouveau. c'est alors qe nouveau déménagement en aôut 2016, nouveau changement de région... Transfert du dossier au centre de PMA de la Clinique Belledonne à Grenoble et nouveaux examens. C'est là qu'on me fait ce qu'ils ont appelé dosage sanguin des anticorps Antithyroglobuline. Il faut dire que j'avais eu, un jour ou l'autre, hors cadre de PMA, des bilans thyroidiens (TSH T3 T4) pour des fatigues inexpliquées ou dans le cadre de bilans plus systématiques mais ces bilans avait toujours été normaux, on ne m'avait jamais dosé ces fameux anticorps antithyroglobuline

Portrait de anoelle
J'aime 0

Angessam, moi je dirai que pour celles qui choisissent de ne pas mettre de côté leur vie professionnelle, les effets négatifs peuvent être nbreux et j’en ai discuté une fois avec des amies connues lors de mon séjour à biotex, bouffés de chaleur, nervosité, huuuum stress alors n’en parlons pas, angessam sans oublier les malaises, les mo de tête, troubles visuels parfois, et oci la fameuse hyperstimulation qui pe tjrs survenir, et du coup la question d’en parler à notre employeur se pose.

Portrait de martineA
J'aime 0

Anoelle, mis à part l'aspect professionnel comme je le disais donc plus haut les filles, ces bilans avait toujours été normaux, oui oui on ne m'avait jamais dosé ces fameux anticorps mais bref toujours est-il qu'ils sont positifs ! c'est donc là que je consulte alors mon médecin traitant qui me dit qu'il n'est pas inquiet et qu'on les recontrôlera. Pendant ce temps FIV 3 en janvier 2017 avec toujours peu de follicules recueillis : 5 mai transfert de 2 embryons (zéro embryons congelés). Nouvel échec, cuisant celui là... l'horloge biologique tourne, j'ai maintenant bientôt 38 ans, mon mari 39 et nos chances de réussite s'amenuisent. aaaaaah que le vie peut être parfoi injuste mon dieu

Portrait de anounou
J'aime 0

moi c’était un pti peu différent lorsque je faisais mes premièes fécondations in vitro ici en France avant d’aller à l’étranger, mon chéri avait demander à mon médecin de me délivrer des attestations de présence sans en dévoiler la raison à mon employeur, mais par la suite vu que ça perdurait, ça s’était compliqué et patatras !!!

Portrait de milan22
J'aime 0

Salut, je commencerais par attirer votre attention sur les agences qui se passent pour intermédiaires des centre de pma. Ne les contactez pas, ils ne sont pas fiable. Ma préoccupation est de savoir si en cas de ménopause une fiv suffit pour tomber enceinte. Autre chose, j'aimerais savoir jusqu'à quel âge une femme peut porter un enfant. Ma belle sœur a 54ans et prétend vouloir concevoir. Elle est en fait ménopausée et a besoin d'un traitement de pma pour tomber enceinte. Je ne sais pas si c'est une bonne idée car pour moi c'est un risque. Je sais qu'elle doit faire des examens au préalable pour qu'on autorise une telle folie. Mais vu son enthousiasme, elle est prête à tout pour arriver à ses. Elle a été motivée par un documentaire qui montrait des femmes ménopausées qui avaient réussi à concevoir par do.

Portrait de martineA
J'aime 0

je supose peut e^tre que c'est pas tout le monde sur le forum qui sait à quoi renvoie l'horloge biologiqua à laquelle je viens de faire allusion les filles, désolée si j'emploie des termes entièrement médicaux svp; c'est juste que toutes ces années dans ce milieux m'a fait devenir une "petite experte" quoi, hahahahaha à dire que je n'avais jamais fait d'études de biologie de me vie bn dieu!!!! , la suite est donc qe je reporte la FIV de juin par manque de courage et d'énergie. Une connaissance médecin qui a un peu suivi mon parcours me conseille de voir un endocrinologue. Celui ci me prescrit un traitement, pour mes problèmes thyroidiens, à faire 2 mois avant la prochaine tentative de FIV, zuuuuuut que de trucs ingurgités bon sang!!!

Portrait de annah10
J'aime 0

Je suis impressionné par la rapidité du processus de do dans certains pays. J'ai découvert le i n'a pas de délai d'attente. La patiente envoi les certificats médicaux nécessaires pour qu'on les traduise et un médecin les consulte. Ça peut prendre 1 à 2semaines. Puis si tout est OK, la direction propose une date selon la disponibilité de la patiente et du médecin en charge du dossier. Ça peut prendre 1semaine après la consultation du dossier. Dès qu'elle s'y rend, elle peut faire juste une semaine pour faire les différents examens, choisir sa donneuse et autres. La stimulation suit directement et peut durer 1mois au maximum. La ponction a lieu à la fin de la stim et le transfert, 5jours après. Le test béta-HCG a lieu 14jours après pour vérifier si la patiente est enceinte.

Portrait de nadinana
J'aime 0

Bonjour à angessam et tout le monde, j’espère que vous avez bien débuté la semaine et que le les choses vont bien, cette situation dont parle angessam st très importante à mon et moi je voudrais mentionner que la question qui nous turlupine dans ces moments des tjrs de savoir si nous devons arrêter notre travail pendant le traitement ?

Portrait de alicia6
J'aime 0

écoutes pour la gestion de ton emploi du temps, moi je pense avec mon vécu que tu devrais choisir une période calme dans ton travail, en évitant justemen les changemen de responsabilités quoi, ou encor les périod habituell ou que sais je encore, bah s’il le faut, tu peux prendre quelq jours de congés, par exempl pendant la période de stim pourkoi pa, qui est souvent la période du traitement la plus contraignante à mon avi

Portrait de nadinana
J'aime 0

Bien sur ma puce, cette kestion nous tourmente franchement dans ces moments, non seulment on s’est endettée pour la pma, alors il est hors de question de ne pas etre productive pour essayer d’éponger les dettes quoi, loool, bref le traitement peut s’étaler sur une période de 6 mois à un 1, ou voire meme plus kan c’est ici en france, et il n’est donc pas nécessaire de stopper notre activité professionnelle pour les délai faibles comme à biotex !

Portrait de nadinana
J'aime 0

De plus, notre travail pourrait nous aider à ne pas nous focaliser sur notre traitement et penser à autre chose les filles, moi j’aimerai dir que au contraire, si nous restons au repos chez nous, nous risquons les filles de nous construire une vie exclusivement dédiée à notre envie de maternité hein, c’est pour que moi je conseille donc d’essayer de mener une vie normale, alliant travail, loisirs et vie familiale, ok angessam ?

Portrait de anounou
J'aime 0

Waouuuuh c’est vraiment très enrichissant d’être dans ce forum, et tu as bien fait d’évoquer ce sujet agessam, moi de meme j’apprends énormément avec les conseils de tout le monde à propos, mais dites moi quelqu’un ne saurait pas que dit la loi à ce sujet svp ?

Portrait de milan22
J'aime 0

Coucou à toutes ici. Je m'interroge sur un aspect de l'infertilité que trouve assez délicat. Je compte sut votre expérience et votre vécu pour m'aider. Quand une femme est atteinte de la ménopause qu'est ce qui est défaillant? Est ce la qualité des ovaires qui n'est plus bonne où alors la réserve ovarienne est épuisée. Je pose la question parce que je voie certaines femmes opter pour une fiv icsi et d'autres pour un don d'ovocytes. J'aimerais qu'on m'éclaircisse avec cette nuance. Autres choses, jusqu'à quel âge une femme peut-elle porter une grossesse ? Je vois souvent des femmes de plus de 50ans en pma pour un do. Est-ce vraiment possible ? J'attends vos réponses svp

Pages

Participez au sujet "Comment équilibrer le travail avec la FIV? Et quand envisager le don?"