Portrait de piwi

Bonjour les filles j’espère que vous allez bien. J’ai une question concernant les tentatives en fiv do. J’ai compris qu’il y’avait des contrats qui prévoyaient plusieurs tentatives. Alors, dans le cas où une tentative échoue, après combien de temps retente t-on le second essai ? Est-ce qu’on le fait tout de suite. Ou alors il faut recommencer une nouvelle stimulation. Et de ce fait retourner d’abord en France.

Portrait de piwi
J'aime 0

Ou alors la patiente attend sur place pour recommencer. Je parle bien de la fiv à l’étranger. En Ukraine par exemple car c’est le pays dont j’entends le plus parler. Et qui prend en charge les frais supplémentaires de logement, de restauration. Et de transport au cas où la cliente doit d’abord retourner en France. Et revenir pour recommencer le transfert. Merci d’avance pour vos réponses, passez une bonne journée.

Portrait de valiha230
J'aime 0

piwi, je suis un peu surprise qu'avec toute ton expérience en pma tu te poses ce genre de questions, certes ça peut etre aussi de la panique c'est possible, mais de ce que je sais , les echecs de fiv n'ont pas les meme explications pour tout le monde, mais en général comme me disait mon brillant embryologue mr balaban au à la clinique pma à istanbul, les succès de fiv sont fonction de l'age de chaque patiente et de la qualité de sa réserve ovarienne, en général après 43 ans il n'est pas très judicieux de se lancer dans un programme de fiv

Portrait de denise83
J'aime 0

Une amie à moi a été victime d'une endométriose avec insuffisance ovarienne prononcée. Elle a été orienté vers la fiv do par sa gygy. Elle est d'abord allé dans une clinique en Grèce où elle a fait trois tentatives qui ont toutes échouées. Elle n'y croyait plus, tellement elle était abattue qu'elle a décidé de se résigner. 6 mois après, elle est allé en Ukraine et a décidé de relancer la procédure. Curieusement, la première tentative était la bonne et elle a conçu. Donc comme l'ont dis les autres le facteur déterminant peut être le degré de fécondité de la donneuse. Du coup le nombre de tentatives peut dépendre de la qualité des ovo qui sont fécondé si le sperme du mari prélevé est bon.

Portrait de piwi
J'aime 0

Bonsoir Dénise, merci de ta contribution. Cependant ce n’est pas trop dans ce sens que je posais ma question. En fait toi tu parles d’un cas où elle a essayé ans un pays, puis dans un autre. Mais en fait ce que je voudrais savoir c’est dans le cas où il s’agit d’un contrat à plusieurs tentatives. Si la 1ère tentative échoue par exemple, après combien de temps entame t-on le second essai. Voilà un peu la question que je me pose. Merci quand même pour ta réponse et ton témoignage.

Portrait de nunoa
J'aime 0

Moi je comprends ta question Piwi. Malheureusement je suis mal placée pour te répondre car je n’ai pas encore connu ces cas. Mais suis tout comme toi intéressée à avoir la réponse à cette question. Car je compte bientôt me lancer en PMA. Et je souhaite contracter pour plusieurs tentatives. Alors ce serait bien de savoir en cas d‘échec, combien de temps attendre avant de se lancer dans la seconde tentative. Pour moi c’est aussi une question de timing. Car il faut allier PMA avec vie professionnelle.

Portrait de valiha230
J'aime 0

daniel et piwi, j'ai lu dans une brochure que mon gygy le Dr askoy m'avais remis à l'hopital américain d'istanbul lors de certaines examens au labo que si vous êtes incapable de concevoir sans aide médicale, vous n'êtes pas seul, eh oui les filles c'est pas une fatalité ou une cata, en fait on estime qu'environ 15% des couples éprouvent des difficultés à concevoir. Environ 40% des cas d'infertilité peuvent être attribués à l'homme, environ 40% à la femme, et 20% sont soit une combinaison des deux, ou décrit comme infertilité inexpliquée, donc un bon diagnostic est nécessaire et savoir aussi vos taux d'hormones amh

Portrait de angeana
J'aime 0

Salut Dénise, je ne suis pas très d’accord avec toi que le facteur déterminant peut être le degré de fécondité de la donneuse. Puisque les donneuses sont supposées être toutes saines et fécondes. Car elles sont jeunes et la qualité de leurs ovules est bonne. Pourquoi donc dire que certaines peuvent être plus fécondes que d’autres. Ce qui peut expliquer certaines réussites ou non. Moi je pense plutôt que ce qui peut être remis en question c’est, non pas les donneuses. Mais peut être la qualité du sperme du compagnon de la patiente.

Portrait de carmelle2
J'aime 0

le dégré de fecondité de la donneuse com tu le di est super important et ce d'autant plus qu'elles sont sélectionnées avec soin, c'est d'ailleurs ce pourquoi les donneuses sont generaleme,t jeunes avec maximum 29 ans comme en ukraine et beaucoup de gens se demandent tjrs pkoi préparer l’endo, en fait je crois kil fo que j'explique à piwi ce que c’est d’abord l’endo quoi, mes souvenirs de mes vieux cours de science disait que l’endomètre est la muqueuse qui recouvre l’intérieur de ton utérus quoi, donc retiens simplement qe c’est l’acteur principal de la nidation et permet aux brybry de pouvoir s’implanter pour obtenir une grossesse. Ok ?

Portrait de loveline75
J'aime 0

moi mon expérience personnel et oci les discussion qe j’ai eu avec d’otre femm qui ont été dan les mem situation d’infertilité qe moi me permet de dire que la raison des problèm de fertilité que rencontrent certain coupls est parfois difficile à déterminer, oui c’est pa tjrs évident koi. Mais quand elle est connue, si cela peut soulager de savoir d’où ça vient, la personne du couple qui est en cause peut ressentir une forte culpabilité les filles, ah oui hein, et parfoi mem un poids lourd à porter qui ne doit pas être passé sous silence et dont il faut absolumnt parler à mon avi.

Portrait de piwi
J'aime 0

Moi je pense plutôt que les infertilités s’expliquent. Par exemple on sait ce que c’est que les opk. On sait ce que c’est l’endométriose et par exemple l’insuffisance ovarienne. Ou alors ce que tu essaies de dire c’est que c’est difficile de savoir ce qui cause ces maladies ! Quelque part certaines infertilités s’expliquent et sont provoquées par les malades eux-mêmes. Par exemple au niveau des habitudes de consommation. Mais comme tu dis parfois une infertilité nous tombe dessus sans qu’on ne sache pourquoi, malgré toutes les précautions prises.

Portrait de angeana
J'aime 0

Mais carmelle, quand tu parles du degré de fécondité. Veux-tu dire qu’il ‘a des donneuses plus fécondes que d’autres ? Or comme je le disais plus haut, toutes les donneuses sont supposées être saines. Et donc fécondes et avec des ovocytes de bonne qualité. Si justement on recourt à des donneuses, c’est parce que ces dernières sont plus fécondes que nous. Donc explique-toi sur ce que tu veux dire carmelle. Sinon c’est quoi ton parcours toi, es-tu déjà maman ?

Portrait de anoelle
J'aime 0

tu fais bien de parler de leur jeunesse, c'est capital ça! et il faut savoir aussi qe l’inconvénient principal quand on repousse une grossesse après ses 40 ans est que plus on attend, plus il sera difficile de concevoir un bébé. n'oublies pas aussi qe 10 à 15 ans avant l’âge moyen de la ménopause, le nombre d’ovules commence à baisser comme j'ai pu lire bcp d'entre nous ici y faire allusion, en plus de ça, les ovules qui sont libérés ont plus de probabilité d’être porteurs d’une ou plusieurs anomalies chromosomiques, ce qui augmentent les risques de fausse couche et d’anomalies congénitales, tu comprend donc pourquoi il est mieux conseillé de recourir au don d'ovo sans perdre de temps

Portrait de piwi
J'aime 0

Heureusement donc qu’il y’a la possibilité de conserver ses ovocytes pour les utiliser plutard. Notamment au moment où leur quantité aura baissé. Et que les chances de conception seront de plus en plus faibles. Et tout récemment le 24 juillet dernier, avec la révision de loi de bioéthique, il est déjà permis en France de conserver ses ovocytes. Mais ça ne doit pas être un raison pour repousser de manière exagérée le moment de la conception. Sous prétexte que ses ovocytes ont été conservés. Ça signifie aussi qu’il faut les conserver à un certains âge quand ils sont encore de bonne qualité.

Portrait de pumpum
J'aime 0

Ce que tu viens de dire Piwi me fait me poser une question. Quel est donc l’âge, ou l’âge limite pour conserver ses ovocytes ? Puisque logiquement ça doit se faire à un moment où les ovocytes sont encore de bonne qualité. Je suppose donc que c’est probablement avant 40 ans idéalement. Et combien de temps maximum doivent t’ils être conservés ? Malheureusement beaucoup n’y pensent pas. Mais les plus prévenants y pensent surtout quand elles savent que la procréation ce n’est pas pour tout de suite.

Portrait de pumpum
J'aime 0

Anoelle, je ne vois pas pourquoi tu dis qu’il est mieux conseillé de recourir au don d'ovo sans perdre de temps. Est-ce qu’il y’a un moment où il est tard pour y recourir ? Bien que j’ai entendu dire qu’il y’ait un âge limite pour y recourir. Je croyais que tu dirais plutôt qu’il ne faut pas perdre de temps pour conserver ses ovocytes. À défaut ne pas perdre de temps pour concevoir quand on est encore jeune. En tout cas dans toutes choses il faut s’y prendre tôt. Pour ne pas avoir à regretter et dire si je savais.

Portrait de valiha230
J'aime 0

pumpum c'est une grosse erreur que de repousser une grossesse à 40 ans comme tu dis, deja que meme à mes debuts à Alger on m'avait fait cette remarque et meme arrivée au centre ART on me l'a encore redit meme si j'étais vraiment concernée, les femmes approchant 40 devraient être très proactives sur le traitement de la fertilité, et les femmes de plus de 37 ans devraient considérer la FIV comme la première option de traitement et les femmes de plus de 40 devraient commencer par la FIV sans perdre de temps pour d'autres options disait le Dr senai

Portrait de denise83
J'aime 0

L'ovodonation est totalement anonyme dans la majorité des pays qui autorise. La donneuse ne peut connaitre la receveuse physiquement et vis versa. En Ukraine par exemple, la patiente peut juste voir le profil des donneuses sur des photos, des modèles 3D ou des courtes vidéos. Il y'a des patientes qui épousent l'idée selon laquelle on devrait garder le contact de la donneuse pour plus tard la présenter à l'enfant à l'âge adulte. Je ne sais pas si les cliniques peuvent accepter donner le contact de leur donneuses aux patientes. Mais moi je m'inscris complètement contre cette idée. Ça peut s'avérer fatale à l'avenir. En tous cas à chacun sa perception de la chose.

Portrait de patpatrol
J'aime 0

Non non c’est impossible que la clinique donne le contact de la donneuse à la patiente. C’est complètement et totalement anonyme comme le nom l’indique. Et à quoi ça servirait d’entrer en contact avec la donneuse plutard. Puisque la donneuse n’a entretenu aucun lien avec l’enfant. C’est différent de l’adoption où la génitrice a entretenu des liens étroit avec le bébé depuis la grossesse à la naissance. Maintenant peut être réfléchir à l’éventualité pour les patientes de remercier leur donneuse en leur envoyant par exemple des présents. Tout en gardant l’anonymat biensûr, ce serait une bonne idée pourquoi pas.

Portrait de mimichou
J'aime 0

Oui oui Patpatrol, c’est une belle idée je trouve. Moi aussi j’y avais souvent pensé. Tellement je suis reconnaissante non seulement à la clinique. Mais aussi à la donneuse, de m’avoir permis grâce à ses ovules de concevoir mon bébé et de devenir maman. C’est vrai qu’elles reçoivent déjà une compensation. Mais moi je pense à un cadeau personnalisé quoi. J’y ai toujours pensé et puisque vous en parlez. Ce serait une proposition à faire à la clinique et voir ce qu’elle en pense.

Portrait de valiha230
J'aime 0

l'ovodonation , c'est aussi une belle avancée medicale, mais comme je vous le disais , certains traitement de pma dépendent des pays dans lesquels le programme est fait et aussi des valeurs ethiques de la structure! en turquie le don d'ovocytes n'est pas permis ou encore moins la gestation pour autrui, c'ets peut-etre ça qui explique les prix super abordables que propose le centre ART, moins de 2 mille euros pour une fiv classique , ah ça il faut le faire! moi j'ai aimé

Portrait de zoulia
J'aime 0

Ecoutes ma chérie, piwi doit egalement savoir que la préparation de l’endomètre est capitale pour la réussite de sa fécondation in vitro, surtout pour une prochaine tentative comme son cas car il faut bien que cela se remette en place, c’est une action qui mérite le plus grand soin et parfois certaines structures ont tendance à négliger cet aspect pourtant important et ça explique aussi en partie les multiples échecs que l’on rencontre, mon embryologue me faisait savoir que mon endomètre était particulièrement inadéquat et que mon traitement pour la ponction prendrait quelques jours de plus à Biotex question de s’assurer que l’épaisseur idéal est atteint quoi

Portrait de espoirbb
J'aime 0

Ah ça !!! je comprend qe tu parle com , mais comme le disai carmelle en janvier reveler à un eft qe son origine est due à un don d’ovo ou un don de sperm est un sujet de débat pas facil je t’assure, en particulier parce qe nous les parents ressenton bcp de doutes  et pas mal de kestion nous trottent en tete, quel impact psychologiq pourrait avoir une telle révélation ? Eh oui on se demande kel va être sa réaction ? Ou encore pour pour un gosse son père ne cessait de se demander si ses camarades d’écoles lui feront-ils des allusions ? Huuum c’est pa facile ça! mais pour la durée en 2 pma je crois que c'est jamais standard ça, seule ton gygy peut te dir au vue de ta situation hormonale

Portrait de valiha230
J'aime 0

je suis entièrement de ton avis, et c'est d'ailleurs pourquoi je suis pas toujours d'accord avec le don d'ovo ou pire encore la gestation pour autrui comme je le disais hier, bien entendu je ne porte pas un jugement sur celles qi le font, mais on voit bien que par la suite on est en face des situations bien compliquées à résoudre, révéler à l'enfant né par don d'ovo ou gpa la véritable source de ses origines, huuum je n'ose meme pas y penser! voilà pourquoi je ss si émue pour les cas de simple fiv, pour sa situation hormonale seule son gygy pourra lui dire t'as raison

Portrait de pumpum
J'aime 0

Mais avez-vous suivi qu’avec la loi de bioéthique il sera possible pour l’enfant d’avoir des informations sur le donneur de sperme. Est-ce que vous avez consulté cette information. J’aimerais savoir si ça s’applique également aux donneuses. Car là on n’a parlé que des donneurs de sperme. Non du tout, dans les cliniques où l’anonymat est requis. Il n’est pas possible que cette dernière donne à la patiente des informations sur la donneuse. Au cas contraire il peut y avoir des poursuites judiciaires.

Portrait de louloute75
J'aime 0

bonjour piwi et bon commencemen de semaine à toutes, piwi si je comprends bien tu as été en ukraine pour un don d'ovo qui n'a malheureusement pas abouti, c'est bien ça? si etl est le cas je voudrais juste te dire que le temps d'espacement entre 2 fiv dépend tout d'abord des cas et des organismes, de toutes les façons tu devras d'abord rentrer en france vu que rester à kiev pour attendre te coutera une fortune car ce n'était pas comptabilisé dans le contrat avec biotex, du moins si je m'en tiens à mon contrat que j'avais signé je ne vois pas d'allusion à ca! mais la suite des autres tentatives selon ton pack choisi sera à leur frais à la clinique, di moi stp à kiev on fait la fiv pour les couples lesbiens stp??

Pages

Participez au sujet "Combien de temps après un échec fiv do pour faire une 2ème tentative ?"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.