Portrait de vanille3108

Bonjour,

Quelqu'un a-t-il pu régler son problème de colopathie fonctionnelle grace à une psychothérapie ?
Mon gastro me dit qu'il s'agit d'une souffrance mentale, que je dois la réger pour diminuer les troubles que la colopathie engendre et qui me pourrissent la vie.
Si oui qui voir : psychologue, psychiatre, analyste ?

Merci de me faire part de vos expérience.

Portrait de vanille3108
J'aime 0

Merci Dagda pour votre réponse. Je pense faire une tentative avec un psy puisque on m'a déjà dit plusieurs fois que j'intériorise tout et qu'il faut que je me délivre de certaines choses. Le problème c'est que je ne vois pas lesquelles
Bonne journée.

Portrait de vanille3108
J'aime 0

Bonjour dagda,
Les personnes qui me disent ça en dehors du gastoro et généraliste sont les personnes qui manipule comme les ostéo, magnétiseurs etc. Je consulte souvent ce type de personne pour régler un problème de maux de tête dus à une cervicalgie chronique. Et chaque fois c'est la même chose." tout est à l'intérieur, il faudrait lacher un peu ...." Le dernier a traduit mon comportement par la phrase "même pas mal". Effectivement j'éprouve une sorte de pudeur, même quand je me fais mal. Par exemple j'ai marché une journée entière avec une cheville qui avait doublée de volume juste pour n'ennuyer personne avec ça. Je n'aime pas montrer que je me suis fais mal ou que j'ai des soucis. Je termine toujours mes phrases par " non mais ça n'est rien, tout va bien" Je suis la collègue, l'amie, la soeur toujours souriante à l'écoute mais qui ne raconte pas beaucoup d'elle même.

Portrait de Aya10
J'aime 0

Bonjour ,
Ce topique m'est d'un grand intérêt , vu qu'il traite des causes de la colopathie fonctionnelle plus que les symptômes .
J'aimerais de ce fait avoir vos avis , faudrait il en conclure que la prise d'antidépresseurs , de neuroleptiques ou anxiolytiques soit le seul recourt afin de pouvoir surmonter cette maladie ?
Je vous remercie , j'attends vos témoignages

Participez au sujet "colopathie fonctionnelle et psychologue ou psychiatre ?"