Portrait de leonora3240

Bonjour à toutes et à tous,

Je me permets de lancer cette discussion car je suis dans une situation où j'ai vraiment besoin d'aide et de conseils, ce que je vis devient de plus en plus invivable..

J'ai 21 ans, et depuis plusieurs mois je subis des troubles digestifs (diarrhée, douleurs abdominales) qui m'empêche maintenant de vivre ma vie normalement.

Tout commence, du plus loin que je me souvienne, le 8 avril, je suis prise de bouffées de chaleur importantes, douleur au ventre et diarrhée. Douleur assez importante avec fièvre, je me dirige aux urgences le soir même qui me déclare une pyélonéphrite. En effet, j'ai déjà été sujet à cela en fin d'année dernière (avec antibio également). Rien d'anormal dans les prises de sang, par contre dans les urines, beaucoup de sang.
Je repars donc le soir même avec un antibiotique pendant une semaine, et un test urinaire à refaire 15 jours après.

A partir de la, rien d'inquiétant, tout allez mieux, de temps en temps, vraiment occasionnellement des nausées ou la diarrhée mais vraiment rien d'alarmant, je mettais cela sur le dos de quelque chose que j'avais mangé ou quelque chose comme ça, j'avais d'ailleurs été chez le medecin qui m'avait prescrit du RACECATRODIL.

Mais le 9 mai, grosse crise en pleine soirée, totalement au dépourvu puisque tout allait normalement dans la journée. Donc Diarrhée toute la soirée et toute la nuit. Le lendemain ca s'était calmé, toujours un petit peu ballonnée cependant.

Depuis, j'ai déclenché une sorte de psychose, je prenais de l'imodium quand je sentais des douleurs à l'estomac et des gargouillements pour éviter la diarrhée. Je prenais deux comprimés, voir trois exceptionnellement et j'étais tranquille pendant plusieurs jours. Mais une fois l'effet passé, c'était repartie pour la diarrhée. Donc en bref, depuis la fameuse crise du 9 mai, mon quotidien se résume à prendre de l'imodium, être tranquille pendant plusieurs jours, diarrhée quand le médicament ne fait plus effet, donc "rebelote".

Seulement depuis le 13 juin, date à laquelle j'ai enfin décidé de voir mon médecin pour trouver une solution à tout ça et réguler mon transit pour enfin retrouver des selles normales, tout n'a fait qu'empirer.
Le medecin m'a dit que c'était surement un effet de l'antibiotique que j'avais pris au mois d'avril ( sachant que j'avais pris également pas mal de médicaments du type Kétoprophène pour les migraines), et qu'avec une cure d'un mois d'ultra levure 200mg, Lactibiane référence probiotiques et trimébutine matin et soir, tout devrait rentrer dans l'ordre. Elle m'a également demandé d'arrêter de stresser car c'était un cercle vicieux (mais bon plus facile à dire qu'à faire quand la douleur et surtout les diarrhées sont là.)

Je suis le traitement à la lettre depuis maintenant deux semaines, j'ai juste laisser tomber le lactibiane car il me donner encore plus mal au ventre et encore plus de diarrhée. Seulement depuis, j'ai des diarrhées avec d'horribles maux de ventre tout le temps après manger, surtout si je mange des yaourts. Donc j'ai continuer à prendre l'immodium entre deux durant les jours ou j'avais besoin de sortir manger à l'exterieur.
Mais lorsque l'effet de celui ci s'estompe au bout de deux jours, tout de suite dès que je passe un repas je me retrouve avec des gargouillements intenses, des douleurs au ventre assez fortes et puis dans la demi heure qui suit diarrhée, mais diarrhée difficile à évacuer, presque rien à certain moment et surtout très jaune.( désolé milles fois pour les détails). Il arrive même pour le repas du soir que la douleur me réveille en pleine nuit et là, obliger de retourner aux toilettes. Donc pour le stress, je doute un peu sinon je serais tranquille durant mon sommeil.

Je ne sais plus quoi faire, plus quoi penser.

Est-ce que je dois encore attendre, cela provient-il de l'antibiotique réellement? Je me pose vraiment des questions,est-ce qu'une flore intestinale peut mettre autant de temps pour se reconstituer normalement?

Est-ce que la diarrhée n'est pas dû justement à tout les immodiums que je prends, qui empecherait donc la flore intestinale se refaire naturellement?

Mon médecin me dit d'attendre encore un mois à suivre le traitement,le temps que l'ultra levure fasse son effet mais toujours rien au bout de semaines, est-ce normal?

J'ai également entendu parler de colopathie fonctionnelle, et ça m'inquiète beaucoup.. Cela pourrait-il être ça ou alors c'est juste mon transit fortement endommagé par les médicaments qui mets du temps à se remettre en forme?

Je dois commencer un nouveau travail le 11 juillet, dans lequel je n'aurais pas forcément l'occasion d'aller au toilettes quand je le souhaite, j'ai vraiment besoin de conseil pour tout ça..

Je remercie grandement toutes personnes qui prendront le temps de lire mon message (très long excusez moi mais cela gêne tellement ma vie que je m'inquiètes beaucoup ce qui n'arrange rien non plus je le sais..) ainsi que celles qui prendront le temps de me répondre..

Portrait de EliseK
J'aime 0

Bonjour à toi, et bienvenue.

C'est la première fois que je réponds à un message sur forum, mais ton quotidien est identique au mien.

Je souffre de colopathie fonctionnelle depuis plus de 2 ans, et depuis quelques mois, j'ai développé ce que tu nommes parfaitement "une psychose". Chaque fois que je suis obligée de sortir pour faire des courses, voir des amis, ou partir en week-end, c'est une catastrophe pour moi.

Je vis avec mon ami Immodium tous les jours. Ne se passe pas une journée sans que j'en prenne.

J'ai essayé de multiples traitements, sans succès.

Ma réponse ne va certainement pas te rassurer, mais il faut que tu puisses voir que nous sommes nombreux dans ce cas là.

Peut-être que d'autres personnes pourront nous aider en nous apportant des conseils.

As-tu consulté un gastro-entérologue pour réaliser des examens du type coloscopie, analyse de selles, prise de sang...etc ?

Je te souhaite plein de courage, sois forte !

Elise

Participez au sujet "Colopathie? "

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.