Portrait de Spe

Bonjour,

j'ai 19 ans, je n'ai eu que très peu de rapports sexuels pour des raisons de santé (mycoses et infections à répétitions depuis un an) et à cause de ce que je pense être du vaginisme (que je crois causé par ma première visite chez le gynéco EXTREMEMENT douloureuse alors que j'étais encore vierge, et des premières fois encore pire).

Mes infections commencent seulement à s'arranger donc je recommence à avoir des rapports (3 en 3 jours, pour moi c'est un record) et pour la première fois sans douleur même pendant les grandes accélérations mais... sans aucun plaisir non plus.

Bon je ne demande pas du plaisir "vaginal" dès lespremières fois, je sais que ça prendra du temps mais une question me vient à l'esprit. D'après ce que j'ai pu expérimenter (caresses et masturbations) je pense être très largement clitoridienne, la pénétration ne m fait absolument rien lorsqu'elle n'est pas douloureuse.

Est-ce que cela peut changer dans la vie ? Peut-on passer de clitoridienne à vaginale, est-ce "physique" ou "psychologique" ?

Merci !

Portrait de jory-lou06
J'aime 0

Bonjour Spe,

Ce qui arrive c'est que tu dois être dans la catégorie clitoridienne. Cela ne veut pas dire que tu ne réussiras pas à avoir du plaisir par la pénétration mais il est certain que c'est beaucoup plus complexe.

Certaine femme connaisse l'orgasme dès leur première expériences sexuelles mais je ne crois pas que le nombre soit bien élevé.

Personnellement, je crois que c'est physique et non psychologique, sinon tu ne réussirais pas à jouir d'aucune façon et tu y arrive.
Pour ce qui est du supposé point G, pour ma part je ne l'ai pas trouvé encore. Je suis également clitoridienne et cela me suffit largement.

Car si tu commences à te poser cette question trop souvent, cela va te nuire dans tes relations et je ne crois pas que tu veuilles perdre ce que tu as déjà d'aquis.

Tu peux toujours consulté un sexologue et voir s'il peut y avoir une façon pour que tu puisse y arriver !!!
En tout cas, si ça marche, tiens nous au courant !!!

amicalement
jory-lou

Portrait de Spe
J'aime 0

Bon bah je crois que mes débuts en sexe vont aussi être mes débuts en simulation... :-D
Car "malheureusement" il semblerait que mon copain soit moins sensible que la moyenne (d'après ses dires et d'après mes observations), il lui faut beaucoup de temps pour pouvoir "finir".

Et il n'arrive à finir que si en plus, la fille a l'air excitée au maximum... Le problème c'est que sans plaisir vaginal, difficile d'être excitée à 200%... Enfin excitée, si, mais excitation n'implique pas plaisir, et je ne me vois pas pousser des gémissements/cris/et plus si affinités... sans plaisir :-S

Ahlala, je ne sais pas s'il n'y a que moi pour tomber dans des situations comme ça, mais bon pour le moment, j'essaye de prendre ça avec humour et je me contente d'espérer que mes infections ne vont pas revenir de sitôt !

Portrait de MATERN
J'aime 0

Bonjour Spe,

Je suis une femme de 50 ans, qui a eu des débuts "sexuels" difficile, or aujourd'hui, tout va bien.
Je pense pouvoir me permettre de vous donner mon avis sur votre problème : d'abord vous n'êtes justement pas du tout "spé" (spéciale).

Au moins 30% des femmes sont "dites" clitoridiennes, mais surtout, surtout,, cette distinction ne veut pas dire grand chose.
En réalité à la base on est TOUTES clitoridiennes.
Or, plus on se détend, plus on se connait et le plaisir solitaire est excellent pour cela, donc conseillé, plus, le plaisir obtenu au niveau clitoridien, se diffuse, vaginalement.

Un bon truc pour obtenir un orgasme clitoridien qui petit à petit avec de la "pratique" s'étendra à l'intérieur du vagin : la position sur votre homme et vous vous caressez en même temps.
Le mec peut aussi caresser votre clitoris, mais en général il n'y arrivent pas, car la position ne le leur permet pas.

Grâce à cette position recommandée par tous les sexologues, et avec de la pratique, le plaisir est au rendez vous.
Si le mec n'accepte pas, tirez-vous : il n'y a pas de bon coup, il n'y a que des mecs généreux, attentifs, et qui vous laissent libre...

Cette générosité et cette liberté sont essentielles, car votre vaginisme (réactivé mais NON provoqué par le gynéco) prouve que vous êtes tendue et sans doute inconsciemment culpabilisée par l'acte.

Laissez vous aller à ce qui vous fait plaisir à vous, y compris je le répète, seule, cette étape est indispensable, (mais ne vous laissez pas faire faire n'importe quoi par ceux qui prétendent vous "enseigner").
Bien cordialement
LM

Portrait de fanny290514
J'aime 0

Bonjour Spe,
Je suis une femme de 20 ans et je comprend parfaitement ce que tu ressens étant donné que je suis comme toi sur quelque point! Ce que MATERN vous a dit est vrai, pour ma part en-tout-cas, j'approuve ce qu'elle dit! Le fait de te stimuler en même temps, pour ma part, c'est le best puisque tu as au moins ton plaisir en même temps que lui et c'est beaucoup exitant! Aussi, lorsque ton homme est à ton écoute, les signes que tu lui donnes durant l'acte, c'est beaucoup mieux! Pour ma part, après chaque relation, nous nous disons ce que nous avons aimés ou pas et qu'est-ce qu'on peut changer dans ce temps là!

prend un peu confiance en toi et détend toi le plus possible!

Portrait de isoria
J'aime 0

je vous invite fortement à visionner ce documentaire largement reconnu en Angleterre :
"Clitoris, ce cher inconnu"
vous pourrez le trouver sur Youtube en 3 partie je crois.

Portrait de Catati
J'aime 0

Je susi dans le même cas que toi, je suis juste un peu plus jeune et je n'ai pas eu de débuts difficiles.

Cependant, lors de mes premieres relations, je me demandais si tout était normal avec moi.

Mon partenaire au depart n'était pas trop réceptif !

J'ai rompu et avec le second tout était merveilleux (presque lol)

Maintenant nous commencons toujorus nos ébats de façons coquine pour que je puisse avoir le meme plaisir que lui.

J'ai appris a me stimuler en meme temps pour lui offrir ce que j'avais de mieux.

Au final, c'est très formateur pour les eux je pense ^^ !

Il ne faut pas se changer ou prendre sa comme une erreur !

A plus !!!!!

Portrait de Cérénity
J'aime 0

Clitoridienne ou vaginale ? Non, tu es clitoridienne ET vaginale. Nous le sommes toutes. Cette "distinction" artificielle arrange certains hommes : si tu ne jouis pas très fort, si tu n'as pas un énorme orgasme, c'est que tu es vaginale, ce n'est pas de leur faute !
Sérieusement, notre corps, et notre appareil sexuel en particulier, est plein de zones érogènes et donc source de plaisirs multiples et variés.
Mais, quand une petite fille découvre son corps (souvent honteusement, parce qu'elle s'imagine que c'est mal), elle se caresse "extérieurement", parce que souvent, elle a ressenti des sensations très agréables en frottant, même involontairement, son clitoris. Elle découvre cette incroyable source de plaisir intense, et ne cherche pas plus loin.
Mais en grandissant, il ne faut pas hésiter à explorer son corps. La masturbation est la meilleure façon de se connaître, de se donner du plaisir, et ensuite de guider notre partenaire. Parce qu'il est important de lui dire ce qu'on aime, de guider sa main, de rythmer son geste. Comme il est important, pendant l'acte sexuel, de participer à la "chorégraphie", de choisir les positions ou de les modifier, de dire "je préfère comme ça".
Bien sûr, les blocages psychologiques existent. Mais le plus souvent, c'est parce que l'on n'ose pas prendre sa sexualité en main, parce qu'on n'ose pas "dire".
Tu es jeune, tu as le temps de découvrir encore beaucoup de choses. Mais n'attends pas pour aller à la découverte de ton corps et de ton plaisir.

Participez au sujet "clitoridienne/vaginale"