Portrait de arnokino

Bonjour à tous.

Je joue au foot, début janvier, claquage au mollet vers la fin du match (coup du poignard ressenti), pas trop invalidant, je boite pas mal sur le coup, et le lendemain, ça va déjà mieux.

Acharné que je suis (et sans être allé consulter de toubib), je retourne jouer la semaine suivante mais à l'échauffement, en faisant un centre, une boule réapparait. J'arrête de suite.

Mon généraliste me dit: bon, vous ne boitez pas, c'est donc pas trop grave, attendez 3 semaines et c'est OK.

J'attends un mois (au cas où) et j'y retourne. A l'échauffement, pas de problème sur les accélérations, la course... Au bout de 2 mins, sur une reprise d'appui, paf, de nouveau une douleur me saisit, pas trop violente. J'arrête de suite.

Là, je retourne chez mon toubib 3 jours + tard, et il me dit de passer une échographie du mollet et annonce: "comptez... 6 mois d'arrêt"!! Je lui fais répéter: oui, oui, 6 mois!! Bon, c'est le même qui m'a dit qu'au bout de 3 semaines, je pouvais reprendre...

Vous en dites quoi?... S'il dit vrai, une opération ne vaut-elle pas le coup?... Bien sur, j'irais voir un spécialiste... mais là, j'ai besoin d'être rassuré, 6 mois, ça me parait totalement disproportionné... :??:

Pour info, j'ai 29 ans, et je suis presque jamais blessé (ma dernière blessure musculaire date d'il y a 7 ans environ).

Merci d'avance...

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Bienvenue arnokino,

Hiles est exact que six mois semblent un peu excessifs. Il faut peut-être comprendre son attitude dans la mesure où la première fois les trois semaines n'ont pas été suffisantes. Il a sans doute voulu assurer en proposant six mois.
Il est difficile d'envisager une intervention chirurgicale tout d'abord parce que cela n'est pas facile et peut avoir des répercussions dangereuses sur le muscle à long terme ainsi que sur les aponévroses et les tendons avec les organes de voisinage voire le squelette.

D'autre part ce type d'intervention ne réussit pas à tous les coups. La manipulation des muscles et d'éventuelles insertions, triturations ne sont pas toujours souhaitables et ne résistent pas autant et aux sutures.

C'est la raison pour laquelle il est nécessaire au préalable de tenter une guérison naturelle si je puis dire.

Avez-vous essayé d'accélérer le processus cicatriciel en procédant de la mésothérapie sans adjonction de corticoïde bien entendu. En effet, l'utilisation de corticoïde en mésothérapie risque d'induire des effets secondaires néfastes sur le plan cutané.

Enfin, je vous conseille d'essayer de comprendre pourquoi ceci survient.

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de arnokino
J'aime 0

Merci beaucoup de votre message Docteur.

Il est clair que dans ces conditions, j'éviterais l'opération. Mon échographie m'en dira davantage et je pense en effet que mon généraliste veut éviter tout problème en me prescrivant un tel arrêt.

Le plus difficile à supporter, c'est de n'avoir presque pas mal à la marche et à peine à l'effort mais devoir tout de même s'arrêter si longtemps, 6 mois me paraissant disproportionné (même si je suis conscient qu'il faut se ménager). D'autant que la pratique du sport est pour moi essentielle.

Concernant la cicatrisation, je n'ai pris aucun médicament, et me suis borné à appliquer très régulièrement de la glace sur le mollet. Mon médecin me dit que ce n'est plus nécessaire.

J'envisagerais peut être la mésothérapie telle que vous l'envisagez, mais pensez-vous que ça pourra accélérer la reprise de l'activité?

Merci d'avance.

Portrait de arnokino
J'aime 0

Par ailleurs, et ma question est peut être idiote, est-ce que si je bois beaucoup dans la journée, ça peut diminuer ma période de convalescence?...

Participez au sujet "Claquage du mollet"