Portrait de susi27

Bonjour à tous,
Mon père boit beaucoup depuis qu'il est tout jeune déjà (env. 50 ans). Ces dernières semaines, il s'est plaint qu'il se sentait mal et n'arrivait pas à dormir. Les résulats sont arrivés dernièrement: début de cirrhose (mais vraissemblablement réversible puisque pour l'instant son foie est simplement enflé) et un taux de sucre dans le sang un peu trop élevé (que j'ai interprété comme un signe avant courreur d'un possible diabète à long terme). Pour l'instant il semble dans le dénit et refuse d'employer le terme de cirrhose. Il a même entamé une bouteille de whisky en revenant de chez le médecin.
Je ne me fais pas d'illusions. Je sais qu'il n'arrêtera pas de boire, au mieux il tiendrait quelques mois je pense, et il risque bien de rester dans le dénit jusqu'à ce qu'on lui annonce qu'il est condamné. C'est d'autant plus frustrant qu'il en est à un stade encore parfaitement réversible. La question que je me pose à présent c'est combien de temps il lui reste, sachant qu'il n'arrêtera très certainement jamais de boire. J'ai glané des informations à droite et à gauche. Mais les pronostics que j'ai trouvés ne précisent pas si on parle de la rapidité de l'évolution de la cirrhose avec ou sans abstinence. Dans le doute je m'attends à 5 ans ou moins.

Merci d'avance pour vos réponse

Portrait de lyly88
J'aime 0

Bonjour à tous,
On a diagnostiqué à ma mère (72 ans actuellement) une cirrhose alcoolique depuis une dizaine d’années avec pour seul et unique moyen de maintenir son état -ARRET COMPLET ET ABSOLU D’ALCOOL. A l’époque, elle avait fait un bref séjour à l’hôpital où on lui avait fait une ponction. Simplement, elle a arrêté de boire un moment mais comme elle se sentait bien, elle a recommencé un peu mais le peu qu’elle boit dans son état, c’est déjà trop. J’ai beau la raisonner mais c’est comme si je parlais à un mur ! J'ai du emmener ma mère a l'hôpital à 5h du mat' ce mercredi aux urgences. Mal de ventre... Une partie des examens lui ont été prodigués, je vais la voir tous les jours mais mon père m'a appelé hier soir car il venait de l'avoir au téléphone et il ne l'avait pas trouvé bien (elle était très fatiguée et dormait à moitié) alors que je venais d'aller la voir 2 h avant et qu'elle était normale. Mon père vient d’aller la voir ce main et est très inquiet - Elle n'est pas bien du tout, elle n'a pas de force au point de s'être renversé son petit déj' sur elle, elle a froid et tremble. Le gastro-entérologue lui a faire une ponction hier mais il n'y avait pas plus d'une seringue. J'ai demandé à parler aux médecins qui m'ont répondu qu'ils allaient lui faire une prise se sang plus approfondie ainsi qu'une gastroscopie pour voir si il y a des varices œsophagiennes mais pour le moment ils me disent qu'il n'y a pas de pancréatite et que de toute façon elle doit rester à l'hôpital déjà une semaine. C'est impressionnant comme elle est jaune de la tête au pied. Je ne sais plus quoi faire, quoi penser si ce n'est attendre, toujours attendre.... en ayant bon espoir bien sûr – Cette maladie est vicieuse, les symptômes sont différents d’une personne à l’autre, certains traînent la maladie 15 ans et d’autres 1 an seulement.
Courage à ceux qui sont dans le même cas que moi

Portrait de naeda
J'aime 0

bjrs a tous je sui une nouvelle membre et jé pu voir ke il y a pa ke moi ki et confronter a ce problème mon oncle hospitalisé pour une cirrhose du foie tré avancé il a la jaunisse l'hépatite AC il a lé jambe tré gonflé et son ventre ce remplis de cistite (acide) lé docteur lui vide plusieu fois par jour il a lé urine noire il ne manger plus ke par perfusion et il a plus du tout de foie son docteur nous a dit ke a partir de maintenan il faut ke l'on compte lé heure et lé jours on et au dernier stade ca fé tré mal de le voir mourrir a petit feu détruis par cette maladie ki tu lé gens a petit et ki fé soufrir le malade et la famille autour on vie au jour le jour dan latente ke l'hospital nous apelle pour nous dire ke cé fini ca fé encore plus mal son docteur nous a dit kil ne tiendra peut pas la semaine ou voire meme sure le mois je voulai savoir combien de temp on peu vivre sans le foie merci bcp d'avance de répondre a ma kestion car je me ronge tout lé jour dans la peur et je peu pa me préparer a l'éventuel coup fatal merci d'avance

Portrait de lyly88
J'aime 0

bonjour à tous,
ma mère est toujours à l'hôpital (depuis 3 semaines maintenant) dont 4 jours en réa... où on m'avait dit que c'était fini. A cette heure-çi, elle est dans une chambre "normale" et seule. Elle est sortie de son semi-coma. Elle ne se rappelle de rien de son séjour en réa... Son état reste très préoccupant. Le médecin ne veut pas se prononcer. Il est très inquiet car sa fonction rénale ne se fait pas correctement. Elle tremble et ne s'est plus trop se qu'elle dit parfois. 6 litres lui ont été pontionnés avant hier. Elle ne mange presque rien et ne peut quasi-plus marcher.... Difficile de dire combien de temps cela peut durer et chaque personne est différente !! Il faut prendre son mal en patience et garder bon espoir même si les médecins sont pessimistes. Courage

Portrait de lyly88
J'aime 0

bonjour,
ma mère est toujours hospitalisée et ce, depuis plus d'un mois maintenant. Son état s'empire de jours en jours. Elle en est au point que tout le liquide qui était dans ses jambes est parti (oedème). Les infirmières viennent la changer 3 fois par jour. Elle est en hypothermie (35°) ne s'alimente plus et dort tout le temps mais elle bouge souvent. Elle est au bout du rouleau. L'hôpital nous a demandé hier d'apporté des vêtements. J'ai compris.... Je ne sais pas vers qui me tourner en attendant la fin !! je pleurais hier en préparent ses vêtements, mon père est triste aussi mais ne pleure pas (ou en cachette) - quel dur moment à passer, espérons qu'il ne dure pas car c'est long d'attendre sachant qu'il va y avoir une fin de toute façon....

Portrait de JAJAVDB
J'aime 0

Bon courage Lyly88, je ne sais pas ajouter grand chose mais si tu es croyante ,je te recommande cette petite prière qui m'a déjà bien aidé lorsque j'ai eu des problèmes.

Mon Dieu, donne-moi l
la sérénité d'accepter les choses que je ne puis changer,
le courage de changer les choses que je peux
et la sagesse d'en connaître la différence.

Tu peux remplacer le Dieu par une puissance supérieure telle que tu l'as conçois. Travaille surtout l'acceptation et admets ton impuissance devant ce problème et dis-lui que tu l'aimes.

Bon courage une fois encore

JAJAVDB

Portrait de lyly88
J'aime 0

bonsoir,

je ne suis pas croyante, désolée... pour moi la foi n'apporte rien.
moi mari, lui est croyant. Nous n'abordons jamais ce sujet car justement nos avis diffèrent. Il conclu toujours en me disant : il faut avoir la foi pour comprendre. Mais comprendre quoi ? les faits sont là et rien n'y personne ne peut faire quoi que ce soit.
Ma mère ne bouge plus, ne parle plus, ne se nourrit plus.
La seule façon de voir qu'elle est encore vivante sont les MOR (Mouvements Oculaires Rapides). Du coup, on ne sait pas si elle entend, ses yeux divaguent d'un côté et de l'autre depuis 3 jours... Elle respire très fort comme si elle luttait pour continuer à vivre..... Est-ce que quelqu'un a connu ce genre de situation ?
C'est long, très long d'attendre la fin (puisque fin il y aura)
Courage à tous ceux qui vivent la même chose

Portrait de lyly88
J'aime 0

ma maman est décédée cet après-midi.....
les mots me manquent et la tristesse m'envahit.
un grand soulagement POUR TOUT LE MONDE.
C'est un cap à passer auquel on n'échappe pas (tôt ou tard).
courage à ceux qui y sont encore...

Portrait de toer 91250
J'aime 0

Bonjour, je compati moi ma mère est décédée a 61 ans le 37 juin 2009 d'une cirrhose hépatique alcoolique aiguë en 6 mois de temps , elle n'a jamais eu mal cependant elle a perdu beaucoup de poids 39 kilos elle faisait . et à la fin elle a pris 50 litres d'eau dans son organisme elle pesait 89 kg cette maladie ne se soigne pas seul une transplantation peux la sauver et encore c'est pas gagné quand le foie s'arrête de fonctionner les reins se bloque et là tu meurs d'un choc septique encéphalite, ma mère aussi ne me reconnaissait plus on appel ça le choc fongique un champignon qui s'attaque au système nerveux centrale, à ce stade ton organisme et rempli de levure au niveau sanguin c'est malheureusement la fin les médecins te sédate et là tu meurs sans souffrance.

j'oublierai jamais les images de ma mère qui me reconnaissait plus.

Ma mère était au numéro un en Europe Paul brousse transplantation hépatique il pouvait rien faire la médecine a ses limites.

Nous sommes tous des morts en sursie mais voir sa mère décédée c'est très dur je l'ai accompagné jusqu'à la fin je lui avait promis.

Portrait de lyly88
J'aime 0

bonjour Toer,

toutes mes condoléances tardives..
j'essaie maintenant de tourner la page, je me dis qu'elle est absente, tout du moins c'est le sentiment que j'éprouve aujourd'hui. Je n'arrive pas à pleurer car je lui en veux beaucoup d'avoir choisi de continuer à boire plutôt que d'arrêter pour continuer à vivre et de rester avec nous. Il y a 9 ans qu'elle aurait du arrêter, elle ne l'a pas fait, c'est égoïste quelque part, non ? d'autant plus qu'une greffe lui avait été proposée à l'époque (qu'elle a refusé également). Nous venons de passer 6 semaines à ses côtés et ce, jusqu'à la dernière minute. Elle savait en rentrant à l'hopital qu'elle n'en sortirait pas vivante.....c'est long pour les proches qui voient l'état se dégrader de jour en jour jusqu'au coma. C'est ainsi, la vie continue pour ceux qui restent

Portrait de jojo43
J'aime 0

bonjour a tous , ca fait un bout de temps que je ne suis pas venu sur le site mais je ne vous ai pas oublié. je souhaite mes condoléances a tous ceux qui ont perdu une personne chère ,et aussi de garder espoir pour ceux qui vivent cet enfer car moi aussi je le vie chaque jour depuis 2005 quand mon mari a fait sa cirrhose décompenser accompagné d'un délirium tréma et en 2007 pneumonie double puis en2008 hépathite alcoolique aigue tout ca ne l'a pas convaincu de cesser de boire . je suis de ton avie lyly 88 c'est égoiste je lui en veux aussi mais je vais continuer de l'accompagner dans sa maladie .je le voie se détruire de jour en jour ses pieds sont tres enflé il a de la difficulté a marché il fait de la polynévrite alcolique. le médecin lui a dit qu'il avait 50% de vivre 2 ans en continuant a boire et 50% de vivre 5ans s'il arrete de boire maintenant. ses yeux sont encore jaune il a un très gros ventre mais il mange quand même ,même si c'est peu. Je pense qu'il a choisi de boire pour profiter de ce qu'il lui reste a vivre ,parce que quand il boit il est avec ses copins et il a du plaisir avec eux . quand il décide de ne pas boire (ce qui est de plus en plus rare ) il ne fait rien il s'ennuit devant la télé et se plein de ne pouvoir rien faire.Alors j'ai décidé de vivre une journée a la fois en attendant le jour ou il partira.l'avenir s'annonce assez sombre car je ne travaille pas pour la simple raison que le médecin a dit qu'il ne pouvait pas rester seul a cause des chutes de pression,mais je sais que je suis débrouillarde et que je saurai me relever les manches.alors a tous ceux qui souffre de voir leur proche s'enfoncer ne leur tourner pas le dos car malgré tout ils ont besoin de nous et nous les aimons quand même bon courage a tous

Portrait de metive23
J'aime 0

Bonjour à tous
Mon papa est décédé d'une hémorragie lié à une cirrhose très avancé avec de l'ascite dans le ventre. Il se rendait tous les 10 jours à l'hôpital pour une ponction mais le liquide revené très vite. Les médecins ne m'ont jamais dit qu'il pourrait mourrir si vite. C'est une terrible maladie et me voilà à 28 ans orpheline ( j'ai perdu ma maman quand j'avais 10 mois). C'est très dur mais beaucoup de personne me dise qu'il est mieux là où il est mais c'est très dur à entendre.
Courage à ceux qu'ils sont dans une telle situation.

Portrait de JAJAVDB
J'aime 0

Bon courage Metive23 et mes bien sincères condoléances .Veille bien sur toi et aime-toi; tu ne peux malheureusement plus rien pour lui.
Je sors de l'hôpital où j'ai rendu visite à une amie atteinte du cancer des os et du cerveau .Quelle tristesse d'être aussi impuissant devant de telles maladies! La médecine a ses limites qu'il nous faut bien accepter .

JAJAVDB

Portrait de lyly88
J'aime 0

Bonjour,
Je voudrais simplement souligner une petite chose sur ce que tu dis JAJAVDB. Le cancer c'est une grave maladie tout comme la cirrhose, je suis d'accord... Pour moi, il existe une grande différence entre ces 2 maladies pour la simple et bonne raison qu'une personne qui ne boit pas ne risquera pas d'attraper une cirrhose alors qu'un cancer tout le monde peut l'avoir et à n'importe quel âge. Je plaindrai plus un cancéreux qu'un cirrothique, tu comprends ? J'en veux à ma mère ne n'avoir rien fait pour guérir alors que beaucoup donnerai n'importe quoi. Combien de fois je lui ai répété, tu sais à quoi t'en tenir... Elle n'a rien fait, comment pourrais-je la plaindre ??? Je suis tellement en colère que j'en deviens méchante ! La médecine fait ce qu'elle peut, certes, mais il faut que le malade y mette du sien dans les cas de dépendance !!

Portrait de JAJAVDB
J'aime 0

Bonjour Lyly88

ta maman souffrait d'une maladie grave , progressive et mortelle, aussi grave qu'un cancer; Tu es révoltée et je le comprends. J'étais ainsi dans le temps lorsque je ne connaissais pas bien la nature de cette maladie. J'en suis aussi affecté mais je me soigne avec les Alcooliques Anonymes depuis pas mal de temps. Et ça marche ! Mais je ne bois plus une seule goutte d'alcool. Je ne suis pas responsable de ma maladie mais je suis responsable de mon rétablissement.
Je te suggère de jeter un coup d'oeil sur un forum Al-Anon . Avec eux, c-à-d parents, conjoints ou enfants d'alcooliques, tu pourras retrouver ta sérénité et éviter de te faire souffrir inutilement. Pour ta maman, tu ne peux plus rien mais pour toi, beaucoup et ensemble, c'est bien plus facile. http://al-anon-alateen.fr/information_aide.htm

Bon courage
JAJAVDB

Portrait de metive23
J'aime 0

Merci JAJAVDB pour ton message. il est difficile de surmonter tant de chagrins. tu sais Lyly88 j'en ai voulu à mon père de se détruire comme çà et je me disais que tout çà était lié au décès de ma mère qui elle est morte d'un cancer. La vie est dure mais il faut continuer.
Bon courage

Participez au sujet "cirrhose alcoolique"

Articles à lire concernant "cirrhose alcoolique"

  • ... glande hépatique dont l'évolution se fait parfois vers une cirrhose. Par définition hépatite chronique est une hépatite dont la durée ... après une toxicomanie par voie intraveineuse, hépatite alcoolique et hépatite par déficit immunitaire). Les hépatites liées à ...
  • ... S'abonner Cirrhose du foie d'origine alcoolique ...
  • ... symptômes dont une polynevrite due à une  intoxication alcoolique (éthylisme chronique) dont l'évolution est très rapide. Le patient présente une cirrhose du foie se caractérisant par une augmentation importante du foie de ...
  • ... élévation s'observe chez les adultes concernés par une cirrhose du foie et chez les enfants (ou parfois les adultes) atteints de ... atteinte du foie comme cela survient au cours de la cirrhose alcoolique entre autres.En conclusion, il est difficile de poser un diagnostic ...
  • ... sa cause (infection virale, intoxication médicamenteuse ou alcoolique, etc...).L'activité s'élève de 10 à 100 fois la normale au cours ... Gammaglobulines.Dans le sérum des sujets atteints de cirrhose par exemple, indépendamment de la cause, les béta-et les gamma- ...