Portrait de ClaireH

À quoi est due une chondrocalcinose au niveau du 4e orteil. Douleurs et oedème avec limitation des mouvements. Traitement de cortisone resté sans effet. Débute un traitement d'anti-inflammatoires Célébrex.... Y a-t-il une diète à adopter?? Si oui, m'en informer.... MERCI...

Portrait de albert boueno
J'aime 0

Vous trouverez un texte complet sur la chondrocalcinose à l'intérieur de l'encyclopédie médicale vulgaris. Néanmoins, voici une explication sous forme de résumé.
Pour comprendre ce que représente la chondrocalcinose il faut savoir que la calcification des cartilages des articulations, au cours de la chondrocalcinose se fait part de dépôt des sels de calcium successif. Dans la majorité des cas c'est-à-dire chez les patients présentant une chondrocalcinose, le plus souvent, on ne retrouve aucune cause et on ne sait pas pourquoi on constate une calcification de vos cartilages. Néanmoins parfois la chondrocalcinose est le résultat d'une hyperparathyroïdie c'est-à-dire d'un excès de sécrétion d'une hormone qui s'appelle l'hormone parathyroïdienne. Il peut s'agir également d'une goutte (excès d'acide urique dans le sang) d'une hémochromatose (excès de fer dans le sang) ou d'une maladie de Wilson (excès de cuivre dans le sang). Quelquefois mais rarement, la chondrocalcinose est le résultat d'une maladie génétique familiale c'est-à-dire que plusieurs membres de la famille en cette maladie. Il faut dans ce cas sur une recherche de gène responsable.
La chondrocalcinose survient essentiellement après 60 ans et concernent environ 20 % de plus de 80 ans.
Comment se manifeste la chondrocalcinose ? Elle peut très bien être latente c'est-à-dire que le patient qui a la chondrocalcinose ne présente aucun symptôme ou bien il peut avoir des inflammations des articulations qui apparaissent épisodiquement. Cette inflammation est le résultat d'une libération de cristaux de calcium à l'intérieur de l'articulation et ceci s'accompagne de douleurs mais aussi de chaleur et d'une impotence c'est-à-dire une impossibilité ou des difficultés à bouger les articulations avec quelquefois un gonflement. Le plus souvent ce sont les genoux qui sont touchés mais, les poignets les épaules , les chevilles et les pieds sont quelquefois concernés comme c'est le cas.
Il nécessaire de ponctionner l'intérieur de l'articulation c'est-à-dire d'aller rechercher du liquide dans l'articulation pour mettre en évidence la présence de cristaux de calcium, ce geste orientent le diagnostic. Les radiographies quand à elles montrent également une calcification des cartilages des articulations.
L'évolution de la chondrocalcinose est la suivante. Le plus souvent il s'agit d'une maladie bénigne dont le pronostic est bon mais elle peut quelquefois évoluer vers une arthropathie c'est-à-dire une maladie des articulations s'installe alors de manière chronique ce qui entraîne la destruction des cartilages parfois.
Les anti-inflammatoires et en particulier la colchicine sont très efficaces.
Vous pouvez également faire la prévention en ce qui concerne les formes secondaires de chondrocalcinose celui-ci repose sur le traitement de la cause dont nous avons parlé au début. En ce qui concerne les autres cas la colchicine est quelquefois utilisée préventivement.

En ce qui concerne la nourriture, vous parlez de diète, bien évidemment si la chondrocalcinose est le résultat d'excès d'acide urique il faut faire attention aux aliments qui sont susceptibles d'augmenter le taux d'acide urique dans le sang (goutte).

S'il s'agit d'une forme génétique les modifications de la nourriture ne peuvent rien changer.

dont il est nécessaire au final de faire différents dosages concernant la ferritinémie, la Sidérémie, la transferrine, l'hémochromatose, acide urique, la vitamine D, des hormones parathyroïdiennes, des hormones thyroïdiennes, le cuivre au minimum.

Vous trouverez des explications sur toutes ces maladies d'encyclopédie médicale Vulgaris.

Portrait de France
J'aime 0

Bonjour !
J'ai développé, il y a 2 ans 1/2 "un carcinome du chorion cytogène" au niveau des ovaires. J'ai été opérée et suis traitée pa l'IGR par FEMARA qui est un antihormonal. Je suis actuellement sous surveillance et à ce niveau me porte bien. Toutefois, les effets secondaires du FEMARA : arthrose puis chondrocalcinose se sont vite fait sentir. Je suis en crise de chondorcalcinose du genou, de l'épaule droite et du bassin depuis maintenant 5 mois. J'ai pris ce la colcinine sous surveillance médicale et des dose de solanum malacoxynum 15 CH. Cela va mieux. Est-ce dû au traitement. L'IGR ne se prononce pas car cette forme de cancer est très rare paraît-il. Merci de me donner votre opinion.
Claudine

Portrait de coëvoët
J'aime 0

bonjour !
je viens de m'inscrire sur le forum.
j'aimerais avoir des renseignements sur la Chondrocalcinose , car on m'en n'a dessellé une à mon poignet gauche en octobre en fessant une radio. depuis mon médecin m'a mise sous colchimax 1 cp le soir et du piascledine 300 1 cp le soir. Qui ne donne aucun résultat donc de se fait il m'a dirigé vers un rhumatologue qui m'a fait une injection d'altim, ce qui n'a pas arrangé du tout car depuis j'ai tjrs mal a celui ci, sa me fait comme si quelqu'un m'avait planté une aiguille dedans et que celle-ci tourné à l’intérieur.Est ce normal ?
En lisant plusieurs articles sur la maladie j'ai pu lire qu'elle touche les personnes entre 60 et 80 ans, mais moi je n'ai que 38 ans, le rhumatologue m'a parlé de maladie du a ma profession(aide-soignante) et d'une maladie. Et pour cela il faut que je fasse des échographies des 2 poignets et une prise de sang que mon med doit me prescrire.
Mais voilà j'ai beau lire des articles dessus mais que va t’il m'arriver a long terme au niveau du poignet, j'aimerais le savoir car ni mon med et le rhumoto m'a renseigné, ils sont distant quand j'en parle. Merçi d’avance pour les réponses ainsi que le soutient q'on pourrait me donner.

Portrait de christella
J'aime 0

Bonjour,

Je pousse un méchant coup de gueule, je suis complètement perdu entre mes médecins et les diverses significations qu'il y a sur cette maladie. Pour ma part elle serait génétique d'après mon rhumatologue. On m'a dressé un tableau plutôt noir sur la maladie, hors sur le net on dit qu'elle n'a rien de grave, qu'elle peut être soulager juste par des antalgiques ou des anti-inflammatoires non- stéroïdiens, dans d'autres articles plus médicaux, plus poussés, on dit que les douleurs et l’invalidité devient permanente, fauteuil roulant, voir lit, et qu'elle s'aggrave avec l'âge.
Alors qui croire ? Qui peut vraiment nous décrire la maladie.
Moi étant touché, je peux dire qu'à l'heure actuelle, j'ai essayé tous sortes d'anti-douleurs et qu'aujourd'hui j'en suis à prendre des anti-inflammtoires stéroïdiens et pour le moment aucun ne me soulage. La maladie a fichu en l'air ma vie, je ne peux plus me déplacer seule, j'ai constamment ma canne avec moi, je ne peux plus des fois me laver seule, je ne peux plus faire de promenades, les douleurs sont atroces, violentes, elles arrivent subitement. Pour moi il est inqualifiable de dire que cette maladie n’est pas grave ni douloureuse ! Et j’aimerai que les médecins ainsi que les articles qui sont publiés sur le web se concordes entre eux !

Participez au sujet "Chondrocalcinose"

Articles à lire concernant "Chondrocalcinose"