Portrait de alicou

Bonjour à tous,
Je rentre d'un pays tropical (Les comores). Pendant mon séjour il y a eu une épidémie de choléra. Par chance il ne semble pas que j'ai été infectée, cependant j'ai ramené beaucoup de souvenirs et de cadeaux dont de nombreux épices. Certains se consomment sans cuisson (poivre par exemple) et j'ai peur que le virus puisse s'y être installé. Y a t'il un risque? si oui comment puis-je désinfecter mes épices?...
merci à tous pour vos réponses.
Cordialement.

Portrait de albert boueno
J'aime 0

nous vous conseillons de lire le texte que sur le choléra qui se trouve dans l'encyclopédie médicale Vulgaris à propos de la transmission et décontamination.
vous le trouverez à partir du pavé alphabétique de l'encyclopédie médicale Vulgaris ou bien à partir du moteur de recherche qui se trouve dans le portail santé vulgaris.

D'après les les documents ledamed la transmission du vibrion colérique de ce fait qu'à travers le mode Aurofécal. donc normalement il ne devrait pas y avoir de problème. Néanmoins voici ce qu'ils en disent précisément.

Le vibrion cholérique est une bactérie très mobile, aux exigences nutritionnelles modestes, dont l'homme est le principal réservoir. La maladie résulte de l'absorption par la bouche d'eau ou d'aliments contaminés. Une fois dans l'intestin, les vibrions sécrètent notamment la toxine cholérique, principale responsable de l'importante déshydratation qui caractérise l'infection : les pertes d'eau et d'électrolytes peuvent atteindre 15 litres par jour. L'homme joue à la fois le rôle de milieu de culture et de moyen de transport pour le vibrion cholérique. Les selles diarrhéiques libérées en grande quantité sont responsables de la propagation des bacilles dans l'environnement et de la transmission oro-fécale. De plus, la période d'incubation favorise le transport des vibrions sur de plus ou moins longues distances.
Les principaux facteurs favorisants la transmission de l'infection sont le niveau socio-économique et les conditions de vies des populations. Les fortes concentrations de population associées à une hygiène défectueuse jouent un rôle important dans l'apparition et le développement d'une épidémie de choléra.

Pour plus de renseignements vous pouvez cliquer également sur ce lien.
choléra
http://documentation.ledamed.org/IMG/html/doc-10186.html

Portrait de alicou
J'aime 0

merci pour votre réponse rapide
J'ai déjà lu ce texte... mais pour moi ce n'est pas très clair. En effet, il semble qu'il y ait peu de risque sur les épices. Je sais déjà que la bactérie peut rester vivante dans l'eau plusieurs semaines... mais peut -elle rester vivante sur des aliments secs? et si oui combien de temps?

Portrait de alicou
J'aime 0

Visiblement d'après votre lien, le vibrion a besoin d'eau pour vivre. Mes épices ne devraient donc pas poser de problème à ceux qui les recevront en cadeau...

Participez au sujet "Choléra"

Articles à lire concernant "Choléra"

  • Choléra nostras ... et de manière sporadique. Cette maladie, comparable au choléra asiatique (mêmes symptômes) n’est pas transmissible par les selles ... le vibrion (Vibrio cholerae, variété el Tor), source du choléra asiatique appelé également choléra indien (infection intestinale ...
  • Choléra : l’essentiel à savoir ... Favoris Imprimer Le choléra est une maladie infectieuse et diarrhéique touchant l’intestin. ... Sa déclaration est obligatoire en France. On retrouve le choléra en Asie, et plus spécifiquement en Inde, ainsi qu’en Amérique du ...
  • Choléra ... Le choléra est une infection intestinale très contagieuse que l'on retrouve de ... }); Le choléra peut être à l'origine d'épidémie mondiale.Sa déclaration est ...
  • ... stérile. La recherche de bactérie responsable du choléra (il s'agit en l'occurence vibrion cholérique); les sels sont placées ... de l'organisme. Parmi ces bactéries il faut citer le choléra (vibrion cholérique), la bactérie de la dysenterie bacillaire ...
  • ... le flux intestinal est comparable à celui observé dans le choléra. Commenter 0 J'aime 0 ...