Portrait de fab75

Bonjour à toutes et à tous ceux qui liront ce message.

Je suis une adolescente résidente sur Paris.

J'ai une CHELOIDE situé sous ma joue gauche, un peu avant le cou et un autre derriere le lobule de l'oreille droite.
Je suis allée consulter un dermatologue qui m'a dit qu'il n'y avait aucune solution a mon problème.
Je suis choqué d'avoir appris cela car le dèsagrement esthétique est insupportable.
Je poste ce message dans le but d'avoir des avis de gens de tout horizons
et surtout d'autre dermatologues et chirurgiens. Veuillez bien me donner des solutions qui pourront me permettre de me débarassé définitivement de ces CHELOIDES.

Merci d'avance

Portrait de Aline78
J'aime 0

Bonjour,
Je suis tombée sur un article sur ce sujet :
"CICATRICES CHÉLOÏDES et HYPERTROPHIQUE
(keloids, hypertrophic scars)
Ces lésions fibroblastiques bénignes mais indésirables font suite à des traumatismes divers, qu'ils soient "volontaires" (exérèse, thoracotomie, césarienne, vaccin, piercing...) ou non (brulûres, acné sévère...)
(...)
Traitement : il dépend de la localisation et de l'inconfort lié à la lésion.
Pour la quasi-totalité des chéloïdes, la reprise chirurgicale est déconseillée : la récidive voire l'aggravation sont la règle.
On proposera :
- cryothérapie répétée,
- injection in situ d'un corticoïde retard à l'aiguille (triamcinolone acétonide DCI 40mg/ml), renouvelée selon la réponse
(prudence chez l'enfant ou l'adolescent, risque d'atrophie ou de vergétures péri-lésionnelles),
- vêtement, pansement ou clip de compression,
- massage-pétrissage fort par le patient quelques minutes par jour,
- rarement, association chirurgie + curiethérapie interstitielle immédiate,
- des plaques souples de silicone maintenues 24h/24 par adhésif sont disponibles; l'efficacité réelle du silicone est contestée, ou tout du moins non expliquée (effet occlusif ?)
En conclusion, il est important de peser l'indication d'exérèse d'une lésion bénigne ou jugée "inesthétique" par un patient, s'il s'agit des épaules, de la région pectorale et pré-sternale, du dos. Informer le patient du risque cicatriciel chéloïdien imprévisible, et ce malgré la qualité technique du geste opératoire."
----------------------------
Les plaques souples de gel de silicone sont aussi recommandées pour aider à la cicatrisation en général. On m'en a proposé pour un kyste enlevé chirurgicalement. Je ne m'en suis pas servi car mon kyste étant dans le cou, ça n'était pas pratique et je cache ma cicatrice avec des bijoux, foulards, etc... Le produit que j'ai eu s'appelle Cica-Care. C'es un peu cher : 53,20 € pour une plaque de 12 cm X 6 cm. On peut la découper à la dimension voulue. Elle doit être remplacée en général après 28 jours de port. Ne pas utiliser sur les plaies ouvertes ou infectées. Il faut la porter au moins 12 heures par jour (24 heures seraient le mieux).
Bon courage

Participez au sujet "chéloîde"