Portrait de jp.libert

Bonjour
Je suis atteinte de cette maladie depuis 11 ans que l'on a decouverte récemment obstructive au repos .
Je ressent un essouflement permanent ainsi qu'une grande fatigue au moindre effort, je ne peux donc faire aucune tache courante.
Si vous êtes dans mon cas pouvez vous me dire si cela est normal et comment vivez vous au quotidient.
Est ce que l'acoolisation septale est une bonne solution pour la resolution de ces problemes.
J'ai 57 ans et je suis contraine d'arrêter mon travail.
Peut on vivre longtemps avec cette maladie.
Merci d'avance

Portrait de albert boueno
J'aime 0

Le texte de cardiopathie hypertrophique obstructive plus précisément myocardiopathie hypertrophique obstructive se trouve dans l'encyclopédie médicale Vulgaris. Il me semble que ce texte est bien traité. C'est la raison pour laquelle je vous y renvoie. On n'y parle d'évolution en péjorative c'est-à-dire pas bonne dans seulement deux à 3 % des cas. C'est tout à fait cela.
Le pronostic des cardiomyopathies hypertrophiques obstructives en théorie se caractérise par une mortalité annuelle autour de 4 %. Généralement la maladie est le plus souvent fatal par une mort subite que par une progression vers l'insuffisance de fonctionnement de la pompe cardiaque. Il existe néanmoins, défaut le savoir, un risque de mort subite. Ceci surviendrait, mais il n'existe aucune assurance à ce sujet, lorsque l'on constaterait un épaississement, une augmentation de l'épaisseur de la paroi du ventricule gauche dépassant 30 mm.
Le traitement utilise les bêtabloquants ou les inhibiteurs calciques comme par exemple le vérapamil. Antà intervention en chez le chirurgien dentaire ou chez les chirurgiens tout court qu'il est nécessaire de faire appel à des mesures de prophylaxie de l'endocardite infectieuse (lire ce texte dans l'encyclopédie médicale de la parenthèse. Il faut également faire attention à d'autres mesures médicales comme par exemple les anticoagulants oraux et les antivitamines K. qui augmentent la fluidité du sang. Les anticoagulants oraux sont indiqués quand on présente le des complications thrombo-emboliques (thrombus, survenue de caillot sanguin dans la circulation) et les antiarythmiques, les médicaments antiarythmiques essentiellement l'amiodarone est utilisé quand le patient présent une arythmie c'est-à-dire des troubles du rythme cardiaque.
La digitaline et les diurétiques c'est-à-dire les médicaments qui font augmenter la sécrétion, la fabrication d'urine sont contre-indiqués formellement.
Depuis peu les chirurgienpratiquent ce que l'on appelle la réduction septale par voie transluminale percutanée. De quoi s'agit-il ? La réduction du symptôme (paroi entre les différentes cavités peut être réalisée en utilisant les techniques l'on appelle transluminale percutanée en injectant de l'éthanol à l'intérieur de l'artère septale ceci sous le contrôle échographique ou contrôle angiographique et cinéma angiographique. Il s'agit d'une technique qui entraîne dans 30 % des cas des troubles de la conduction est essentiellement l'apparition d'un bloc auriculoventriculaire ce qui exige la pose d'un pacemaker (pile cardiaque). Le traitement chirugicale peut également faire appel à la myectomie septal (on travaille sur les parois) du coeur (il est également possible d'envisager la pose d'une prothèse valvulaire et une transplantation de coeur pour les formes graves et terminales.
voilà, vous en savez maintenant autant que moi j'espère ne pas vous avoir trop affolé.
Albert.

Portrait de jp.libert
J'aime 0

Bonjour
Merci à Albert Bueno pour sa réponse trés complète et rassurante.

Participez au sujet "cardiopatie hypertrophique obstructive"