Portrait de ida

bonjour, c'est la première fois que je suis sujette à des mycoses vaginales. Après une consultation chez la généraliste, j'ai reçu un traitement local: le problème est que je suis vaginique et l'introduction de canules est pour moi inenvisageable ! elle a pourtant opté pour la forme galénique qui lui semblait la plus appropriée...elle me dit qu'en cas d'échec de traitement, je dois aller voir le gynéco

'ai des douleurs lancinantes en permanence au niveau de l'ovaire droit,est-ce normal ? je ne peux obtenir de rdv avec le gynéco que dans 3 semaines

que dois-je faire existe-t'il des alternatives orales .....c'est vraiment très pénible
merci pour vos conseils.
c'est la première fois que je me connecte à vos forums..

Portrait de Carine1
J'aime 0

moi ce qui a marché pour moi, c'est l'homéopathie car je rechutais à la fin du traitement vaginal. c'était mon traitement de fond
je sais pas si ça va t'aider mais tu peux essayer, c'est en vente libre en pharmacie et je crois me souvenir que le nom est"candida albican", mais le pharmacien ou un homéopathe te le confirmera.
bon courage

Portrait de ida
J'aime 0

merci pour l'info,

Portrait de mulodinette
J'aime 0

slt ida! je suis dans la meme situation que toi: je fais en ce moment ma 1ère mycose vaginale ( depuis bientot un mois ) et je suis vaginique. Le généraliste m'a prescrit des ovules que j'ai essayé de mettre mais au bout du compte tout ce que j'ai réussi à faire c'est me faire mal et m'angoisser encore plus qu'avant. En meme temps j'ai essayé un traitement homéopathique mais ça ne donne rien... j'ai tout le temps des brulures et des démangeaisons je vais finir par peter un cable!!! Alors j'aimerais savoir si finalement de ton coté tu avais trouvé une solution et si l'homéo avait fonctionné?

Portrait de Carine1
J'aime 0

Bonjour,
je connais malheureusement le sujet, pour moi, ce qui a marché, c'est "monilla albican" (homéopathie, 3gr 3*/jour) du gyn hydralin (nettoyant intime) à acheter en pharmacie (baisse le pH). Aussi, je ne mets pas de vetements serrés au niveau de l'entrejambe, je porte des culottes en coton uniquement (sans protège slip, car cela empire), j'utilise une mini serviette (en fait une petite serviette coupée) pour m'essuyer correctement les parties génitales (car les champignons adorent les milieux humides et chaud), cette serviette ne me sert qu'à cela. Et pour courronner le tout, il faut laver culottes et serviettes à 60°C pour tuer les micoses.
Pour ma part, j'ai pris des ovules en complément, mais si vous respecter ces règles (qui sont juste de l'hygiene poussé) vous devriez réussir à guérir.
Bon courage et à vos machines à laver!
Carine
PS: Dès que je sens que ça me redémange un peu, je prends de l'homéopathie pour arrêter tout de suite l'infection.

Portrait de aurelie18
J'aime 0

Cela fait plus de deux que tout les mois j'ai des brulures et des demengeaisons vaginales malgres tous les traitements que l'on ma prescrit j'ai toujours des récidives. Je nen peux plus je vais essayer l'homéopathie j'espere vraiment que cela va marcher merci pour l'info...

Portrait de ida
J'aime 0

Bjr Mulodinette,
sorry de n'avoir pu te répondre avant mais je n'ai pu me reconnecter qu'aujoud'hui..
je dois te dire que pour ma part: je n'ai malheureusement pas eu d'autre traitement ....mais les mycoses sont parties d'elles-mêmes ! il faut bien t'essuyer après la douche, je me lavais systématiquement après chaque passage aux toilettes, porter les bonnes vieilles culottes en coton, éviter les pantalons ..je sais, c pas facile ....mais le soulagement a été rapide...j'ai ensuite vu le gynéco et lui ai dit la situation: en fait il existe des médoc version dragées orales. Dans mon cas c'était pas possible car interraction avec antihistaminique...
donc ne te décourages pas : un peu d'assiduité et tout rentrera dans l'ordre! les mycoses ne sont pas une fatalité ...c surtout le vaginisme qu'y l'est :(
bisous !

Portrait de mulodinette
J'aime 0

Merci beaucoup pour ta réponse! Malheureusement il se trouve que ma mycose n'était pas une mycose... mon médecin m'a prescrit monilia albicans effectivement, plus hydralin et toutes les autres mesures qui vont avec, mais comme il n'y avait aucune amélioration il m'a dit de faire un prélèvement vaginal pour voir ce qu'il en était. Meme sans spéculum, j'ai eu trop mal (j'ai pas pu m'empecher de crier, tout le monde m'a entendu dans le labo j'étais morte de honte après et je me suis mise à fondre en larmes à l'accueil = très très mauvais souvenir, je suis pas prete de recommencer!). Au bout du compte j'ai du m'en tenir à un prélèvement vulvaire et tout ça pour apprendre qu'en réalité je n'ai ni mycose, ni infection!! Voila donc je ne sais pas ce que j'ai ( j'ai eu mes regles alors que j'étais à mon 10ème jour de pilule en plus!), le médecin m'a sous entendu que j'étais peut etre pas normale (vachement rassurant le médecin) et je dois attendre encore deux semaines pour me faire examiner par un gynéco. Voila, je peux plus rester comme ça, j'ai passé mon week end prostrée au fond de mon lit à pleurer sur mon sort! Ce soir je vais voir une sophrologue/psychothérapeute qui, j'espere, pourra m'aider à me détendre; rendez-vous avec la gygy dans deux semaines et rdv chez un sexologue s'il le faut. J'espere entrevoir une solution après ça parce que sinon je vais vraiment toucher le fond... j'en suis à me demander quel est le plus pénible à supporter entre un vaginisme incurable et une malformation génitale.
Voila, désolée si je suis un peu longue dans mon mess mais je sais pas à qui en parler: je suis un peu déçue par mon médecin et autour de moi ma famille et mes amis ont plutot ce qu'on pourrait appeler une "sexualité épanouie"... alors comment leur expliquer qu'on peut meme pas se mettre un ovule pour se soigner alors qu'on peut normalement en mettre aux petites filles de 5ans??

Merci d'avance et bravo à toutes celles qui auront eu le courage de me lire jusqu'au bout!!
Bisous

Portrait de ida
J'aime 0

bjr Mulodinette, je lis ton mesg aujourd'hui..je ne sais quel âge tu as, mais pour ma part je suis une femme d'âge mûr aussi ai-je du recul pour te dire qu'il ne faut pas que tu t'isoles dans ta souffrance..c vrai ce n'est pas simple et ton médecin a certainement manqué de tact en te parlant de la sorte, dans la vie chacun a ses épreuves et ses challenges à relever...ce n'est pas parce que les autres ont une sexualité qui te paraît épanouie qu'ils ne peuvent pas comprendre les problèmes tes problèmes...(par ex sans être alcoolique on peut comprendre les problèmes liés à l'addiction de l'alcool...)s'ils t'aiment ils comprendront, mais je sais que la famille n'est peut être pas le meilleur des confidents..attends ta consultation chez le gyné et ne te décourage pas pour autant...les problèmes traités assez tôt sont généralement bien pris en charge ...je te souhaite bcp de courage et de patience! si tu es jeune (ce que je pense) tu dois aller de l'avant !! allez bats-toi! la guérison est au bout de l'épreuve !!! 'sous

Portrait de relatif
J'aime 0

Tu peux te laver avec de l'hydralin, il existe plusieurs formes dont une pour traiter les mycoses (celle ac le bouchon bleu marine). En vente en pharmacie ou parapharmacie, c'est un gel pour laver et ça respecte le ph. Une fois la crise passée, afin d'éviter les récidives, tu peux continue à te laver quoitidiennement ac de l'hydralin, mais c'est la bouteille ac 1 bouchon violet (la forme "apaisa").
Il existe aussi des crèmes que tu peux mettre en externe, comme l'econazole.
Il est aussi important de porter des culottes cotons pour éviter les irritations. Voilà qq conseils simples étant donné que tu ne peux pas mettre d'ovules.

Participez au sujet "candida albicans -traitement -help"