Portrait de Youg

Bonjour,
J'ai eu un cancer des cordes vocales traité par abaltion totale du larynx, j'ai subi la radiothérapie et la chimiothérapie en complément de la chirurgie.
Actuellement (5 mois après la radiothérapie) j'ai fait un bilan qui retrouve 2 nodules et des foyers actifs au poumon droit. Le pneumologue m'a dit qu'une solution chirurgicale n'est pas possible. Je dois rencontrer l'oncologue dans quelques jours. Je suis très inquièt car les cancers pulmonaires sont difficles à guérir. Quelqu'un pourrait-il me renseigner sur les chances de guérison. Merci.

Portrait de albert boueno
J'aime 0

Comme vous pouvez le lire dans l'excellent texte consacré au cancer du poumon qui se trouve dans l'encyclopédie médicale Vulgaris le pronostic du cancer du poumon est variable selon le type de cancer plus précisément le type de cellules concernées par le processus néoplasique autrement dit le cancer lui-même. C'est la raison pour laquelle il m'est difficile de vous répondre. D'autre part, selon les individus, leur mode d'alimentation, leur génétique, la façon de vivre, de dormir, le stress quotidien, en résumer leur manière de vivre (alcool, tabac, pollution, grandes villes, campagne, insecticides, etc. etc. etc. ) le pronostic est très variable. Il est parfois très long et on a même vu des personnes guérir spontanément sans savoir pourquoi. Chacun a peut-être sa petite idée sur des guérisons de cancer spontané ou des régressions cancéreuses et néoplasiques. Bon courage tout de même.

Portrait de Youg
J'aime 0

La biopsie du prélevement trans-thoracique de la masse confirme un cancer épidermoide.
Pour le larynx, c'était la même chose: carcinome épidermoide moyennement différentié mais inflammatoire.
Merci.

Portrait de Joss.Randall
J'aime 0

Voici ce que j'ai découvert sur Internet pour vous rendre service de la part de Joss Randall, justicier d'Internet.

comme d'habitude il faut toujours citer les sources : ce texte provient de l'université de Rennes il est écrit par des étudiants en médecine.
http://medphar.univ-poitiers.

Cancer epidermoides

CARCINOMES EPIDERMOÏDES
I - Définition :
Carcinomes (ou anciennement « épithéliomas ») = tumeurs malignes épithéliales
Carcinome épidermoïde = carcinome malpighien (en anglais : squamous cell
carcinoma)
Carcinome épidermoïde : Tumeur épithéliale maligne reproduisant de façon plus ou
moins fidèle la structure d’un épithélium malpighien. La tumeur naît souvent – mais pas
toujours - d’un épithélium malpighien.
II – Principales localisations :
a) sur un épithélium malpighien de siège normal :
- peau
- muqueuses des voies aérodigestives supérieures (ORL, œsophage)
- canal anal
- exocol utérin
- vagin
- gland
b) sur un revêtement cylindrique :
- bronche
- endocol utérin
c) sur un autre type d’épithélium :
- paramalpighien comme dans la vessie (surtout dans la bilharziose)
- glandes salivaires
- pancréas etc.
Les carcinomes épidermoïdes développés en dehors d’un épithélium malpighien de
siège normal sont appelés « carcinomes épidermoïdes métaplasiques ».
III – Aspects macroscopiques:
a) Aspects élémentaires :
- forme végétante ou exophytique, faisant saillie à l’extérieur (peau) ou dans la
lumière d’une cavité ou d’un conduit (œsophage, bronche)
- forme ulcérée : perte de substance creusée dans la tumeur
- forme infiltrante : destruction et remplacement des structures normales par la
tumeur. La surface paraît peu modifiée, mais il existe une induration du tissu
sous jacent (par exemple rigidité de la paroi gastrique dans la linite gastrique)
PL/Kc épidermoïdes
Page 2
2
b) Association de ces aspects élémentaires :
- le plus souvent la tumeur associe ces aspects élémentaires qui sont rarement purs, et
réalise des formes ulcéro-infiltrantes, ulcéro-végétantes
- dans un conduit comme l’œsophage ou les bronches, il existe des formes
circonférencielles ou non, sténosantes ou non …
IV – Aspects microscopiques :
a) Différenciation :
- un carcinome épidermoïde bien différencié ressemble à un épithélium malpighien
normal. En particulier, il existe des ponts d’union intercellulaires, des tonofilaments.
- un carcinome épidermoïde peu différencié s’écarte nettement de l’aspect d’un épithélium
malpighien normal, mais il possède quelques caractères permettant de le rattacher à ce
type histopathologique.
- un carcinome épidermoïde moyennement différencié a un aspect intermédiaire entre les
deux catégories précédentes.
b) Maturation :
Pour les carcinomes épidermoïdes elle se définit par la production de kératine.
Plusieurs types de kératinisation sont possibles :
- maturation orthokératosique proche de la kératinisation normale mais plus
abondante et formant des globes cornés dans la profondeur du tissu tumoral
- maturation parakératosique ou les noyaux cellulaires persistent dans les lameeles
cornées. Elle réalise aussi des globes cornés dans les massifs tumoraux.
- maturation dyskératosique où la kératinisation se fait sous forme d’éléments
isolés, sans formation de globes cornés.
Les carcinomes épidermoïdes non matures se caractérisent par une absence de kératine.
c) L’architecture générale des carcinomes épidermoïdes correspond à des massifs, à des
lobules ou à des travées souvent anastomosées entre elles. Entre ces plages
carcinomateuses, le stroma (qui constitue le tissu conjonctif de soutien et de nutrition de la
tumeur) est plus ou moins inflammatoire.
d) Les cellules tumorales présentent des caractères cytologiques de malignité en
particulier avec des noyaux irréguliers et des mitoses anormales par leur nombre et leur
aspect. Cependant ces anomalies cytologiques peuvent être discrètes dans les formes très
bien différenciées de carcinome.
e) Les carcinomes in situ :
- prolifération localisée à l’épithélium, limitée par la membrane basale qui est respectée :
CIS (carcinome in situ) ou carcinome intra-épithélial.
- peut se développer dans un épithélium métaplasique (bronches).
- ils s’observent souvent au niveau du col utérin, de la peau (maladie de BOWEN).
- ils sont totalement guéris par exérèse chirurgicale.
V – Aspects évolutifs
Comme la plupart des carcinomes ils disséminent d’abord par voie lymphatique en
donnant des métastases dans les ganglions de drainage. Par exemple les carcinomes
épidermoïdes ORL envahissent les ganglions cervicaux.
PL/Kc épidermoïdes
Page 3
3
Les métastases par voie sanguine sont généralement plus tardives : ainsi les
carcinomes bronchiques donneront des métastases dans les ganglions lymphatiques du hile
pulmonaire puis des métastases à distance par voie sanguine : métastases cérébrales,
surrénaliennes.
VI – Carcinomes épidermoïdes cutanés
Il en existe deux types :
a) le carcinome spinocellulaire (c’est un carcinome épidermoïde typique)
- macroscopie : forme ulcéro-végétante habituelle. La forme végétante pure réalise
l’aspect de la corne cutanée avec une hyperkératose de surface.
- microscopie : c’est celle d’un carcinome épidermoïde plus ou moins bien différencié
avec les mêmes aspects évolutifs.
b) les carcinomes basocellulaires :
- macroscopie : forme végétante, ou forme ulcérée avec en périphérie des élevures en
perles, ou forme plane d’aspect cicatricielle
- microscopie : la tumeur est faite de petites cellules au cytoplasme basophile,
ressemblant aux cellules de l’assise germinative (ou basale) de l’épiderme. Ces cellules se
groupent en massifs en périphérie desquels elles adoptent une disposition palissadique. Ces
carcinomes peuvent comporter des aspects de différenciation annexielle (sudorale, pilaire…),
et doivent être distingués des véritables tumeurs annexielles qui sont souvent de nature
hamartomateuse.
Cette variante de carcinome ne donne pas de métastases mais elle peut avoir une
évolution locale très agressive (ulcus rodens).
VII – Carcinomes de la langue :
a) Carcinomes de la portion mobile de la langue
Surtout chez l’homme de 55 à 65 ans.
Facteurs favorisants : alcoolisme et tabagisme, mauvaise hygiène dentaire.
Lichen plan atrophique (20% de cancérisation)
Papillomatose
Evolution :
- cancers marginaux -> pilier antérieur de l’amygdale
- cancers de la face ventrale -> plancher
- cancers de la pointe généralement peu infiltrants
- cancers de la partie postérieure : peuvent perforer les gros vaisseaux
Lésions multiples au niveau des voies aéro-digestives supérieures dans 6% des cas.
Envahissement ganglionnaire :
Dans 36% des cas il est muet cliniquement.
- groupe jugulo-carotidien (58,5%)
- groupe sous-mento-maxillaire (16%)
- groupe inférieur cervical transverse et spinal (8%)
PL/Kc épidermoïdes
Page 4
4
b) Carcinomes de la base de la langue
Ils sont plus rares qu’au niveau de la portion mobile de la langue. Ils s’accompagnent
d’un envahissement presque constant et souvent bilatéral des ganglions.
VIII – Cancers de l’œsophage
Facteurs favorisants :
- alcool, tabac
- dysphagie sidéropénique
- dysplasie
- dysplasie sur endobrachy- oesophage (adénocarcinomes)
Localisation :
50% dans le tiers inférieur
40% dans le tiers moyen
10% dans le tiers supérieur
Macroscopie : le plus souvent de forme ulcérante
Histopathologie :
Carcinome épidermoïde dans 90% des cas, parfois verruqueux (très kératinisant)
Les autres formes de carcinome : Adénocarcinome au niveau du 1/3 supérieur et du 1/3
inférieur de l’œsophage. Le carcinome à petites cellules est beaucoup plus rare.
Evolution :
Envahissement ganglionnaire fréquent (50% des cas)
Envahissement régional (plèvre, trachée et bronches)
Complications infectieuses
Compte tenu de l’évolution rapidement fatale, les métastases à distance sont rares.
IX – Carcinomes bronchiques
Moyens d’étude :
Biopsie par fibroscopie
Cytoponction transpariétale dans les formes périphériques
Cytologie de brossage endo-bronchique
Différents types de carcinomes broncho-pulmonaires :
Carcinomes épidermoïdes
Adénocarcinomes
Carcinomes à petites cellules
Macroscopie et évolution des carcinomes épidermoïdes :
Ils sont généralement de siège proximal, près du hile. Ils se développent le plus
souvent dans les grosses bronches, puis s’étendent au parenchyme pulmonaire voisin, aux
ganglions du hile, puis donnent des métastases viscérales à distance (en particulier cérébrales
et surrénaliennes.
Il est parfois difficile de déterminer si les carcinomes épidermoïdes sont primitivement
bronchiques ou secondaires (c'est-à-dire métastatiques d’une autre origine). Ces carcinomes
surviennent en effet dans un contexte alcoolo-tabagique ou d’autres localisations sont
fréquentes (ORL, œsophage). Ils peuvent coexister avec des foyers de dysplasie en muqueuse
PL/Kc épidermoïdes
Page 5
5
des voies aéro-digestives supérieures. [A noter que ce diagnostic différentiel entre tumeur
primitive et métastase est aussi souvent difficile avec les adénocarcinomes broncho-
pulmonaire]
Sur le plan microscopique les carcinomes épidermoïdes s’accompagnent souvent d’une
métaplasie malpighienne de la muqueuse bronchique de voisinage.
Les autres types de carcinomes broncho-pulmonaires seront étudiés ultérieurement au
cours du module de spécialité.
PL/Kc épidermoïdes

Portrait de Youg
J'aime 0

Merci Bien. Je garde le moral et je compte lutter avec force et foi contre cette terrible maladie.

Portrait de ginette1
J'aime 0

Bonjour Youg,
J'ai aussi un cancer du poumon. De multiples petits nodules sur les 2 poumons. Je suis un traitement en chimio, mon2e cycle commence demain. J'ai besoin de force et de courage, j'espère en avoir assez pour aller de l'avant.
Avez-vous un traitement en vue?
Bon courage, Gi

Portrait de Youg
J'aime 0

Bonjour,
j'ai rencontré mon médecin ce matin. Il m'a dit que contrairement à ce que le pneumologue lui a dit, il ne s'agit pas de métastases dues au cancer du larynx mais plutôt d'un cancer primitif. Je fais un examen de sang demain vendredi et je commence la chimio dès lundi. (lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi et lundi suivant). Ensuite repos de 2 semaines et un autre cycle. Après il verra l'évolution. Ca me rasssure de commencer lundi.
Il ne comprend pas que je fasse 2 cancers en moins de quelques mois.
J'ai le moral et le courage de me battre grace à vos témoignages.
Il m'a parlé d'un livre qui sera publié en octobre sur l'alimentation des personnes atteintes de cancer (choux, poisson, huile de lin, etc...).
J'ai arrêté de fumer le 27 janvier 1990, donc il ya 17 ans.
Bonne journée. Très sincèrement.

Portrait de ginette1
J'aime 0

Comment allez-vous ces jours-ci?
Moi, c'est la déprime et je ne sais pas quoi faire
Merci de m'aider si vous pouvez
Gi

Portrait de Youg
J'aime 0

Bonjour,
Ca va un peu chez moi. La chimio fatigue. Je suis fatigué et je n'ai pas d'apetit.
Mais il faut rester positif car c'est le chemin vers la guérison. Il faut de la patience et du courage avec certains maux.

Portrait de ginette1
J'aime 0

Bonjour,
Est-ce que le carboplatine fait déprimer de plus en plus? La gemcitabine me remet en forme. Est-possible?
Merci
Gi

Portrait de Youg
J'aime 0

Je suis sous cisplatine et gemzar. Je ne connais pas les effets secondaires du carboplatine. En général, la chimio fatigue l'organisme. Jusqu'à quelques jours après la dernière injection du cycle, on est déprimé. Le degré dépend de chaque personne. Il faut marcher une heure par jour et manger beaucoup de fruits et légumes qu'on aime. Je vous conseille de boire du thé vert à la place du café. Vous pouvez acheter le livre "Anti Cancer" du professeur Schreiber. L'alimentation aide beaucoup l'organisme à lutter contre le cancer. Je ne prend plus le petit déjeuner classique (pain, café au lait, beurre, confiture). Je préfère du thé vert et des fruits ou du lait de soja à la place.
Consommez de l'ail, oignons, tomates, poissons, huile d'olive, brocolis, carottes, bref des fruits et légumes et du thé VERT sans sucre. Les cellules cancéreuses consomment beaucoup de sucre.
J'ai fini mon second cycle de chimio et je vais faire une évaluation au scanner bientôt. Mes symptômes ont diminué (crahats de sang, douleurs aux côtes, essouflement rapide). Je reste optimiste car l'alimentation, le sport et le mental comptent pour beaucoup dans la lutte contre le cancer.
Bon courage.

Portrait de ginette1
J'aime 0

Bonjour Youg,
Merci des conseils. Je commence mon 4e cycle cette semaine, je suis un peu fatiguée. Mon dernier scan montre que rien n'a évolué, ça ne s'agrave pas. C'est bon signe. J'ai une petite déprime et je pense avoir un médicament pour me sentir mieux.
Et vous comment allez-vous?
Ginette

Portrait de Youg
J'aime 0

Bonjour Ginette,
Je suis heureux de savoir que sa santé s'améliore. Ton médecin a-t-il prévu un autre traitement après la chimio? Radiothérapie ou chirurgie? Bon courage et surtout garde le moral haut. Chez moi, j'attend le contrôle prévu pour la semaine prochaine. C'est angoissant et je préfère ne pas y penser. Je me promène beaucoup pour ne pas y penser en espérant que ca va bien se passer. Bien sincèrement.

Portrait de ginette1
J'aime 0

Bonjour,
J'ai trouvé le livre "Anti Cancer" du professeur Schreiber, je me mets à la lecture. J'ai reçu mon 1er traitement de mon 4e cycle, donc le 7e. Ça me fatigue et me déprime de plus en plus mais je suis tellement bien pendant ma semaine de congé. Je marche pendant une heure presque tous les jours avec une de mes amies, parfois j'ai les jambes fatiguées. Je ne sais pas quel sera le prochain traitement après le scanner dans 2 semaines. Pas de chirurgie prévue car j'ai trop de petits nodules. Il n'y a rien à faire, on me prolonge et c'est tout je crois à moins d'un miracle.
Je t'envoie des ondes positives.
Bonne fin de semaine, Gi

Portrait de Youg
J'aime 0

Bonjour,
Je souhaite que tu lises ce livre car il te permettra de garder espoir. Le mental a un rôle important dans la lutte que nous menons contre la maladie. J'y crois. Nous en sortirons vainqueur. Merci et bonne semaine.

Portrait de ginette1
J'aime 0

J'ai eu un appel de mon médecin qui tenait à me donner les résultats de mon dernier scan..
Les nodules ont légèrement diminués, d'autres sont calcifiés et la métastase sur la surrénale est disparue.
Mon doc me conseille de faire 2 autres cycles. C'est certain que je suis prête à endurer les effets secondaires.

Mes petits soldats ont travaillé fort. Je suis toute énervée et je crois que je vais reprendre goût à la vie!
Bonne journée

Portrait de Youg
J'aime 0

Bravo. Je saute de joie. Moi aussi j'ai fait un scanner de contrôle après 2 cycles. Les petites lésions ont disparu. La grosse a diminué de moitié. Mon medecin était joyeux et il m'a dit qu'il va pousser jusqu'à 6 cycles. La chimio avec de bonnes doses produisent de bons résultats. Cela remet en cause les statistiques qu'on voit un peu partout sur le Net. Ce sont des résultats obtenus sur des périodes passées avec des traitements de cette période. La science évolue rapidement surtout dans la recherche sur le cancer.
Je suis content pour toi. Soyeux positifs, nous guérirons de ce mal et nous vivrons longtemps encore. Merci.

Portrait de Youg
J'aime 0

Bonjour Ginette,
Comment vas-tu actuellement? Moi, je me porte nettement mieux. Je suis à mon 4è cycle avec une réduction des doses. Porte toi bien. Bien sincèrement.

Portrait de ginette1
J'aime 0

Bonjour,
Contente que tu te portes mieux. Je suis en congé de chimio jusqu'au 27 décembre. Je refais un cycle car je réponds bien au traitement. Si je guérissais, ce serait merveilleux.
Passe un bon temps des Fêtes et restons confiants.

Portrait de ginette1
J'aime 0

Bonsoir,
J'espère que tu passes un bon temps des Fêtes, et que tu te portes bien. Moi, j'ai passé un bon Noël avec mon mari et mes enfants, super.
Il me reste un traitement sur mes 6 cycles. Après, ce sera un scanner pour voir ce que 2 cycles de plus ont donné.
Je vous souhaite une bonne année 2008 remplie de bonnes choses et surtout une santé grandissante.

À bientôt,
Ginette

Portrait de ginette1
J'aime 0

Bonjour Youg,
Comment te portes-tu?
Je n'ai pas de nouvellesm c'est inquiètant.

Bonne journée
Ginette

Portrait de Youg
J'aime 0

Merci Ginette,
Je me suis déconnecté du forum un moment car j'ai un probkème avec mon ordinateur. Bonne et heureuse année 2008 pleine de SANTE. J'ai fini mon 6è cycle de chimio. La tumeur a regressé beaucoup. L'oncologue me propose une radiothérapie complémentaire mais j'ai rencontré mon pneumologue hier qui me dit le contraire. Il trouve que ni la chirurguie, ni la radiotérapie ne sont indiquées dans mon cas. Cette contradiction a cassé mon moral et je ne sais plus ce qui se passe. Ils vont se réunir et prendre une décision. Je ne sais pas si la chimiothérapie seule peut guérrir complètement. Merci pour ta réponse. Continuons de nous battre contre la maladie car la vie est belle.

Portrait de ginette1
J'aime 0

Bonjour,
Ça me fait plaisir de recevoir de tes nouvelles. Je suis contente que la tumeur ait régressé, c'est bon signe. La radio aux poumons n'est pas recommandée d'après ce que j'en sais.
Mes nodules ont diminué aussi et c'est pour cette raison que j'ai reçu 2 cycles de plus. Ce qui m'en fait 6 au total. J'ai fini le 3 janvier. Je suis en attente et je vois mon onco une fois par mois, plus une prise de sang. Un scanner aux trois mois. Je me sens bien, je marche, je fais du Pilatès et de la moto neige. C'est super.
Nous allons passer le mois d'avril en Europe, France, Suisse, Belgique... ça aussi c'est super!
On profite de la vie. Garde ton moral, c'est primordial!

À bientôt, Ginette

Portrait de Youg
J'aime 0

Merci bien. L'essentiel est de garder le moral en se disant que l'on va guérir et vivre longtemps. C'est bien de voyager. Amuse-toi bien. La science évolue et je suis sûr que dans quelques années, on guérira facilement le cancer. Bon dimanche.

Portrait de ginette1
J'aime 0

Est-ce que je t'ai dit que je vivais au Québec?
Et toi, de quelle région es-tu?

Bonne fin de semaine,
Ginette

Portrait de Youg
J'aime 0

Je suis originaire d'Afrique mais je suis en France poru me soigner.

Pages

Participez au sujet "Cancer pulmonaire"

Articles à lire concernant "Cancer pulmonaire"

  • Cancer S'abonner Cancer primitif du poumon ... 50% des patients atteints de cancer pulmonaire, ont des métastases (dissémination de la tumeur cancéreuse loin ...
  • Cancer S'abonner Syndrome de ... de symptômes révélateurs d'une tumeur cancéreuse (cancer du poumon) se situant dans la région supérieure du thorax (apex pulmonaire). Commenter 0 J'aime 0 ...
  • ... particulier chez les patients néoplasiques (présentant un cancer) et chez ceux venant de subir une transplantation d'organes. Les ... des lésions de la peau, une atteinte de l'appareil pulmonaire, de l'abdomen (plus particulièrement de l'hypochondre droit : zone ...