Portrait de Krystal

bonjour je suis nouvelle sur le forum

mais j'ai une petite question est-ce qu'un avortement qui a eu des complications peux augmenté les risques de cancer du col de l'utérus?

si plusieurs femmes du côté du père et du côté de la mère ont eu un cancer du col ou de l'utérus ou des fibrome ou des ulcères ou de l'endométriose

est-ce plus a risque pour une jeune femme ayant été violer, avorter, et dont plusieurs personnes ddes deux coté de sa famille ont eu se qui est mentionner plus haut?

merci

krys

Portrait de Krystal
J'aime 0

je me suis peut-être mal exprimé!

lorsque j'avais 18 ans, je me suis fais violer et je suis tombé enceinte! je ne l'ai pas garder par contre, après mon avortement j'ai eu des complications. plusieurs femmes de ma famille ont eu des trouble avec leur utérus et/ou le col de l'utérus. mon médecin veux me voir dimanche par rapport a ma cytologie.
je suis térrifier, j'ai peur d'avoir sois le cancer du col ou de l'utérus pouvez-vous m'éclairer svp.
kryssy

Portrait de jory-lou06
J'aime 0

Bonjour kryssy,

Premièrement, avant de paniqué et de stressé, attends d'avoir rencontré ton médecin. Cela ne veut pas automatiquement dire que tu as un cancer. Il peut simplement être question d'une infection bénigne ou qu'il n'a rien trouvé d'alarmant.
Il est certain par contre que tu es plus à risque, si dans ta famille il y a plusieurs cas de cancer. C'est peut-être une des raisons pour laquelle, il /elle, se doit d'être plus vigilant.

Bon courage et reste en contact, ici il y a toujours quelqu'un pour t'écouter et t'encourager en cas de besoin.

amitié
jory-lou

Portrait de Krystal
J'aime 0

salut mon médecin n'est pas au courant de tous les cas de cancer car moi même je ne l'ai appris qu'aujourd'hui alors que je posais la question pour répondre a mon médecin s'il me posais la question.
puis il ne ma jamais rappeler quand j'avais rien.

autre question suis-je plus a risque si j'ai eu un avortement?

Portrait de jory-lou06
J'aime 0

salut kryssy,

pour répondre à ta question sur le fait d'avoir subi un avortement et bien non, tu n'es pas plus à risque. Ce n'est pas un facteur pouvant conduire à un cancer.
De plus tu dis que ton médecin ne t'a jamais rappeler quand tu n'avais rien, cela ne confirme pas que s'il a trouvé quelques choses qu'il faut absolument que ce soit grave. Il peut s'agir que d'une simple infection. J'aimerais savoir ce que tu veux dire par : après ton avortement, tu as eu des complications. Peux-tu être plus précise ? ( hémorragie )
Est-ce que cela a été fait convenablement et de façon hygiénique ?
Es-tu retombé enceinte par la suite et as-tu des enfants?
Présentement ressens-tu des douleurs ou est-ce que tu as subi un examen de routine ?

Juste pour te donner un exemple, moi j'ai dû subir une hystérectomie à l'âge de 26 ans souffrant de douleurs intolérables dans le ventre me donnant l'impression d'avoir des contractions, sans toutefois être enceinte.
Cela a duré pendant 3 ans, pas de façon continu évidemment, mais ça pouvait arriver n'importe quand et subitement sans que je m'y attendes et cela durait des heures.
Et comme par magie, la douleur repartait aussi subitement que lors de son apparition. Pourtant je rencontais mon gynéco. à tous les ans et jamais rien d'anormal.
Une nouvelle crise, visite à l'urgence pour la nuit et départ au matin. Le plus ironique dans tout ça c'est que durant cette visite à l'urgence, je pouvais voir de 5 à 6 médecins et tout ce qu'on réusissait à me dire : la prochaine fois, on vous fera un curetage et hop à la maison.
Jusqu'au jour où je me suis rendu dans un CLSC et que j'ai été vu par un jeune médecin généraliste qui à l'examen a constaté une grosseur dans l'utérus. Questions d'usage : est-ce que j'étais enceinte, réponse « non » puisque je prenais la pilule.
N'étant pas spécialiste, il m'a référé à l'un des plus grands spécialistes de ma ville et c'est grâce à ce jeune médecin prévoyant et à ce merveilleux gynéco. que je suis vivante aujourd'hui.
La grosseur qu'il avait détecté et qu'il croyait être un fibrome, était en fait la grosseur de mes ovaires. Car vois-tu, la journée de mon hospitalisation ce ne devait être qu'un examen, tandis qu'à mon réveil, j'ai eu la triste nouvelle que je ne pourrais plus jamais avoir d'enfant puisque l'on m'avait fait une hystérectomie complète. Ce que l'on m'a montré dans un petit bocal ne contenait que de la fine pousière ( mes 2 ovaires )
Tout ça pour en venir à te dire, il est préférable qu'il te fasse venir à son bureau et cela quel que soit la raison. Que de laissé des choses traîner même si elles sont anodines ou de nature plus grave, c'est toujours mieux de savoir que de rester dans l'incertitude. Cela prouve que tu as un médecin qui prends soin de ses patients et de nos jours, malheureusement, on en compte de moins en moins.

Quoi qu'il en soit, redonne-moi de tes nouvelles et ce que je t'ai raconté, n'était pas dans l'intention de t'inquiéter. Prend le temps de répondre aux questions que je t'ai posé et ensuite fait le point de ce que tu ressens. Cela devrait au moins te donné une idée. Je souhaite de tout coeur que tout aille pour le mieux...

Bon courage et surtout ne panique pas sans savoir. Promis !!
amitié
jory-lou

Participez au sujet "cancer du col et avortement"