Portrait de alaz

bonjour
je me présente j'ai 52 ans et souffre des lombaires depuis une opération d'une hernie discale en 1979.les conséquences aujourd'hui après 32 années d un emploi de paysagiste,infiltration scano guidee depuis 4 a 5ans,rysolyse et aujourd'hui ,2 diagnostiques chirurgical opposes.
l'un me suggere une operation du canal rachidien et des recessus lateraux sans tarder,et l'autre me dit d'attendre car mon perimetre de marche est encore consequent par ailleur une artrodese sur 3 etages semble inevitale.
je suis perdu et ne sais plus a quel saint me vouer mon medecin generaliste pas tres dynamique ne m est pas d'une grande aide hormi me faire des ordonnances de skenan.
j attend d'eventuels conseils et surtout des temoignages sur ces operations qui me semblent lourdes.
mreci

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonjour alaz,

La rhizotomie chirurgicale (rhisolyse) n'a une efficacité que dans 36 à 65% des cas. Les infiltrations n'ont pas prouvées une efficacité satisfaisante.

Difficile question que vous posez-là... Pourquoi ? Parce que le corps médical se la pose également. Dans les deux cas, une étude d'évaluation doit être entreprise en tant que rapport "intervention/bénéfice"...

De nombreuses études, à la fois expérimentales et cliniques, ont montré que la fusion vertébrale (arthrodèse) transférait les contraintes mécaniques vers les étages adjacents et induisait une dégénérescence précoce des disques et des articulations postérieures des étages adjacents, proportionnelles au nombre d'étages fusionnés. Dans 30 à 40% des cas. Par contre, il semblerait que le bénéfice soit de 80 à 95% des cas avec pour bémol une baisse de cette efficacité après dix ans.

Quels étages seraient concernés pour l'arthrodèse ? S'agit-il du canal rachidien rétréci ? En 79, quelle vertèbre (hernie discale) a-t-elle était opérée ? Boitez-vous (claudication) ?

Il est vrai qu'un des critères majeurs retenu est votre périmètre de marche qui reste satisfaisant.

Dans les deux cas, les médecins considèrent par évaluation pour une intervention chirurgicale : l'âge, la masse corporelle (IMC), type, siège, degré et étendue de la pathologie, des éléments d’instabilité vertébrale
préopératoire, du traitement antérieur, la concordance anatomo-clinique (anatomie et interrogatoire du médecin et la consultation des examens d'imageries), la gêne fonctionnelle exprimée par le patient, douleur au repos et d'effort, ...

Il appartient donc, à votre chirurgien, voire vos, dans votre cas, de vous informer correctement sur les deux interventions car elles ne sont pas anodines.

Si une des interventions est entreprise, elle ne doit être issue que d'un accord entre vous et ce chirurgien. C'est pourquoi, l'ensemble de la période pré-opératoire, opératoire et post-opératoire doit vous être décrit de façon non équivoque, claire ( explication des termes médicaux), précise et complète.

Vous voyez que ce n'est pas simple de répondre à votre question, mais sachez que vous pouvez changer de médecin généraliste et/ou avait le droit de demander un troisième avis chirurgical... Et c'est ce dernier que je me permettrais de vous conseiller vivement.

Le Skénan* est-il efficace pour vous, quel dosage prenez-vous ?

J'espère avoir pu vous aider... Un peu.

Merci.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonjour alaz,

La rhizotomie chirurgicale (rhisolyse) n'a une efficacité que dans 36 à 65% des cas. Les infiltrations n'ont pas prouvées une efficacité satisfaisante.

Difficile question que vous posez-là... Pourquoi ? Parce que le corps médical se la pose également. Dans les deux cas, une étude d'évaluation doit être entreprise en tant que rapport "intervention/bénéfice"...

De nombreuses études, à la fois expérimentales et cliniques, ont montré que la fusion vertébrale (arthrodèse) transférait les contraintes mécaniques vers les étages adjacents et induisait une dégénérescence précoce des disques et des articulations postérieures des étages adjacents, proportionnelles au nombre d'étages fusionnés. Dans 30 à 40% des cas. Par contre, il semblerait que le bénéfice soit de 80 à 95% des cas avec pour bémol une baisse de cette efficacité après dix ans.

Quels étages seraient concernés pour l'arthrodèse ? S'agit-il du canal rachidien rétréci ? En 79, quelle vertèbre (hernie discale) a-t-elle était opérée ? Boitez-vous (claudication) ?

Il est vrai qu'un des critères majeurs retenu est votre périmètre de marche qui reste satisfaisant.

Dans les deux cas, les médecins considèrent par évaluation pour une intervention chirurgicale : l'âge, la masse corporelle (IMC), type, siège, degré et étendue de la pathologie, des éléments d’instabilité vertébrale
préopératoire, du traitement antérieur, la concordance anatomo-clinique (anatomie et interrogatoire du médecin et la consultation des examens d'imageries), la gêne fonctionnelle exprimée par le patient, douleur au repos et d'effort, ...

Il appartient donc, à votre chirurgien, voire vos, dans votre cas, de vous informer correctement sur les deux interventions car elles ne sont pas anodines.

Si une des interventions est entreprise, elle ne doit être issue que d'un accord entre vous et ce chirurgien. C'est pourquoi, l'ensemble de la période pré-opératoire, opératoire et post-opératoire doit vous être décrit de façon non équivoque, claire ( explication des termes médicaux), précise et complète.

Vous voyez que ce n'est pas simple de répondre à votre question, mais sachez que vous pouvez changer de médecin généraliste et/ou avait le droit de demander un troisième avis chirurgical... Et c'est ce dernier que je me permettrais de vous conseiller vivement.

Le Skénan* est-il efficace pour vous, quel dosage prenez-vous ?

J'espère avoir pu vous aider... Un peu.

Merci.

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de alaz
J'aime 0

bonjour
merci pour votre reponse tres interessante
l operation de la hernie discale etait en l4 l5. d apres un chirurgien ce sont surtout les foramens qui sont tres arthrosiques mais egalement le canal lombaire sur plusieurs etages ce chirurgien me propose juste cette intervention(si je puis dire); l autre chirurgien pour l instant me conseillerait de refaire une risolyse tout en sachant que cela ne fait que reculer le probleme.pour lui tant que mon perimetre de marche est correct il n'y a pas lieu d'intervenir et et que travailler seulement le canal et les foramens n 'apporterait que tres peu de resultats si en parallele une arthrodes sur 3 etages n'est pas realisee(l3l4l5s1)pour un resultat aleatoire(qu est ce que cela veux dire)il me conseil egalement de consulter un chirurgien repute sur colmar(alsaces)le rendez est pris mais pas avant fin mars!.pou conclure ma grosse interrogation du moment si je subit une telle intervention qu en sera t il de ma carriere professionnelle,peut on retravailler d une faconassez physique.
merci pour votre ecoute

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonjour alaz,

La hernie discale L4-L5 est effectivement la plus commune et à cette époque (79), les chirurgiens oeuvraient beaucoup, aujourd'hui, c'est beaucoup moins le cas car la hernie discale susceptible d'être opérée doit être bien distinguée ( site, type, degré, etc) et ce n'est que dans cette seule optique que l'on peut remarquer une recrudescence des interventions.

Bref, en résumé que se soit de l'un ou l'autre des chirurgiens, l'arthrodèse est conseillée, si je comprends bien.
Bien sûr que la rhizolyse ne fait que reculer la question de l'arthrodèse. Mais ceci, c'est à vous de voir... Quand la réaliser sachant que vous avez rdv mi-mars ?

En ce qui concerne le terme aléatoire employé par le médecin, s'il s'agit de l'arthrodèse :
1/ Après dix années l'efficacité n'est plus prouvée,
2/ Les résultats, dans les rapports cliniques ne sont pas explicitement clairs mais sur des bases de pourcentages exprimés sur des catégories, sous-catégories, etc...
En ce qui concerne le terme aléatoire employé par le médecin, s'il s'agit de la rhizolyse, vous savez qu'elle doit être répétée.

En tout cas, je suis ravie que vous voyiez un troisième chirurgien "réputé", au moins, vous aurez un troisième avis.

Pour la reprise de votre activité professionnelle, elle peut se faire au bout du 4e-5e mois de l'intervention mais surtout au regard de la fonction du poste occupé ! Donc, ceci est une généralité, cela ne peut être que le chirurgien qui vous a opéré qui donnera son accord pour une reprise... Là, je ne peux vous répondre moi-même.

Êtes-vous employé ou à votre compte ?

J'espère avoir pu répondre à votre interrogation...

Merci

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de alaz
J'aime 0

bonjour et merci
je suis salarie c'est la raison pour laquelle je reflechi a une eventuelle reconvertion si je suis ds l impossibilite de poursuivre mon metier,ce qui est tres difficile a mon age.Si des personnes ayant subit ce genre d'intervention peuvent en temoigner cela m'aiderait,car comme tout le monde je n'imagine pas me retrouver en invalidite a 52 ans.cela me preoccuppe plus que l'intervention.merci a tous

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonjour alaz,

Je comprends votre inquiétude qui est bien évidemment justifiée.

J'espère que vous aurez des témoignages.

Je vous souhaite bon courage et si vous le voulez, donnez-moi des nouvelles de la consultation du chirurgien de Colmar. Merci

Bon courage. Bien cordialement.

Portrait de alaz
J'aime 0

onjour
merci pour vos reponses tjrs tres interressantes,je fais le forcing pour avancer ma date de consultation,mais c'est pas gagne,je ne manquerai pas de vous tenir au courant
cordialement

Participez au sujet "canal rachidien et recessus lateraux"