Portrait de patlou

On dit que les poumons ne donnent pas de douleurs parce qu'ils ne sont pass inervés, mais qu'en est-il des bronches? Une bronche irritée peut-elle faire souffrir? Merci.

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

En réalité la souffrance n'est pas objectivable en termes de douleurs mais plutôt en termes d'inflammation en ce qui concerne les bronches.

Voici quelques détails supplémentaires pour mieux comprendre les douleurs qui surviennent au niveau du thorax.

Des douleurs dans le thorax sont rarement d'origine pulmonaire. En effet, comme vous le précisez très justement, le parenchyme c'est-à-dire les poumons eux-mêmes sont dépourvus d'innervation sensitive c'est-à-dire de système nerveux permettant de percevoir les sensations douloureuses.

Ceci est important en ce qui concerne le système respiratoire.

Une des rares structures au niveau de l'appareil respiratoire qui est susceptible d'entraîner l'apparition de douleur est la plèvre (voir ce terme dans l'encyclopédie médicale Vulgaris). Celle-ci est à l'origine de sensations douloureuses parfois très importantes.
Ainsi la douleur d'atteinte pleurale et vive, aiguë et superficielle. Le plus souvent elle est décrite comme un point de côté et est aggravée par la respiration profonde et par la toux. Elle s'atténue d'autre part quand le patient ne mobilise plus c'est-à-dire immobilise la moitié de son thorax en se couchant par exemple du côté atteint. Quelquefois l'irritation de la plèvre diaphragmatique périphérique entraîne l'apparition de douleurs qui irradient vers l'abdomen et qui sont capables de simuler une maladie de l'abdomen.
Quand l'irritation de la plèvre diaphragmatique a lieu au centre de celle-ci le patient ressent des douleurs qui irradient vers l'épaule et le côté correspondant.
Les autres douleurs susceptibles de survenir au niveau du thorax sont pariétales comme cela survient au cours de la fracture des cotes, l'inflammation d'un périostes des côtes, la névralgie intercostale, le zona, des douleurs des muscles intercostaux, des muscles pectoraux, de la ceinture scapulaire, et d'un syndrome de Tietze (voir ces termes dans Vulgaris).
Des douleurs en provenance du médiastin sont dues à un emphysème médiastinal ou une médiastinite.
Les douleurs trachéobronchiques sont le fruit d'une trachéite aiguë qui se manifeste par des douleurs et des brûlures en arrière du sternum. On parle de douleurs rétrosternales qui sont quelquefois confondues avec un infarctus du myocarde.
En ce qui vous concerne, les douleurs peuvent être liées à une bronchite associée. Dans ce cas les douleurs sont ressenties à la base du sternum et dans les régions parasternales c'est-à-dire de chaque côté de celui-ci.
Ensuite s'il s'agit de douleurs chroniques il peut s'agir de douleurs pleurales dues à cancer du poumon ou un mésothéliome voir une pleurésie chronique ou à des métastases pleurales heureusement plus rares.
Les douleurs pariétales peuvent être le fruit de douleurs du thorax dues à l'arthrose ou à des troubles de la statique (déformation: cyphose, scoliose, cyphoscoliose) de la colonne vertébrale et en particulier de la partie du rachis concernant le cou et les vertèbres dorsales. Plus rarement la périarthrite scapulohumérale (atteinte de l'épaule) ou encore la costo-chondrite ainsi que les traumatismes du thorax peuvent entraîner des douleurs chroniques semblant provenir des poumons.
Nous avons déjà parlé des douleurs cardiaques qui peuvent qu'être confondues avec des douleurs pulmonaires, mais plus rarement. En effet, les douleurs cardiaques sont le plus souvent significatives avec irradiation dans les mâchoires et dans les mains (entre autres) associées plus ou moins à des éructations (rot).
L'ensemble des douleurs thoraciques quand celles-ci sont brutales et intenses doit faire penser à l'embolie pulmonaire.
Le pneumothorax , infarctus du myocarde la dissection de l'aorte sont d'autres pathologies qui entraînent des douleurs très vives et très intenses quelquefois intolérables. Bien entendu dans ce cas il est nécessaire d'effectuer une hospitalisation comportant des examens complémentaires de type radio, scanner, électrocardiogramme et IRMentre autres.

Vous trouverez la signification et des renseignements supplémentaires sur les termes de cette réponse dans l'encyclopédie médicale Vulgaris.

J'espère avoir répondu suffisamment à votre question.

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Participez au sujet "bronches et douleurs"