Portrait de Somout

Bonjour, mon fils de 2,5 ans a depuis 2 jours des boutons uniquement dans le cou. Ça le démange pas mal, pas de cloques ou quoique ce soit d'autre....
Quelqu'un a une idée ?

Participez au sujet "Boutons "

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "Boutons "

  • Le sadisme est un profil psychologique qui vise à prendre du plaisir ou encore de la complaisance à provoquer de la souffrance physique ou morale à une autre personne. La personnalité sadique aura besoin généralement d'entretenir un rapport de domination à l'autre, en usant de plusieurs armes comme :

    • Le mensonge.
    • Le harcèlement.
    • La violence.
    • L'intimidation.

    En psychiatrie il désigne la perversion sexuelle dans laquelle un individu éprouve de la satisfaction qui provient de la souffrance physique ou morale infligée à quelqu'un d'autre.

  • La maladie de von Economo est une méningite qui comme toutes les méningites se traduit par l'apparition de maux de tête, une raideur au niveau de la nuque l'on appelle également rigidité cervicale et une rétraction de la tête qui correspond à une manifestation extrême de la rigidité cervicale. Des convulsions font également partie du tableau clinique parfois. Elles sont le témoin d'une souffrance du cerveau, souffrance de type inflammatoire.

    Durant la première guerre mondiale une forme d'encéphalite appelée encéphalite léthargique ou maladie de von Economo concerna une grande proportion d'individus. C'est la raison pour laquelle on parle alors d'épidémie.

    Les premiers symptômes de cette maladie sont avant toute une perturbation du sommeil. Ainsi, les individus concernés dorment toute la journée et sont insomniaques la nuit.

    La relation qui existe entre la maladie de Parkinson et la maladie de von Economo est la suivante. Les symptômes de la maladie de Parkinson qui sont essentiellement des tremblements sévères et des difficultés à contrôler les mouvements de son corps sont également présents au cours de la maladie de von Economo.

    Que ce soit dans l'une ou l'autre de ces maladies neurologiques la cause des symptômes est l'atteinte de la substance noire qui fabrique de la dopamine. Cette atteinte se caractérise par la mort des neurones de la substantia nigra.

  • En dépit des progrès de la médecine, ces dernières années, il existe encore des accouchements difficiles nécessitant de recourir à des structures médicalisées. Nous allons voir  les principales complications susceptibles de survenir au cours de l'accouchement.

    1) La césarienne est une opération chirurgicale ayant pour but de permettre d'extraire le bébé après avoir pratiqué une incision de la paroi abdominale et de l'utérus.
    La césarienne est choisie en fonction de nombreux critères dont, entre autres, une ou plusieurs anomalies osseuses (concernant le bassin entre autres), certaine fragilité de l'utérus sont également en cause, en particulier le nombre de césariennes pratiquées auparavant.
    La césarienne s'impose également quand le bébé se présente par le siège c'est-à-dire que le postérieur se trouve près à sortir par le vagin.

    Pour résumer quand toutes les conditions favorables ne sont pas réunies pour que l'accouchement se déroule sans problème, il est nécessaire d'envisager césarienne.

    Celle-ci est quelquefois décidée à l'avance c'est-à-dire au cours de l'accouchement surtout quand le foetus est en souffrance ou bien quand on constate que le col ne s'est pas dilaté (stagnation du col de l'utérus). Enfin une mauvaise orientation du bébé en particulier quand celui-ci est en position transversale est une des indications de la césarienne.

    La césarienne se pratique sous anesthésie générale ou sous anesthésie péridurale. L'intérêt de l'anesthésie péridurale est de permettre à la maman de participer à la naissance de son enfant.
    Le chirurgien obstétricien va pratiquer une incision généralement horizontale au niveau des poils du pubis. Celle-ci par la suite devenant quasiment invisible. Le but de l'incision étant non seulement de sectionner la peau mais également l'uterus pour permettre l'issue du foetus en danger.
    Un grand nombre de femmes choisit d'emblée la césarienne afin d'accoucher normalement. Il s'agit d'une décision qui dépend directement d'éléments envisagés lors de la première césarienne.

    2) Les forceps désignent les instruments de métal se présentant sous la forme des cuillers et qui sont utilisés par le gynécologue-obstétricien ou la sage-femme pour guider le passage de la tête du foetus de manière à faciliter la sortie de celle-ci.
    Chaque cuillère est placée de part et d'autre de la tête du bébé au niveau de ses tempes. Le forceps permet d'écarter les parois du vagin avant que la tête avance, facilitant ainsi son passage.

    L'utilisation des forceps se fait quand la maman ne possède plus suffisamment de force à cause de la fatigue liée à l'accouchement et à la grossesse et est donc incapable de pousser de manière à faciliter l'expulsion du foetus (travail difficile).

    Dans certains cas la maman présente des contre-indications pour effectuer les efforts nécessaires à l'expulsion du bébé. Il peut s'agir par exemple d'une cardiopathie (anomalie ou maladie cardiaque).

    Quand on ne constate pas la progression de la tête du bébé alors que la maman force, les forceps sont également utilisés.

    La souffrance du foetus peut indiquer l'utilisation de forceps. Celle-ci survient au cours de l'accouchement quand par exemple le cordon est comprimé, ce qui aboutit au ralentissement du rythme du coeur de l'enfant.

    Le forceps est quelquefois également utilisé afin de faciliter l'issue de la tête quand le bébé se présente par le siège c'est-à-dire qu'on ce sont les fesses qui se situent au niveau de l'orifice vaginal.

    L'utilisation du forceps doit se faire évidemment en toute sécurité. Pour cela il est tout d'abord nécessaire de rompre la poche des eaux, de dilater le col de l'utérus, en totalité. Il faut également que la présentation soit engagée. On appelle présentation la tête du foetus en l'occurrence.
    Un antalgique (antidouleur( est administré a la patiente, quelquefois une anesthésie péridurale est effectuée. Généralement une épisiotomie de prévention est pratiquée.

    3) La ventouse obstétricale est utilisée quelquefois à la place du forceps. Dans ce cas elle est positionnée au sommet du crâne du bébé au moment de la dilatation complète du col de l'utérus. Il est ensuite créé un vide d'air à fin d'obtenir l'adhérence de la ventouse sur la tête du foetus qui peut de ce fait être guidée facilement vers l'extérieur de l'utérus tout d'abord, puis du vagin.

  • ... l'état du liquide amniotique. L'amnioscope est une sorte de petit cône que l'on introduit à l'intérieur du col de l'utérus à travers ...
  • ... cardiaque de l'enfant est obtenu grâce à un petit capteur posé sur l'abdomen de la maman et maintenu par une sangle. Le ...