Portrait de katbabou

hello,
j'ai une amie récemment rencontrée qui est borderline; comment me comporter avec elle pour garder le contact amical et amoureux ?

Portrait de angelus
J'aime 0

on à coutume de dire que tt s'apprend , malheureusement borderline es un combat de tt les jours , mon homme es borderline et la maladie es tres complexe, je suis avec lui depuis 1 an et j'ai tjs du mal a gerer les "pics" de sa maladie
si je peux vous donner un conseil, rester patient, elle se soigne votre amie? prend-t-elle son traitement?

Portrait de katbabou
J'aime 0

merci d'avoir répondu à mon message! non elle ne veut pas de médicaments! elle a suivi qq psychothéries... votre mari prend des médicaments ? je vous souhaite bon courage amitiés

Portrait de angelus
J'aime 0

il prenai un traitement, il dit que ca l'aide pas...
c bien dommage parce que la maladie se ressent plus presente, 1 jour sur 2 je dois faire face a borderline...
c'est tres difficile de trouver sa place a force, c'est fatiguant parfois, ca blesse, et il ne faut surtour pas "tomber " en meme temp que lui...

Portrait de katbabou
J'aime 0

j'ai rencontré un ami que je savais borderline; en fait il était stabilisé. J'ai parlé auj avec lui et son traitement lui convient depuis 2 ans. il est sous médication (séroqual - ne sais pas si ça s'écrit co ça) du trazolan le soir et un autre médicament que je n'ai pas retenu. il m'a dit aussi qu'il avait dû faire un énorme travail sur lui-même. Auj il a retrouvé du travail et il est d'un calme olympien! Ca donne espoir! Maintenant reste à les convaincre d'aller consulter!!! Au plaisir de te lire! Amitiés

Portrait de katbabou
J'aime 0

hello
un jour je t'aime un jour non je ne te veux plus ... elle me blesse ... me dit qu'elle tient à moi le lendemain... me dit qu'elle est malheureuse d'être comme ça... qu'elle ne gère rien par moments...ça sera toujours comme ça ? je finis par la détester par moments, je pleure parfois, elle exige énormément de moi, quand on est de sortie,ailleurs tout va bien ... on se sent bien... c'est merveilleux ...je n'arrive pas à me la sortir de la tête...on a décidé de ne pas habiter ensemble...et dès qu'on est séparé, on se manque pfff... Amitiés à toi Angelus

Portrait de mariamaria
J'aime 0

Est-ce que tu t'es demandé ce que t'apporte cette personne ? Et ce que t'apporte ce type de relation ? Parce que si ça dure, c'est qu'au fond, chacun y trouve son compte ... Dans la vie, je crois qu'il ne faut pas confondre les rôles : être la compagne ou le compagon de qq1 ne signifie pas être son infirmier, son souffre-douleur, son punching-ball, son père (ou sa mère), ... On vit avec qq1 pour s'épanouir, être heureux. Les gens comme ta compagne doivent se faire soigner pour pouvoir vivre (et offrir) une relation amoureuse équilibrée. Tu ne pourras pas jouer tous les rôles à la fois ...

Portrait de katbabou
J'aime 0

Merci de ta réponse. Oui elle m'apporte quelque chose! Quand elle va bien, elle est extraordinaire, généreuse, intéressante, elle respire m^me la joie de vivre... Elle s'excuse et s'en veux, on discute, le mieux à faire, ce que je lui demandais, c'est de ne rien dire, d'aller me promener ou autre et de la laisser tranquille et si ça dure, de rentrer chez moi... Je ne tiens aucun rôle que tu as cité dans ton message! Fort heureusement! Nous savons que ça sera très dur parfois mais on ne veux pas se quitter! Je vous soutiens tous et toutes! Je vous lis et vous donnerai des nouvelles, bonnes ou...moins bonnes Katty

Portrait de katbabou
J'aime 0

Hello

Je suis toujours en contact avec mon amie "borderline" mais amical ... Elle m'a dit ne plus savoir aimer depuis une rupture il y a 4 ans; une amie qui la connaît depuis 20 ans m'a confié qu'elle est "comme ça" depuis ce moment-là. Est-ce possible qu'un événement comme celui-là déclenche cet état ?
Bonne soirée

Portrait de la-fée-clochette
J'aime 0

Bonsoir katbabou,

Cet état "d'être" toujours à " la limite " entre des sentiments d'auto-insatisfaction faisant se succèder des penchants colèriques, des accès de tristesses allant jusqu'à vivre au plus profond de son vide intérieur ; de plus, une épèe au-dessus de la tête : tombera, tombera pas dans une profonde dépression.

Une rupture peut très bien l'avoir profondèment jeté dans le précipice de l'inutilité, plus de repère, plus de goût, plus rien que son mal-être et elle-même et elle-même et son mal-être... C'est comme si un autre voile lui était tombé dessus et qu'elle ne pouvait plus le soulever. Il n'y a pourtant qu'elle qui le pourrait, mais voilà... Comment faire ? Lorsque l'on marche toujours, alors, à la "limite"...

Bon courage. Bien cordialement.

Bon courage. Bien cordialement.

Participez au sujet "Borderline"