Portrait de malaulie

Lorsque ma fille était petite, elle ne souriait jamais et semblait toujours ailleurs. Lors de ses mouvements, elle se cognait souvent et tombait fréquemment. Je l'ai emmenée chez l'ophtalmologiste à l'âge de 2 ans et demi : ce dernier m'a dit que ma puce était une grande maladroite, que ses yeux allait très bien et que ses migraines étaient dûes à la fatigue. A l'école elle avait du mal et son enseignante disait qu'elle refusait tout simplement de travailler (le médecin scolaire l'a vue et à déclaré que tout était ok). Prise de doute, j'ai préférée demander un troisième avis : ma fille qui a maintenant 5 ans est astigmate, avec une vision de 2 et 3/10. Elle est désormais très complexée et à peur de parler à l'école, de peur que l'on se moque à nouveau d'elle et j'ai dû la faire suivre par un pédopsychiatre pour qu'elle reprenne confiance en elle. La seule chose qui me réchauffe le coeur, c'est que désormais ma puce est pleine de vie et ous sourit tout le temps, même si elle m'a dit, le jour où elle a eu ses lunettes "tu sais je savais pas que vous aviez ces têtes là ! Vous avez vraiment changé" Je culpabilise depuis car je me dit que la pauvre ne nous avait jamais vu et que ses problèmes scolaires auraient pu être règlés de suite. Est-il réellement possible que 2 médecins passent à côté d'un tel problème ? Si j'avais pris un autre avis tout de suite, aurais-je pu empêcher une telle dégradation de sa vue ?

Portrait de Muffin
J'aime 0

Trouver son astigmatisme plus tôt lui aurait permis de ne pas avoir ces problèmes à l'école, mais n'aurait rien changé à sa vue. L'astigmatisme est dû à une mauvaise courbe de l’œil, la cornée n'est pas tout à fait ronde. C'est comme si elle voyait des ballons de rugby à la place de ronds. C'est de naissance et ça n'évolue pas.

Participez au sujet "Besoins de renseignement sur l'astigmatisme"