Portrait de harmony144

Alerter Répondre

bonjour , je vais debuter traitement pour l'hepatite c debut janvier et suis evidement morte de trouille !!! et pleine de questions ! qui peut m'aider ?? j'attend vos temoignages avec impatience ;
je me presente brievement , j'ai 40 ans , 3 enfants dont le dernier 6mois, fumeuse de cannabis depuis 22 ans, et hepatite c depuis 20 ans ( transmission par le pere de ma fille) ;
le medecin m'a expliqué les effets indesirables ...mais ce n'est pas tout ;
je serai pdt le tt en arret maladie , de votre experience , pouvez vous me dire si je serais en etat de m'occuper de mon bebe ?

le medecin ignore que je fume mais a dit a mon mari que le cannabis accentuait la fibrose que l'on demandait aux fumeurs de canabis de sesevrez avant le tt !! mais que par contre je pouvais boire un verre de temps en temps que cela nuisait au foie mais pas au traitement !
je me sens incapable d'arreter de fumer d'autant que je comptais lutter contre les effets indesirables du tt avec cette aide !!!! qu'avez vous fait ? peut on fumer de l'herbe ? es ce moins mauvais ?

j'ai lu sur internet que le tt provoquais aussi un vieillissement prematuré !!!!?
qu'en est il ? les filles qu'avez vous constaté ??
merci d'avance a tous , merci beaucoup , je pense que j'aurais bien besoin de l'aide ce forum ainsi que de la votre ! !!!

Portrait de hasnab
J'aime 0

J’ai lu avec grand intérêt votre mail et j’ai perçu votre désespoir et vos craintes. J’ai 37 ans et suis moi-même sous traitement depuis déjà 5 mois. J’ai contracté le virus il y a vraisemblablement 2 ans. J’ai été opéré en octobre 2007 pour une aspiration et en décembre 2008 pour une myomectomie. J’ai fait par hasard le dépistage en août 2008 et c’est là où tout s’est écroulé devant moi, surtout que j’ai le génotype le plus méchant le 1. J’ai commencé mon traitement en septembre. Un traitement qui va durer un an. Lisez bien ce que je vous écris car je n’ai pas eu la chance de connaître quelqu’un qui puisse m’aider lors de mon combat avec ce satané virus. J’ai dû galérer toute seule sans l’aide de ma famille. En effet, je n’ai pas osé en parler à maman car on a perdu mon grand-père maternel et mon père à cause de l’hépatite C. Imaginez sa réaction si elle avait su que ça fille aussi pourrait y passer. Elle n’aurait jamais compris que c plus une maladie grave et que c devenu guérissable.

Le traitement est très lourd. (Il s’agit bien de pegasys en injection et copegus en comprimés. Confirmez-moi svp). Effets indésirables dépendant de chaque individu. Mais en général, lors des 2 à 4 premières injections, fébrilité, fatigue générale surtout musculaire, maux de tête, et puis après viendront des urticaires au niveau des parties du corps où a été injecté le médicament. Le plus dur bien évidemment c l’état psychique. C’est un traitement qui « TE FOUT LE MORAL A MOINS L’INFINI » mais il ne faut pas s’en faire, ça passera au fil des jours. Après plusieurs injections, vous en aurez marre de pas avoir le moral et vous allez chercher à le retrouver malgré tout. En ce qui concerne la grande question : FUMER OU PAS FUMER this is the question , ça non plus ne vous en faites pas. Vous allez arrêter malgré vous sans même le moindre effort. Moi-même fumeuse de cigarettes depuis 19 ans, je me voyais mal me passer de la cigarette surtout comme vous dites je croyais qu’elle allait m’aider à surmonter la dureté du traitement. Comme vous j’ai caché à mon médecin que je continuais à fumer. Et puis le premier mois du traitement, j’ai continué à fumer. Mais à chaque taffe de cigarette, j’avais des nausées, jusqu’au jour où la cigarette m’a dégoûté car ce n’était plus un plaisir, c’était plutôt un calvaire. Prendre une cigarette est devenu pour moi un supplice. J’ai commencé par reporter mon « rendez-vous avec la cigarette ». « Je ne fumerai pas aujourd’hui, demain j’irai mieux et je fumerai » c ce que je me disais chaque jour. Et puis il s’est passé 4 mois sans je fume. Maintenant, je sors avec des amis qui fument, ça NE ME DIT ABSOLUMENT RIEN. C’est vrai y a des moments où je suis sur le point de craquer, mais rien que le fait d’avoir la sensation de nausée me fait dégoûter la cigarette. C si simple que ça. Je devine un peu ce que vous vous êtes entrain de dire. « C’est impossible que ça soit pareil pour moi » eh beh non, ça sera pareil pour vous parce que c’est comme ça. Je suis dépressive et j’adorais tellement fumer qu’arrêter ne m’a jamais effleuré l’esprit. Et pourtant j’y suis arrivée. Et surtout ne perdez pas espoir. Je ne vous cache pas que le début va être éprouvant et pénible, mais le temps atténuera les choses et puis pensez à vos enfants. Vous être trop jeune pour gâcher votre vie et celle de vos proches avec une maladie aussi banale que l’est l’Hépatite C en ce temps. Je ne me permettrais pas de vous donner de clichés de conseils, genre : soyez courageuse, ne vous laissez pas abattre par le traitement, blabla blabla. Vous allez subir les effets secondaires pendant surtout le premier mois. Après, ça va s’arranger petit à petit et votre organisme s’accoutumera.

J’espère que mon mail vous a un peu apaisé. N’hésitez pas à m’écrire si vous avez besoin d’une réponse, d’un conseil ou tout simplement pour papoter   . Je serai là pour vous.

PS : vous pouvez vous occuper de votre fille sans problème. Il suffit de l’aimer tellement fort pour surmonter le traitement et le manque de moral. Physiquement, il n’y a pas de souci. Un peu de fatigue mais sans plus. La fatigue physique, ça se surmonte non ???!!!

Participez au sujet "besoin de vos conseils : hepatite c"