Portrait de Mayeul

Bonjour,

Je viens de passer ces derniers jours à parcourir différentes discussions de ce forum, cela m'a permis d'avoir un regard "nouveau" sur ma situation et surtout de comprendre que je n'avais pas réellement saisi ce qui pouvait m'attendre.

Je suis avec mon ami depuis quelques mois, on se connait depuis pres de 10 ans et perdu de vue pendant quelques années. A nos 3 premiers Rdv il a eu une consomation d'alcool un peu "abusive" mais sans donner une impression d'état second. Tres peu de temps après, il est revenu sur ce détail en m'expliquant qu'il était vraiment stressé lors des premières recontres et que l'alcool lui avait permis de se décontracté.

S'en est suivi des repas et des sorties en bar où l'alcool coulait un peu trop à mon goût. Jusqu'à cette soirée où sa réaction face à un verre m'a...surprise....choquée...une attitude qui n'était certes pas violente mais confuse, disproportionnée et limite génante en public. Le soir même en rentrant j'en ai discuté avec lui, je lui ai expliquer mon ressenti sur ce qui venait de se passer, de façon calme et posée. Après cette discussion tout est "rentrer dans l'ordre", la quantité a été remplacée par la qualité avec un bon vin au cours des repas et quelques apéro gentillais.

Durant le mois d'aout, ma mère a eu un grave problème de santé. J'ai essayé de faire au mieux pour être là pour elle et pour lui car c'était le 2eme anniversaire de la mort de son père. Un père qu'il a accompagné seul durant les 2 dernières années de son cancer. Ce jour là, il a bu toute la journée, au cours du repas et bien après le repas...Résultat, une nuit à être odieux avec moi, a défoncer le lecteur CD qui ne voulait pas fonctionner, a crier, des coups (volontaires ou non je ne sais pas...) quand il a sombré dans le sommeil.
Au réveil, j'étais paumé, pour seul explication de sa part j'ai eu droit à un "je ne me souviens de rien". J'ai plié bagages et je suis partie.

On s'est revu quelques jours après, re discussion, re promesse d'effort repartie pour un tour...

1er week-end de septembre, prévu chez moi pour se faire une soirée sympa à un festival juste à côté. Vendredi soir, je sors du boulot, fonce faire quelques courses pour lui faire plaisir, me dirige à la gare pour le récuperer...personne...
il n'a pas pris le train car il vient d'apprendre que sa mère qui vit loin, ne dormira pas chez lui pendant ses vacances en France mais chez sa mère. Selon lui, cela relève d'une trahison de la part de sa mère et résultat, tellement rond qu'il arrive à peine à aligner deux mots. Vers 3h du matin, je recois un message de sa part, il était aux urgences avec un pied fracturé.

...quelques jours après, re-re discussion, re-re promesse d'effort, re- repartie pour un tour...avec en plus hospitalisation, opération et convalescance chez moi

Plus d'alcool du tout, sueur nocturne, insomnie mais au final moins déprimé quand même (et oui j'avais oublié de le mentionner, un petit penchant pour la déprime voir petite depression)....presque un sans faute jusqu'à mercredi dernier.
Imbibé d'alcool une fois de plus, une fois de trop pour moi. Je n'ai pas réussi à garder mon calme et la soirée a été ponctuée d'enguelades musclées.
Je n'ai pas réussi à lui adresser la parole ou même à le regarder jusqu'à dimanche après-midi; il m'a fallu ce temps pour me calmer et pour réfléchir.
J'ai abordé le problème avec d'autres mots cette fois...dépendance, nécessité pour lui de boire,...alcoolisme, se soigner...
J'ai essayé d'être le plus honnête avec lui, que je comprenais qu'il allait mal mais que je ne pouvais pas faire plus pour lui, pour l'aider, si lui ne pouvait pas prendre conscience qu'il avait un vrai problème avec l'alcool et le reconnaitre.

Je lui ai demander de ne pas me répondre de suite, de profiter du fait que l'on ne se verrait pas durant une semaine car je suis en déplacement pro, pour qu'il fasse le point. Je lui ai demander de réfléchir à la relation qu'il a avec moi ainsi qu'à la relation qu'il a avec "elle". De me dire au terme de cette semaine ce que lui pense , à savoir a-t-il ou non une dépendance à l'alcool?

Et je suis là aujourd'hui, à me demandé si j'ai bien fait, si je n'aurais pas du m'y prendre autrement, si je dois faire plus ou le laisser tranquille pour qu'il prenne une décision.

J'aimerai avoir votre avis, des conseils....je suis un peu paumé et personne avec qui en parler ou y réflechir...

Merci

Portrait de Loriane13
J'aime 0

bonjour Mayeul,

Il est un peu difficile de te dire si tu as bien fait ou non.
Étant moi même en couple avec une personne dépendante, je me suis un peu renseignée sur cette maladie via le net et la télévision.
Ce que j'ai pu retenir des informations que j'ai lues c'est simplement qu'une personne souffrant de cette maladie n'est pas du tout consciente de la souffrance qu'elle provoque chez son entourage.
J'ai aussi compris que la décision ne peut être prise que par la personne malade (à condition qu'elle soit consciente de sa maladie).

En ce qui concerne mon ami, je me suis très vite rendue compte que lui mettre la pression ne servait à rien, si j'aborde le sujet des dépendances (il n'y a pas que l'alcool), c'est engueulade assurée...
Il est parfaitement conscient qu'il est malade, mais la motivation c'est une autre affaire.

J'ai lu le post de xavier6362 "quelques conseils d'un alcoolique" qui confirme tout à fait ce que j'ai lu, entendu et observé.
Il faut d'abord que ton ami se rende compte qu'il est malade et ensuite il faut qu'il trouve la volonté d'en sortir.
Le fait de lui demander de réfléchir à tout ça peut peut-être déjà l'aider à prendre conscience qu'il est malade et qu'il a besoin d'aide; ça peut être un premier pas.
Ensuite pour la motivation, le déclic, je ne peux pas te donner de conseils malheureusement.

je sais que ma réponse ne t'aide probablement pas beaucoup, mais saches que tu n'es pas la seule dans ce cas. n'hésite pas à donner des nouvelles et laisser des messages si tu as besoin de soutien.

Portrait de Mayeul
J'aime 0

Merci pour ta réponse Loriane.

J'ai eu également la sienne depuis...selon lui il "avait" un problème avec l'alcool, mais qu'il avait fait déjà un gros travail sur lui durant ces dernières années et surtout qu'il ne peut pas arreter de boire complétement.
Il m'a dit que quelques soirées trop alcoolisées en quelques mois c'était rien !
Mais bon, c'est pas lui qui subit son état, c'est moi! Et je parle pas en plus du chantage affectif qui suit chaque murge.
Pour résumé, pour lui il n'y a pas de problème, encore moins de dépendance...

En tout cas, encore merci pour ta réponse et sache que contrairement à ce que tu penses, ta réponse m'a aidé, de te lire cela m'a permis de booster un peu le moral.
Ton ami est conscient qu'il est malade...j'éspere vraiment pour lui, pour toi, pour vous que ce fameux déclic arrivera!

Bonne soirée

Portrait de Loriane13
J'aime 0

bonjour,

Me voilà de retour après quelques jours passés à la montagne avec mon ami. je suis contente que mon message ait réussi à t'apporter le soutien que j'espérais te donner.

Je viens de lire ta réponse; je suis vraiment désolée de voir que ton ami n'a absolument pas conscience de sa maladie. D'autant plus que je n'ai aucune idée pour l'aider à en prendre conscience.
Je ne sais pas quelle quantité boit ton ami.
Le mien lui boit absolument tous les jours, certes il s'agit beaucoup de bière mais les quantités ne lui permettent pas en théorie de prendre le volant :environ 2.5 litres de bière (il boit des bières à 11.6° d'alcool).
Et ça c'est la quantité minimum tous les jours; à ça il faut rajouter les apéros et le vin à table dès qu'on va au resto ou quand on mange dans la famille.
Avec de telles quantités, il est difficile pour lui de le nier.... Surtout qu'il ne peut pas s'en empêcher et il le sait. D'ailleurs une fois je lui ai dit que je voulais qu'on essaie de passer une journée sans une goutte d'alcool...
Pour ce qui est de la volonté d'en sortir, elle était plus forte quand on s'était séparés (pour autre chose mais il savait que ses dépendances jouaient un rôle dans le fait que je refusais de me remettre avec lui) même si il me dit toujours qu'il ne restera pas alcoolique toute sa vie.
Ce genre de paroles me redonnent toujours l'espoir qu'un jour il va se prendre en main, alors pour l'instant je laisse les choses se faire d'elles mêmes.

bonne soirée et à bientôt

Portrait de Mayeul
J'aime 0

Bonsoir,

A ce jour, mon ami n'est plus mon ami...non pas parceque je n'en ai plus envie mais parceque je ne sais plus quoi faire d'autre.
Il m'a clairement fait comprendre qu'il ne pensait pas devoir un jour faire ce choix : arreter l'alcool ou moi. C'est dur de se rendre compte que je ne pese pas lourd en face de la boisson...de comprendre qu'il n'a même pas songé à faire ne serait ce qu'une tentative d'aller mieux.
Les quelques mois qu'il a passé chez moi suite à son hosiptalisation, c'est vrai qu'il ne buvait pas tous les jours, de temps en temps du vin ou de la bière, rien de méchant. Mais il était super déprimé et se renfermait de plus en plus sur lui.
Sur les derniers temps, impossible de discuter, il pouvait passer des journées entières à ne rien dire, à ne rien faire du tout, même pas une douche !!! Plus ca avancait au plus la relation devenait difficile. Il ne me parlait quasi plus, ne souriait plus, ne me touchait plus du tout...l'impression de vivre avec une ombre.
Les seules fois où le dialogue a été "rétabli" c'était quand il avait trop bu, le problème c'est que ces discussions n'étaient pas tres constructives...

Depuis quelques jours, j'ai eu au téléphone des membres de sa famille et j'ai appris que son problème était bien plus gros que ce que je pouvais penser.
Il a eu un ralentissement sur la boisson depuis qu'il était chez moi, mais juste parcequ'avec son pied cassé il avait beaucoup moins de liberté.
Sa mère m'a expliquer un tas de choses, pour faire court ca fait des années que ca dure, du 6 à 7 litres par jour (+ autres addictions), des comportements violents. Il a trainer son ex par les cheveux un jour a travers tout l'apt, s'en est pris à sa mère qui a eu des traces bleus autour du cou pendant 3 jours, des mensonges en continu...et toujours pour finir sur la même conclusion, c'est pas de sa faute et un dénie total sur sa dépendance à l'alcool.

Donc ce soir, je t'avouerai que l'espoir s'est quelque peu envolé...

Je voulais encore te remercier de prendre le temps de me repondre.
Ton ami me semble plus raisonnable que le "mien", alors tiens bon!

Bonne soirée

Portrait de Loriane13
J'aime 0

bonjour,

Je te souhaite une très bonne année 2010. Que cette nouvelle année t'apporte beaucoup de bonheur et réalise tous tes voeux.

J'espère que ton moral va mieux et que tu commences mieux cette nouvelle année que tu n'as fini 2009.
Ne t'inquiète pas, je suis sûre que tu vas rencontrer quelqu'un qui te correspond mieux et saura prendre soin de toi.

A bientôt

Portrait de Mayeul
J'aime 0

Bonjour Loriane,

Une bonne et heureuse année à toi également, qu'elle t'apporte plein de belles choses!!!

Merci pour tes encouragements, et toi comment vas tu ?

Portrait de Loriane13
J'aime 0

bonsoir Mayeul,

Je vais très bien merci :-)
je cogite beaucoup en ce moment, l'heure est aux questions: rester avec mon ami, partir?
mais sinon tout va bien, maintenant que les fêtes sont passées, je suis de nouveau dans mon petit train-train.

Et toi quoi de nouveau?

Portrait de Mayeul
J'aime 0

Bonjour,

L'heure est à la cogitation ? J'espere que tu prendras la meilleure décision pour toi !

Pour moi c'est un peu comme toi, les fêtes passées retour au train-train.

En ce moment ca va bien, je ne regrette pas la décision que j'ai prise concernant mon ancien ami.
Ca va peut etre te parraitre un peu méchant ce que je vais te dire, mais c'est comme si un poid s'était envolé !
Plus de question du genre : dans quel état va t il etre quand je vais rentrer, est ce que le diner ou la sortie programmée va tournée en beuvrie, est ce qu'il ment ou non ...?
Je lui ai proposé d'essayer de se soigner, je lui ai tendu une main qu'il n'a pas voulu prendre...mais on a qu'une vie et je compte bien vivre la mienne !

Donc je commence 2010 rebooster à bloc !

J'espere avoir de tes nouvelles (bonnes !!! ) prochainement!

Participez au sujet "Besoin de conseils svp"