Portrait de Invité

Bonsoir

Je me pose quelques questions, je suis célibataire et j'espère que l'année 2007 mettra sur ma route la grand Amour.

Mais je ne sais pas à quel moment il faut aborder le sujet de la fibromyalgie (+ maladie auto-immune s'il y a).

Le problème, je pense que si on en parle trop vite, cela peut faire fuir la personne et au contraire si on attend trop longtemps, cette dernière peut penser qu'il y a un manque total de confiance !

Elisa, Caro,

Si j'ai bien compris vous avez récement rencontrer l'homme de votre vie. Comment et à quel moment avez-vous annoncer votre maladie ?
A-t-il été immédiatement à l'écoute ou a-t-il été ceptique ? Comment a-t-il réagit lors de la 1ère grosse crise de douleurs ? ....

Merci pour vos témoignage car toutes ces questions me freinent énormément dans mes relations avec les hommes car j'ai déjà été très déçue par le comportement de certains car j'ai toujours eu une santé fragile et très mal perçu par ces derniers. Ce qui fait que je me braque facilement.

Merci d'avance
Biz
Guylaine

Portrait de elisa7
J'aime 0

guylaine,
dés que tu sens que tu vas passer de l'amitié à l'amour(c'est mon cas), ou qu'une rencontre est en train de déboucher sur quelque chose, tu annonces la couleur. Nul besoin d'attendre, être malade n'est pas une honte.
étant atteinte en+ d'endométriose, j'ai bien été obligée de donner une explication, d'autant que l'on vient de me retirer l'utérus...
Si un homme t'aime il t'aime avant tout pour TOI. S'il s'échappe, c'est qu'il n'en vaut pas la peine.
Sans raconter ma vie, c'est moi qui ai laissé mon conjoint officiellement, mais cela faisait+ d'un an qu'il ne se passait + rien.Pire, il ne dormait même + avec moi, sous le prétexte d'avoir peur de me faire mal.Il ralait car j'avais toujours froid, tjrs mal, etc...
Je te souhaite de rencontrer l'amour, le vrai, rien de tel pour avoir envie de se battre.Et n'aies pas peur de dire les choses, je te le répetes, qd on aime, on ne fuit pas une personne parce qu'elle est malade.Imahines le cas contraire:tu tombes amoureuse d'un homme qui te dis qu'il est malade, vas tu te défiler? je suppose que non, alors tu as ta réponse.
Bonne chance
elisa

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Je suis parfaitement d'accord avec le fait que lorsque l'homme aime vraiment il restera, il soutiendra, il aidera.

J'ai éconduit plusieurs fois un homme car il veut trop justement s'investir et de mon côté je ne me sens pas le droit de l'entraîner dans une vie ou plein de choses ne sont pas permises à deux car je ne peux pas suivre.
Et je ne me sens pas le droit de priver une personne de vivre des choses à cause de cette foutue maladie et une autre (Hashimoto) qui m'a supprimé carrément la libido.

Et je peux dire que malgré tout il est toujours présent.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de anonymous
J'aime 0

Elisa, Christiane

Merci de tout coeur pour vos conseils.

Depuis la pose du diagnostique de mes maladies et sachant qu'au jour d'aujourd'hui il n'y a aucun traitement, je me disais également que je n'avais pas le droit de priver un homme de vivre pleinement sa vie car avec notre maladie il y a beaucoup trop de concessions à faire de la part de l'autre personne. Je trouvais ça injuste !

Jusqu'à présent pour ne pas y avoir à faire face, lorsque je faisais mes courses ou avant lorsque je pouvais encore allée me promener en ville (jusqu'à ce que mon état empire), je marchais les 3/4 du temps la tête baissée pour ne croiser aucuns regards.

Depuis quelques jours, je me suis réveillée et je me dis que moi aussi j'ai le droit au bonheur, on me prive d'une bonne santé, alors pourquoi je me punirais et me priverais du bonheur de vivre à 2 si la vie en décide autrement !

Mais j'avais rencontré tellement de personnes atteintent de la fibro. ou autres maladies qui me disaient : mieux vaut rester seule car de toute façon la plupart du temps de mari (ou la femme) par en courant dès que l'autre tombe malade !
Maintenant j'ai rayé définitivement cette phrase et je suis bien plus optimiste pour le futur.

Bon dimanche
Guylaine

Portrait de elisa7l
J'aime 0

Oui Guylaine,
tu as le droit au bonheur. Et en aucun cas tu ne prives l'autre. Au contraire, si un homme t'aimes, et que tu le rejettes, c'est là que tu le prives. Moi, je ne supporterais pas que l'homme que j'aime ne veuille+ de moi s'il tombait malade.L'amour c'est pour le meilleur et pour le pire.
autant je me suis sentie un "boulet" pour mon mari(qui s'en mord les doigts aujourd'hui), autant je me sens une FEMME, belle et séduisante pour mon ami.Pour lui, je suis certes malade, mais il ne me regarde pas avec dédain ni pitié.
lorsqu'il voit que ça ne va pas, il me change les idées, parfois même avec des poemes, ou des chansons(musicien et écrivain).
et lorsque ça va, nous faisons exactement comme tous les amoureux du monde, et ça fais du bien de se sentir revivre, de se sentir "normale".
Bisous, et je te souhaite l'amour pour 2007!!
elisa

Portrait de Jenny
J'aime 0

Il ne faut pas chercher l'amour,
l'amour viendra à toi tout naturellement.

Oui, malades ou pas, nous avons le droit d'être aimées.
Tu le seras, patiente un peu, l'amour tu le rencontrera.

J'ai rencontré mon futur mari sur internet fin 2004 et nous
allons nous marier en avril de cette année. Je ne lui
ai rien caché de ma vie ! Ma vie seule avec 4 enfants avant lui,
mon handicap visuel (presque aveugle). Ma fibromyalgie n'a été reconnue qu'en 2006 et mon futur mari m'aime pour moi et il est génial. Il m'a connu au moment o^ù mes gencives étaient atteintes à cause de la fibromyalgie, gonflements, douleurs, et émail partant de mes dents. Depuis, 4 opérations et plus de dents. Mon conjoint m'aime pour moi et nous allons nous marier. Je souffre à cause de la fibromyalgie mais l'amour, son amour, notre amour est présent et il est le plus fort. C'est beau d'aimer, pourquoi rejeter son ou sa femme (homme) quand la maladie "prend" son corps ?

L'amour viendra à toi, sois confiante en la vie et reste telle que tu es, naturelle. Je t'embrasse et je te souhaite mes meilleurs voeux pour 2007.

Jenny
Une louve fibropensive & fibropoésies

Portrait de caton
J'aime 0

Oui....Je suis d'accord avec toutes....Mon premier ami est parti en courant a la declaration de la maladie...Le second...Actuel a ete au courant des les premieres semaines de notre rencontre et celà n'a pas ete un frein a son amour....Bien sur je fais attention a lui...j'en parle seulement qd je peux plus...Et simplement je lui dis mes limites....Sinon nous parlons de plein d'autre chose et bien sur durant les periodes courtes de remission on en profite 1 max....Durant les crises aigues je reste au calme et il me fait meme des massages....Il me fait rire et ma maladie perd son aspect "dramatique"...La vie est là...Et elle a encore plus de valeur....Tu as 1 maladie mais avant tout tu es 1 personne avec ses richesses...On est jamais "reduit" par ce qu'on a....Par contre on est ce qu'on est avec "ça"....Je te souhaite de trouver l'amour....Et la douceur des caresses qui balayent les idees noires que peut apporter les douleurs chroniques....Je te souhaite "l'amourotherapie"...........Bises et bonne chance.......Suffit d'y croire.....................caroline

Portrait de anonymous
J'aime 0

Je vous remercie toutes pour vos témoignages. Ca réchauffe le coeur.

L'Amour rend plus fort et donne des moments de bonheur inoubliable !

Jenny,
as-tu fixé une date pour ton mariage ? On pourrait toutes te faire une haie d'honneur (lol). Merci pour tes voeux, et à mon tour je te souhaite tout plein de bonheur pour le présent et le futur.

Bises à toutes
Guylaine

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bravo à vous toutes qui n'avez pas été rejetées par votre mari ou conjoint. Ce qui n'a pas été mon cas. Nous vivions depuis 4 ans un Amour sans faille (enfin je le croyais), nous devions nous marier et quand nous avons pu mettre un nom sur mes douleurs, il a pris un certain recul, nous avons acheté un livre lui permettant de comprendre mais le 31 janvier 2006, il m'a dit qu'il ne supportait plus mon état, que je refusais toute sortie, que j'étais fatiguée, que je l'empêchais de dormir, enfin tous les prétextes y sont passés. Je peux vous dire que cette séparation n'a pas été facile à gérer , physiquement j'entends.

Je souhaite le Bonheur à toutes car dans notre état, nous avons besoin d'être épaulées.

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour Domy,

Je suis sincérement désolée de ce qui vous arrive, et ça ne devrait pas exister que les humains sont égoïstes !!!

Voilà ce que j'entendais régulièrement lorsque je rencontrais des personnes atteintes de maladie (pas forcément de fibro.), c'est pour cette raison que j'avais de gros doute en ce qui concerne 1 avenir à 2 !

Mais maintenant que j'ai quelques témoignages dans le sens inverse, j'ai plus confiance en l'avenir.

Là où je me pose également des questions, c'est au sujet des enfants. Est-il raisonable si par hasard je fais une rencontre d'avoir un enfant ? Récemment on m'a traité de folle et on m'a dit : t'as vu dans quel état tu te trouves ? Et tu crois que tu vas pouvoir t'occuper d'un enfant ? Comment feras-tu lorsque ton homme sera au travail et que tu auras des douleurs, vu que tu as déjà beaucoup de difficulté à porter un pack d'eau ?
Ces questions je me les suis posée et reposée sans cesse, mais j'ai toujours désiré avoir des enfants ! Mais je pense aussi que d'en avoir, ce serait un peu égoÏste de ma part car comment s'occuper d'un enfant lorsque j'ai déjà des difficultés à gérer les douleurs et autres symptômes !
Pour le moment, j'en suis pas encore là et j'en suis encore bien loin, mais je ne peux pas m'empécher d'y penser. A 11 ans, je voulais déjà une famille composée de 4 enfants et j'en démordais pas jusqu'à ce que ma santé se dégrade.
Difficile à gérer quand on a la fibre maternelle !

Bon courage à toutes
Guylaine

Portrait de anonymous
J'aime 0

Coucou Guylaine,

Je suis très contente d'avoir retrouvé ce site.
J'ai déconnectée depuis un bout de temps car je souffrais trop.
J'aimerais reprendre contact avec toi, je crois que tu es du 68 ? mais ou ? je vis à Mulhouse, je crois te l'avoir déjà dit.
Je suis très fatiguée en ce moment, j'ai dû reprendre le travail mais je dois diminuer mon temps de travail au 1er Mars et passer à 80 % car je suis trop fatiguée.
Je pense que l'on pourrait discuter de tout ce qui nous préoccupe, je suis assez déprimée en ce moment, mais s'isoler n'est pas une solution, bien au contraire.
Heureusement, qu'il y a de la chaleur humaine parfois, cela aide beaucoup et remonte le moral.
J''espère te lire très bientôt ou te parler ou te voir.
Gros bisous et à bientôt, j'espère,
Fabienne

Portrait de marie36
J'aime 0

Bonjour à toutes; j'ai 56 ans, je vis seule par choix car pour l'instant j'en ai un peu marre des mensonges et des trahisons de certains hommes. Mais il est vrai qu'il faut annoncer de suite la couleur. S'il fuit, c'est qu'il n'en vaut pas le coup et il vaut mieux qu'il fuit de suite plutôt que d'attendre que des sentiments soient là car ça te foutra en l'air et ton moral en prendra un sérieux coup et aura des répercussions sur ton état de santé. Pour la fibromyalgie, pas de contrariétés, pas de stress. Bisous à toutes et bon courage

Portrait de anonymous
J'aime 0

Merci Marie

Je vais suivre les conseils de toutes les personnes qui m'ont répondu, je suis tout-à-fait d'accord, il vaut mieux que la personne fuie immédiatement plutôt que de laisser les sentiments s'installer et de vivre par après dans les mensonges.

Mais je pense que certaines personnes sont de bonne foi et pensent réellement qu'elles arriveront à supporter notre maladie et qu'elles ont sur-estimé leur capacité à voir les autres souffrir et à devoir gérer plus de chose que prévu et finalement quittent la personne souffrante.

Bisous à tous et toutes
Guylaine

Participez au sujet "Besoin de conseil pour annoncer la fibro lors d'une rencontre"