Portrait de cedricyerres

Bonjour,

Le 19 novembre dernier, mon épouse a accouché d'un petit Victor alors qu'elle débutait juste son 6e mois de grossesse. Notre fils n'aura pas vécu plus d'une heure.
Début janvier, nous avons appris que c'était une béance du col. Le bébé était parfait, les examens pratiqués sur mon épouse n'ont rien révélé...
Aujourd'hui encore, mon épouse cherche à comprendre si en étant mieux suivie elle aurait pu éviter cela ? Si elle était arrivée plus tôt à l'hôpital (elle a accouché chez nous), cela aurait-il changé les choses ?
J'ai lu l'article sur la béance du col sur le site, et je suis préoccupé. On y dit que le cerclage ne serait pas efficace. Or c'est ce qui est préconisé pour une future grossesse.

Avez-vous des témoignages à me faire partager ? Un peu de soutien ? Ce n'est pas évident de perdre son premier enfant...

Merci,
Cédric

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

En principe, lors des visites de la grossesse on peut observer l'ouverture du col.

Votre femme ressentait-elle des douleurs comme des coliques régulièrement pendant les semaines ou les jours qui ont précédés l'accouchement ?
Si oui alors il s'agissait sûrement de contractions, qui n'était pas fortes en ressentit, mais assez pour agir sur le col qui s'est donc ouvert.

Si un contrôle avait été fait à ce moment-là on aurait pu soit mettre votre épouse au complet repos avec un traitement type Véntoline, pour stopper les contractions, soit on aurait aussi pu faire ce qu'on appelle un cerclage, ce qui permet de maintenir le col fermé jusqu'à l'accouchement mais le repos est aussi alors de circonstances avec aussi un traitement pour stopper les contractions.

Malheureusement il y a des situations de ce type qui surviennent mais dont on ne prend connaissance que trop tard.

Si elle avait accouché à la maternité et si l'établissement est équipé pour la néo-natalité, bébé aurait peut-être pu être prit en charge par l'équipe. Mais rien ne dit que le résultat n'aurait pas été identique, car cela dépend aussi de beaucoup de facteurs dont surtout la formation des poumons.

Mais là ce sont des si, et les si ne changeront rien maintenant. Il faut comprendre pour voir si une erreur a été commise et ainsi ne pas la commettre à nouveau, mais surtout quoique vous découvriez, il ne doit pas y avoir de culpabilité, car tellement de facteurs peuvent être LA cause, qu'il est parfois bien difficile de faire la part des choses.

J'ai eu ce type de problème à mon premier garçon, j'ai eu des contractions avec ouverture du col à 6 mois de grossesse en plus un dimanche soir.
Le médecin de garde qui est venu ce jour-là est resté chez moi plus de 2 heures. De suite, il m'a fait une injection pour calmer les contractions. Il attendu de voir qu'elle le délai entre deux, s'allongeait vraiment.

J'ai été mise au repos complet et sous Ventoline. Mais dans la semaine qui suivait encore trop de contractions. J'ai été alors hospitalisée pour être mise sous perfusion.
Mon fils est né pour finir 3 semaines avant termes.

Même problème avec le deuxième mais là le problème est survenu à 4 mois 1/2 de grossesse avec une ouverture du col de 1,5 cm. Contraction stoppées à nouveau par traitement et repos de nouveau de circonstance.
C'est ce qui est le plus important pour permettre de continuer la grossesse.

A 6 mois de grossesse, j'avais même des contractions plus fortes que les autres ce qui provoquait une perte de liquide amniotique, qui m'on vallut de devoir faire rapidement une visite (et même plusieurs par la suite) afin de voir que le liquide amniotique ne se troublait pas ou ne s'infectait pas, auquel cas, j'aurais dû avoir un accouchement bien avant le terme.

Tant de choses peuvent arriver pendant une grossesse, qu'il ne faut pas stresser (car très mauvais) mais il faut rester à l'écoute. Et mieux vaut consulter le médecin 5 fois pour rien que une trop tard.

Donc si votre épouse et vous avez la chance qu'une autre grossesse survienne, il est impératif que dès le départ, le repos soit de mise. C'est la première protection contre ces grossesses à risques.
Cela dit, il se peut aussi que tout se passe parfaitement bien la prochaine fois, et je vous le souhaite de tout coeur.

Courage à vous deux.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Portrait de sosso65
J'aime 0

Bonjour voila je vous envoye ce message car suis perdu suis je suis maman de 3 enfants le dernier a que 4 mois de plus cest un bebe prematurer etla viens de decouvrir que je suis de nouveau enceinte jai une beance du col donc je sais pas koi en penser ny quoi faire ny les risques si quelqun ^peut m aider merci d avance coordialement

Portrait de VANI
J'aime 0

Bonjour Cedric
Tout D Abord Je Sais Tout A Fait Ce Que Votre Femme Et Vous Avez Pu Vivre A La Perte De Ce Bebe Car Mon Mari Et Moi Avons Vecus La Meme Chose. J Ai Accouche De Notre Premier Enfant A 22 Sa Et Notre Poupee N A Pu Survivre.
Et Apres Examen Cela A Revele Une Beance Du Col Donc Cerclage Comme Solution Propose.
Aujourd Hui Je Suis Enceinte De 35 Sa Avec Un Cerclage Mis A 14 Sa. Donc La Preuve Qu Il Faut Y Croire En Tout Cas Pour Moi Le Cerclage Et Du Repos A Ete Benefique.

Participez au sujet "Béance du col"

Articles à lire concernant "Béance du col"