Portrait de Spe

Bonjour,

J'ai une douleur au niveau de la lèvre gauche à l'entrée du vagin. Cependant, je dois préciser que j'ai aussi d'après ma généraliste une mycose autour de l'anus (je pense que c'est un "débordement" en quelque sorte d'une candidose vaginale que j'ai/ai eu, ou inversement), et d'après ce que je ressens je trouve qu'elle se situe plus du côté gauche que du côté droit.

Pourtant, je n'ai pas l'impression que ma lèvre gauche soit plus enflée que ma lèvre droite.

Est-ce que lors d'une bartholinite, cette différence de "gonflement" est très visible ?
A part la douleur, peut-on remarquer soi-même d'autres symptômes ? La douleur ne s'apparente pas à une brûlure mas plutôt à une "gêne".

J'aimerai avoir des renseignements car je n'en peux vraiment plus, j'enchaîne problèmes sur problèmes et jamais aucun ne se résoud complètement, ça va faire un an que je n'ai pas passé plus d'une semaine (et encore ça n'est arrivé qu'une fois) sans sentir "quelque chose", que ça soit démangeaison, douleur, gêne, etc... au niveau vulvo-génital. Evidemment ma vie sexuelle se limite donc à des préliminaires et tout va de plus en plus mal avec mon copain...

Donc je vous demande juste si je peux "espérer "que ça soit autre chose qu'une bartholinite, c'est à dire est-ce que le gonflement de la lèvre est toujours très visible et quelle genre de douleur c'est (brûlure, démangeaison, picotement, gêne ?) Et est-ce que vous pensez qu'un début de bartholinite peut être considéré comme une petite urgence gynécologique ?

Portrait de Krakie
J'aime 0

Bonjour Spe,

Etant à ma 10ème bartholinite malheureusement (depuis hier la dernière...), je peux t'en décrire précisément les symptômes...

ça commence par une petite douleur et grosseur juste à l'entrée du vagin à droite ou à gauche.

Dès le lendemain, cette grosseur s'amplifie et la douleur augmente. On commence à avoir du mal à marcher et s'assoir est douloureux.

C'est vraiment très rapide à gonfler et la douleur est assez insupportable...

Quand ça se transforme en abcès, c'est encore pire et là on ressent des lancement comme des coups de couteaux jusqu'à ce que l'abcès perce. Et là c'est un grand soulagement car la douleur disparait instantanément.

Moi pour l'instant, je n'ai fait que des traitements anitio (oflocet) qui fonctionnent bien sur le moment mais les récidives sont fréquentes (tous les 6 mois environ).

J'ai peur de l'intervention et même si ma gynéco me dit que je vais devoir y passer, les perspectives de risquer quand même de nouvelles récidives et d'être obligée d'utiliser des lubrifiants me font reculer l'échéance...

Là na gynéco est absente, je crois que je vais devoir aller aux urgenes gynécologique...

bonne journée

Portrait de marigo
J'aime 0

Bonjour vous deux
Vous avez toutes les deux raisons : une bartholinite peut en effet être très douloureuse en phase "aigûe", mais peut aussi s'installer tranquillement avec juste une gêne, parfois un gonflement pas obligatoirement douloureux et régresser, et cela peut durer un moment avant de "flamber" comme chez Krakie. En tout cas, Spe, je vous conseille d'aller voir enfin un Gynéco qui pourra prendre en charge l'ensemble de vos symptômes qui, à mon avis trainent depuis un peu trop longtemps. Il ne va pas d'emblée vous proposer une intervention, mais plutôt un traitement adapté et je crois que cela est urgent dans votre cas.
Quant à vous Krakie, votre gynéco a raison, il va bien falloir un jour prendre le taureau par les cornes ... Cette intervention est relativement bénigne et je peux vous dire que les femmes sont franchement soulagées par la suite. Quant à l'utilisation de lubrifiants, ce n'est pas sûr du tout que vous en ayez besoin, d'une part parce que nous avons deux glandes de Bartholin(une de chaque côté) et d'autre part parce que ce sont en fait les glandes de Sken qui sont censées lubrifier le vagin et celles-ci sont situées un peu plus haut de chaque côté ! Donc, pas de panique : faites-vous soigner ... faites-vous du bien !
Bon courage les filles.

Portrait de lali
J'aime 0

Bonjour,

Puis-je poursuivre le sujet en posant une nouvelle question?

Marigo, vous dites que la bartholinite "peut aussi s'installer tranquillement avec juste une gêne, parfois un gonflement pas obligatoirement douloureux et régresser, et cela peut durer un moment avant de "flamber" comme chez Krakie".

Ma question est: est-ce que ça "flambe" obligatoirement?

J'ai seulement pu parler à mon médecin, étant dans l'incapacité d'aller consulter pour le moment, et il est parvenu à ce diagnostique (sous réserve de confirmation par consultation évidemment). Or, depuis, ça a régressé. C'est la deuxième fois en deux mois. Donc, je me demande s'il est vraiment indispensable de consulter ou si une bartholinite peut définitivement disparaître d'elle-même?

Merci, et bonne journée.

Portrait de marie197
J'aime 0

Bonjour, j'ai 20 ans,et j'ai en ce moment ma 3ème bartholinite en 6 mois (1 tous les 2 mois).J'aimerais savoir quelles sont les causes d'une bartholinite (pantalons tros serrés, serviettes hygiéniques...?).Est ce que l'opération a des risques?Car j'envisage de me faire opérer.Combien de temps est-on hospitalisé?Merci.

Portrait de nancy1603
J'aime 0

Bonjour à toutes. J ai 29ans et j' ai déjà fait qqs bartholinites, au point de ne plus pouvoir m asseoir. La dernière remonte après l accouchement de ma fille que j allaitais en plus à l époque, cela n était pas évident.
Mon gynéco m'a posé un drain que j ai du garder + ou- 7jours(en consultation sous anesthesie locale) et depuis je n'ai plus rien eu....Cela a bien fonctionner pour moi.
Néanmoins, la prochaine fois, je devrais passer par l intervention aussi....
Je pense que cela se fait en hôpital de jour......
Bon courage à toutes.

Portrait de Spe
J'aime 0

Bonjour.
En fait la dernière fois c'était une fausse alerte, rien de ressemblant à une bartholinite.

Par contre, ironie du destin, maintenant me voilà face à ce que je pense être une vraie bartholinite sur le côté droit : hier douleur qui m'empêchait de marcher, lèvre gonflée, et quand je touche, je sens sous la peau une grosseur dure.

Aujourd'hui j'ai mal si j'appuie dessus mais sinon ça va, j'ai rendez-vous chez la gynéco lundi. J'espère au fond de moi que la douleur va continuer de diminuer...

Est-ce qu'un généraliste peut traiter une bartholinite, du moins au niveau des antibios ?

Sinon pour répondre à Marigo, j'enchaîne les consultations chez le gynéco, c'est la 3ème fois que j'en change malheureusement (ma première était en france, puis je suis partie en autriche j'ai du en trouver un autre qui était HORRIBLE et là je sis toujours en autriche mais j'ai trouvé une gynéco super et qui parle français), mes problèmes traînent certe depuis BEAUCOUP trop longtemps mais ça n'est pas faute de faire de mon mieux pour les traiter...

A croire que je suis maudite, après un an d'infection et de déséquilibre de la flore "avec symptôme", je commençais à reprendre espoir, ma dernière infection (la semaine dernière) ne me faisait plus trop stresser car j'étais persuadée que le traitement marchait, et hop, dès l'arrêt des antibios de la vaginite (dernier comprimé le lundi soir), grosse boule dure du côté droit le mardi au réveil. Et vu mes pertes je pense aussi avoir chopé une mycose malgré les antifongiques en même temps que les antibios !

Je traîne tous ces problèmes gynécos depuis mes 18 ans (j'en ai 19) et après une période d'espoir, j'en suis arrivée à un point où tout ce que je me demande, c'est "comment mon corps va-t-il faire pour trouver pire ?". Et je suis persuadée qu'il trouvera...

Portrait de marigo
J'aime 0

Salut, Spe
Comment va votre vie ? Vous semblez si désemparée ...
Oui, un généraliste peut traiter une bartholinite par antibiothérapie, et il vous adressera à un confrère spécialisé si cela ne suffit pas. Ce serait bien aussi si vous gardiez toujours le même gynéco, vous seriez suivie de manière plus précise , mais il semble que vous ayiez enfin trouvé le bon, alors n'hésitez pas à lui poser toutes les question que vous jugerez utiles pour que vous puissiez enfin aller mieux .
En tout cas, au niveau hygiène, il faut savoir qu'il ne sert à rien de se "décaper" à longueur de journée. Deux toilettes maximum par jour avec un savon très doux et neutre suffit à maintenir cette zone propre. A vouloir en faire trop, on finit par détruire la flore cutanée et vaginale qui nous protègent et le moindre germe a alors beau jeu de s'installer puisque nos défenses naturelles sont détruites. Eviter au maximum les protége-slips et autres garnitures qui finissent par irriter le périnée et l'entrée du vagin... Et ne pas oublier que l'on peut faire parfois une allergie à certains préservatifs ou crèmes lubrifiantes utilisés... et s'essuyer toujours d'avant vers l'arrière sans revenir... C'était juste un petit rappel ...
A bientôt

Portrait de angelforever
J'aime 0

Bonjour,

voila j'ai 19 ans et j'ai égallement eu sa...ma lévre gauche a triplé de volume et impossible de marché ou de m'assoire.Etant donné la douleur,mon pére ma amené aux urgences ou j'ai été montré a un gynéco et celui-ci DIRECT OPération...Le soir même j'ai donc dormit a l'hopital et le lendemain matin direction le Bloc.Je suis résté moins de 24h la bas.Le gynéco ma précisé que si on n'était pas opéré sa reviendrait souvent.Et vu la douleur vaut mieu évité.Donc je suis rentré de l'hopital hier soir c'est tous neuf j'ai pu mal mais j'ai une méche qu'il me retire demain et aprés je doit avoir des soins pendant au moins 10 jours par une infirmiére a domicile...je vous conseil de le faire sinon vous allez souffrire pendant longtemps.

Portrait de soleya
J'aime 0

Bonjour les filles,

Je ne veux pas être alarmiste mais une bartholinite peut tourner au véritable cauchemar si vous décidez de vous faire opérer!!

Je sors d'une gangrène de fournier suite à une bartholinite ou folliculite(les médecins ne savent tjrs pas exactement), que les médecins ont décidé d'opérer même après qu'elle ai fistulisée.
Réfléchissez à 2 fois avant de vous faire opérer!!!

Vous pouvez consulter mon message sur la discussion "gangrène de fournier" ça évitera un grave choc septique peut-être à d'autres...

Portrait de angelforever
J'aime 0

ah bon ? j'ai été opéré lundi moi et tous c'est bien passé il m'ont retiré la méche hier dans l'apres midi et maintenent j'ai mes soins a domicile par une infirmiére et sa va mieu.On n'est obligé d'etre opéré de toute maniére sinon sa degonfle pas en 2 jours.

Portrait de misma
J'aime 0

Bonjour,
Pour celles qui cherchent une alternative :
Une recette à base d'argile et d'huiles essentielles se trouve dans le bouquin "Mamamélis : Manuel de gynécologie naturopathique à l'usage des femmes"
Les antibios et l'opération n'ont pas marché sur moi.
Je pratique donc un suivi ostéopathique qui travaille sur la posture du bassin et la circulation energétique dans le bas du corps.
et des cataplasmes, et des cataplasmes...
L'accupuncture peut aider aussi.
Ces médecines "douces" fonctionnent mais coutent plus cher qu'une opération... qui elle est remboursée.
bon courage à toutes.
Myriam

Portrait de Mandoumiss
J'aime 0

Bonjour pourriez vous partager cette recette avec moi? Je souffre énormément je suis sous antibiotiques mais l'opération ne peut pas avoir lieu car ce n'est pas suffisamment enflé
Merci pour votre aide

Participez au sujet "Bartholinite : symptômes exacts"