Portrait de karel

Bonjour,

J'aurais amié savoir si une baisse du taux de lymphocytes (690 au mm3) au moment d'une pneumonie à mycoplasmes peut être dû à la maladie ou faut-il mieux faire d'autres investigations?
Merci à celui /celle qui peut me renseigner,

Karel

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Les Mycoplasmes et les ureaplasmes d'ailleurs sont des micro-organismes c'est-à-dire des microbes qui vivent à l'intérieur des cellules, de très petite taille qui ne comprenne pas de parois et qui sont très répandus dans le monde animal. C'est la raison pour laquelle on les retrouve très fréquemment.
Il faut savoir que mycoplasmes, plus précisément le genre mycoplasma comprend 30 espèces à peu près dont une dizaine se rencontre chez l'homme.
Le genre Ureaplasma quant à lui comprend une dizaine d'espèces dont une seule espèce est pathogène chez l'homme. Le terme pathogène signifie qu'il rend malade l'homme.
Le plus connu est mycoplasma pneumoniae qui entraîne pneumonie et mycoplasma hominis concerne les voies génitales et urinaires et affecte essentiellement les femmes.
mycoplasma genitalium entraîne l'apparition d'urétrite qui n'est pas liée à gonocoque et chez la femme d'infections et d'inflammation du col de l'utérus (généralement associée à uro plasma urealyticum) quand il s'agit d'infections urinaires chroniques.
Mycoplasma fermentans qui entraîne l'apparition d'infections opportunistes essentiellement au cours du sida (les affections opportunistes sont liées à des microbes qui profitent de l'affaiblissement du patient pour apparaître).
Ureaplasma urealyticum colonise les voies génitales chez 40 à 50 % des femmes sexuellement actives et susceptible d'entraîner des stérilités secondaires, des naissances prématurées, des avortements spontanés, des infections chez le nouveau-né de type pulmonaire et des dysfonctionnements des poumons. Plus rarement Ureaplasma urealyticum favorise l'apparition de lithiase (cailloux) dans les voies urinaires.
Ce sont spécifiquement la tétracycline (doxycyclines) qui sont susceptibles de combattre ce type d'affection. La macrolides également mais il existe des souches résistantes. Les Ureaplasma quant à eux sont sensibles à l'érythromycine sauf quand il existe une dépression de l'immunité.
Je vous conseille également de lire la réponse que j'ai apporté, réponses assez complète, en ce qui concerne les pneumonies à mycoplasmes (dans la partie du forum consacré à l'infectiologie).

En ce qui concerne le nombre de lymphocytes, quand il existe une chute du taux de lymphocytes on parle de lymphopénie. Celle-ci se définit par une diminution des lymphocytes au-dessous de 1500 lymphocytes par microlitre chez l'adulte bien entendu.
La chute des lymphocytes n'est pas spécifique à une infection à mycoplasmes en tout cas ne permet pas d'orienter le diagnostic dans ce sens.
Les lymphocytes diminuent en cas de déficit immunitaire soit primaire (syndrome de di George, Thymome, agammaglobulinémie de type Suisse, syndrome de Wiskott Aldrich etc.) soit secondaire (médicament destiné à lutter contre les cancers ou plus globalement les processus cancéreux, utilisation de corticoïde, radiations, médicament contenant des agents alkylant etc..
À lymphopénie se voit également au cours de certaines hémopathies c'est-à-dire maladie du sang comme leucémies n'est autre que la leucémie lymphoïde également l'anémie aplastique et l'agranulocytose.
Les maladies auto-immunes entraînent quelquefois mais pas toujours une lymphopénie.
Enfin, les affections chroniques c'est-à-dire les affections sur une très longue période plusieurs mois, essentiellement le sida, sont également sources de lymphopénie. Les autres causes sont les traitements à base de médicaments qui diminuent l'immunité, insuffisance rénale, le drainage anormal du canal thoracique comme cela survient au cours des traumatismes, des lymphangiectasies intestinales etc.. Enfin, les brûlures peuvent également entraîner une lymphopénie.

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de karel
J'aime 0

Bonsoir, je vous remercie de votre reponse et surveillerai le taux de lymphocytes dans quelques temps. L'analyse avait été demandée quand j'ai vu un médecin en consultation pour une broncho-pneumonie tenace, qui d'après le résultat de la sérologie était dû à un mycoplasme . J'ai contrôlé mes anciennes analyses, je n'ai jamais eu un taux de lymphocytes diminué jusqu'à maintenant.

Bonne soirée,

Karel

Participez au sujet "baisse du taux de lymphocytes"