Portrait de jeanpeuplus

J’ai besoin de conseils svp, je ne sais plus quoi faire je suis paumé je risque de foutre en l’air une demarche de sevrage aux benzodiazepines dans un centre de post cure « alcoolique » (non fermé). Je tente de resumer le plus court possible. J’ai commencé a prendre des anxiolitiques a cause du stress et de l’ambiance au travail. Mon medecin m’avait prescrit du Xanax il ya a 4 ans et ce pendant un peu moins de 1 an, puis je suis passé au Lysanxia a 15 gouttes par jour, puis on m’a rechanger de benzos, du Nordaz. C’est a ce moment la que je me suis rendu compte des effets secondaire et de la dependance a cette molecule. J’ai donc fait une demarche chez un psy qui m’a remis a 30 gouttes par jours plus antidepresseurs plus Theralene pour dormir (que l’ai jeté immediatement je n’en ai jamais pris en lisant la notice…) et ce pendant encore 1 an. Je precise que je suis un garcon de 28 ans. Le but de ce psy etant de me faire diminuer progressivement de 4 gouttes toutes les 2 semaines. Arrivé a reduction de 15 gouttes par jour je n’arrivais plus diminuer (manque trop fort). C’est vraiment un tres petit resume ce que j’ai fais là parce qu’il s’en ai passé des choses. Bref ce qui ce passe aujourd’hui c’est que cela fait une semaine que je suis dans un centre de post cure et on me sevre au valium (de ce que j’ai pu lire c’est « la meilleur » benzo pour le sevrage tant au niveau de la dependance alcoolique que celle des benzos. Cela fait une semaine et 15 jours precisement que je suis ici. J’ai un programme de sevrage de 14 jours, 3 valium 10 mg les 4 premiers jours, puis reduction a 2 puis reduction a 1 maintenant et la j’en peu plus mais alors j’en peux plus. Je n’arrive plus respirer j’ai l’impression d’etouffer, je cauchemarde , je dors tres peu j’ai froid meme apres une douche tres chaude mais c’est surtout cette impression d’etouffement qui est horrible. Il y a plein de personnes dans ce centre psys, infirmieres tjs disponibles etc… et on me dit que le sevrage peut se faire aussi rapidement parce que je suis « entouré ». Oui effectivement ca aide enormement mais mon corps ne suis pas. J’ai une haine envers les medecins vous ne pouvez pas imaginer (c’est une longue histoire encore). L’endroit est ideal pour eviter le stress de la vie exterieure, j’ai une motivation en beton j’ai arrete tout d’un coup cannabis, cigarettes (j’ai un patch), alcool (recent je suis pas alcoolique comme certains ici mais c’était par autodestruction avant de venir ici car j’etais au bout du rouleau). J’ai un mental en metal en acier pour tout arreter mais mon corps lui ne suis pas j’ai l’impression de crever avec ces cris d’angoisses. On me dit que je peux venir a n’imorte quelle heure si ca ne vas pas mais le fait est que ca ne vas pas TOUT LE TEMPS. Et quand on y vas c’est pour parler devant une tisane et un peu de lavande pour soit disant detendre. La seule marge de manœuvre qu’ils ont en dehors du medecin c’est de donner un valium 0,5…. Je dois revoir le medecin lundi mais je connais déjà la reponse. En plus je suis la pour 3 mois… pourquoi descendre si brusquement ? pourquoi pas par palier. Dois je entreprendre le sevrage moi-même en ramenant du valium lors de mes sorties (ce qui est interdit mais tant pis si c la solution…). A L’AIDE ! joyeux noel quand meme a tous

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

4 gouttes toutes les deux semaines c'est trop de gouttes et un délai bien trop court.

Il faut que vous en discutiez très ouvertement et dire surtout que le sevrage est trop rapide pour vous. Qu'il faut absolument ralentir.
Commencez le sevrage, c'est déjà une chose, mais il faudra le poursuivre à un rythme bien moins rapide et pour cela demandez à votre généraliste ou un spécialiste de ville qu'il vous fasse le suivi de sevrage plus lent.
A vouloir griller les étapes non seulement votre organisme ne va pas suivre mais mentalement, vous risquez des rechutes ce qui n'arrangera rien du tout.

Mais il faut que vous leur disiez que pour vous c'est trop rapide.

Bien cordialement
Christiane
Thyroïde en difficulté : http://thyroide-fibromyalgie.blogspot.com/ et http://christianeforumblog.free.fr/forumblog

Participez au sujet "Au secours mon sevrage de benzos est trop rapide"